Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 janvier 2010

Mano Solo est rentré au port... pour de bon.

Scan10004.JPG
Ceci était mon dernier article sur Mano Solo. Il a été publié dans le Culturissimo du mois d'octobre dernier.
Il n'y aura pas de clip de cet album... mais, voici un extrait de "Les mots de minuit" : "Rentrer au port".
MANO-SOLO.jpg
Mano Solo est donc mort aujourd'hui...
Triste dimanche.
J'ai interviewé Mano Solo pour son album Les Animals.
L'entretien n'a pas été facile à réaliser. Trop sur la défensive.
Ecorché vif...
Voici le résultat, forcément très réduit (l'interview a duré 30 minutes).
Les impératifs de la presse écrite : "Tu me feras 2000 signes, Coco!"
Frustrant quand on peut en faire 20000.
Voici le résultat publié dans Virgin, le 22 septembre 2004.
Scan10001.JPG
Scan10002.JPG
Pour clore ce triste chapitre, je vous propose de revoir "Allo Paris".
Premier clip de mano solo, réalisé et inspiré à partir de ses peintures et dessins, par Didier Lepecheur en 93.

21 octobre 2009

L'interview de Michaël Furnon!

mickey3D.jpg

L’album de Mickey [3d] est sorti le 21 septembre.

J’ai rencontré le chanteur Michaël Furnon, le 27 juillet dernier.

Plus de 3 mois.

Je ne suis pas bien en avance, dites-moi.

Mon blog passe un peu en dernier actuellement.

Y a du lourd en attente…

Obispo, Michaël Jackson (enfin, son récent biographe) et bien d’autres sont dans les startings blocks.

Je vous propose aujourd’hui mon article sur "La Grande Evasion" écrit pour Virgin.

Puis l’interview découpée pour une "semaine spéciale Mickey [3d]" diffusée sur 77FM.

Scan10002.JPG
efr350-001-MF[1].jpg
Première partie : pourquoi est-il revenue à une formule groupe après avoir tenté une aventure solo?
podcast
Deuxième partie : après "Mickey tout seul", Michaël Furnon sort un album joué en compagnie de 13 musiciens.
podcast
efr350-006-MF[1].jpg

Troisième partie : Pourquoi Michaël Furnon a-t-il un souci constant d'indépendance?
podcast
Quatrième partie : Pour lui, aider les autres artistes est un sacerdoce. Il n'envisage pas le métier autrement.
podcast
efr350-005-MF[1].jpg

Cinquième partie : Michaël Furnon explique pourquoi il a voulu sortie de son image de chanteur social.
podcast
Sixième partie : Le chanteur des Mickey [3d] ne voit pas un grand intérêt à faire de la promo, mais il s'y plie poliment. Il n'aime pas les explications de textes.
podcast
efr350-003-MF[1].jpg
Septième partie : Michaël Furnon a su garder son art des mélodies que l'on retient facilement. Créer des textes et des musiques simples... est-ce facile?

podcast
Huitième partie : Il est un artiste de son temps. Il se sert beaucoup des nouveaux médias pour promouvoir sa musique. Par exemple, il a mis sur Internet quelques clips "maisons" de ses nouveaux titres.
podcast
Neuvième partie: Pour finir, Michaël Furnon nous livre ses sources d'inspirations. En l'occurence, des lieux qu'il a visités et des livres qu'il a lus.
podcast
P1000747dd.jpg
Après l'interview chez EMI, Michaël Furnon me joue un morceau en privé... "Tu n'enregistres, pas, hein?".
Non.
Dommage.
Voici à présent les teasers dont il est question dans l'interview...

Playmobil:

L'homme qui prenait sa femme pour une plante.

 Paris, t'es belle.

 Méfie toi l'escargot.

On termine avec une page de pub...

image001.jpg

17 mai 2009

Exercice de style avec Isabelle Alonso...

eho_alonsop sandrine roudeix.jpgVous n’êtes pas sans savoir que je travaille pour deux magazines gratuits de magasins culturels.

Je m’occupe de toutes les pages « Musique » de Virgin et de Culturissimo (espaces culturels Leclerc).

Parfois, je participe aux pages « Livres ».

Le mois dernier, je me suis trouvé confronté à un exercice pas si évident que cela.

Écrire deux interviews de la même personne pour les deux journaux.

En l’occurrence Isabelle Alonso pour son nouveau livre roman/bio Fille de Rouge.

 

Le 10 avril dernier, nous nous sommes donc donnés rendez-vous (comme à chaque fois que je dois chroniquer un de ses livres) au Bar de l’Hôtel du Louvre.

On se commande une coupette de champagne (à 23 euros l’une… Gasp !) et nous parlons de l’ouvrage en question.

 

Ensuite, dans la foulée, je rentre chez moi et décortique l’entretien enregistré.

 

Et ensuite (bis), je rédige.

 

Et ensuite (ter), je partage le résultat de nos échanges en deux parties.

La difficulté est de ne pas écrire deux fois le même article.

Je tente de trouver des angles différents.

 

Dès ce qu’on appelle « le chapô », je dois résumer en deux/trois phrases le livre en deux versions.

Voici celle de Culturissimo :

 

Scan10004.JPG

Et celle de Virgin :

 

Scan10010.JPG

Quasiment la même chose, mais différent.

 

Et pour l’interview résumée…

Version Culturissimo :

Scan10005.JPG
Scan10006.JPG
10.04.09 Isabelle Alonso 1.jpg
Après l'entretien, le 10 avril 2009.

Et version Virgin :

 

Scan10011.JPG
Scan10013.JPG
10.04.09 Isabelle Alonso 2.jpg
Crédits photos: barman du bar de l'Hôtel du Louvre.