Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 juin 2012

Pic d'or 2012 : Bilan (1)... la finale en vidéo

photo finale.jpg

422005_292781647457518_100001770550476_758477_1074632317_n.jpgL'édition 2012 du Pic d’or s’est tenue les 25 et 26 mai dernier au Théâtre de Nouveautés de Tarbes (Hautes-Pyrénées).

Je l’ai déjà raconté ici, mais suite à mon coup de gueule à propos du Prix Constantin 2011, j’ai été contacté par Christian Garcia, l’un des organisateurs du Pic d’Or, afin de devenir membre du jury de ce formidable concours.

Dans cette première chronique « bilan » et avant de vous raconter les coulisses de ces trois jours de rêves passés là-bas, je voulais vous proposer de voir la finale de cette manifestation. Histoire de bien insister sur le fait que le Pic d’Or est depuis deux ans un tremplin extrêmement bien organisé qui réunit une partie de la fine fleur de la scène française d’aujourd’hui. J’ai rarement vu sur une même scène, un plateau composé d’aussi talentueux jeunes artistes. Tout simplement bluffant !

11771_343941709008178_100001770550476_885720_1350567511_n.jpgJe remercie ici Christian Garcia, le grand manitou, et Corinne Labat, la présidente du Pic d’Or (ci-contre), ainsi que tous les bénévoles de nous avoir tous accueillis admirablement et chaleureusement.

Aucune fausse note en 3 jours, c’est suffisamment rare pour que je me permette de surligner la chose.

En tant que membre du jury, je ne peux pas (trop) donner mon avis personnel sur les uns et sur les autres, mais j’avais évidemment mes préférences et mes évidences. Je les garde pour moi.

Il n’est pas exagéré de dire avec conviction que tout le monde (et chacun dans son style) avait du talent à revendre. Non, ça, je peux le prétendre et personne ne pourra me contredire.

Des artistes, des organisateurs, des autres membres du jury, de l’ambiance générale, je parlerai dans ma prochaine chronique (avec photos et commentaires).

Pour toutes ces belles vidéos, un grand merci  et surtout un grand bravo à Pascale Sonneville Paugam et son mari (pour Via communication, une agence de communication Multimédia créée depuis 7 ans sur Tarbes dont le coeur de métier est, justement, la production vidéo) !

Présentation du jury et remise des prix.

Scotch et Sofa : Pic d'Or.

Tomislav : Pic d'Argent.

Rodrigue : Prix de l'interprétation.

Emilie Marsh : Prix de la musique.

Govrache : Prix du texte et Prix du public.

Les autres finalistes, pas gagnants, mais tout autant talentueux, chacun dans leur genre.

L'espiègle (et très drôle) Claire Danlalune.

La délicate, sensible et émouvante Manon.

L'envoûtante et mystérieuse Chloé Laum (qui raconte ici son expérience au Pic d'Or 2012).

Patchamama a conquis la salle grâce à la voix et la forte personnalité de sa chanteuse, Daisy, et au dynamisme de l'ensemble du groupe.

Enfin, la régionale de l'étape, la Tarbaise Alexandra Storti. La jeune femme très fraîche chante bien, est à l'aise avec le public... j'émets juste un bémol concernant ses textes. Pas encore aboutis. Bien managée, elle devrait faire parler d'elle.

Lire aussi le site musical Horscène sur le bilan du Pic d'Or 2012.

18 janvier 2008

Thomas Fersen... enfin, la vidéo!

9f32aac7c21dd4b8725443ff86fd6217.jpgUne mise en scène époustanflante !

Des truquages ahurissants !

Un jeu d’acteur (avant et après l'interview du chanteur), à côté, De Niro, il peut aller se rhabiller !

Une interview de 20 minutes réduite à la tronçonneuse à 10 !

Des décors de Roger Hart !

Des costumes de Donald Cardwell !

Une musique de Thomas Fersen !

Un montage brillant de Benoît Luciani  (avec, vers la fin, en cadeau bonus des panneaux verts, hommage appuyé à la Terre qu’il faut préserver).

Des commentaires signés par la truculente plume du même Benoît.

Tournage réalisé en un seul jour (le 20 décembre 2007).

Exclusif: Une vidéo interactive!!! (Il faut monter un chouia le son au début de la conversation avec le grand Thomas.)

 

(Petite précision : ce truc que je mets en ligne (j’ai honte, vous savez) connaît une ou deux (pas plus, j’vous jure !) imperfections techniques. « C’est la faute au matos ! » me dit f63802ea6e7cc27531edfc2ad45db74d.jpgBenoît. Il tente de convertir, re convertir…etc.  mais il y a plantage systématique. Comme cela fait une semaine qu’il se penche sur la question jour et nuit, je lui ai demandé d’arrêter les frais, pour qu’il puisse continuer sa vie familiale et professionnelle (et à 500, 00 euros TTC l’heure, je pense que je vais appeler Cofidis, j’ai besoin d’aide…)

(Notice : Avant visionnage de ce chez d’œuvre (en péril ?), peut-être pourriez-vous jeter un coup d’œil ici, histoire de vous remettre un peu dans le bain.)

 


Fersen
envoyé par Capra1313
29e46933f1dd4c323b09e4034de5f961.jpg