Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08 décembre 2016

Tal : interview pour son album éponyme

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

C'est la deuxième fois que je mandorise Tal (voir la première ici). Vous vous doutez bien que sa musique n'est pas ce que j'écoute tous les jours, mais je trouve le travail (par rapport au public visé) et la personnalité de cette jeune femme respectables. J'aime bien la rencontrer, car elle a la tête sur les épaules et parle avec humilité. C'est appréciable. Voici le fruit de notre entretien réalisé dans un bureau de sa maison de disque le 6 octobre dernier pour Le Magazine des Espaces Culturels Leclerc (daté des mois de décembre 2016-janvier 2017). Il s'agissait d'évoquer la sortie de son troisième album.

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

Voici les deux premiers clips des titres tirés de cet album.

Clip de "Le temps qu'il faut".

Clip de "Are We Awake".

tal,le magazine des espaces culturels leclerc,interview,mandor

Après l'interview, le 6 octobre 2016.

19 septembre 2013

Tal : interview pour A l'infini

b059c2f40e2d11e38cc022000ae80ec6_7.jpgAprès avoir vendu 300 000 unités de son premier album Le droit de rêver et tutoyé le sommet des charts français en participant à l'aventure Génération Goldman, Tal revient avec un deuxième opus, baptisé A l’infini. L'artiste franco-israélienne de 23 ans, loin de s'appesantir sur une formule qui a fait ses preuves, a choisi d'explorer de nouvelles directions musicales pour son deuxième album, en y incorporant des touches de reggae, tout en conservant les influences pop et R'n'B qui ont fait son succès. Évidemment, ce n’est pas ma tasse de thé personnelle, problème sans doute de génération. En tout cas, Tal confesse volontiers proposer aujourd'hui des chansons « plus musicales » et moins « commerciales ». Le résultat ne décevra pas ses fans, dans un album à l'image de sa pochette : nuancé, coloré et esthétique.

Pour Le magazine des loisirs culturels des magasins Auchan (daté des mois de septembre/octobre 2013), j'ai rencontré Tal le 26 août dernier, dans sa loge, lors de l'enregistrement de la première de Les chansons d'abord (émission musicale sur la chanson Française présentée par Natasha St-Pier sur France 3).

(Petit rappel: le goût des uns n'est pas le goût des autres... je n'ai pas l'âge du public visé et je suis amateur de chanson française plus... disons "traditionnelle". Je ne me sens donc pas le droit de juger une musique qui n'est pas faite pour moi.) (Ma fille l'adore et la jeune femme est très sympathique et lucide... ça me suffit pour l'apprécier un peu).

img510.jpg

img511.jpg

img513.jpg

img512.jpg

A l'international (clip officiel).

Petit bonus mandorien (tout petit, le bonus):

Qu’est-ce qui fait mûrir quand on fait ce métier et que ça marche ?
Ce sont les expériences humaines et scéniques que j’ai vécues en deux ans. On rencontre beaucoup de gens. Il y a beaucoup de partages et on vit des moments très forts. J’ai vécu énormément de choses qui ont été très fortes émotionnellement.

1044200_550859224971518_746427716_n.jpgVous participez aussi à l’album Génération Goldman 2. Tout comme vous étiez sur la première compilation. Pourquoi ce choix ?
C’est toujours un plaisir de devoir défendre des chansons de Jean-Jacques Goldman. C’est un vrai honneur pour moi. Je respecte et admire vraiment cet artiste. J’ai eu la chance de le rencontrer aux Enfoirés cette année. Goldman, pour moi, c’est le parfait exemple de carrière et de gestion humaine. Le type parfait. Il faudrait que tous les artistes soient comme lui humainement.

On vous voit beaucoup danser dans vos clips.
C’est parfait pour participer à Danse avec les Stars (à partir du 28 septembre 2013), dont vous êtes l’une des candidates…
Je fais cette émission pour l’expérience parce que, selon mes amis qui y ont participé, c’est une aventure humaine extraordinaire. Moi, je n’ai jamais dansé à deux. J’ai toujours dansé seule des chorégraphies très urbaines. Là, ça va me changer. J’ai envie de vivre une nouvelle expérience et ça va me faire du bien physiquement. J’adore les défis.

DSC08402.JPG

Tal et Mandor le 26 août 2013.