Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 novembre 2019

Isabelle Piana : interview pour Seule La Nuit-Solo la Notte.

59746923_458766714860690_5118639060121812992_n.jpg

(Photo : Sara Galimberti)

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggiComme l’indique l’argumentaire de presse, "c'est lors d'un séjour en Grèce que la speakerine d’RTL, Isabelle Piana, découvre l'étonnante voix de la chanteuse Italienne Stefy Gamboni.

A travers les réseaux sociaux, les deux artistes font connaissance et partagent leur passion pour le même univers musical. Cela les conduit, rapidement, en studio pour donner cet album duo Seule la Nuit - Solo la Notte. Il ne restait donc plus qu'à se retrouver sur scène... Ce qui sera le cas pour deux concerts exceptionnels, les 4 et 5 décembre prochain, dans le cadre des Soirées Musicales "AkJeudi" des Rendez-Vous d'Ailleurs, le nouveau Théâtre-seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,isabelle piana,stefy gamboni,papik,nerio poggiCabaret tendance de l'Est Parisien. En attendant, bien-sûr, d'autres dates dans leurs pays respectifs…"

Le disque est à écouter sur toutes les plateformes musicales.

Symboliquement, j’ai donné rendez-vous à Isabelle Piana le 5 novembre dernier chez Savy, un bistrot situé rue Bayard, en face des anciens locaux d’RTL. C’est là que nous nous étions connus à la fin des années 90 (voir photo à droite… j’ai été notamment monsieur météo de cette station pendant un an).

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggi

(Photo : Sara Galimberti)

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggiInterview :

Quand je travaillais avec toi à RTL, tu ne m’avais jamais dit que tu chantais.

(Rires). J’ai le droit d’avoir mon jardin secret. J’ai arrêté de chanter, il y a plus de 30 ans, quand je suis arrivée à Paris pour travailler à RTL. Mais en 1987, avec une équipe toulousaine, j’ai failli sortir un single. Ça ne s’est pas fait parce que j’ai été obligée de quitter la région. Radio France Toulouse avait fermé et il fallait bien que je continue à bosser, donc je suis partie à Paris. J’ai été très frustrée pendant longtemps par ce projet avorté.

Mais tu as fait de la musique dans ta jeunesse ?

J’ai fait du piano et maman en jouait aussi beaucoup. J’ai baigné dans la musique classique, jazz…

Raconte-moi ta rencontre avec Stefy Gambony. J’ai bien compris que la première fois que tu as isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggientendu sa voix, c’était à travers un poste de radio sur une plage en Grèce…

C’était en juillet de l’année dernière. J’entends en effet une musique qui me charme vraiment. C’est jazzy, un peu bossa, ça fleure bon le Brésil. Bref, mon univers. Un son bien rond et très joli. Grâce à Shazam, je télécharge l’album Cocktail Mina de Papik. J’écoute tous les artistes présents sur le disque et je tombe en extase sur la voix de Stefy, que je ne connaissais pas. J’ai appris par la suite qu’elle chantait depuis 30 ans dans sa région, à Ostia, au sud de Rome. Elle fait deux trois concerts pas semaine. Elle vit de ce métier. Elle a une très belle réputation. Il fallait que je rentre en contact avec elle. J’ai fini par la trouver sur Facebook.

Et tu te lies d’amitié avec elle.

Il y a eu un feeling immédiat entre nous. Nous avons à peu près le même âge et les mêmes goûts musicaux. Très vite, je lui propose de reprendre ensemble la chanson « Parole, parole », en version bossa, chantée en français et en italien, avec la collaboration de Papik. Il n’y a jamais eu une version féminine de cette chanson. Je trouvais que c’était intéressant de le faire. Elle me répond qu’elle lui va poser la question, puis qu’elle reviendra vers moi.

Elle finit par te faire rencontrer le fameux Papik.

Je suis venu en Italie après les fêtes de Noël. Stefy ne voulait même pas que je lui envoie des maquettes avec ma voix dessus. J’ai trouvé ça à la fois fou, simple et naturel. Ils savaient juste que je faisais de la radio et que j’avais fait un peu de musique avant, rien de plus.

"Parole, parole" (version audio).

En janvier dernier, tu rentres donc en studio pour enregistrer juste « Parole, parole ».

Oui. Et là, on remarque immédiatement que nos deux voix matchent parfaitement. Ensuite, je rentre à Paris, je fais écouter ça à mon directeur d’RTL, Christopher Baldelli. Il me regarde du coin de l’œil et il me dit : « J’adore ! » On va le passer cet été. J’étais comme une folle. Une gamine de 4 ans. Comme c’est un titre estival, RTL l’a diffusé pendant l’été, mais bien avant, il y a eu une première diffusion dans l'émission "Laissez-vous tenter". 

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggiComme « Parole, parole » a été bien accueilli, tu as décidé qu’il ne fallait pas en rester là.

Je ne voulais pas laisser seul ce pauvre petit single. J’ai décidé de produire l’album avec mes propres sous. J’appelle Stefy. Elle considère que c’est de la folie, mais elle accepte. Je fais de même avec Nerio Poggi, le vrai nom de Papik, et cela l’intéresse aussi. C’était parti. Je choisis toutes les chansons. Je lui annonce que l’on va faire des reprises, des adaptations, mais que je veux aussi au moins une nouveauté. Il m’a proposé « Solo la notte », une chanson uniquement en italien. J’ai insisté pour que la chanson soit franco-italienne. Avec l’accord du créateur de cette chanson, Daniele Bengi Benati (voir photo au début de cette question), j’ai donc intégré des paroles en français ayant un rapport avec l’histoire italienne originale. Nerio, quant à lui, a réalisé tous les arrangements de l’album… c’est le meilleur.

"Seule la nuit Solo la notte" (version audio).

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggiVous avez enregistré le disque en combien de temps ?

En une semaine. On a beaucoup travaillé.

Comme tu as des origines italiennes, j’imagine que c’est la raison pour laquelle il y a beaucoup de chansons italiennes.

C’est aussi une manière de rendre hommage à mes parents qui ne sont plus là. Ils seraient comme des fous en entendant ce disque. Ce sont des chansons qu’ils aimaient beaucoup. Ce projet est quelque chose de fort et je regrette qu’ils ne soient plus là. J’y pense tous les jours…

C’est un disque élégant, glamour, jazzy et même un peu sexy. Le disque idéal pour passer la soirée avec la personne qu’on aime.

Tu as tout à fait raison. Tu bois un verre, bien accompagné, ce sera le début d’une bonne soirée, je pense.

Il y aura une suite à cet album ?

Je n’en sais rien. Ce disque existe et c’est déjà ça.

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggi

Et il y a deux concerts qui se profilent à l’horizon.

Oui, les 4 et 5 décembre, au théâtre cabaret Les Rendez-Vous d’Ailleurs.

Tu as le trac ?

Je suis complétement flippée, tu veux dire. Ça fait 30 ans que je ne suis pas retournée sur une scène devant un public. Je suis très excitée par la perspective de ces concerts.

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggi

Pendant l'interview...

(Photo : Cléo Marie)

Mais sur RTL, tu parles dans des émissions où il y a un public.

Quand je fais mes pubs dans les émissions en public, comme chez Stéphane Bern par exemple, ça n’a rien à voir. Je me contente de parler. Tandis que sur scène (et dans le disque), je chante en deux langues. Ce n’est pas du tout le même exercice.

Ça te rend heureuse de monter sur scène ?

Je suis sur mon nuage. J’en rêvais depuis très longtemps. Et puis, je t’avoue que j’aimerais que ça puisse permettre à Stefy de se faire repérer en France. Elle a une voix tellement exceptionnelle.

Ça te rend heureuse et ce disque peut rendre des gens heureux.

C’est aussi très important pour moi. Je trouve que ce sont des musiques qui rendent heureux quand on les écoute. Les mélodies italiennes sont à tomber.

isabelle piana,stefy gamboni,seule la nuit - solo la notte,interview,mandor,papik,nerio poggi

Après l'interview, le 5 novembre 2019. 

(Photo : Cléo Marie)