Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 janvier 2009

La Bestiole... ce soir en concert!

Redif' d'une note qui date de décembre 2007 (mais quand même largement réactualisée...)

(Je ne suis pas une feignasse!)

(Quand même...)

Et puis, La Bestiole, elle a sacrément bougée depuis...

 

FLYER-WEB-LA-BESTIOLE.gif

Voilà, on est sollicité pour animer une soirée rock en Seine-et-Marne (souvenez-vous), on fait son boulot, on papote avec les uns et les autres (artistes, directeur de salle, organisateurs de l’évènement, public…) et on finit par avoir un coup de cœur.

Musical et humain.

Pendant le concert, je regarde les groupes sur scène et un retient particulièrement mon attention.

La Bestiole.

Quand le rock pur et dur rencontre la chanson française.

Un duo qui dégage une énergie folle.

Assis à ma table d’intervieweur, je suis hypnotisé par leur prestation.

3 titres, puis ils descendent me rejoindre pour discuter avec l’animateur Mandor.

(C’était un peu le principe de la soirée…)

-Vous êtes deux, on dirait Les Tambours du Bronx.

(Ce qui n’est pas ce que j’ai réellement dit puisqu’ils ne jouent pas la même musique, mais, je trouve que pour expliquer qu’ils occupent le terrain scénique de manière stupéfiante, c’est une image qui assez parlante. Non ? Ah bon !)

l_4da907098dff202deb51f2da7c3f4be8.gif

Le feeling passe immédiatement. On se revoit (au bar) à l’issue de spectacle et j’annonce à la manageuse du duo (Vanessa) que je compte les revoir pour les mandoriser.

 

Ce qui fut fait.

Une présentation s’impose :

Delphine Labey : Chant, percussions, textes, compositions et arrangements.

Olivier Azzano : Guitares, chants, compositions et arrangements

Stéphanie Labbe : Direction artistique.

Oui, ils ont une directrice artistique.

(Précisons aussi que Delphine et Stéphanie sont aussi comédiennes, mais comme ça n’a rien à voir avec La Bestiole , je n’en parlerai pas…)

l_21f7d79686a14977aebc4a13ea1c5d77.jpg

Ils me donnent rendez-vous chez la chanteuse.

Mazette! Un appartement situé à côté du Parc Monceau.

Accueil généreux et sympathique.

Les trois membres du groupe sont là. Bonne ambiance, chaleureuse conversation en off.

Puis en on.

Sanyo TRC-960c, à toi de jouer !

Nous parlons de leur rencontre.

Tout a débuté en 2002.

Delphine m’explique :

-Avant de travailler ensemble, j’avais un projet de chansons latino Jazz. Quand j’ai vu Olivier lors d’un concert, un soir, je me suis dit que l’instinct de ce musicien me plaisait. Nous nous sommes très vite entendus et nous avons travaillé ensemble. Notamment sur mon album solo intitulé Labay. Olivier sait faire sortir beaucoup de choses que j’ai au fond de moi. Si j’ai une tradition chanson française, je ressentais souvent le besoin de sortir mes griffes.

Olivier d’ajouter :

-Tous les deux, dans notre travail, nous sommes dans la réalité, dans la justesse. Nous ne voulons pas être dans la mouvance. Musicalement, nous sortons ce qu’il y a au fond de nous. Delphine et moi nous ressemblons beaucoup intérieurement malgré nos parcours différents, c’est pour ça que ça fonctionne. Elle, c’est Brel et Ferré, moi, les Pixies et les Sex Pistols.

Je trouve que cela résume parfaitement leur univers. Du rock, blues, folk dynamique avec des paroles qui ont du sens.

2eb731cfa94f5ac2021d471c288787a2.jpg

La société de consommation, le narcissisme, le travail de mémoire, l’amour (charnel parfois, très même…) et quelques chansons plus légères…

Joli croisement.

Et la voix de Delphine, je l’aime beaucoup. J’y suis très sensible. Je lui dis, elle est gênée.

Recevoir un compliment n’est pas toujours chose aisée.

Constatation évidente… le duo est cohérent.

0dec1856dfd5090f07e5d5d912cdc860.jpg

Stéphanie Labbe est une des raisons majeures de cet équilibre.

Maillon essentielle de la chaîne pour que tout tourne rond.

-Mon rôle de directrice artistique est de canaliser ces deux personnalités. Je tente de gommer les scories, les fioritures et recentrer tout ça. Je fais aussi un travail de directrice d’acteurs. Le comportement scénique devient primordial.

Je m’aperçois que Delphine et Olivier lui font une confiance absolue.

On sent de l’amitié dans ce trio.

Et une ouverture d’esprit non négligeable.

c1a3bc23083b56b9792f5f66f81a6a1d.jpg
Rock'n'roll attitude... Olivier étranglé par Delphine. On y croit. C'est criant de vérité!

Ils viennent de finir le mixage de leur premier disque contenant, à priori, 14 titres. Auto produit, puis ils vont démarcher les maisons de disques.

Car, comme le dit Delphine :

-Pour tourner, ça ne suffit plus d’être des artistes de scène, il faut avoir une actualité discographique. C’est comme ça…

C’est effectivement con, mais, c’est comme ça.

On reste un peu ensemble après l'interview...

56db38341dbd86877d6536993e3ac213.jpg
Pas rock'n'roll attitude! (Et Stéphanie qui ne veut pas se montrer. Rester la femme de l'ombre...)

Marrant, pas envie de partir.

Mais route à faire.

On the road again...

l_6947f08846b6492586ac710b043214ba.gif

A voir et écouter sur leur site officiel.

Sur leur MySpace.

 

EDIT aujourd'hui:

Ce soir… sur scène.

Au Zébre de Belleville.

(Demain aussi).

Leur premier album officiel sort le 31 janvier.