Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 mars 2020

Morgane Imbeaud : Interview pour l'album Amazone

morgane imbeaud,amazone,interview,mandor

(®Goledzinowski)

morgane imbeaud,amazone,interview,mandorDans son premier album solo, Morgane Imbeaud se livre sans concession, sans maquillage, à l’image de la photo de la pochette. Comme l’indique le dossier de presse, « il est loin le temps où la jeune fée folk courait ses premières scènes avec le duo Cocoon. Pour ce projet, la compositrice s’est exilée en Norvège, seule, loin des autres, plus proche d’elle. Son constat : malgré une première partie de carrière bien remplie (au sein de Cocoon, Peaks et Orage, nombreuses collaborations avec Jean-Louis Murat, Julien Doré, Elias Dris, sans oublier son conte musical Les Songes de Léo » (pour lequel je l’avais mandorisé une première fois).

Avec ce premier disque en solo, Amazone, la carrière de Morgane Imbeaud va prendre un nouveau chemin, celui de la légitimité mérité. Accueillons-là dans le monde des artistes français qui comptent. De la pop folk délicate, épurée, aux mélodies d’une redoutable efficacité. La voix plus affirmée, sur des textes à la fois légers et profonds (si, c'est possible) interprétés en français et en anglais et une assurance musicale qui fait plaisir à entendre. Elle sera en concert le 12 mars 2020 aux Étoiles (Paris). Une deuxième mandorisation s’imposait.

Sa page Facebook officielle.

Son site officiel.

Pour écouter son disque, Amazone.

morgane imbeaud,amazone,interview,mandor

(®Goledzinowski)

morgane imbeaud,amazone,interview,mandorInterview :

Depuis toutes ces années de carrière, c’est ton premier album solo. Tu te dis enfin ?

A la pause de Cocoon en 2011, on m’a souvent reproché d’avoir eu des projets en duo. Avant de me lancer seule, j’avais besoin de grandir encore un peu et de m’affirmer. C’est un souci que j’avais aussi dans ma vie personnelle. A 32 ans, j’ai des choses à dire et il est tant que j’assume parce que rien n’est grave. Aujourd’hui, je me suis émancipée et affirmée. J’ose être qui je suis. Nous n’avons qu’une vie et elle est très courte, alors à quoi bon se cacher, à quoi bon être angoissée, à quoi bon être mal ? On est dans un monde très anxiogène, autant faire les choses que l’on a envie de faire en essayant de faire du mieux que l’on peut. Advienne que pourra… c’est ça qui rend heureux.

Tu as ôté ton masque ?

J’ai toujours été très angoissée, donc ça a été toujours très compliqué de me montrer tel que j’étais. J’ai toujours eu envie de plaire, pas en mode séduction ou amoureux, mais je n’avais pas envie de décevoir. Aujourd’hui, je crois que je m’en moque. J’ai compris que ça ne rendait pas heureux d’essayer d’être un caméléon. Comme cet album, je sais qu’il y en a qui l’aimeront beaucoup et d’autres qui ne l’aimeront pas… et bien tant pis !

"Gressholmen" (Home session)

Ce que j’ai lu de-çi de-là sur cet album est très positif. morgane imbeaud,amazone,interview,mandor

Ça me fait super plaisir parce que l’on a tenté de faire un album intemporel. On n’est pas dans les sons du moment, dans l’electro. Nous avons essayé de marier la froideur des machines à la chaleur des cordes, les bandes analogiques aux sons électroniques. Dans cette optique, on a enregistré cet album au mythique studio Black Box, à Angers, fondé par Iain Burgess et Peter Deimel. Sur place de l’analogique et des trésors vintage, dont une table de mixage Flickinger de 1969. Des jouets d’un autre temps…c’est justement cela qui a rendu ce disque intemporel. En huit jours, non seulement nous avons enregistré sur bande treize morceaux, mais en plus en live. C’était génial !

L’album est réalisé par Renaud Brustlein de H-Burns. Que t’a-t-il apporté ?

Il m’a aidé à m’assumer, à lâcher-prise, notamment sur la voix. Je n’essaie plus de chanter comme une petite fille. On a trouvé un bon équilibre. Il a su me faire confiance pour que je sorte un peu de mes habitudes passées. J’ai cassé le côté lisse que j’avais avant. Renaud a réussi à m’emmener là où je voulais aller. Je ne savais pas comment y parvenir seule.

A l’image de ta musique, tu as épuré le propos et durci le ton.

Quand on fait un travail sur soi, le but est de revenir à l’essentiel. On m’a souvent reproché ma gentillesse, elle m’a d’ailleurs joué des tours plein de fois. Maintenant, j’en ai un peu marre ! Je pense que tout peut se faire en douceur et de façon affirmée. J’en ai marre que la douceur et la gentillesse soient considérées comme des traits de caractère négatifs. Je ne supporte plus qu’ils soient assimilés à de la faiblesse et de l’idiotie. Avant, j’étais un peu trop timide, aujourd’hui, j’arrive à tout dire. J’ai même du mal à me taire, mais en respectant toujours les gens.

Il y a eu un déclic qui t’a fait prendre conscience de tout ça ?

En me retenant toute ma vie, j’ai accumulé trop de choses en moi. J’en suis la seule responsable. J’avais peur des conflits et je craignais de blesser les autres, mais aujourd’hui, j’en ai marre.

Clip d'"Amazone".

Dans le clip d’ « Amazone », tu te montres comme une femme qui assume aussi sa féminité.

Il y a très longtemps, j’avais un ami qui m’appelait « petite chose ». Cela m’énervait. D’accord, je ne suis pas très grande, je suis menue et j’ai un visage assez juvénile, je le sais, mais je ne suis pas une petite chose fragile qui a besoin d’être protégée. J’y arrive très bien toute seule. Dans ce clip, j’utilise un langage corporel d’une femme désormais forte.

Il y a un duo avec Marina Hands, « Messenger ».

Je voulais absolument un duo avec une femme. Je connaissais Marina parce que nous avons des amis communs. J’ai pensé à elle parce que je trouve qu’elle est la définition parfaite de l’amazone des temps modernes. C’est une femme libre et indépendante. Elle fait ce qu’elle veut et passionnément. Nous avons testé nos voix dans un studio à Paris et ça s’est super bien passé. Marina Hands est décidément douée dans tout. Je la trouve parfaite.

morgane imbeaud,amazone,interview,mandor

(®Goledzinowski)

C’est quoi une amazone des temps modernes ?

Les amazones ont des figures de guerrières. Il y a plein de légendes autour de ces femmes-là. Moi, je ne me sens pas guerrière, dans le sens violent, c’est plus une affirmation et le fait d’être une femme libre et indépendante en 2020. Les femmes sont libres depuis pas si longtemps que cela… et il y a encore du boulot.

Tu te sens féministe ?

On devrait tous se sentir comme cela. Ce qui est aberrant, c’est qu’il y a beaucoup de gens qui n’osent pas le dire, comme si c’était un gros mot. Etre féministe, c’est juste normal. C’est vouloir l’égalité entre les hommes et les femmes. Je ne comprends même pas comment on peut ne pas l’être. Le droit des femmes n’est-il pas celui de chaque être humain avant tout ? Je suis féministe, j’ose espérer qu’on le sera tous un jour, ainsi le mot disparaitra.

Il y a un autre duo. Cette fois-ci avec le New-Yorkais Chris Garneau pour un dialogue cotonneux à l’esthétique glam-rock down tempo, « Je t’en veux ».

Chris, c’est mon chouchou. Il avait fait quelques premières parties, en 2007, quand j’étais la chanteuse de Cocoon. J’avais adoré. J’étais hyper fan de sa voix. Nous sommes restés en contact. Je lui ai proposé cette chanson et elle lui a plu. Je suis super contente parce que j’attendais ce duo depuis des années (rires).

La chanson « Si l’amour est un sport » est écrite par l’ami auvergnat Jean-Louis Murat. Il n’est jamais loin de tes productions…

On bosse ensemble depuis longtemps. Nous avons souvent fait des duos et nous avons quelques scènes en commun. En évoluant avec lui, ça m’a décoincé sur mon jeu de scène et sur ma façon d’écrire en français. Je lui demande souvent de l’aide.

"Je ne vous oublierai jamais" (audio).

Il y a aussi un texte écrit par Mickael Furnon, « Je ne vous oublierai jamais » sur une mélodie easy listening et un peu sixties.

Cette chanson m’a parlé tout de suite, dès la première phrase. Elle correspondait parfaitement à ma façon d’être dans ma vie. « Je ne vous oublierai jamais, même si mon nom ne vous dirait rien… » Quand tu te fous de l’avis des gens, ça change aussi ta façon d’aimer. J’arrive désormais à donner sans rien n’attendre en retour. Ça m’a beaucoup apaisé.

Tu lis ce que les journalistes écrivent sur toi ?

Avant je ne lisais pas trop les articles par peur des mots ou des remarques que j’allais trouver. Maintenant, j’apprends à tout lire parce qu’il faut apprendre à encaisser n’importe quoi. Même les choses positives, j’avais du mal à les recevoir. Aujourd’hui tout va bien.

morgane imbeaud,amazone,interview,mandor

09 novembre 2015

Morgane Imbeaud : interview pour Les songes de Léo

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandorNous connaissons tous, Morgane Imbeaud comme la chanteuse du duo clermontois Cocoon, mais cette artiste n’est pas femme d’un seul projet. Cela fait des années qu’elle pense à son projet musical pour enfants Les songes de Léo. Elle a écrit ce texte et composé les musiques qui accompagnent le parcours initiatique de Léo. Puis se sont ajoutés les dessins de l’illustrateur Christophe Chabouté, et quelques chansons écrites spécialement par Jean-Louis Murat. Les songes de Léo ont ainsi pris forme en dix chapitres.   

Le 6 novembre 2015, jour de la sortie de l’album, je suis allé à la rencontre de cette chanteuse épanouie dans une chapellerie. Pourquoi dans un tel endroit ? Parce que l’attachée de presse cherchait un endroit tranquille… et il se trouve que sa maman tenait ce magasin de chapeaux. Bonne idée !

Biographie officielle :

Morgane Imbeaud commence ses études musicales à l’âge de 7 ans avec le violon mais son attirance se morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandortourne très vite vers le piano.

Son aventure musicale commence lorsqu’elle rencontre Mark Daumail en 2005 pour former Cocoon. Le premier concert a lieu le 2/11/2005. Suit une longue liste de dates en France et à l’étranger, en passant par la Suisse, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Australie, les Etats-Unis, la Chine, les plus grands festivals (Printemps de Bourges, les Vieilles Charrues, les Francofolies, Solidays, les Eurockéennes…) et les plus célèbres scènes parisiennes comme l’Olympia, le Casino de Paris, la Maroquinerie, entre autres, les accueillent.

Leurs deux albums, My friends all died in a plane crash, sorti en 2007 et Where the oceans end, sorti en 2010, sont disques d’or et de platine.
Parallèlement à Cocoon, Morgane collabore avec d’autres artistes : en 2007, elle participe à l’enregistrement du prestigieux album Charles et Léo aux cotés de Jean-Louis Murat et de Denis Clavaizolle. En 2008, elle chante aux cotés de Julien Doré sur son premier album Erzats. La même année, elle apparait sur la chanson « J’irai au Paradis » de Daniel Darc, sur l’album Amours Suprèmes.

En août 2011, après leur tournée d’été, les deux membres de Cocoon décident de faire une pause afin de se consacrer à leurs projets parallèles respectifs.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandorEn 2012, Morgane se lance dans un nouveau projet avec de nouveaux musiciens et crée Peaks. Un EP Love sort le 11 février 2012. Depuis 2014, elle forme le projet Un Orage avec Xavier Caux, qu’elle a rencontré sur les routes. Un EP est à venir très bientôt.

Parallèlement, elle sort son projet solo, un conte musical qu’elle a écrit et mis en musique : Les songes de Léo.

Les Songes de Léo (argumentaire officiel):

Elle en rêvait. Un disque, un livre, un spectacle, autour du même projet. Depuis toujours, Morgane Imbeaud croit en l’émotion unique provoquée par l’association de la musique et des images, un état sans frontière où toute création serait possible. Seule au piano, elle goûte à sa grande expérience de la scène et de l’écriture pop pour donner la vie à Léo, personnage mi-humain mi- félin qui habitera son grand projet.
Bande-originale d’un film imaginaire, conte moderne entre grands classiques et musique contemporaine, où la petite fille renaît entre chaque ligne, Léo est la toute première création de Morgane.

Spectacle longuement écrit et soigneusement interprété, porté depuis des années par une artiste à la sensibilité sans pareille, Léo s’aventure aux confins du conceptuel, et s’adresse à chacun d’entre nous, l’enfant fasciné par la noirceur des sous-bois, comme l’adulte enfermé dans ses certitudes.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor

(Photo Alexis Magand)

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandorInterview :

Tu dis que Les songes de Léo est le disque de ta vie. Pourquoi ?

Parce qu’il est l’aboutissement de tout ce que j’ai appris depuis que je fais de la musique et parce que je porte cette histoire depuis des années. Quand j’ai intégré Cocoon, je sortais du lycée et c’est à ce moment que j’ai appris réellement à faire de la musique. Ce projet est revenu dans ma tête il y a deux ans, quand je me suis remise à faire des thèmes de piano. J’aime beaucoup le partage et l’échange, c’est pour ça que je travaille beaucoup avec d’autres personnes, mais j’ai aussi élaboré ce projet pour montrer que j’étais capable de faire des choses toute seule. J’ai écrit un conte, mais avec des chansons qui ne sont pas narratives.

Quand tu as attaqué ce projet, a-t-il fallu que tu te désintoxiques  de la pop cocoonesque ?

Non, ça m’a même nourri. On se sert de toutes les expériences acquises et on crée.

Les songes de Léo - Morgane Imbeaud. Teaser.

L’histoire de Léo n’est pas très gaie. En dix chapitres brefs écrits à la première personne, tu racontesmorgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor la folie, l’enfermement, la normalité, l’acceptation de soi.  

Ce sont des sentiments profondément contemporains vus par les yeux d’un personnage unique et singulier, confronté à la peur primale des rites initiatiques. De par les dessins et de par le fait que l’on emploie le mot « conte », on pense que c’est pour les enfants. Mais alors, pas du tout. C’est un conte qui s’adresse au public de 10 à 77 ans. Je n’ai pas d’enfant, mais je crois pouvoir dire que cette histoire est un peu dure pour les plus jeunes. J’avais envie de parler à l’enfant enfermé dans chaque adulte. Les adultes ont toutes les peurs et les sentiments que tu évoques dans ta question.

Toi aussi, tu les as ?

Jeune, j’ai toujours été très angoissée, très stressée. Aujourd’hui, je suis « guérie ». Je me connais par cœur, de corps en tout cas. Je me sens un peu plus armée que beaucoup de personnes de mon entourage. L’histoire que j’interprète, c’est un peu pour banaliser toutes ses peurs. Je veux faire comprendre que ce sont juste des sentiments normaux, même si je n’aime pas ce mot. Si quelqu’un n’a pas rencontré ces états-là, un jour, ça arrivera.

05 novembre 2015, Froggy's Session de Morgane Imbeaud, pour "Amour suis-moi".

Tu vas mieux depuis l’écriture de ce conte ?

(Rires) Ca va beaucoup mieux. Mais j’avais fait une vraie psychothérapie il y a longtemps et je n’avais plus envie d’en parler. Je me suis très vite dit « vivons et oublions tout ça ! ». Si j’ai voulu y revenir, c’est parce que c’est très présent autour de nous. Nous sommes dans un monde vraiment anxiogène. Quand on est angoissé, on se fait une montagne de tout et on se concentre sur son nombril. Je veux dire que ce n’est pas grave de traverser ces moments de doutes et d’angoisses, cela finit par passer.

Tu t’es entourée de Christophe Chabouté, un célèbre auteur de roman graphique, pour les illustrations et la création des personnages. Il ne participe jamais au projet des autres.

Quand j’ai lu qu’il ne travaillait avec personne, je me suis dit que j’étais en train de me tirer une balle dans le pied. Je l’ai contacté grâce à Facebook et il a accepté. Je suis super contente parce que le résultat est extraordinaire.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandorJean-Louis Murat  a écrit quelques textes de chansons. C’est loin d’être votre première collaboration.

Même si on se connait, il fallait que le projet lui plaise. Il me connait tellement bien qu’il a réussi à me toucher avec ses mots, là où je ne pensais pas que cela soit possible.

Il y a des textes en anglais. C’est un peu désarçonnant.

J’ai arrêté de me bloquer là-dessus. Merci à Christine & The Queens  et Emilie Simon qui n’ont jamais hésité à chanter dans les deux langues. Il y a des chansons que j’ai pensées en anglais. Ce que j’ai envie de dire de primordiale, je ne peux le faire qu’en anglais.

Vous en êtes où avec Cocoon ?

Le nouvel album, Welcome Home sort le 27 mai prochain, mais comme je suis sur tous mes projets, Peaks, Un Orage et Les Songes de Léo, je n’y participe pas.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor

Pendant l'interview.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor

Après l'interview, le 6 novembre 2015. 

L'EPK du projet Les songes de Léo.

morgane imbeaud,les songes de léo,interview,cocoon,mandor