Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2018

MESS : interview pour Les radiations de Suzanne Ribbes

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbes

(Photo : Pierre Beteille)

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbesMESS, ça veut dire Melodie en sous-sol. Non pour le film mais pour l'esprit de ce titre, explique leur page Facebook. MESS, c’est un duo, disons-le… un couple : Christophe Rymland : Chant / Guitare / Claviers et Megane Fleger-Rymland: Guitare / Claviers.

J’ai rencontré une première fois, Christophe, aux 46e Rencontres d’Astaffort où j’étais invité pour effectuer un reportage (voir là). Je connaissais déjà le duo de réputation (très bonne) et il me tardait de l’interviewer. Ainsi fut fait le 16 novembre dernier dans un bar en face de la Gare du Nord.

(Toutes les photos "studio" sont de Pierre Beteille.)

Biographie officielle :

Sélection FEDECHANSONS 2017, « Coups de Pousses 2017 » du Festival Détours de Chant et repéré par Le Bijou, ils se sont produits sur les off des Francofolies et d’Avignon... Ils ont donné une quarantaine de concerts en à peine une année et demi d’existence. Le groupe est soutenu par Christian Bordarier (Orelsan, Corneille, Pauline Croze) et Virginie Bergier du Bolegason. Christophe Rymland, la moitié masculin du duo, a étémess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbes sélectionnée et a participé aux 46ème Rencontres d’Astaffort en mai 2018 avec Christophe Maé et Francis Cabrel.

Le disque (argumentaire officiel):

Un duo, une femme un homme, des chansons aux sonorités électro aquatiques, une nage synchronisée au sein d’un océan, à la fois légère et perdue dans son immensité... Comment accepter l’autre ? Comment se situer dans la multitude ? Sentiments où se révèlent pêle-mêle l’amour bien sûr, mais aussi la joie, la jalousie, la conquête, la démence ou même la haine.

Chroniques :

 « Il y a longtemps qu’on n’avait pas eu un aussi gros coup de cœur.» Opus

 « Sous les feux lumineux, vivifiants, alternants de blanc, bleu et violet, le public est intéressé́et capté par cette composition made MESS... Un concentré de bonnes surprises !» 2lives.fr

 «Le mélange avec la chanson nous a procuré un effet non escompté. Musique planante, voix posée, textes ciselés. On salue l’entrée de la chanson dans une forme très actuelle de la musique. Tant dans les petits lieux comme le Bijou que sur la belle scène du Bikini, le duo est bien dans ses pompes, on aime ça et on vous invite à le découvrir» Pascal Chauvet, programmateur du Bijou

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbes

(Photo : Pierre Beteille)

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbesInterview :

MESS est votre première collaboration commune ?

Christophe : Ça fait deux ans que MESS existe. Notre premier concert sous cette appellation s’est tenu en avril 2016, mais notre collaboration artistique est antérieure car fin 2012, nous avons joué ensemble dans un groupe rock appelé Caméra.

Vous vous êtes donc rencontrés par le biais de la musique ?

Megane : Oui. Ils cherchaient une bassiste et voilà.

Et vous vous êtes mariés en mai dernier. C’est beau. Revenons à la musique. Avant de vous rencontrer, chacun jouait déjà dans des groupes ?

Christophe : Moi, je jouais dans un groupe de rock francophone. J’ai toujours eu envie de faire sonner du français sur du rock. Il y a eu un moment avant que l’opéra se chante dans une autre langue que l’italien, pour le rock, ça a mis aussi pas mal de temps de sortir de l’anglais.

Tu le prends comme une mission de chanter en français.

Christophe : Oui. Ma langue, c’est le français, je la défends.

Megane : Je le confirme, quand il entend des anglicismes, il n’est pas content. Moi, j’ai commencé la guitare électrique, mon prof me faisait jouer du Téléphone. Ce n’est pas pour rien que l’on reprend « La bombe humaine » dans notre EP.

Christophe : Le texte est vraiment extraordinaire. Très poétique et abrasif.

Clip de "Brouillard sur nos ailleurs".

Vous faites du rock, vous ? mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbes

Christophe : Non, je suis partant pour que l’on dise que l’on fait de la variété.

Il y a quand même pas mal de guitares électriques.

Megane : On vient tous les deux de là, c’est normal qu’il nous en reste quelque chose.

Christophe : J’estime que l’on fait de la musique tous public sans être dans aucune niche musicale. Le terme variété, je l’aime bien parce qu’il y a le mot varié dedans… et notre musique est variée.

En tout cas, ce n’est pas purement « chanson ».

Mégane : Mais si. Pascal Chauvet du  Bijou (salle mythique toulousaine qui défend la chanson française) estime que la chanson, ce n’est pas forcément planplan. Ce sont de beaux textes sur lesquels on met la musique que l’on veut. Et tant mieux si elle est moderne.

Christophe : Nous, on écrit des chansons avec différentes couleurs musicales comme le rock, la pop et beaucoup l’electro.

Quelle est ton rôle, Megane, dans le duo ?

Megane : Je suis claviériste, bassiste et un peu chanteuse. Sur le disque, on m’entend moins que lorsque nous jouons en live. Sur scène, je prends de plus en plus de place parce que le côté duo nous tient à cœur. Le côté electro vient beaucoup de moi.

Teaser live.

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbesSur scène vous être proche de ce que l’on peut écouter sur l’album ?

Christophe : C’est assez proche, maintenant, on ne s’interdit pas le droit de jouer certains titres de manières différentes et de réarranger certaines orchestrations.

Megane : C’est le cas pour « Le bonheur c’est débile » par exemple. On aime bien varier les plaisirs pour ne pas nous ennuyer nous-mêmes.

Qui écrit les textes et la musique ?

Christophe : C’est moi, mais on travaille beaucoup ensemble.

On sent une exigence tant musicalement que textuellement.

Megane : Christophe est hyper exigeant.

Christophe : Je ne suis pas le seul. La plupart des artistes le sont… ou devraient l’être en tout cas.

Clip de "J'attends". 

On vous sent un peu influencé par Noir Désir, Bashung, Dominique A… Pour les gens qui ne vous mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbesconnaissent pas du tout, on pourrait vous comparer à qui ?

Christophe : Quand on nous pose cette question, pour aller vite, je réponds qu’on est un mélange entre Bashung et Björk.  Portishead, Goldfrapp, on aime bien aussi.

Pourquoi chantez-vous ?

Christophe : C’est une question difficile parce qu’on a toujours ce problème de légitimité. Quelle est ma prétention à vouloir faire ce métier ? On aimerait transmettre quelque chose pendant une heure. Ça peut être du bonheur, de la réflexion, un message, un bien-être, qu’il soit sensoriel ou intellectuel.

Megane : Hier, on a entendu  Miossec parler du syndrome de l’imposture. Parfois, on se sent légitimes, parfois moins. On est souvent dans le doute.

Les concerts, c’est ce que vous préférez faire ?

Megane : Oui, on aime partager notre musique. On voit les gens réagir au fruit de notre travail, c’est plaisant.

Christophe : J’aime bien le studio, mais la scène aussi parce que c’est là que tu vois si une chanson marche ou pas.

Cet EP vient juste de sortir, comment voyez-vous la suite ?

Megane : Nous souhaitons sortir un album avec de nouvelles chansons en 2020. On aimerait travailler dans un vrai studio avec plusieurs claviers analogiques et pouvoir trifouiller…

Christophe : On veut travailler encore plus notre univers, notre son, nos arrangements.

mess,christophe rymland,morgane rymland,les radiations de suzanne ribbes

Le 16 novembre 2018, après l'interview.