Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 mars 2016

Christophe Robillard : interview pour le site Merci Edgar

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Christophe Robillard est l’homme qui se cache derrière le site Merci Edgar. Il a conçu un logiciel de booking qui permet aux artistes et aux tourneurs de gérer leurs contacts professionnels (lieux, festivals, autres organisateurs de spectacles, mais aussi tout type de structure comme les médias, les institutionnels, les imprimeurs, ...) à l'aide d'une interface simple et intuitive.

Comme l’indique le site, Merci Edgar (http://www.merciedgar.com/), c’est aussi une association qui a pour objectif de faciliter l'entraide entre artistes. Le logiciel de booking conçu par Christophe Robillard va évoluer. Il désire mettre dans une seule et même base commune l'ensemble des informations d'ordre public sur les lieux (nom du lieu, styles programmés, adresse postale). A noter que les contacts directs (téléphone / mail du programmateur) ne seront pour le coup pas partagés. En effet, il pense que c'est contre-productif de les rendre publiques.

J’ai rencontré Christophe Robillard, il y a trois ans et j’ai trouvé son idée excellente. Il a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une mandorisation, mais comme le projet a évolué depuis, j’ai souhaité le rencontrer de nouveau. Pour faire le point.

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interviewInterview :

Comment as-tu eu l’idée de Merci Edgar ?

Je suis passé dans Vivement Dimanche. Cette visibilité m’a permis de faire le Sentier des Halles. Après, j’ai eu une vraie démotivation. J’avais réussi à remplir la salle, mais je n’avais pas réussi à faire venir des pros. J’ai compris que si je voulais continuer, il fallait que je change ma manière de fonctionner. Je ne savais pas comment le métier fonctionnait, alors j’ai commencé à faire des interviews de pros. Tu le sais, tu y es passé. Je suis partie de l’idée que les questions que je me pose, d’autres se les posent. Mon logiciel a été conçu sur la base de mes questionnements.

Clairement, qu’est-ce que c’est Merci Edgar ?

C’est un logiciel qui permet d’aider les artistes à prospecter pour trouver des dates et vendre leur spectacle dans des lieux ou des festivals.

Gagnes-tu de l’argent avec Merci Edgar ?

Non. J’ai créé une association loi 1901 à but non lucratif. Je ne cherche pas à faire de l’argent sur Merci Edgar. Je veux faciliter l’entraide entre artistes et un des outils pour faciliter l’entraide, c’est le logiciel. Depuis le mois de janvier, pour utiliser le logiciel, il faut être adhérent de l’association. C’est 20 euros l’année pour un artiste autoproduit et pour une prod, c’est 50 euros. C’est pour couvrir les frais d’hébergement et les frais de fonctionnement de l’association.

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Il faut être sacrément partageur pour pouvoir utiliser le logiciel.

Effectivement. Les contacts que tu vas saisir, les lieux que tu vas découvrir, à terme, seront dans un pot commun. Tu acceptes de contribuer à une base commune. Pour l’instant, elle n’est pas opérationnelle, c'est le chantier de cette année. Bref, je souhaite la coopération plutôt que la compétition entre artistes. On discutera de tout ça à l'assemblée générale de l'association le 24 mai !

Mais toutes les informations seront publiques ?

Non, on peut accéder au nom du lieu, sa capacité en terme de places assises ou debout, le type de style programmé… mais pas aux numéros de portable ou mail du programmateur de la salle, par exemple. C’est une question de respect pour les personnes concernées. Ils n’ont pas demandé à être dans une base commune.

De toute manière, se la jouer « chacun pour soi », ce n’est pas normal quand on est artiste.

On est d’accord. Normalement, chaque artiste à une proposition artistique unique. Si chacun apporte quelque chose de nouveau, on ne peut pas se faire de la concurrence.

Adhérez à l'association Merci Edgar ! from Merci Edgar on Vimeo.

Qu’aimerais-tu encore faire avec ton association ?christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

J’aimerais créer une émulation entre les artistes, qu’ils se rencontrent. J’aimerais qu’il y ait des discussions sur tous les sujets, même les plus tabous. Evoquer les questions économiques par exemple. Comment on fait pour bouffer et en même temps écrire, composer ? Ce n’est pas simple. Il y a peu d’espace où on parle des problèmes. Il faut les regarder en face.

Tu chantes sous le nom de Monsieur Robi. Après une longue pose, tu reviens enfin en tant qu’artiste.

Le spectacle que je conçois est simple : « Dans sa quête de célébrité, Monsieur Robi prépare son Olympia 2020. Mais il se heurte à un souci de taille : il n'a qu'une chanson à son répertoire... Il sillonne alors les routes de France pour préparer son spectacle dans votre salon avec vos amis. » Bref, un one-piano-man-show où le spectateur va lui aussi mouiller la chemise ! ( http://www.monsieurrobi.com)

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Après l'interview...

07 juillet 2013

Merci Edgar : l'outil idéal pour le développement des projets artistiques des musiciens!

1010348_205327136289212_616818792_n.jpg

1001790_205326649622594_592859969_n.jpg« Vous êtes artiste ? Vous n'avez pas encore de tourneur ? Vous n'avez pas le choix, vous devez vous occuper de tout, et tout seul !
Vous aimeriez consacrer davantage de temps à créer, répéter, jouer sur scène plutôt qu'à vous occuper de la communication, des tâches administratives ou commerciales ?
Avec Merci Edgar, vous avez enfin un outil vous permettant d'être plus efficace, organisé dans vos recherches de dates. Bref, vous allez gagner du temps, du temps que vous pourrez consacrer à votre passion, pour le plaisir de votre public ! »

En lisant ce message, tout artiste qui débute ou qui rame un peu à se faire connaître d'un public plus large, devrait être tenté par ce projet (qui n’en est plus un (projet) puisque là, nous parlons bien d’éléments concrets).

J’ai découvert le blog Merci Edgar, il y a quelques mois par l’entremise de son fondateur, Christophe Robillard, responsable développement et musicien auto-produit. J’avoue qu’à la base, je n’avais pas compris tous les tenants et les aboutissants, mais j’avais une vision globale très positive de la chose. Le projet à évolué depuis.

Ce qu’il faut savoir, c’est que Merci Edgar est un outil conçu pour aider les musiciens à développer leur projet artistique. Plusieurs moyens sont proposés :

-Un logiciel pour gérer ses différents contacts professionnels, en faire le suivi, leur adresser des mails en masse (On peut le tester lors d’apéros organisés par Merci Edgar).

tumblr_inline_mp5dahhxrN1qz4rgp.jpg

-Des vidéos d’interviews de professionnels de la profession : directeurs de salle, tourneurs, journalistes, chargés de diffusion, attaché(e)s de presse et artistes. Ces vidéos permettant à l’artiste de mieux appréhender l’univers du spectacle vivant. (Et je peux témoigner que Christophe sait poser les bonnes questions. Il interviewe une demi-heure et n’en garde que 10 minutes. Le best of des entretiens, quoi !)

Voici l’interview que je lui ai accordée. C’était le lendemain de l’annonce de l'arrêt des émissions musicales actuelles sur France 2, dont celle à laquelle je collaborais, CD’Aujourd’hui. Christophe Robillard m’a donc fait réagir à ce sujet (notamment).

Entretien d'Edgar #16 : François Alquier, journaliste from Merci Edgar on Vimeo.

Les autres vidéos sont . Personnellement, en les visionnant, j’ai appris beaucoup de choses sur les rouages de cette gigantesque machinerie qu'est le monde de l'industrie de la musique en France. Tous les gens du métier devraient s'y intéresser...)

Pourquoi je décide de mettre un coup de projecteur aujourd’hui sur Merci Edgar ?

robi.jpgD’abord parce que cette initiative est intéressante et peut réellement aider les artistes émergents. Parce que Christophe Robillard est convaincu et convaincant. Parce que j’aime ce genre de type qui parle, qui demande, qui s’interroge, mais surtout qui fait. Des actes à la parole… ça devient suffisamment rare pour être dûment signalé.  

Nous devrions être nombreux à bouger notre cul comme lui et ne pas attendre que les choses se fassent. (Je parle aussi (et beaucoup) pour moi. Aussi.)

Depuis la semaine dernière, Merci Edgar possède un site « vitrine » explicatif (absolument clair et précis). 

Enfin (belle coïncidence qui n'en est pas tout à fait une quand même), sachez qu'il y a aujourd'hui (dimanche 7 juillet), un pique-nique au Parc de la Villette à Paris organisé par Merci Edgar.

Il fait beau, il fait bon... si vous êtes artiste, c'est le temps idéal pour venir jeter un coup d’œil et vous renseigner…

Pour en savoir plus sur le pique-nique, c’est ici que ça se passe.

Longue vie à Merci Edgar!