Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juillet 2009

Alain Galindo and co à la radio!

le-camion-electrique-alain-galindo.jpg

Le camion électrique.

Bizarre ce titre…

C’est l’un des premiers livres publiés aux Éditions Volpilière, nouvelle maison tenue par mon amie Élisabeth Robert (dont beaucoup ici savent l’attachement que j’ai pour elle). Je la trouve courageuse et opiniâtre pour beaucoup de choses, principalement pour s’être lancée dans cette aventure éditoriale là.

Mais, j’ai dit à Élisabeth que l’histoire d’un camion électrique, je ne le sentais pas vraiment. Et l’escargot sur la main de l’homme dessiné sur la couverture, ça n’inspirait pas vraiment le lecteur que je suis. (Je ne savais pas encore que les escargots avaient un rôle important dans cet ouvrage). Et qui c'est ce Alain Galindo???

(Pour être vraiment franc, je me suis aussi dit qu’on allait encore m’accuser de copinage…)

Et comme je ne suis pas un homme influençable, Élisabeth m’a envoyé le livre.

Et je l’ai refermé après lecture immédiate.

Je prends, et plutôt deux fois qu’une.

13.07.09 Alain Galindo 1.JPG

Voici le résumé du livre selon la maison d’édition :

 

130709_-8-[1].JPGLe camion électrique.

Cet ouvrage raconte l’histoire toute simple d’un homme qui croit en ses rêves…

Ne vous y trompez pas, rien de banal dans ce parcours.

Avancer d’un mètre par jour à l’aide d’un camion muni de panneaux solaires, nourrir l’imaginaire de villageois en cherchant à répondre à ce besoin d’accéder à son propre but. Prouver que son idée novatrice est bonne, qu’il peut aller au bout sans l’aide de personne?! Peu importe la traversée.

Un désert, une pente, un océan, les hommes se cherchent depuis toujours. Souvent les obstacles s’obstinent à les empêcher de trouver la réponse.

Finalement est-ce tant le but qui compte que le chemin ? Les rencontres, les regards, les a priori… Il suffit de si peu pour changer le destin d’une vie ordinaire. Un excès de génie, une croyance, un amour qui s’envole…

Une gamine qui vous attrape la main. 

Un roman qui plaira autant aux adolescents qu’aux adultes tant il nous rappelle la philosophie du Petit Prince d’Antoine de Saint Éxupéry. 

 

Résultat : Alain Galindo, Élisabeth et Lorène Bihorel (l’illustratrice du livre) sont venus me rendre visite hier à 77FM, dans le but précis d’enregistrer un podcast de l’auteur (et finalement, un peu de l’éditrice).

C’est Élisabeth Robert qui est arrivée la première, accompagnée de son mari et de ses deux enfants (qui finalement nous ont quittés à la recherche d’un endroit où se nourrir dans les alentours de Meaux). Elle est venue avec deux paquets de Lindor de Lindt. Des boules de chocolats avec du caramel à l’intérieur. Je résiste à tout sauf à la tentation…

Alain et Lorène sont arrivés quelques minutes après. L'auteur m’explique qu’il a un peu le trac. Pour la première fois, je décide de tutoyer quelqu’un pendant l’interview… Briser la distance qui pourtant n’existe pas.

 

13.07.09 Alain Galindo 2.JPG

Première partie : Présentation d’Alain Galindo et du livre.


podcast

13.07.09 Alain Galindo 8.JPG
13.07.09 Elisabeth Robert 1.JPG
Je sais, il manque un tiers du visage de l'éditrice... photo prise par l'intervieweur pendant la conversation.

 

Deuxième partie : Suite de la présentation du livre (avec l’amicale participation d’Élisabeth Robert).

 
podcast

13.07.09 Alain Galindo 4.JPG
De gauche à droite: Alain Galindo, Elisabeth Robert, Mandor et Lorène Bihorel.

 

Après l’interview, nous décidons d’aller déjeuner tous ensemble.

Au Bureau, comme d’habitude. En terrasse. Nous avons parlé édition, littérature, blogosphère… le tout bien accompagné.

 

 

13.07.09 moi.JPG
13.07.09 Alain Galindo 5.JPG

6413_101196813431_540498431_2051192_5290006_n.jpgPour finir, et au risque d’être un chouia insistant, je vous conseille vivement la lecture de ce Camion électrique.

Parce qu’il va sans doute vous faire réfléchir sur votre propre vie.