Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 mars 2009

Pourquoi j'ai expulsé Cizia Zikë!

6a00d4142ab1e83c7f00e398c440630001-500pi.jpg

(Le titre, c'est juste pour interloquer le chaland.)

(Parce que moi, j'ai un sacré respect pour le monsieur...)

Réponse, donc, aux dizaines (ce n’est pas beaucoup, je suis d’ailleurs assez déçu) de « fans » de Cizia Zikë qui me reprochent amèrement et même parfois lourdement (pas tous, hein) d’avoir expulsé manu militari ma note écrite il y a deux ans expliquant l’intérêt que je portais au personnage Cizia Zikë et ma rencontre avec un type dont les écrits m’avaient fasciné dans ma prime jeunesse. Et qui me fascinent toujours d'ailleurs. Je viens de terminer ma lecture de Oro and Co en exclu et j'ai pris autant de plaisir qu'avant. Le livre sort 11 juin 2009.

P1000232.JPG

L'action d'Oro and Co se situe à la fois dans le milieu éditorial parisien (une vraie jungle qui ne fait pas peur à Zikë) et surtout en Guyane (département français d'Outre-Mer dans lequel j'ai officié 6 ans de ma vie...). C'est dire si l'action et les lieux m'ont parlé.

Scan10016.JPGBref, Je n’ai pas pris le temps d’expliquer à mes lecteurs la raison qui m’a poussé à commettre ce crime de lèse majesté ?

Tsss…

Pas bien.

Explications sans détour.

 Avec le temps, les commentaires étaient devenus quasiment le forum officiel des amateurs de Cizia Zikë.

J'ai laissé faire. Pourquoi pas, après tout.

Sur sa page Wikipédia, il y avait un lien sur ma note qui mentionnait qu'elle était effectivement un forum.

Rien de grave, en fait.

 Mais, il y a 3 semaines, je reçois un mail d’un homme qui s’est prétendu bafoué et insulté.

Ah ?

Scan10017.JPG
Scan10010.JPG
Ces 3 photos ont été prises lors de ma rencontre avec Cizia Zykë à Disneyland Paris le 29 mars 2004
Je lis les commentaires.
Et effectivement.
Je n’ai pas contrôlé tous les messages arrivant (fort nombreux, donc, pas que ça à faire !).
Mais, un blogueur est responsable des propos tenus sur son blog.
Normal et logique.
Donc, comme je ne maîtrise pas les commentaires de cette note, je l’ai retiré.
C’est un peu radical, certes, mais c’est ainsi.
(Et puis, au fond, on parle bien de Cizia Zïké, là? Un peu radical, lui aussi...)
Cizia Zikë a son propre site, pourquoi un fan ne créerait-il pas lui-même un vrai forum ?
Un forum qu’il pourrait contrôler et modérer.
Parce que ce n’est pas du tout la vocation de ce blog.
Pardon à ceux et celles qui partageaient leur passion pour cet homme et qui venaient tous les jours communiquer.
Je suis sûr qu’ils me comprennent.

Voici des nouvelles récentes...
Je viens de remettre la main sur l'article publié dans un Virgin! daté de mai 2004. J'ai réussi a obtenir cette interview grâce à des connaissances communes. Parce que Cizia Zïké n'est pas approchable facilement.

2268051153.jpg"Au milieu des année 80, un colosse de 36 ans sort coup sur coup : " Oro ", " Sahara " et " Parodie ". Trois récits dans lesquels il raconte sa vie. Le jeu, la drogue, l’alcool, l’arnaque, la contrebande. Ca devise ? " Tu as la vie que tu as choisie. Ne compte pas sur moi pour te plaindre ". Beaucoup de ses lecteurs suivront son conseil et partiront à l’aventure, parfois sur ces traces…

C’est cet homme là qui, 20 ans après, me donne rendez-vous dans un bar de Disneyland Paris. C’est miraculeux car il fuit " le cirque médiatique " depuis des lustres. " Je vis en retrait des médias depuis très longtemps. Je ne rencontre plus de journalistes. Souvent, ils m’énervent, c’est pour ça que vous ne me voyez nulle part… " Dont acte.

Il sort le troisième volet d’une trilogie sanglante, humaine et palpitante. Après " Au nom du père ", " Requiem ", voici " Rédemption ". La saga et les combats des familles Albanaises Christo et Aga, adeptes d’une seule loi : le kanoun. Une victime pour une victime, un sang pour un sang. " Cette loi radicale mais efficace est née sous l’occupation Turc. Il fallait instaurer ce code coutumier transmis de père en fils pour canaliser la violence avec honneur. "

Depuis quelques romans, l’Albanie travaille Zykë. Question de racines. "Mon père (Albanais) était légionnaire, je suis né en Afrique. C’était primordial pour moi d’aller là-bas. Je pensais naïvement pouvoir les aider. A la place, j’ai fait quelques jours de prison. Ils m’ont libéré avant d’être transporté dans un camp de travail. Dommage ! J’aurais pu en sortir un roman ".

Cizia Zykë fume comme un pompier, boit des litres de café et me raconte sa vie. Aujourd’hui, il habite à Menton et vit sa vie d’homme d’affaire " à la Zikë ! ". Prêts immobiliers, placements " et... motus ! " Quand il ne parcourt pas le monde avec femme et enfants, il écrit (avec ses sœurs hashisch et marijuana pour l’aide à la création.) " Je vais publier en 2005 un pamphlet sur la société américaine, via le mariage homosexuel. Ca va faire du bruit ! " Plus de romans d’aventures ? " Si. Avec le vécu que j’ai, je suis persuadé d’être de très loin le meilleur en littérature d’action. Vous verrez, on me donnera des médailles posthumes ! Mes enfants seront contents. A propos, faut que je vous laisse. Je dois leur faire visiter le parc ! Vous venez ?"

Mais, bon sang ! Que sont nos aventuriers devenus ?"

Cizia Zykë : Rédemption  Edition du Rocher, sortie le 15 Juin 2004