Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2017

Pic d'Or 2017 : explications, bilan et photos!

ab98897d60eaa0d05c1862c118538407_L.jpg

Chaque année depuis 6 ans, j’écris ma note sur le Pic d’Or. Je répète tout le temps que c’est l’un des tremplins de chanson française les plus exigeants et qualitatifs en France (en 30 ans de métier, j’en ai écumé). J’ajoute aujourd’hui que c’est l’un des plus modernes aussi. 

Quelques jours avant le début du tremplin, Corinne Labat, présidente du Pic d'Or (entourée de Marie Christine Huin, Jackie Duflots, Céline Roulet Boisseau-Deschouart, adjoint Culture et Musées, Marie Cruzel et Corinne Daunay) présente à la presse l'édition 2017.

IMG_2269.JPG

18556804_1662114400484271_7673438571011552678_o.jpgJe suis membre du jury et je vois passer sous mes yeux de formidables artistes, dont beaucoup pourraient devenir ceux qui compteront dans les années à venir. Radio Elvis, Pic d’Or 2014 et vainqueurs aux Victoires de la Musique 2017 dans la catégorie "Album Révélation" et Caruso, Pic d’argent 2016 qui vient de signer chez Barclay et qui écrit des chansons pour de nombreux artistes comme Louane (le nouveau single, « On était beau », c’est lui) en prennent le chemin. Mais bien d’autres artistes passés par le Pic d’Or ont largement le niveau pour en faire autant. Après, on  peut contester les choix des jurés, un tremplin ne sera jamais totalement juste et sera toujours sujet à controverse. C’est le jeu ma bonne dame. Mais personne ne pourra contester l’intégrité de tous, de l’organisation au jury. Un seul but : choisir avec le cœur et en notre âme et conscience. Cette année, le cru était exceptionnel :

WolzovitchTom BirdPas vu pas pris (les régionaux de l’étape) –  OuestLouis Arlette ManteMartin LuminetFor The Hackers, FTH – NinettaFafapunkCécile Hercule RyadhMaxime Manot’- Marjolaine Piémont  –  Dani Terreur.

Comme  les cinq années précédentes (voir là et ).

Pas de compte rendu stricto sensu (mais de nombreuses photos légendées).

Pas de faux suspens non plus, voici les lauréats de cette édition :

Pic d’or : For The Hackers.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (20).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (22).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (23).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d’argent : Dani Terreur.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (64).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (61).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (62).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Prix d’interprétation : Ninetta.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (28).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (24).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (105).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Prix du public : Fafapunk.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (29).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (30).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_168.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Prix du texte et Prix Charles Cros de la création: Wolzovitch.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_7.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_2.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_5.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Prix de la musique : Louis Arlette.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (269).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (118).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (267).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Prix de la revue FrancoFans : Mante.

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (8).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

PicdOr2017-Tarbes-Pyrenees-pixbynot41 (3).jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_39.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Je le dis et le redis, ce n'est pas parce que les autres artistes n'ont pas été primés qu'ils ont moins de talent. Parce qu'ils en sont pétris et qu'aucun n'a démérité. Franchement même souvent bluffants...

Les voici  : 

Cécile Hercule:

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_78.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_74.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Tom Bird  

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_10.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_13.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pas Vu Pas Pris, groupe de Tarbes:

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_21.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_20.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

 Ouest :

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_23.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_25.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Marjolaine Piémont :

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_96.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_97.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

 Maxime Manot' :

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_90.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_89.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Martin Luminet :

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_50.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

18519565_10213336827958233_2889450860450413978_n.jpg

L'Arthur

18486310_10213336826278191_7954647643938419311_n.jpg

Corps Météore :

18519961_10213336825198164_4923987977216464380_n.jpg

Ryadh:

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_80.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_88.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Marengaux

18528043_10213336829118262_4538365458629451252_n.jpg

21 Juin le duo

18555969_10213336827278216_5665470284681531268_n.jpg

Dans un tremplin, pour "juger" (quel vilain mot!) les artistes, il faut un jury. De professionnels. 

Qui sont-ils?

Arnold Turboust (auteur-compositeur- interprète), Marie Aumoine (festival Chantons sous les pins), Patrice Demailly (journaliste pour Libération et RFI), Olivier Bas (Directeur de la création au Studio des Variétés, membre du CA de Voix du Sud à Astaffort, de l’équipe des Chantiers des Francofolies de La Rochelle), Thierry Lecamp (radios RMC, Nostalgie et Europe 1, documentariste, management d’artistes…), Caroline Guaine (Mégaphone Tour), Alain Navarro (directeur artistique de Pause Guitare ), Dominique Janin (scène « Talents » du festival  Grain de Sel de Castelsarrasin), Stéphanie Berrebi (Magazine FrancoFans), Jean-Marc Vaudagne (Académie Charles Cros) et moi ( télévisions, radios, écriture … blog Les chroniques de Mandor ).

Que font-ils?

Ils assistent aux auditions:

18557269_10213336824358143_4802210813694777612_n.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

18519811_10154812808899983_1478706354082322968_n.jpg

18527973_10154813691389983_1058463043689247534_n.jpg

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_16.jpg

Alain Navarro (Pause Guitare)

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_22.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Puis, ils délibèrent : 

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_112.jpg

Patrice Demailly (RFI, Libération)

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_113.jpg

Olivier Bas (Studio des Variétés)

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_116.jpg

Arnold Turboust (auteur-compositeur-interprète)

(Photo : Cedrick Nöt)

IMG_1772.JPG

Olivier Bas et moi.

IMG_1771.JPG

Thierry Lecamp (au premier plan), Dominique Janin et Alain Navarro.

IMG_1870.JPG

IMG_1768.JPG

Alain et Annie Navarro.

IMG_1770.JPG

Patrice Demailly, Arnold Turboust et Olivier Bas. 

IMG_1769.JPG

Pendant les délibérations, les artistes restent dans les coulisses...

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_136.jpg

Marjolaine Piémont et Dani Terreur.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_156.jpg

Ninetta et deux Wolzovitch.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_163.jpg

Steeve, l'animateur de HPy Hour et Martin Luminet.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_164.jpg

Ninetta et Marjolaine Piémont.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_167.jpg

Premier plan : deux Wolzovitch. Second plan: Ninetta et Florence Cortes (la super nounou). Au fond: Louis Arlette et Romain Lefrançois.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_175.jpg

Cécile Hercule.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_176.jpg

Ninetta.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_177.jpg

Mante.

(Photo : Cedrick Nöt)

...ou patientent devant le Théâtre des Nouveautés.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_1.jpg

Fafapunk accompagné de Tomislav Matosin et Erwan Arzel.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_106.jpg

For The Hackers, Mante et quelques autres artistes.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_110.jpg

Wolovitch et Ryadh.

(Photo : Cedrick Nöt)

Et puis, vient le moment des résultats. 

Pour la demie finale : 

18528036_1522214674486663_1933029802072981947_n.jpg

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_121.jpg

Arnold Turboust, président du jury annonce ceux qui franchissent la première étape. Derrière, Jean-Marc Vaudagne (Académie Charles Cros) et Caroline Guaine (Mégaphone Tour).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_120.jpg

Arnold Turboust et Alain Navarro (Pause Guitare).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_118.jpg

Avec Dominique Janin, Olivier Bas et Arnold Turboust.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_119.jpg

Marie Aumoine (Chantons sous les pins), bibi, Arnold Turboust, Dominique Janin (découvertes à Grain de Sel) et Olivier Bas (Studio des Variétés).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pause : avant de passer à l'annonce des lauréats 2017 du Pic d'Or qui se tient le samedi soir, pour les membres du jury, c'est une journée off. L'organisation du tremplin propose traditionnellement aux membres du jury une petite virée en montagne pour un déjeuner disons... copieux. Il paraîtrait que certains jurés, de très bons professionnels, seraient aussi de bons vivants (il paraîtrait). Chaque année, je vous propose quelques clichés de ses agapes qui font partie intégrante de ce tremplin. Direction chez Loulou, col des Palomières à Gerde:

plaque-millesim-pf2017.jpgVoici ce qu'en dit Le Petit Futée 2017

Quelles que soient les générations, l'ambiance et la formule restent les mêmes Chez Loulou, à savoir un copieux festin servi dans la bonne humeur. L'intérieur de ce refuge des chasseurs est habillé de rondins, rideaux et nappes rouges à petit carreaux. Les jours de grand beau temps, demandez à manger en terrasse, sous une tente de verdure et à proximité du barbecue qui distille l'odeur de merveilleuses grillades. A midi, pas de carte surchargée... il n'y en a pas ! Videz-vous la tête et laissez-vous guider par le chef, il connaît son affaire : soupière de garbure, charcuteries, choix entre 2 viandes, fromage à volonté, dessert tout juste sorti du four, vin... la cruche de café et l'armagnac sont en sus à 1 € ! Et le soir, toute l'année, gigue de cerf, salmi de palombe, poulet à l'écrevisse, cassolette de poisson... C'est copieux, c'est bon, le cadre est champêtre, l'accueil est décontracté, les prix sont doux, que demander de plus ! Attention la carte bancaire n'est pas acceptée !

IMG_1781.JPG

Avant le festin... ambiance au beau fixe.

IMG_1787.JPG

Le fameux Loulou, un personnage haut en couleur. 

IMG_1790.JPG

La garbure est arrivée... 

IMG_1792.JPG

"Miam!" déclara officiellement Olivier Bas.

IMG_1799.JPG

The charcuterie!

IMG_1808.JPG

Mais que viennent faire des écrevisses ici?

IMG_1838.JPG

Marie Aumoine, Jean--Marc Vaudagne, Dominique Janin, Alain Navarro... avant d'attaquer.

IMG_1842.JPG

Patrice Demailly pleure d'émotion devant tant de bonne chère. Thierry Lecamp tente de trouver les mots pour le consoler. (Par contre, je ne sais pas qui veut se faire resservir.)

IMG_1839.JPG

MC Navarro. Disons... prévoyant. 

IMG_1803.JPG

Délibération d'après repas. On a eu du mal à départager le meilleur plat. 

IMG_1818.JPG

Bibi, Stéphanie Berrebi (FrancoFans) et Patrice Demailly (RFI, Libération).

18556341_10211386912701811_7173650101616633725_n.jpg

La photo officielle des membres du jury. 

Retour à la finale... avec les résultats, le samedi 20 mai au soir. 

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_193.jpg

Eric Bentahar et les membres du jury.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_194.jpg

Deux président(e)s réunis: du jury (Arnold Turboust) et du Pic d'Or (Corinne Labat).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_199.jpg

Les mêmes, avec le maire de Tarbes, Gérard Trémège.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_200.jpg

Stéphanie Berrebi annonce le Prix FrancoFans qui est décerné à Mante (pas de photos de la remise).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_202.jpg

Jean-Marc Vaudagne décerne le Prix Charles Cros de la création à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_203.jpg

...Wolzovitch.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_204.jpg

Caroline Guaine et Dominique Janin remettent le prix d'interprétation à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_205.jpg

...Ninetta.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_206.jpg

Annie et Alain Navarro remettent le prix de la musique à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_208.jpg

...Louis Arlette.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_209.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_210.jpg

Thierry Lecamp et moi remettons le prix du texte à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_212.jpg

...Wolzovitch.

(Photo : Cedrick Nöt)

18556102_1523528064355324_7637185378801600450_n.jpg

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_220.jpg

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, et la présidente du Pic d'Or remettent le prix du public à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_221.jpg

...Fafapunk.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_222.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_223.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_215.jpg

Marie Aumoine et Olivier Bas remettent le Pic d'argent à...

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_217.jpg

...Dani Terreur.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_218.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_219.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_226.jpg

Enfin, le Pic d'Or est décerné à... (roulement de tambour)

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_228.jpg

...For The Hackers.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_229.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_235.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_239.jpg

Quelques lauréats.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_240.jpg

Les artistes et les bénévoles... 

(Photo : Cedrick Nöt)

Je ne terminerai pas ce compte-rendu sur le Pic d'Or 2017, sans rappeler la présence du Pic d'Argent 2016, Caruso, qui est venu chanter durant les délibérations du jury le vendredi 19 mai.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_111.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Sur scène...

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_131.jpg

...et à la fin de la soirée. 

(Photo : Cedrick Nöt)

La lauréate du Pic d'Or 2016, Barbara Weldens, est venue chanter lors des délibérations de la finale, le samedi soir.

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_187.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_190.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Voilà, c'est fini...

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_183.jpg

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège. (Notez la présence de Florent Dasque, de Boulevard des Airs, de dos).

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_270.jpg

L'ami JB Bullet et Axel Legrout, chanteur des For The Hackers.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_128.jpg

Maxim Manot (au fond) avec Corinne Labat. Au premier plan, Thierry Cadet (Melody TV, Horscène). 

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_130.jpg

Arnold Turboust et Olivier Bas.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_185.jpg

Axel Legrout, chanteur des For The Hackers.

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_129.jpg

Stéphanie Berrebi et Thierry Cadet. 

(Photo : Cedrick Nöt)

Pic d'Or 2017 - Tarbes - Pyrenees - © pixbynot_272.jpg

(Photo : Cedrick Nöt)

Bonus : Quelques photos de "l'after" par Manuel Tondon.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Thierry Cadet et Baptiste Braman (Roockie).

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Dominique Janin, Anne Navarro, Eric Kieser et Alain Navarro.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Louis Arlette et Hervé Lauzanne...

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Dani Terreur et ses musiciens.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Les mêmes... avec JB Bullet.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

Steeve de HP Hour, Marie Cruzel et Patrice Demailly.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

21 juin le duo, Florence Cortes et Corinne Labat.

 pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

L'équipe de HP Hour, Marie Cruzel et Eric Kieser.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

21 juin le duo, Ninetta et Laurent Wolovitch.

pic d'or 2017,bilan,for the hackers,mandor

The end.

22 août 2016

Festival Pause Guitare 2016 : Bilan, interviews, photos...

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandorPause Guitare a fêté cette année sa 20e édition, à Albi. C'est le premier événement du Tarn et certainement un des festivals les plus fédérateurs dans le grand sud (ici, vous pourrez lire les valeurs de Pause Guitare). C'est un événement unique de par le nombre de personnes reçues, sa qualité artistique et ses conditions d'accueil, tout public confondu. La ville se retrouve aux couleurs du festival, le temps d'une semaine. Précisons que c'est l'association Arpèges et Trémolos, dirigé par Alain Navarro, qui organise cet événement.

Artistes nationaux et internationaux de qualité incontestable, accueil comme j'en ai rarement vu, organisation sans faille, passion et positivisme à tous les coins. Impressionnant!

Elton John, John Baez, Francis Cabrel, Mika, Dionysos, The Avener, Michel Fugain, Dionysos, Louane.... Ils ont été plus de 70 artistes en 2016 à venir à Pause Guitare pour plus de 80 concerts, répartis sur les 7 scènes de l'événement (dont 4 gratuites). Avec 4 artistes par soir sur la grande scène, la programmation a été éclectique et pointue, proposant tantôt des artistes ayant marqué l'Histoire de la musique, tantôt de jeunes pousses prometteuses. Le festival, c'est du rock, de la pop... mais aussi de la chanson, car Pause Guitare, c'est aussi des scènes découvertes avec des artistes internationaux, où le Canada francophone tient la dragée haute ! Accélérateur de talents, le festival albigeois travaille activement à l'émergence et à l'accompagnement de nouveaux artistes. Enfin, avec ses 4 scènes gratuites, dont 1 soirée dans les bars d'Albi, Pause Guitare se voulait être un événement populaire et accessible, avec une programmation néanmoins hypra-qualitative !

Cette année (et ce pour la deuxième fois consécutive, la première est là) je vous raconte "mon" Pause Guitare avec "mon"regard personnel... très subjectif. Ce que j'ai vu, ce que j'ai fait, ceux que j'ai interviewés... le tout enrichi de photos des concerts (merci aux photographes du festival). 

 pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Sinon, voilà le compte rendu de Longueur d'Ondes, celui d'Hexagone et tous les articles de La Dépêche sur Pause Guitare 2016)

Zapping du mercredi :

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

A peine arrivé, le jeudi 7 juillet, je déjeune notamment avec Barcella, le musicien des mots, le comédien des notes, pour lequel j’ai une grande admiration. La veille, il présentait son premier conte musical pour enfant à l’Athanor, Tournepouce. L’occasion pour moi de lui poser des questions à la fin de nos agapes.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandorInterview :

Pourquoi te lances-tu dans le spectacle pour enfant ?

Il m’a fallu une pause dans mes différentes tournées pour m’octroyer cette jolie parenthèse. J’ai monté beaucoup d’ateliers « chansons » dans ma ville de Reims. Je fabrique des chansons avec des écoles, des collèges, des lycées, parfois avec des prisons, des maisons de retraites… mais les petits ont un imaginaire très fécond, une espèce d’innocence qui me plait par-dessus tout. Avec leur insouciance, ils verront toujours une fabrique à nuages plutôt qu’une centrale nucléaire. La poésie qui est en eux m’a donné envie d’écrire un spectacle qui leur est destiné.

Le thème principal de cette fresque enchanteresse poétique est  la solitude.

Oui, quand on est petit, on a tendance inconsciemment à se refermer sur soi-même. Je raconte l’histoire d’un jeune orphelin qui vit en haut d’une montagne, sur les nuages, et qui fabrique des chapeaux pour protéger ses rêves. Son premier réconfort, son premier refuge puisqu’il est seul, c’est de rêver en se tournant les pouces. Il passe ses journées à somnoler, nourrissant son imaginaire d’épopées fantaisistes pour lutter contre l’ennui. Un jour, sur les conseils du vent (qui fait office de voix intérieure), il va redescendre sous les nuages pour retrouver sa communauté. La communauté des enfants réels. Tout le chemin de ce conte, c’est finalement d’expliquer aux plus petits qu’on ne peut pas vivre seul. Le rêve, cette capacité à inventer le monde dans sa tête, se doit d’être au service de l’humanité. Il va donc franchir la mystérieuse barrière de nuages, et donc s’affranchir de cette seconde peau qui l’étouffe un peu.

Je comprends l’image. Les nuages nous empêchent de voir ce qu’’il y a devant nous.

Exactement ! Devant nous, c’est l’ouverture vers les autres. Tournepouce va donc s’ouvrir et découvrir que ses parents ne l’ont peut-être pas laissé là-haut par hasard. Sortir de son nuage, c’est accepter de grandir, c’est comprendre qu’on ne peut pas avancer seul. Tout ce qu’un enfant sait au fond de lui, mais ne sait pas dire. Les adultes aussi oublient un peu cela. Parce que la société, les rythmes que l’on a nous obligent à construire des couches. On s’éloigne et nous devenons durs avec le temps. En voyant ce spectacle, l’adulte comprend très bien que c’est un chemin que l’on doit réapprendre.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Ecrit-on différemment pour les enfants que pour les adultes ?

Personnellement, je n’ai pas eu envie d’adapter mon langage. Il y a une adaptation simplement dans la densité du texte. Je ne donne pas trop d’informations. J’ai choisi de faire un spectacle pour les petits qui reste exigeant. J’emploie des mots un peu surannés comme « tarabiscoté », « capilotracté »… J’aime faire vivre ce genre de mots qui sont agréables à la prononciation. L’inconscient des enfants comprend. Même s’ils passent à côté d’une phrase ou deux, entre l’image, les dessins qui viennent servir l’image, ils finissent par saisir le propos. Si un mot les a heurtés, ils arriveront en classe et demanderont à leur professeur ce qu’il veut dire. Plus tard, ils auront une seconde lecture de ce conte, un peu comme on peut nous en avoir de Peter Pan aujourd’hui.

As-tu gardé ton âme d’enfant ?

Je pense que je me nourris encore énormément de mon âme d’enfant, mais je suis complètement adulte. Je ne me sens pas du tout enfant au sens « infantilisé ». Je suis absolument autonome. Mon projet emploie huit personnes, j’ai monté un festival… je suis tout à fait terre à terre par rapport à la vie. Je valorise l’idée de l’entreprise, je suis pour la solidarité et l’entraide, mais l’assistanat systématique est quelque chose qui n’encourage pas l’entreprise. Il faut se lever le matin et se donner les moyens de réaliser ses rêves. Par contre, je me bats pour conserver mon regard d’enfant  sur le monde qui m’entoure, c’est-à-dire à m’émerveiller des choses, parce que c’est là que l’on trouve la poésie. Il faut rester attentif au monde qui nous entoure et l’écouter.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Comment fais-tu, toi, pour rester attentif au monde ?

Pour moi, ça a commencé avec des choses très simples. Ça fait 10 ans que je n’ai plus de télé. Je marche très souvent en montagne, de ce fait, je rencontre spontanément des gens à qui j’ai envie de parler. Par mon métier aussi, beaucoup de gens viennent vers moi et j’adore les écouter. C’est vrai que les yeux ne voient pas, c’est le cœur qui sent les choses. Pour en revenir à Peter Pan, l’histoire explique qu’il faut accepter de grandir. Il ne s’agit pas du tout d’enterrer l’enfant, mais d’avancer avec en le regardant comme ce qu’il a été et ce qu’il nous aide à être aujourd’hui.

Ta carrière a démarré en 2004. Es-tu content de sa progression et de son cheminement ?

Je sens bien que j’ai la satisfaction de mes pairs. J’ai reçu le 3e prix Barbara du ministère de la Culture et de la Communication, j’ai été récompensé trois fois par l’Académie Charles Cros, mon album La boite à musique a été décerné « album de l’année » par FrancoFans en 2010, le Prix Jacques Brel de Vesoul en 2009… Faire partie de ce paysage de la chanson française et des amoureux des mots, oui, ça me fait très plaisir. La chanson a encore parfois, malheureusement, une image poussiéreuse. On a de moins en moins de créneau pour parler de notre travail. L’émission de Thierry Lecamp sur Europe 1 n’existe plus, sur France Inter n’en parlons pas. Tout se réduit pour nous. La culture anglophone a pris une place très forte.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

De quoi es-tu le plus fier ?

Ma première fierté et d’avoir un public sur quatre générations. Avoir majoritairement des gens de mon âge à mes concerts fait qu’ils viennent avec leurs enfants, voire avec leurs parents. Ca me touche beaucoup. Et je suis fier de rencontrer différentes familles de chansons. Très souvent, on nous classe dans une catégorie de chansons. Moi, je ne suis pas d’une famille, je suis de l’humanité. Aujourd’hui, je vis une aventure avec le collectif 13 comprenant des membres de Tryo, la Rue Kétanou, Le pied de pompe… cette famille de chansons alternatives, je suis ravi d’y appartenir, moi qui vient de la famille de la chanson un peu théâtralisée, comme Emily Loizeau. Parfois, je fais un détour par ma famille pop, urbaine, et par ma famille festive, comme Aldebert, Debout sur le Zinc…  Je croise tous ses artistes assez souvent et j’ai le sentiment d’être de tous ces horizons-là. Pour moi, ça n’a jamais posé de problème, par contre, ça peut en poser à un journaliste spécialisé. On s’abreuve de ce qu’il y a autour de nous, ensuite, il faut construire son chemin. Les médias m’identifie, non pas comme un ovni, mais comme un artiste singulier. Cela me convient totalement.

Rougis-tu en écoutant tes vieux albums ?

Oui. J’ai commencé avec une voix qui n’était pas la mienne, j’avais des costumes en queue de pie… on va dire que je cachais ma pudeur derrière des artifices, mais tant mieux, c’est mon chemin. Aujourd’hui, je commence à trouver ma voix. Elle est beaucoup plus naturelle. Ma voix restera toujours mon complexe. J’écris, je compose, mais j’interprète par défaut. Ma voix ne me fait rien, elle est très commune. Mais ce que je raconte, je sais que cela peut rencontrer la sensibilité des gens au-delà de mon complexe.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Ce que tu racontes et la façon de raconter sont pour beaucoup dans ton originalité.

Ça vient de ma maman, prof de Lettres. Elle m’a appris à savourer les mots et à ne pas les dire par hasard. Le mot a évidemment une vibration, mais aussi un gout. Je m’emploie à révéler le gout des mots.

Tu travailles beaucoup, à tel point que tu viens de faire un burn-out.

J’écris pour d’autres, je travaille pour des collectifs, j’ai la chanson pour enfants, j’ai mon projet personnel assez piquant et introspectif, j’avais une émission sur France Bleue, j’ai monté mon premier festival L’estival du Charabia à Reims, j’ai une vie de famille … tout cela m’épanouit, mais a fini par me terrasser. Il y a un mois, comme tu viens de le dire, j’ai fait un burn-out. Un burn-out pas moral, mais physique. Mon corps m’a dit « stop ». Je suis en train de m’en remettre doucement, c’est pour cela que je ne bois plus. Au final, je considère que c’était un très bon signal. Ça me dit : « si tu veux continuer à bien voyager, ménage ta monture ». Aujourd’hui, je me recentre.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Coffee time with Barcella.

Allez, on démarre l'aventure Pause Guitare 2016...

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Soyons franc, je n'ai assisté quasiment qu'aux concert qui se sont tenus sur la Grande Scène de Pratgraussals (à quelques exceptions près que j'évoquerai plus bas).

JainCette graphiste, chanteuse, auteur, compositeur  a sorti son premier album, Zanaka (enfant en malgache) qui contient 10 titres éclectiques qui oscillent entre world music, electro, reggae, soul, hip-hop, indie et pop... Elle a passé son enfance à sillonner l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient pour suivre son père, ses influences musicales s’en ressentent et rendent son style unique. Seule sur scène (mais accompagnée de quelques machines), elle occupe parfaitement l'espace et est très à l'aise avec le public. Franchement, on aimerait la voir avec des musiciens, mais elle a tout de même assuré le show. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Louane : Que dire de cette demoiselle? (Personnellement, j'ai déjà tellement tout dit sur elle, que je n'ai plus rien à ajouter). La chanteuse comédienne la plus populaire du moment a fait une prestation quelconque. On sentait qu'elle était fatiguée, il faut dire qu'elle était quasiment à la fin de sa tournée. Les 8-12 ans ont visiblement apprécié. Quant aux autres, je n'ai pas décelé chez eux une ferveur incommensurable. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Louise Attaque : Formé en 1994, ce groupe de rock a vendu près de 3 millions de copies de son premier album éponyme. Le 4e album met fin à une pause démarrée en 2007. Gaëtan Roussel (chant, guitare), accompagné d’Arnaud Samuel et Robin Feix ont repris à trois le chemin de la création pour ce disque enregistré entre le sud de la France, Londres et Berlin. Louise Attaque a interprété sur scène quelques morceaux de ce dernier opus, sans oublier tous leurs tubes (nombreux). Prestation exceptionnelle qui m'a fait prendre conscience que j'aimais  vraiment beaucoup l'oeuvre de ce groupe. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Il y avait du monde...

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Beaucoup de monde même!

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

The AvenerCe DJ compose, mais il déambule aussi dans les allées secrètes de sa mémoire : il reprend Sixto Rodriguez, John Lee Hooker, Mazzy Star, The Be Good Tanyas, Andy Bey, Adam Cohen. Nous sommes ici dans le blues séminal, le folk underground, la pop nocturne, le rock iconique et il rend hommage à quelques artistes oubliés des années 70 et 80… The Avener est le chaînon manquant entre l’émotion harmonique et la pulsion de danse. Voilà pour les compliments. Passons à sa prestation. Je n'ai rien contre l'artiste (comme vous venez certainement de le comprendre), mais voir un type derrière une console gigoter en faisant semblant de pousser ou baisser des cursers, lever les bras, haranguer la foule, alors que tout est préenregistré... j'ai un peu de mal. Le cinéma des DJs me gonfle au plus haut point. A mon avis, ce genre d'artiste n'a rien à faire dans un festival de ce genre. Place aux vrais musiciens qui jouent en live. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : Marylène Eytier)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : La Dépêche)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : Sylvie Bosc)

Zapping du jeudi.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Boulevard des Airs:  Avec déjà plus de 60 000 albums vendus, le dernier album de la formation tarbaise est certifié disque d’or depuis déjà un bout de temps. Pour fêter l’événement, il est même ressorti dans une nouvelle édition comprenant 7 titres bonus dont « Emmène-moi » feat. L.E.J, quelques morceaux en live (« Demain de bon matin », « Tu danses et puis tout va »), des remix (« Ce gamin-là » et « Bruxelles ») et deux versions acoustiques (« Bruxelles » et « Cielo ciego »). Le groupe interprète des mélodies solaires, imparables avec une touche de modernité. Boulevard des Airs, parcourt les routes depuis 10 ans, c'est dire s'ils savent maîtriser la scène. Je ne les avais encore jamais vu sur scène, mais alors, ils m'ont bluffé. Quelle pêche! Ces transmetteurs de bonne humeur mettent une ambiance de feu de Dieu!

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Après le concert, je suis allé leur faire un petit coucou dans les coulisses. Mais pas seul. Le maire de Tarbes, Gérard Trémège et son directeur de cabinet, Michel Garnier (dont l'un de ses enfants est membre de Boulevard des Airs), avaient fait le déplacement pour soutenir une nouvelle fois ce groupe tarbais qui devient de plus en plus populaire dans l'Europe entière. Accompagné par la directrice du Pic d'Or, Corinne Labat, nous avons fait une photo souvenir.  

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Bigflo & Oli Florian 23 et Olivier 19 ans, d’origine argentine et algérienne, ont sorti leur premier album l'année dernière. Il en dit long sur le chemin parcouru par ces deux frères toulousains, adeptes d’un rap qui ne se la pète pas. Ce premier opus, enregistré entre Toulouse, Paris et New York, alterne titres sombres et plus légers. Ils ont entièrement écrits les textes des 18 titres et composé tous les instrumentaux. Ils ont ensuite été retravaillés avec Animalsons, un "beatmaker" qui a notamment collaboré avec le rappeur Booba. Drôles et humains, techniques et dotés d’une sacrée écriture, Big Flo & Oli créent la bonne surprise du moment. Leur prestation nous l'ont prouvé, ils ont déjà la force et la puissance des plus grands, et du talent à revendre. Pas de doute, Big Flo & Oli font leur entrée par la grande porte.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Alain Navarro, le boss de Pause Guitare, m'a permis de jeter un coup d’œil sur le concert directement d'un côté de la scène.  

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Kendji GiracFort du million de ventes de son premier album, Kendji est revenu sans perdre trop de temps avec un second disque bien produit et accrocheur.  L’artiste, qui a conservé son âme gipsy, a une seconde fois cartonné, grâce à ses chansons dans lesquelles ont été intégrées des titres pop et variétés, voire funk et R'n'B​​LE phénomène de l'année 2015 a lui aussi rempli son contrat à Albi. Il n'économise pas son énergie et  joue de la guitare comme personne. Ses musiciens ne sont pas manchots eux non plus. Bref, pas pour moi, mais efficace pour son public, hyper nombreux ce soir-là.

(Je vous invite à lire l'excellent et drôle compte-rendu de Patrice Demailly sur ce concert pour le site d'RFI.)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Toujours sur la scène, je constate qu'avec Kendji, le festival porte bien son nom : Pause Guitare.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Mika : Avec des millions d'albums vendus dans le monde, Mika est une star internationale applaudie par des foules de fans pour ses chansons pop, parfois très acidulées. Il est aussi l'un des jurys de The Voice depuis 4 ans, rôle qu'il tient à merveille et qui lui a donné en France un regain de notoriété. Son show est d'une redoutable efficacité. Là encore, en regardant sa prestation, je me suis rendu compte que ce showman emmagasinait des tubes par dizaines et qu'il savait les mettre en valeur. C'est parfois kitsch et excessif, mais force est de constater que le kitsch et l'excessif, en ces temps perturbés, on aime s'y plonger. Plouf!

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Coulisses au clando (lieu tenu secret, hum hum, dans l'espace VIP, par les bénévoles pour les bénévoles, où l'on peut boire pour pas cher et surtout s'amuser avec des jeunes positifs et enthousiastes). Ce soir-là, après les concerts, nous avons formé une équipe d'amis pour participer à un blind test. Le prix : une bouteille de Mojito. Qui a gagné, selon vous?

(Nous étions plus nombreux, mais seuls figurent sur cette photo de gauche à droite, Corinne Labat (présidente du Pic d'Or), Dominique Janin (présidente d'Alors Chante!), Stéphanie Berrebi (FrancoFans), Florence Cortes (cabinet Vox Scriba et Pic d'Or), moi (Mandor) et notre "trophée".)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Zapping du vendredi.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Le samedi 9 juillet, dans l'après-midi, Emilie Marsh a remporté le tremplin de Pause Guitare, les « Découvertes Chanson » dont le principe est simple : cinq artistes issus de toute la francophonie, choisis pour leur talent, jouent durant 25 minutes chacun. L’ordre de passage est effectué par tirage au sort. 3 jurys votent ensuite : les professionnels, le public et le jury La Dépêche du Midi. A l’issue des délibérations, chaque jury délivrera sa propre récompense : un accompagnement d’Arpèges et Trémolos de la part des professionnels, un soutien en communication de la Dépêche du Midi et un prix de 1000 euros offert par La Poste pour le vote du public.

Voici les différents concurrents :

Léon : Issu de l’école rock indé Leon nous propose une musique entre Mathias Malzieu et -M-, une alchimie bien dosée de pop à l’anglaise et de textes en français, et nous offre des compositions typées, riches et touchantes, fédératrices et intimes à la fois.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Simon Daniel : Simon Daniel, auteur-compositeur-interprète, fraye son chemin dans la relève musicale acadienne. Originaire de Dieppe au Nouveau-Brunswick, ce jeune autodidacte se démarque par sa voix puissante et son timbre unique. Son style d’écriture original et éclectique s’inspire du folk, du jazz et du rock progressif.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Zob : Ne vous y trompez pas : l’univers de zoB’ ne se réduit pas à son pseudonyme. Il y a dans l’apparente provocation une élégante manière de lutter contre le désenchantement, la léthargie et autre politesse totalitaire dont joue ce poète invertébré version Cyrano : «toujours avec panache».

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Sages comme des Sauvages : Ava Carrère et Ismaël Colombani sont Sages Comme des Sauvages, un duo franco-américano-greco-corso-bruxellois. De l’Île de la Réunion à celle de Cythère, ils récoltent des chansons et des instruments qu’ils mêlent à leurs propres compositions. Sages Comme Des Sauvages est lauréat de la biennale de la chanson française de Belgique 2014.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Emilie Marsh : Poésie dans les mots, rock n’roll dans l’attitude. Sensible et sauvage. Emilie Marsh c’est la douceur d’une voix mêlée à l’énergie scénique d’une GuitarHeroin. Une chanson qui parcourt l’échine comme une décharge électrique et qui sait rendre hommage à ses icônes féminines (Virginia Woolf, Patti Smith...).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : Marylène Eytier)

A l'issue de la prestation des artistes, Alain Navarro et Lilian Goldstein (de la Sacem) annoncent les résultats.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo: Marylène Eytier)

Photo de famille avec la lauréate, Emilie Marsh et aussi Annie Navarro, Alain Navarro, Zob et Dominique Janin (Alors Chante!)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : Hexagone)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandorInterview d’Emilie Marsh (au Clando):

Tu viens de gagner le concours « Découverte Chanson ». Bravo !

Je suis toujours surprise de gagner. Pour moi, ce sont surtout des prestations scéniques. Bien sûr que l’on pense à l’enjeu. Je prends cela comme une bonne récompense pour beaucoup de travail. Ce qui est important pour moi quand je fais un tremplin, c’est de montrer ce que je fais aujourd’hui. Je veux montrer mon évolution, car la musique que je joue aujourd’hui n’a rien à voir avec celle que je faisais quand j’ai commencé.

On sait que les artistes doutent beaucoup. Les tremplins, ça sert aussi à se rassurer ?

Je le répète, c’est surtout une reconnaissance du travail effectué, mais c’est aussi une visibilité supplémentaire. Les pros et le public saluent l’évolution de mon projet et j’en suis ravie. Mon principe c’est qu’un artiste doit être toujours en mouvement, alors le fait qu’on me dise que j’évolue fait plaisir à entendre. Je  ne veux surtout pas rester figée.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Avant tu étais plus dans la chanson française traditionnelle, ces dernières années, tu as pris un virage rock. Pourquoi ?

Parce que c’est ce qui me plait aujourd’hui. Je me sens bien dans ce répertoire-là. Tous les artistes commencent par se chercher et, à un moment donné, ils finissent par se trouver. Moi, j’ai mis un peu de temps à trouver mon chemin, mais là, j’ai vraiment trouvé la couleur et le style de ce que je veux jouer. Il n’en reste pas moins que, pour moi, un artiste est toujours en évolution. C’est du temps, du travail et de la recherche.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Pourquoi prends-tu autant de temps à sortir ton deuxième album.

Je cherchais l’équipe idéale avec laquelle j’avais envie de faire mon disque. Je l’ai enfin trouvé et donc, la machine est en route. Par contre, comme ce n’est pas signé, je préfère ne pas te donner encore les noms de mes trois réalisateurs. En tout cas, tous les albums qu’ils ont faits m’ont plu. Ils ont un côté efficace, trip-hop et très subtil. Avec eux, je sais que je suis dans la bonne direction. J’ai commencé et je pense qu’il sera terminé à l’automne.

Tu as hâte de l’avoir en main ?

J’ai super hâte. J’ai hâte aussi de continuer les enregistrements. Maintenant je suis prête.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Après l'interview.

Emilie Marsh (Pic d'Or 2015) en compagnie de K! (Pic d'Argent au Pic d'Or 2014) qui avait été récompensée l'année dernière lors du tremplin 2015, ce qui lui a permis de venir jouer cette année en tant qu'artiste invité. A noter que, visiblement, le Pic d'Or porte chance à ses artistes récompensés car Jesers (présent cette année, mais en tant que spectateur privilégié), le Pic d'Argent et Prix du public 2013 a été, lui aussi, le vainqueur du tremplin "Découverte Chanson" Pause Guitare 2014. Le contraire est aussi exact. Pause Guitare porte chance aux artistes puisque la lauréate de l'année dernière, Barbara Weldens, est la gagnante du Pic d'Or de cette année. Comme quoi!

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Les mêmes avec Corinne Labat (présidente du Pic d'Or).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Moment de détente avant les premiers concert. De gauche à droite, Éric Kieser (Pic d'Or), Stéphanie Berrebi (FrancoFans), JB Bullet (chanteur) et Caroline Guaine (Mégaphone Tour).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Plus tard, dans la soirée, toujours au Clando, Corinne Labat a tenté de réunir les membres du jury du Pic d'Or ainsi que des bénévoles et quelques artistes ayant participé à ce tremplin (en guest, Dominique Janin, la grande prêtresse d'Alors Chante!)

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Vianney : Mélodiste subtil autant que fin styliste, il pratique, comme une seconde nature, l’art du gimmick musical. Ses textes empreints de fausse simplicité frappent aussi par leur naturelle bienveillance et une constante acuité portée sur l’autre. Au carrefour de la pop et d’une folk vivace, au gré parfois aussi de méandres électro, le résultat de ces sessions studio est organique et très rond. Par contre, sur scène, l'homme est seul avec sa guitare. Et ça marche. Le public aime, applaudit et en redemande. Vianney parle à son public, le titille gentiment... et surtout le transporte dans son monde. Vianney est là pour longtemps. (Lire sa mandorisation).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Francis Cabrel : Après 7 longues années d'absence, la figure incontournable de la chanson française retrouve son fidèle public. "L'encre de tes yeux", "Je l'aime à mourir", "La dame de Haute-Savoie", "Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai", "La corrida", "La cabane du pêcheur"... autant de mélodies et de refrains qui font partie désormais du patrimoine musical hexagonal. D'album en album, Francis Cabrel inspire, enchante et dénonce avec intelligence et finesse les injustices. Ce soir-là, il a chanté quelques chansons de son dernier album In Extremis (lire sa mandorisation ici à propos de ce disque) et ses plus grands tubes (sus cités).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Joan Baez : Cette artiste légendaire symbolise à elle toute seule une génération d'artistes politiquement engagés. Elle est une icône de la contestation et de la protestation. Joan Baez trouve dans la folk un moyen d'exprimer sa critique sociale. Pendant cinq décennies, en tant que chanteuse, activiste, et ambassadrice de bonne volonté, Joan Baez a chanté avec le même état d'esprit. Sur scène, elle a été lumineuse, généreuse, émouvante. Une vraie claque émotionnelle! Chapeau madame!

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

SanseverinoL'année dernière, Sanseverino a dévoilé Papillon sur lequel il revisite en chansons le roman du même nom d’Henri Charrière, vendu à plus d’1 million d’exemplaires. Depuis la sortie de son album Les Sénégalaises en février 2004, l'artiste est sur scène sans discontinuer. Aujourd'hui, le swing est toujours présent, même si les guitares ont laissé place à d’autres instruments : piano, cuivres, xylophone... Une formation de jazz qui illustre l’évolution de l’artiste, vers davantage de musique improvisée. Entouré de musiciens de talent, le guitariste chanteur continue de jouer avec le public, n’hésitant pas à reprendre certains standards de la chanson française.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Le zapping du samedi (qui n'est pas visible sur YouTube).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Le dimanche 10 juillet, Zaza Fournier et La Maison Tellier étaient programmés au Grand Théâtre d’Albi. Ayant interviewé récemment Zaza Fournier lors du festival Alors Chante, j’ai préféré aller à la rencontre de La Maison Tellier dont je suis très amateur (et que j’ai déjà mandorisé là en 2014 et ici en avril 2016).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

(Photo : Marylène Eytier)

La Maison Tellier : Dès le premier titre La Maison Tellier donne le ton de ce nouvel album : « Cinq est le numéro parfait ». Cinq musiciens à l’heure de leur cinquième album. Le précédent glorifiait le combat pour la beauté. Celui-ci témoigne d’une quête. Une quête vers la joie. Comme certains sont en quête de la foi. Une quête semée d’embûches, de doutes et d’angoisses

Rendez-vous, tôt le matin, au Grand Théâtre avec Yannick Marais dit Helmut Tellier (chant et guitare) et Sébastien Miel dit Raoul Tellier (guitare, clavier et banjo).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandorInterview :

Le public et les médias ont été beaucoup plus nombreux à vous découvrir grâce à vos deux derniers albums. Vous vous rendez compte que quelque chose a changé depuis Beauté pour tous ?

Raoul Tellier : Oui, bien sûr. Ça a même été assez radical. C’était notre espoir. Chaque nouvel album est le plus important, mais celui-ci était un disque où on s’est révélés, frottés à nous-mêmes. Le disque qui nous intéressait, pas celui qu’on pouvait attendre de nous. On a désormais une image plus positive dans les médias et le public nous perçoit autrement. Je crois que les gens aiment l’idée de cinq mecs qui font de la musique ensemble et qui ne vendent jamais autre chose que cela.

Dans Avalanche, votre dernier album, il y a une chanson, « Cinq est le numéro parfait »  qui vous présente comme cinq chevaliers qui partent à la conquête. Mais à la conquête de quoi ?

Helmut Tellier : A la conquête de la beauté et du futile.

Raoul Tellier : C’est une manière comme une autre de donner un sens à une vie. Il y a des gens à qui ça fait plaisir d’écouter notre musique, et c’est ultra touchant de les entendre nous le dire.

Helmut Tellier : C’est un peu un moyen d’assouvir notre envie d’exister.

Raoul Tellier : Quand on a enregistré Beauté pour tous, c’était aussi un moyen de laver tout un tas de péchés originels.

Helmut Tellier : On a donné à entendre plus clairement ce que des gens percevaient déjà en nous dans nos embryons précédents. On a resserré les boulons et pris des directions plus claires.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Vous aviez l’impression d’aller dans toutes les directions ?

Helmut Tellier : Au début oui. Sur L’art de la fugue, ça partait vraiment dans tous les sens. Ça manquait d’un gouvernail sérieux.

Raoul Tellier : Ce n’était pas forcément intelligible alors que sur Beauté pour tous, vraiment on a tout fait pour se faire comprendre enfin. Ça s’est traduit par plus de reconnaissances, de notoriétés ou de côtes de sympathie.

La formule que vous avez trouvée pour Beauté pour tous, vous l’avez appliqué pour le suivant, Avalanche ?

Helmut Tellier : Le champ du possible est gigantesque, si on a choisi  un chemin, autant l’emprunter le mieux possible.

Si vous n’êtes pas populaires, au sens large du terme, je trouve que vous avancez lentement, mais sûrement.

Helmut Tellier : Ce projet de vie ne cesse d’avancer à son rythme. La force tranquille que nous avons à un côté rassurant pour nous. C’est limite à contre-courant de l’air du temps.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Cet après-midi, ce sera la première fois que je vous verrai en concert. J’imagine que les chansons de vos deux derniers albums seront un peu plus rocks sur scène…

Raoul Tellier : Oui. C’est un peu comme quand tu achètes de nouveaux habits. Tu les admires dans la vitrine. Après, tu les portes. Ton habit va s’adapter à ton corps. On a enregistré nos nouvelles chansons il y a pile un an. Il y en avait plein que l’on n’avait jamais joué. Là, on en est à notre quarantième concert et j’ai l’impression que l’on est bien dans nos chaussons. Nos chansons sont différentes puisque maintenant elles sont bien portées.

Vous faites des disques pour faire de la scène ?

Raoul Tellier : Je ne vois pas les choses ainsi. Nous, on a la culture de l’album. On a aimé la musique en écoutant des albums. Personnellement, j’ai le format album inscrit dans mon ADN. Je pense que l’on fait des disques surtout pour exister en tant qu’artiste. Après, pour pouvoir vivre en tant qu’artiste, il faut faire de la scène.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Qu’est-ce qu’il faudrait pour que tout soit parfait dans votre carrière ?

Raoul Tellier : Moi, ce que j’aimerais, c’est collaborer avec d’autres artistes. J’ai atteint un stade où j’en ai un réel besoin.

Helmut Tellier : On se rend compte que c’est ultra cloisonné de travailler pour les autres. C’est un monde timoré qui a du mal à accepter de changer des règles, un monde qui avance très prudemment. La musique devrait être un champ d’expérimentation musical. Nous, on est à la croisée des chemins du commercial et de l’éthique. On a la réputation d’avoir un son très typé. On ne veut pas non plus se tirer une balle dans le pied. C’est un juste équilibre à trouver.

Raoul, tu as pourtant composé une grande partie des chansons du nouvel album de Clarika.

Raoul Tellier : J’ai adoré faire ça. Je suis allé chercher des trucs que je n’exploite pas dans La Maison Tellier. C’était libérateur et j’ai fortement envie de recommencer.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Après l'interview dans les loges du Grand Théâtre, avec Raoul et Helmut Tellier. 

Vers midi, je suis allé à la conférence de presse « bilan » de cette 20e édition.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Voici quelques morceaux choisis du directeur de Pause Guitare d’Alain Navarro :

« La 20e édition est allée bien au-delà de nos espérances et de nos prévisionnelles. C’est le record absolu. On sait que l’équilibre financier est atteint depuis trois semaines. On est autour de 50 000 entrées pour les sites payants. On était à 38 000 l’année dernière.  Concernant le off, il y aurait à peu près 25 000 personnes qui y auraient participé. C’est bien d’être dans cette situation pour l’avenir du festival. Il y aura forcément une 21e et une 22e édition. » 

« Les français ont subi une forme de maltraitance psychique. Je n’ai jamais autant ressenti leur besoin de vivre des moments de soleil autour d’une manifestation comme notre festival. Nous avons vérifié que les gens ont besoin d’être bien dans leur peau. La politique et les médias doivent entendre qu’il y a un ras le bol des français. »

« Il n’y a aucun mépris dans la manière d’aborder la programmation. J’ai vu quelques professionnels qui avaient quelque doutes par rapport à des choix artistiques me dire, une fois qu’ils sont dans le vécu sur le site, « je comprends mieux ta démarche ». C’est presque un acte militant que de faire en sorte que cette magie de rencontres entre tous les publics se fasse. Ça donne envie aux individus d’être dans le partage et la tolérance. »

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Pendant la conférence de presse.

« Ce que je programme n’est pas du tout ce que j’écoute. L’idée n’est pas de me retrouver avec moi-même. Je n’en ai rien à foutre. Si je veux un peu m’enrichir dans la vie, c’est en allant vers les autres, pas en allant vers moi. »

 « Les bénévoles sont l’âme du festival. Quand j’arrive sur le site, j’essaie de faire le maximum de bises tous les jours parce que je ne sais jamais comment remercier toutes ces personnes qui sont là. Sans elles, l’histoire n’existerait pas. On voit bien que le moindre espace est travaillé, le moindre espace est pensé. Il n’est pas pensé par moi. Mon boulot à moi est une somme d’incompétences. Je n’ai pas 20% des qualités de mes collaborateurs. Je ne sais pas faire leur boulot. Je suis admiratif d’eux. »

« On est chaque année selon un sondage du public à 95% de satisfaction et 5% d’insatisfaction. Il faut continuer à travailler pour rester au moins à ce niveau. »

« On s’intègre complètement dans les futurs projets de la ville. Ils vont nous emmener quelques belles perspectives de développement sur les deux ans à venir. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Avec mon ami et collègue, Patrice Demailly (Libération, RFI...), on a été sage et attentif (photo : Patricia Téglia).

Jeanne AddedBe Sensational, son premier album a imposé la jeune femme parmi les plus belles révélations musicales de l'année 2015. Auteure, compositrice et interprète, cette native de Reims est passée habilement du jazz, dans lequel elle s'est illustrée pendant quelques années, à un rock électro érudit et excitant à la fois. Sous une chaleur infernale, la chanteuse musicienne n'a rien perdu de sa superbe. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Feu! ChattertonLes cinq musiciens parisiens se sont exilés en Suède pour accoucher d’un album riche, envoûtant, complexe, alliant post-rock et musiques électroniques sur des textes littéraires évoquant la poésie française comme le romain noir américain. Feu! Chatterton s’impose aujourd’hui comme la relève moderne et élégante du rock français. Au programme : électricité, romantisme et vertige. 

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Elton John : Figure emblé­ma­tique de la pop inter­na­tio­nale, le chanteur, pianiste et compositeur britannique de génie, Elton John, est un faiseur de tubes depuis près de 50 ans. "Your Song", "I’m Still Standing", "Don’t Go Breaking My Heart", "Sorry Seems To Be The Hardest Word"... Aujourd'hui, il continue ses concerts dans le monde entier et reste une référence et une inspiration pour toute une nouvelle génération d’artistes. Un chouia énervé par son piano, selon lui pas parfaitement accordé, il a eu quelques accès d'humeur. Il a joué beaucoup de titres que le public ne connaissaient pas, du coup, beaucoup ont été déçu. C'est lors du dernier quart du concert qu'il a enfin aligné les tubes. Dommage. Personnellement, j'ai quand même beaucoup apprécié sir Elton John, remarquable musicien, entouré d'autres remarquables musiciens.

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

Pour finir, je voudrais remercier tous les bénévoles pour leur gentillesse et leur efficacité, Patricia Téglia et Julie Papaye, les deux attachées de presse du festival, et surtout Alain et Annie Navarro, qui ont œuvré une nouvelle fois pour que cette nouvelle édition de leur festival soit une parfaite réussite humaine et musicale. Annie et Alain, vous êtes formidables (ce ne sont pas vos bénévoles qui diront le contraire).

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

pause guitare 2016,20e anniversaire,alain navarro,interviews,bilan,mandor

01 juillet 2016

Pic d'Or 2016 : Explications, bilan et photos!

32088387da419227f20729e6cf7687d8_L.jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (119).jpgLe Pic d’Or est l’un des tremplins de chanson française les plus exigeants et qualitatifs en France. Je suis membre du jury depuis maintenant cinq ans et c’est toujours un formidable moment musico-amical (mes amis du jury et de l'organisation deviennent très chers à mes yeux, d'année en année) que ces quatre jours annuels.

En tant que professionnel du monde de la musique depuis trente ans, j’avoue être très impressionné par ce concours musical-là. Des artistes sélectionnés avec soin et une organisation dont il serait difficile de trouver quelque chose à dire de négatif.

Et pourtant, j’entends ici et là quelques critiques sur les concours et les tremplins en général. Concernant le Pic d’Or, il semblerait que certains artistes (peu nombreux, mais quand même) estiment que des efforts ne sont pas faits dans le sens des artistes, sous le prétexte qu’ils ne sont pas logés ou défrayés.

Le défraiement pour tous les artistes, alors d’accord, on fait comme ça.  Mais, je pense qu’il faudrait également offrir une tournée, la production de l'album, la distribution nationale et un plan promo… ça aurait sacrément de la gueule. 

Sérieusement, il me semble intéressant de détailler ce que propose ce concours tarbais mené par sa présidente, Corinne Labat, accompagnée de quelques bénévoles aussi efficaces que sympathiques.

Voyons d’abord les prix proposés. Je me rends compte que je n’en avais jamais parlé lors de mes quatre bilans mandoriens précédents. Il y a en tout 7 300 euros de prix distribués aux lauréats. Ce n’est pas rien en ces temps difficiles.

Pic d'Or :3000 euros. (Cette année : Barbara Weldens)

pic-d-or-2016-tarbes-web (262).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (261).jpg

Pic d'Argent :1500 euros. (Caruso)

pic-d-or-2016-tarbes-web (342).jpg

Prix du texte, de la musique et d'interprétation : 800 euros chacun (respectivement, Makja, Clio et Les Flow)

pic-d-or-2016-tarbes-web (179).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (171).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (263).jpg

Prix du public : 400 euros (cumulable avec les autres prix, Barbara Weldens)

Il y a aussi des prix offerts par les partenaires  du Pic d'Or:

Prix FrancoFans : un article dans le numéro de septembre pour l'un des lauréats (Barbara Weldens)

Prix Charles Cros de la Créativité : sélection pour la prochaine compilation des "Chroniques lycéennes". (Barbara Weldens)

Enfin, Wise Band a offert 5 comptes artistes permettant de mettre en vente sur leur site musique ou merchandising. Pour le lauréat du Pic d'Or un coaching en communication sur les réseaux sociaux.

(Les efforts ne sont donc pas faits dans le sens des artistes ?)

Mais ce n’est pas tout. Etre lauréat permet d’avoir d’éventuelles dates de concert:

Le Pic d'or ou le Pic d'argent est sélectionné pour participer aux découvertes du festival Pause Guitare à Albi de l'année suivante. Certains artistes peuvent être sélectionnés pour les festivals de haute tenue Alors Chante, Tarn en Ballade  ou Festi'Scrib en Ariège. Enfin, de nombreux programmateurs d’Occitanie sont présents lors de la demi-finale et de la finale (Le Bijou, Chez ta mère,...). Aux artistes d’être convaincants.

Je n’oublie pas non plus les nombreux articles dans la presse spécialisée pour tous les participants.

J’oubliais… les photos du photographe professionnel (hyper doué), Nöt, (que rétribue évidemment le Pic d’Or) sont mises à la disposition GRATUITEMENT de tous les artistes. Sans aucune demande d’autorisation (il faut juste créditer sous les photos quand elles sont publiées…)

Allons plus loin. Il y a au Pic d’Or des jurés que j’ose (au minimum) qualifier de professionnels (voir ce qu'ils sont). Cette année Arnold Turboust, Olivier Bas, Jean-Marc Vaudagne, Thierry Lecamp, Caroline Guaine, Alain Navarro, Dominique Janin, Stéphanie Berrebi, Thierry Cadet et moi.

pic-d-or-2016-tarbes-web (250).jpg

Beaucoup sont très réputés, tous sont légitimes. Je tiens à dire que personne n’est rémunéré. Bien sûr, nous sommes logés, nourris, transportés et même, luxe incommensurable, emmenés (pour certains) le samedi dans un restaurant en montagne (cette année à L’auberge de Arrioutou à Hautacam). Voilà. Tout le monde est heureux ainsi. Je signale aussi au passage que ce jury, loin de s'enfermer dans une tour d'ivoire « parisienne », est disponible à donner des retours, des conseils, des aides, à tous ceux qui le demandent "gagnants" comme "perdants". On le fait tous et avec joie, car nous sommes tous des passionnés de musique et des « amoureux » des artistes. Tous.

pic-d-or-2016-tarbes-web (115).jpgParce qu’il est aisé de critiquer sans savoir, j’ai interrogé la présidente du Pic d’Or pour en savoir plus sur les finances (tant qu’à tout dire) :

« Cette année nous avons dû démarcher davantage car l'exercice 2015 s'est soldé par un déficit de 4000 euros. Normalement, grâce à des partenariats privés supplémentaires et à des diminutions de budget sur certains postes, nous devrions équilibrer. Nous faisons des économies drastiques car chaque année les subventions baissent. Nous sommes tous bénévoles et démarchons les partenaires privés en dehors de nos heures de travail, souvent le soir. »

Bref, ce n’est pas le grand luxe, contrairement à ce que l’on pourrait penser en voyant le résultat. 

« Nous ne disposons même pas d'un ordinateur, nous utilisons notre matériel personnel (téléphone, imprimante, ordinateur, encre). Nous ne comptons pas les heures de travail de préparation... Notre situation est celle de nombreuses associations, nous ne nous plaignons pas car nous avons choisi de faire du bénévolat, parce qu'organiser une telle manifestation c'est aussi beaucoup de bonheur, de satisfactions et de plaisir... »

Quand au reproche récurrent de ne pas prendre en charge l'hébergement des candidats le jeudi soir, que répond Corinne Labat ?

« Nous travaillons dessus. A ce jour nous fournissons le catering dans les loges et prenons en charge la nuité du vendredi au samedi en cas de sélection pour la finale. Avant 2011, c'est à dire  avant ma présidence, il n'y avait rien de mis en place pour alléger les frais des artistes... »

Après ces petits points qu’il me semblait primordial d’aborder, je vais faire comme les quatre années précédentes (voir là et ). Pas de compte rendu stricto sensu (mais de nombreuses photos légendées).

En parlant, de photo, toutes celles non  signées (la plupart donc) sont l’œuvre de l'excellentissime Nöt (évoqué plus haut.). 

Prélude (le jeudi après-midi... en attendant l'arrivée de tout le monde, les organisateurs (Corinne Labat et Florence Cortes) et les premiers arrivés (Arnold Turboust) s'amusent un peu):

IMG_0250.JPG

Prélude (le jeudi soir... en attendant l'arrivée de tout le monde, les organisateurs et les premiers arrivés s'amusent un peu). De gauche à droite, Stéphanie Berrebi (jurée), Florence Cortès (nounou des artistes), Arnold Turboust (président du jury), Dominique Janin (jurée), Thierry Cadet (juré) et Éric Kieser (trésorier du Pic d'Or et chauffeur et ami de moi).

13226972_1188843497815211_4496957658878294610_n.jpg

Et ici, au diner, peu de temps avant que je les rejoigne, Flow (artiste), Alain Navarro (juré), Dominique Janin (juré) et Éric Kieser (secrétaire du Pic d'Or...etc...) 

13254545_1124755064232700_1566479264109802951_n.jpg

Les artistes sur scène:

Clio:

pic-d-or-2016-tarbes-web (38).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (36).jpg

Koutla:

pic-d-or-2016-tarbes-web (94).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (99).jpg

Les Flow:

pic-d-or-2016-tarbes-web (46).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (43).jpg

Jules Nectar:

pic-d-or-2016-tarbes-web (67).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (70).jpg

Liz Van Deuq:

pic-d-or-2016-tarbes-web (9).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (220).jpg 

Sylvain Reverte:

pic-d-or-2016-tarbes-web (26).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (28).jpg

Barbara Waldens:

pic-d-or-2016-tarbes-web (80).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (73).jpg

Makja:

pic-d-or-2016-tarbes-web (47).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (182).jpg

Deborah Elina:

pic-d-or-2016-tarbes-web (60).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (62).jpg

Caruso:

pic-d-or-2016-tarbes-web (6).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (1).jpg

Eli'z:

pic-d-or-2016-tarbes-web (82).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (86).jpg

Roocky :

pic-d-or-2016-tarbes-web (56).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (57).jpg

Sarah Mikovski:

pic-d-or-2016-tarbes-web (88).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (90).jpg

Les Whities:

pic-d-or-2016-tarbes-web (100).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (105).jpg

L'affaire Capucine:

pic-d-or-2016-tarbes-web (230).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (229).jpg

Garner :

pic-d-or-2016-tarbes-web (21).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (20).jpg

Les Yépa (deux frères jumeaux):

pic-d-or-2016-tarbes-web (13).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (15).jpg

Le jury face aux artistes:

13239269_1189196174446610_4586038821685707053_n.jpg

Les membres du jury :

Le président, Arnold Turboust.

pic-d-or-2016-tarbes-web (117).jpg

Thierry Lecamp.

pic-d-or-2016-tarbes-web (122).jpg

Dominique Janin.

pic-d-or-2016-tarbes-web (243).jpg

Olivier Bas.

pic-d-or-2016-tarbes-web (123).jpg

Stéphanie Berrebi.

pic-d-or-2016-tarbes-web (120).jpg

Thierry Cadet.

pic-d-or-2016-tarbes-web (109).jpg

Caroline Guaine.

pic-d-or-2016-tarbes-web (116).jpg

Alain Navarro.

pic-d-or-2016-tarbes-web (112).jpg

Jean-Marc Vaudagne.

pic-d-or-2016-tarbes-web (125).jpg

Bibi.

pic-d-or-2016-tarbes-web (248).jpg

Les délibérations du jury.

13221665_1189248061108088_1132332514739577197_n.jpg

P1000939.JPG

P1000941.JPG

pic-d-or-2016-tarbes-web (118).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (124).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (126).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (246).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (127).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (244).jpg

Après les délibérations.

Arnold Turboust argumente les choix devant un public ébahit de tant de sagacités. :)

pic-d-or-2016-tarbes-web (130).jpg

Olivier Bas et Caroline Guaine remercient les dieux de la décision qui nous ont aidé à prendre les meilleures. Moi, je suis hyper cartésien, je reste septique.

pic-d-or-2016-tarbes-web (274).jpg

Là, je préfère ne pas commenter cette scène très intense entre Olivier Bas et Dominique Janin. De jeunes lecteurs nous lisent/regardent.

pic-d-or-2016-tarbes-web (275).jpg

Jean-Marc Vaudagne et le maire de Tarbes, Gérard Trémège, qui, visiblement, se connaissent.

pic-d-or-2016-tarbes-web (276).jpg

Le repas annuel du samedi pour certains membres du jury. Cette année à L’auberge de Arrioutou à Hautacam.

13238999_10208195502478550_4104352382384372951_n.jpg

Thierry Lecamp, Caroline Guaine et Thierry Cadet.

13230291_10208195503238569_5722383991905983028_n.jpg

13254467_1124755194232687_2778770627457114178_n.jpg

Caroline Guaine, Thierry Cadet et Jean-Marc Vaudagne.

13240741_10208195506638654_5449983332048226501_n.jpg

Éric Kieser et Serge (deux bénévoles du Pic d'Or), Stéphanie Berrebi, Alain Navarro et Dominique Janin (jurés).

13256342_1124755310899342_889084839940076326_n.jpg

Photo de groupe.

13240774_10208195507118666_6639002895672754023_n.jpg

Les ateliers du samedi:

La session "structuration professionnelle et stratégie de communication" animée par Olivier Bas. Le directeur Artistique du Studio des Variétés a donné des outils pour analyser les problématiques autres que techniques que les artistes rencontrent. Il a aidé aussi à mieux cibler et rencontrer le public.

13254594_1189850497714511_5713399666582160640_n.jpg

La session "Création Chanson", animée par Arnold Turboust, le compositeur des premiers tubes d'Etienne Daho et le chanteur du tube des années 80, "Adelaïde" (en duo avec la comédienne Zabou) et président du jury du Pic d’Or depuis des années, a donné des conseils personnalisés et adaptés aux artistes en herbe  (ou expérimentés) pour apprendre à écrire pour la musique.

13254182_1189850511047843_7717689364953066276_n.jpg

13256187_1189850517714509_5005144626521985929_n.jpg

Après l'effort, le réconfort. Pizza party (pour ceux qui ne sont pas aller à l'auberge). De gauche à droite, Corinne Labat, Olivier Bas, Bibi, Christophe Sabastia (artiste talentueux qui devrait participer au Pic d'Or, mais qui ne le fait pas par doute de lui-même), Bastien Lucas (Pic d'Argent 2015) et Arnold Turboust.

13227015_10209420104530175_2033201402148391435_n.jpg

Lors de l'après-midi du samedi, quelques artistes en show case au Faubourg Marigny. Ici Koutla...

13241236_1190011167698444_2121111495460443224_n.jpg

...et Yépa.

13254217_1190000384366189_3151794140853348053_n.jpg

Les artistes en coulisses:

Clio.

13254022_1815208518707459_1669025151736436253_n.jpg

Barbara Waldens.

pic-d-or-2016-tarbes-web (162).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (210).jpg

Makja et Florence Cortès.

pic-d-or-2016-tarbes-web (186).jpg

Steeve, de l'émission "HPy Hour", a interviewé la plupart des artistes avant leur entrée sur scène. Un animateur décapant et très professionnel.

pic d'or 2016,bilan,photos,explications,corinne labat

Deborah Elina.

pic-d-or-2016-tarbes-web (240).jpg

L'affaire Capucine.

pic-d-or-2016-tarbes-web (202).jpg

Caruso et la nounou des artistes, Florence Cortès.

pic-d-or-2016-tarbes-web (341).jpg

Avant de monter sur scène pour présenter la soirée, l'animateur Éric Bentahar se fait réajuster le nœud de cravate par Valérie Lamora (commerçante bien connue du centre-ville qui habille l'animateur), sous l'œil avisé de Steeve (HPy Hour)

pic d'or 2016,bilan,photos,explications,corinne labat

Le public:

pic-d-or-2016-tarbes-web (231).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (155).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (233).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (234).jpg

Le concert du Pic d'Argent 2015 : Bastien Lucas.

pic-d-or-2016-tarbes-web (135).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (138).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (133).jpg

Les instants off:

pic-d-or-2016-tarbes-web (146).jpg

Koutla.

pic-d-or-2016-tarbes-web (148).jpg

Les Yépa et les Flow.

pic-d-or-2016-tarbes-web (152).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (153).jpg

Sarah Mikovski.

pic-d-or-2016-tarbes-web (184).jpg

Les Yépa.

pic-d-or-2016-tarbes-web (166).jpg

Clio, "mon beau miroir..."

pic-d-or-2016-tarbes-web (170).jpg

Flow dit un secret à la présidente du Pic d'Or. Mais quoi? Suspens insoutenable.

pic-d-or-2016-tarbes-web (174).jpg

Séance nicotine sponsorisée par la SEITA.

Koutla.

pic-d-or-2016-tarbes-web (207).jpg

Deborah Elina.

pic-d-or-2016-tarbes-web (215).jpg

Clio.

pic-d-or-2016-tarbes-web (218).jpg

Le concert du Pic d'Or 2015: Emilie Marsh.

pic-d-or-2016-tarbes-web (265).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (269).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (270).jpg

La remise des prix (animée avec brio par Éric Bentahar): 

pic-d-or-2016-tarbes-web (277).jpg

Le président Arnold Turboust fait son discours pour expliquer que c'est compliqué de choisir tant les artistes étaient tous d'une qualité rare (mais c'est tellement vrai!)

pic-d-or-2016-tarbes-web (278).jpg

Olivier Bas et Thierry Cadet ont annoncé le Prix de la musique.

pic-d-or-2016-tarbes-web (279).jpg

Il s'agit de Clio.

pic-d-or-2016-tarbes-web (281).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (282).jpg

Comme chaque année depuis 5 ans, je remets le prix du texte. En 2016, en compagnie de Thierry Lecamp (pour lequel j'ai une très grande estime).

pic-d-or-2016-tarbes-web (283).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (285).jpg

Et le Prix du texte (fort mérité) est attribué à Makja (il aurait tout aussi bien remporter le prix de l'interprétation).

pic-d-or-2016-tarbes-web (287).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (288).jpg

Jean-Marc Vaudagne, le représentant de l'Académie Charles Cros a remis le Prix de la créativité de l'Académie Charles Cros à...

pic-d-or-2016-tarbes-web (289).jpg

Oh! Quelle surprise! Barbara Weldens.

pic-d-or-2016-tarbes-web (293).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (294).jpg

Le Prix du public est remis par la présidente du Pic d'Or, Corinne Labat et par le maire de Tarbes, Gérard Trémège.

pic-d-or-2016-tarbes-web (295).jpg

Et la gagnante est... Barbara Weldens. Tiens donc!

pic-d-or-2016-tarbes-web (297).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (300).jpg

Alain Navarro annonce le Prix de l'interprétation.

pic-d-or-2016-tarbes-web (302).jpg

Et ce sont les Flow qui remportent la mise. C'est tellement mérité... Flow est l'une des plus importantes interprètes françaises (si ce n'est la plus grande). Respect à cette grande dame.

pic-d-or-2016-tarbes-web (303).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (304).jpg

Stéphanie Berrebi a remis le Prix FrancoFans. Il y aura donc une conséquente interview dans un prochain numéro pour...

pic-d-or-2016-tarbes-web (306).jpg

...et oui, encore et toujours Barbara Weldens.

pic-d-or-2016-tarbes-web (311).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (309).jpg

Caroline Gaine et Dominique Guaine ont remis le Pic d'Argent...

pic-d-or-2016-tarbes-web (312).jpg

...à Caruso.

pic-d-or-2016-tarbes-web (314).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (316).jpg

Et voilà ce qui ne reste qu'une formalité... le Pic d'Or est attribué par Arnold Turboust à...

pic-d-or-2016-tarbes-web (318).jpg

...Barbara Weldens.

pic-d-or-2016-tarbes-web (321).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (326).jpg

Je ne sais plus ce qu'il y avait là haut, mais cela avait l'air intéressant...

pic-d-or-2016-tarbes-web (328).jpg

La soirée s'est terminée par le discours de remerciements de la présidente du Pic d'Or.

pic-d-or-2016-tarbes-web (330).jpg

Corinne Labat remercie tout le monde. Les artistes, le public, le jury et les partenaires...

pic-d-or-2016-tarbes-web (331).jpg

Et les applaudissements pour Corinne Labat qui organise ce tremplin depuis 6 ans avec, chaque année, une dimension supplémentaire atteinte. Je le répète, le Pic d'Or est reconnu comme l'un des tremplins français les plus performants et irréprochables français. La modernité dans la chanson française, avant tout.

pic-d-or-2016-tarbes-web (335).jpg

La photo finale. Les artistes (lauréats ou pas), les bénévoles (merci, merci à eux), les membres du jury, les organisateurs...

pic-d-or-2016-tarbes-web (337).jpg

Le mini concert rappel de la gagnante du Pic d'Or (multirécompensée), Barbara Weldens.

pic-d-or-2016-tarbes-web (344).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (346).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (348).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (192).jpg

L'after :

La grande gagnante de la soirée, Barbara Weldens et sa manageuse DanyLapointe.

13240581_10154274351674390_550760605641566483_n.jpg

Deux "relateurs/teuses" des choses de la chanson française, les excellents Claude Juliette Fèvre et Mick de Toulouse.

13275657_1157995694251899_140473635_n.jpg

Avec Sarah Mikovski... parce qu'elle a une chanson qui s'intitule "François" :) Et qu'elle est très gênante quand elle l'a chante lors de la finale en me regardant.

IMG_0260.JPG

La hyper très sympathiiquee équipe de "HPy Hour", Karine Lhoste Decapetco, Steeve et Virginie Ricaud avec Caruso.

pic d'or 2016,bilan,photos,explications,corinne labat

Mon pote Jean-Baptiste Bullet et moi...

pic-d-or-2016-tarbes-web (141).jpg

pic-d-or-2016-tarbes-web (140).jpg

Barbara Weldens (qui a bien fait de se présenter au Pic d'Or cette année, il me semble).

pic-d-or-2016-tarbes-web (107).jpg

Koutla.

pic-d-or-2016-tarbes-web (108).jpg

Flow, Caruso et une jeune fan. J'adore ce genre de photo.

pic-d-or-2016-tarbes-web (237).jpg

Ces quatre dernières photos sont signées Manuel Tondon (autre photographe de talent).

En pleine conversation avec Flow.

Pics D' Or - Backstage - 22 mai 2016 - IMG_4317.jpg

Une pause/pose avec Flow.

Pics D' Or - Backstage - 22 mai 2016 - IMG_4342 (1).jpg

Avec Caruso...

Pics D' Or - Backstage - 22 mai 2016 - IMG_4370.jpg

Enfin, avec la grande gagnante du Pic d'Or 2016, Barbara Weldens (et l'apparition fugace d'Olivier Bas).

Pics D' Or - Backstage - 22 mai 2016 - IMG_4362.jpg

Bonus : L'interview de Corinne Labat, la présidente du Pic d'Or par HorScène (autant dire par Thierry Cadet, membre du jury)

Making of du Pic d'Or 2016, par HorScène.

Et le papier de Jean-Pierre Pasqualini, ex-membre du jury du Pic d'Or. Le rédacteur en chef du magazine de la variété Platine fait un rapide compte-rendu sur l'édition 2016 dans le numéro 211.

pic d'or 2016,bilan,photos,explications,corinne labat

pic d'or 2016,bilan,photos,explications,corinne labat

pic-dor2016-83x119pubfrancofans.jpg

07 juin 2016

Alors Chante! 30e édition (quatrième et dernière partie) : Yves Jamait et Tony Melvil

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

(Photo : MaxPPP)

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandorDernière partie de ma vision de cette édition 2016 d’Alors Chante ! à Castelsarrasin. Sur ce blog, vous le savez, je raconte les festivals à travers ce que je vis et les rencontres que j’y fais.

Pour lire de vrais comptes rendus, je vous propose de nouveau de lire ces liens :

Les points de vue de Patrice Demailly pour RFI Musique (ici), Yannick Delneste pour Sud Ouest (,  et ), Benjamin Valentie pour FrancoFans (ici).

L’après-midi commence (comme de coutume) avec les artistes « découvertes », en l’occurrence, ce jour-là, le groupe La Goutte (mandorisé là) qui offre de belles chansons sociétales de facture traditionnelles, Denis K, chanteur rock’n’romantique qui propose des chansons d’amour (un peu trop bluettes pour moi) et Tony Melvil (mandorisé ici), artiste iconoclaste aussi touchant que cynique. Il a interprété une bonne partie de son troisième et nouvel EP, Plein jour, sorti chez AT(h)ome. Sept titres enthousiasmants qui regorgent d’énergie et d’humour décalé, plus visible sur scène que sur disque.

A l’issue de ces prestations, les membres du jury d’Alors Chante ! se sont réunis pour décerner les différents « Bravos ». Voici quelques photos des délibérations.

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

Parfois, les débats continuent après les délibérations. Ici, Corinne Labat, la présidente du Pic d’Or en pleine conversation avec Philippe Albaret, le directeur du Studio des Variétés.

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

Une heure plus tard, tout le monde est réuni sous le chapiteau pour la proclamation des résultats. 

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

Et le résultat est :

Bravos du Public : Gatshens
Prix des CCAS : 
NORD
Bravos des professionnels : 
Tony Melvil

Les remerciements de Tony Melvil ravi d’avoir remporté le prix du jury (fort mérité).

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

alors chante! 30e édition, interview, bilan, yves jamait, tony melvil, mandor

J’ai interviewé cet artiste quelques jours après Alors Chante !, le 13 mai dernier, quelques heures avant son passage au Limonaire.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandorInterview :

J’ai suivi ta prestation à Alors Chante ! avec pas mal de journalistes et tu nous as bluffés. Tu as un énorme potentiel. Par contre, tout le monde s’accorde à dire que ton EP ne transmet pas l’énergie que tu as sur scène et ton côté pince sans rire.

Ce n’est pas agréable à entendre parce que lorsqu’on fait un disque on fait en sorte qu’il soit le mieux possible. Mais je comprends ce que tu me dis. J’ai conscience, par exemple, d’avoir du mal à reproduire mon côté humour noir, ironique.

De manière générale, je crois qu’on ne peut pas retranscrire sur disque ce que l’on fait sur scène. C’est presque une lapalissade ce que je dis là.

Il y a pourtant des gens pour lesquels c’est l’inverse. Il est difficile d’être bon dans les deux cas. Comme je ne suisalors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor pas un grand chanteur à voix, c’est compliqué d’atteindre le même niveau sur disque que sur scène. La scène, je maîtrise depuis longtemps et j’ai tendance à être porté par pas mal de paramètres, parmi lesquels le public et l’ambiance. En concert, je suis tranchant, cohérent et je ne fais aucun compromis. En tout cas, en faisant abstraction de mon cas personnel, je trouve ça dingue que les mêmes chansons sur disque ou sur scène ne procurent pas les mêmes sensations. Ce sont des phénomènes psycho-acoustiques que je ne m’explique pas.

Tu bosses sur un premier album actuellement ?

Oui, du coup, avec ce que tu me dis, je ne sais pas trop comment faire pour éviter cette embûche-là. Il va falloir que je fasse tout pour me libérer. C’est une histoire de confiance en moi et le prix que j’ai reçu à Alors Chante ! est hyper important pour cela. Je me dis que je ne suis pas là par hasard et qu’il y a une possibilité que cela dure.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

Tu es le premier primé de la nouvelle version d’Alors Chante !

C’est amusant parce que Thibault Defever (Presque Oui, mandorisé là) avec lequel je travaille depuis le début et qui m’a pris sous son aile, a gagné le même prix en 2008 je crois. J’aime ce genre de symbole.

As-tu eu des répercussions immédiates après le prix ?

Oui, quelques programmateurs m’ont appelé. Il y a des dates qui sont en train de se caler pour la saison prochaine. Ca remotive toute mon équipe. C’est compliqué les projets au long cours. Mes musiciens, mon manager, ma maison de disque ont besoin de récompenses de cette nature. Ça rassure tout le monde.

C’est quoi, pour toi, une bonne chanson?

Je ne connais malheureusement pas la recette précise (rire). Pour moi, c’est quand je parviens à dire des choses sans être trop pesant sur des thèmes qui peuvent être lourds.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandorTu fais des spectacles jeunes publics (« Quand je serai petit » avec Usmar). Ça t’apporte beaucoup ?

Je me sens bien dans cette mission-là. Le jeune public est franc et tu ne peux pas les gruger avec des artifices. Si tes chansons ne leur plait pas, en trente secondes ils ne t’écoutent plus. On est dans une situation de vérité.

Comment aimerais-tu qu’évolue ta carrière ?

Artistiquement, il faut que je sois vraiment bon. Je veux aller vers des projets de qualité et essayer d’être accepté par tous les publics, même les plus exigeants. Honnêtement, je n’en ai rien à branler de la notoriété, mais je ne fais pas ce métier pour rester dans ma chambre. Je demande juste qu’on me donne les moyens de continuer à jouer sur scène dans des conditions honorables.

Sur scène, tu t’es créé un personnage. Peux-tu nous le décrire ?

J’ai grossi le trait de mon caractère, de mon tempérament. Il y a des trucs punk en moi que je ne montre pas et que je n’ai pas besoin de livrer dans la vie courante puisque je la livre sur scène… c’est aussi une libération pour moi.

A chacune de tes entrées sur scène, je me dis qu’il faut oser faire ce que tu fais.

Il faut le comprendre comme un questionnement : « qu’est-ce que mon rapport au monde ? » Je me sens désarmé, parfois agressif par rapport à la société et au monde que l’on nous propose, alors je dis : « n’attendez-pas de recevoir de ma part ce que vous attendez de moi ! ». Je laisse beaucoup de silence, c’est très désarçonnant parce que normalement, je devrais plutôt occuper l’espace. Le rien que je propose a une signification forte. Ça me fait du bien de sortir tout ce que j’ai en moi sur scène.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

Après la proclamation des résultats, la présidente de Chants Libres, Dominique Janin, a réuni quelques journalistes pour une mini conférence de presse bilan.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

« Dans les conditions où nous l'avons conçue et mise en place, c'est une magnifique édition. Une page est tournée, nous sommes aujourd'hui à Castelsarrasin, accueillie par une ville qui a mis tout en œuvre pour faire renaître le festival. Nous avons bien sûr des ajustements à faire, des enseignements à tirer mais la dynamique est là. Faire vivre Alors chante! dans les salles et chapiteaux mais aussi dans la ville: c'est le défi désormais à relever, après cette édition d'installation" dixit Dominique Janin.

Quelques chiffres :

En tout, 5200 spectateurs, avec des concerts jeune public à succès (1000 personnes dont 500 scolaires) chaque matin.

Dans la salle Jean-Moulin, 800 personnes à Pierre Perret, même affluence pour Vianney  (mandorisé là) et Thomas Dutronc. A la soirée Thiéfaine, on a relevé 600 personnes. Le soir sous le chapiteau, la soirée La Belle Bleue, Chloé Lacan (mandorisé ici) et Yves Jamait n’a pas dépassé 300 personnes. Les quatre après-midis "Découvertes" ont rassemblé à chaque fois une centaine de spectateurs, professionnels et grand public réunis.

En fin d’après-midi, je suis allé à la rencontre d’Yves Jamait (mandorisé là)

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

Yves Jamait et un de ses musiciens (échange de couvre-chef). 

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandorInterview :

Alors, ravi de retrouver ce festival ?

J’aime bien l’idée que l’on reprenne ce cépage. Pour moi Alors Chante ! est un cépage. Maintenant, il s’agit de le planter où il faut pour avoir un même bon vin. Ce sera différent, mais il va falloir accepter cette différence. Ce cépage, cela aurait été dommage qu’il crève et qu’on l’oublie. Je n’ai pas du tout envie de comparer avec l’ancien festival, c’est juste une continuité.

Symboliquement, c’était important que vous soyez là pour le retour de ce festival ?

Je suis déjà venu l’année dernière quand ils ont fait la soirée de présentation. Je défends la chanson qu’ils défendent, alors, je me sens bien ici. Être là, c’est une forme de militantisme, mais c’est surtout beaucoup de joie et de plaisir.

A part de la chanson française, vous écoutez quoi comme musique ?alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

Je ne peux donc pas vous dire que j’écoute pas mal Babx et son Cristal automatique, alors (rire). Sinon, hors hexagone, j’écoute beaucoup Paolo Conte. Je ne suis pas trop anglo-saxon. C’est une histoire de sonorité de langue. J’en ai tellement qui  m’arrive spontanément que je n’ai pas envie de chercher de ce côté-là.  Mais, bon, il m’arrive d’écouter JJ Cale, Léonard Cohen ou Tom Waits. Je ne suis pas très Beatles par exemple. C’est joli, mignon, mais ça ne me touche pas. Je me suis aperçu que ce qui me procurait le plus d’émotion, c’était des chansons françaises.

Vous êtes dans la case « chanson française traditionnelle ». Trouvez-vous que cela est réducteur ?

J’ai une casquette irlandaise, mais j’ai le droit au nom de Gavroche à tire-larigot. Je souffre quand même d’un manque de culture de certains journalistes. Je suis en costume tout le temps, Gavroche alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandorn’a jamais été en costume. J’ai 50 balais, Gavroche a donc pris un coup dans la gueule. On me dit que j’ai de la gouaille. Rien n’est plus faux. Il y a des observateurs de cette chanson qui la haïssent et qui, du coup, la travestissent. Si j’étais une autre personne et que je tombais sur un papier sur moi, je n’irais pas me voir. Je me dirais « ça y est, il va nous sortir sa sérénade sous Renaud ». Je suis victime de gros clichetons de bistrot. Il m’arrive de parler de bistrots dans mes chansons, mais j’ai la sensation d’avoir cherché ailleurs. Je trouve qu’on m’enferme dans une caricature dans laquelle je ne parviens pas à sortir. J’en ai marre que l’on dise de moi que je fais de la chanson néo réaliste tendance rock musette. Un peu d’imagination que diable !

En France, il est vrai que les étiquettes sont dures à décoller.

Ça reste. Mon disque a été passé à Didier Varrod à France Inter. Sans l’écouter, il a dit que ce n’était pas pour lui. Si je passais à l’electro, si je me mettais une plume dans le cul, beaucoup continueraient à ne pas le remarquer. Heureusement, mes salles sont pleines, j’ai fait 50 dates depuis le mois de novembre. Je ne fais pas de la chanson pour des gens de la culture tout comme les charcutiers ne font pas de la charcuterie pour les charcutiers. J’ai la chance d’avoir un public qui se retrouve dans une certaine universalité d’émotion que j’essaie de transmettre.

alors chante! 30e édition,interview,bilan,yves jamait,tony melvil,mandor

Voilà, c'est fini.

Merci à Dominique Janin et tous les bénévoles de l'association Chants Libres pour l'organisation sans faille et pour l'accueil chaleureux. Merci à Danièle Molko et toute la sympathique équipe d'Abacaba et enfin merci à Patricia Teglia et Julie Papaye (Aoura, relations presse), les attachées de presse du festival, d'une redoutable efficacité.

A l'année prochaine?

31 mai 2016

Alors CHANTE! 30e édition (deuxième partie) : Zaza Fournier (et un peu Vianney)

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandorLa deuxième journée d’Alors Chante ! (le 5 mai 2016) a vu arriver un public plus nombreux que la veille. Au programme de la soirée Vianney et Thomas Dutronc dans la salle Jean Moulin et Valerian Renault (remplaçant Maissiat qui n’est pas venue pour des raisons techniques) et la Grande Sophie sous le chapiteau.

Après avoir découvert Danny Buckton Trio et JB Notché et réapprécié à sa juste et énorme valeur la chanteuse K !, je suis allé à la rencontre de Zaza Fournier qui ouvre le spectacle de Vianney et Dutronc fils.

Petit aparté. Dans l’après-midi, j’ai croisé Vianney flânant au bord de la Garonne… et comme je le connais un peu, nous avons discuté… et posé comme deux touristes.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Camille Fournier, alias Zaza, donc (mandorisée ici le 28 septembre 2008 lors des Muzik’Elles de Meaux). Elle est devenue chanteuse en cours de théâtre, improvisant au cours Florent sur le thème « Qu’est-ce qu’un homme, qu’est-ce qu’une femme ? ». Zaza Fournier, passée à l’accordéon sur le tard, mais à l’accordéon par le biais du rock. Pour son troisième album, Le Départ, elle a recruté le musicien et réalisateur britannique MaJiKer (qui avait produit Le Fil de Camille). Il l’a emmené vers un travail très ludique sur le rythme et la voix. Dans Le Départ, il est question de paupières closes et de nuits blanches, de sentiment d'imposture et de mensonge. Notamment.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandorInterview :

Es-tu déjà venue à  Alors Chante ! ?

Oui, je suis venue à Montauban pour mon deuxième album.  Je ne te cache pas que j’en garde un souvenir mitigé. Cela avait été compliqué pour moi, parce que je n’avais pas la notion que c’était un concours. J’ai compris presque au dernier moment. Ai-je fait un déni ? Je ne sais pas. J’ai un rapport à la compétition un peu compliqué. Ça me tétanise et je ne sais pas pourquoi. A l’époque où je faisais des études de théâtre,  le conservatoire, les grandes écoles, c’était une période dure pour moi.

Tu es revenue l’année dernière pour participer à la soirée de soutien, ici.

Oui, comme j’avais été très déçue par ma participation à Montauban, j’étais ravie de revenir à Castelsarrasin pour la nouvelle vie d’Alors Chante !. Je trouve qu’il y a une vraie famille autour de ce nouveau festival.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Quelques minutes avant l'interview...

Ton troisième album, Le départ, est dans la même veine que les deux précédents.alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Je veux une cohérence dans ma discographie. A aucun moment, je n’ai décidé de switcher tout ça pour faire autre chose. Entre le premier album sorti en 2008 et celui-ci, 8 ans se sont écoulés. Je ne me sens pas la même personne et je trouve logique qu’il y ait une évolution, même si elle est discrète.

C’est difficile de durer dans ce métier?

La seule chose que j’ai compris, c’est qu’il n’y a pas de recettes, d’idées à comprendre pour faire en sorte de durer. Moi, je m’efforce de  faire que ce que j’ai envie de faire. Entre la première fois où je me suis mise à faire des chansons et aujourd’hui, je ne fais plus de compromis. Au début, je bossais avec un label, des collaborateurs, je ne comprenais rien à rien, je me laissais un peu diriger sans réfléchir. Aujourd’hui, je me force à écouter la petite voix intérieure… et ce, en toutes circonstances.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Zaza Fournier sur scène avec son acolyte MaJiKer (piano Beatbox).

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandorA quand le quatrième album ?

Je suis en plein dedans. D’ailleurs, cette fois-ci, je ne pense pas en termes d’album. Ce schéma de fonctionnement m’a un peu fatigué. J’aime bien quand les gens partent de mes spectacles en se disant « je ne sais pas trop bien ce que j’ai vu ». Mon envie est d’aller plus loin dans cette idée-là et de monter un spectacle. Je suis en train de l’écrire et de réunir des gens pour le faire avec moi. Je pense que l’année prochaine, je proposerai ça. L’album viendra dans la foulée, mais ce n’est pas lui qui va tirer l’ensemble du projet.

Je te trouve à part des autres chanteuses.

Ce qui compte le plus au monde, pas qu’en musique d’ailleurs, c’est d’être au plus près de sa singularité. Par définition, nous sommes tous uniques. Ce qui nous tue est ce qu’on nous apprend à faire toute la journée. On nous explique comment être socialement acceptable et on nous demande d’être définissables. Ce qui m’angoisse le plus dans la vie, c’est d’avoir à me définir. Je ne le fais donc pas. C’est chiant pour les autres et pour moi-même, mais je me sens plus vivante et plus en mouvement comme ça.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Zaza Fournier après l'interview.

En fin d'après-midi, un petit pot « à la bonne franquette » a été offert aux membres du jury et quelques professionnels présents. Au programme : saucisson, Saint Nectaire (le meilleur du monde ramené par un membre du jury) et quelques bouteilles de vins (de toutes les couleurs). Moment très convivial. 

Bref, la journée fut bonne...

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

Benjamin Valentie, le rédacteur en chef de FrancoFans servant le directeur du festival de Pause Guitare sous l’œil amusé de Dominique Janin, présidente de l'association Chants Libres qui organise cette édition d'Alors Chante!.

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

alors chante!,bilan,zaza fournier,interview,mandor

24 novembre 2015

Salon du Livre d'Ozoir-la-Ferrière 2015: Bilan et photos

12247068_10206503507400721_3326350395507210168_n.jpg

C'est la septième année consécutive que j'anime le Salon du livre d'Ozoir-la-Ferrière (Voir là en 2009, ici en 2010, en 2011, en 2012, en 2013 et l'année dernière). Cette année, j'ai arrêté les interviews à la chaîne. Nous nous sommes aperçus que ça n'apportait pas grand chose, si ce n'est beaucoup de parlottes inaudibles et, pour tout dire, je me lasse de ses interviews sans fonds réels. J'ai donc fait ce que je sais et aime faire : animer des débats. En l’occurrence, deux de 45 minutes, l’un avec Jean-Marie Blas de Roblès, l’autre avec le Père Guy Gilbert, les deux invités exceptionnels de cette édition.

Merci à Luc-Michel Fouassier, maire-adjoint d'Ozoir-la-Ferrière, délégué à l'événementiel littéraire, et organisateur d'actions culturelles autour du livre et notamment de ce salon. 7 ans qu'il me fait confiance...

Comme chaque année, je rapporte de ce salon quelques souvenirs photographiques.

Voilà un cliché de la foule présente (il y a eu beaucoup plus, dans l'après-midi).

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Maryline Martin, l'illustrateur Daniel, Derek Munn posent pour la postérité.

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Jean-Marie Blas de Roblès est notamment l’auteur du monumental Là où les tigres sont chez eux (Prix du roman Fnac, Prix Giono, Prix Médicis 2008). Et tout récemment du très remarqué l’Île du Point Némo. Ici avec quelques lectrices...

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Jean-Marie Blas de Roblès reçoit la médaille de la ville, au salon du livre d'Ozoir-la-Ferrière. (Remise par le maire) sous l’œil fier de Luc-Michel Fouassier, l'organisateur du salon.

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Discussion en public avec l'un des deux invités majeurs de cette édition, Jean-Marie de Roblès. Quand j'interviewe ce genre de personne, je tente de prendre de la hauteur, même s'il est compliqué de se mettre à son niveau. Il est brillant, drôle et intéressant. Il ne faut pas décevoir la salle qui écoute. 

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Ethel Salducci, lauréate du Prix Ozoir'elles pour son recueil Singulière agape (Editions Luce Wilquin). Ici avec le maire d'Ozoir-la-Ferrière, et les ozoiriennes, membres du jury.

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Les mêmes...

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Le père Guy Gilbert, avec à droite le maire d'Ozoir, Jean-François Oneto et l'organisateur du salon, Luc-Michel Fouassier.

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Le Père Guy Gilbert est un prêtre et éducateur spécialisé pour les jeunes délinquants. Il est connu pour son registre de langue emprunté à la rue et pour son look de loubard (il arbore volontiers un cuir bardé de badges, comme vous le voyez sur toutes ces photos).

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Le débat avec le Père Guy Gilbert à commencé devant un public très nombreux... enfin, c'est prétentieux de dire débat. Avec le curé des loubards, c'est plutôt un monologue. Il fait son show et il le fait bien. Humour et profondeur, avec son langage bien à lui... J'ai adoré.

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Je fais une tentative d'approche pour l'interrompre. Impossible (même si impossible n'est pas François). 

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Rapprochement de micro... je vais y arriver. 

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Raté. Le Père Guy Gilbert fait une conférence, en fait. 

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Un homme exceptionnel, un curé comme il en faudrait beaucoup plus. 

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

Série de photos avant de se dire adieu (avant de se dire à Dieu?).

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

salon du livre d'ozoir-la-ferrière 2015,bilan,photos,père guy gilbert,jean-marie blas de roblès

26 septembre 2015

Pic d'or 2015 : Bilan et photos!

pic d'or 2015, bilan, photos, mandor

Du 21 au 23 mai, Tarbes a fêté le 30e anniversaire du Pic d’Or. Je le répète depuis des années, mais c’est l’un des tremplins de chanson française, à mon sens, les plus exigeants et qualitatifs en France. Je suis membre du jury depuis maintenant quatre ans et c’est toujours un formidable moment musico-amical (mes amis du jury et de l'organisation deviennent très chers à mes yeux, d'année en année) que ces quatre jours annuels. Des artistes sélectionnés avec soin et une organisation dont il serait difficile de trouver quelque chose à dire de négatif. En tant que professionnel du monde de la musique depuis trente ans, j’avoue être très impressionné par ce concours musical-là.

Dans ce bilan 2015, que je dresse avec beaucoup de retard (pardon à tous!), je vais faire comme les trois années précédentes (voir là et ).

Pas de compte rendu stricto sensu (mais de nombreuses photos légendées et quelques vidéos).

En parlant, de photo, toutes celles non  signées (la plupart donc) sont l’œuvre de l'excellentissime Nöt Pixbynot (aussi humble que performant, c'est assez rare pour être signalé). 

J'ai décidé cette année de parcourir ces trois jours heure par heure.

Alors, commençons immédiatement.

Jeudi 21 mai : 21h00. Pour fêter les 30 ans du Pic d'Or, un concert exceptionnel a été organisé. En première partie, le musicien chanteur. JB Bullet, connu pour sa chanson mondialement médiatisé sur l'attentat à Charlie hebdo (et mandorisé là).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

21h30 : La star de la soirée était Thomas Fersen (mandorisé là). Il tourne en ce moment en solo, lui, son piano et ses mots. S'il a toujours aimé varier les formats, cette expérience constitue une nouvelle aventure à part entière, qu'il situe comme une pierre angulaire dans son parcours, une nouvelle manière de partager son univers. Il la nourrit de "sketchs en vers", des textes inédits faits pour être dits, et de chansons qu'il reprend à la racine. C'est réussi. (Mais un chouia longuet quand même...)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Après l'effort, ce n'est pas encore fini. La rencontre plus "proximitive" avec le public. Signatures, selfies et compagnie. Il s'y prête de bonne grâce.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Vendredi 22 mai : 9h30 : quelques artistes sélectionnés et des membres de l'organisation pour une photo souvenir avant le début des auditions.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

9h30: Début des auditions.

Marianne. Ce dont je me souviens, c'est qu'elle m'a paru sensible, voire fragile. Et que ses chansons étaient joliment troussées. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Ti' Mano, un rappeur/slameur très agréable. Texte et flow intéressant, le tout sur un air d'accordéon d'une belle modernité. J'ai bien aimé.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Eskelina a grandi quelque part en Suède, coincée entre les grandes forêts scandinaves et la mer Baltique, et elle nous offre un album amoureux, féminin, libertin, rebelle et d’une simplicité déconcertante. J'aime beaucoup sa sensibilité... (d'ailleurs, elle avait été mandorisée bien avant que je sache que j'allais devoir la juger quelques mois plus tard. Cela dit, dans ce tremplin, cela m'arrive très souvent depuis des années). 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le groupe Liz de Lux. Je n'ai pas grand chose à en dire. Je ne suis pas client de leur musique. Rien ne me parle. Bons musiciens, mais ça ne me touche absolument pas. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

10h : Le jury regarde les premiers candidats. L'occasion de vous les présenter...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

L'un des nouveaux jurés, Olivier Bas (deux fois mandorisés), et moi en pleine discussion. Ce découvreur de talents qui est aujourd’hui directeur de la Création au Studio des Variétés à Paris, est connu du grand public pour ses participations en tant que juré de la Nouvelle Star saisons 9 et 10 aux côtés de Maurane, Sinclair et André Manoukian sur D8. Mais avant cela, il a collaboré avec de nombreux artistes français et internationaux au cours de sa carrière dans l’industrie du disque, on peut notamment citer : Les Rita Mitsouko, Etienne Daho mais aussi Lenny Kravitz, Bryan Ferry, Peter Gabriel ou encore U2 (rien que ça!). C’est lorsqu’il dirigeait la collection FNAC Indétendances et lorsqu’il était directeur artistique de CD’Aujourd’hui sur France 2 (il était donc mon patron pendant deux ans) qu’il a accompagné les premiers pas ou fait découvrir de nombreux artistes (Jeanne Cherhal, Cali, Vincent Delerm, Olivia Ruiz). Il est également membre du Conseil d’Administration des Voix du Sud à Astaffort et fait partie de l’équipe du chantier des Francofolies de La Rochelle.

Olivier Bas et moi (je sais, on dirait les deux vieux du Muppet Show.)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

 (Photo : Claude Fèvre)

A gauche, Jean-Pierre Pasqualini (mandorisé ici), qui vient pour la troisième fois. Directeur des programmes de TV Mélody et rédacteur en chef de Platine Magazine qui est devenu en 20 ans la référence en matière de chanson et de variété françaises. JPP présente depuis dix ans les grandes émissions de variété sur Télé Mélody. Il est membre du collège des Victoires de la Musiques depuis 1996 et de l’Académie Charles CROS depuis 2009. Bref, une sommité du journalisme musical français. J'ai une profonde admiration pour ce monsieur. A droite, Florent Dasque (mandorisé ici quelques semaines après le Pic d'Or 2015). Ce multi-instrumentiste (guitare, piano, trompette) se définit lui-même comme « capitaine chez Boulevard des Airs » le groupe tarbais qui vient de fêter ses 10 ans et de sortir son 3e album. Boulevard des airs a déjà écumé tous les plus grands festivals de France et d’Europe enchaînant les premières parties prestigieuses et des collaborations avec des artistes de premier plan comme Tryo ou Zaz. Rappelons que leur 1er album Paris-Buenos Aires a été disque d’or en 2011, qu’ils ont été nommés en 2013 aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation Scène » et ce, dès leur première tournée.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les mêmes avec, au premier plan, l'immense Alain NavarroIl y a quinze ans, il crée l’association Arpèges et Trémolos dont il devient président, avant d’en être le directeur au bout de dix ans d’existence. L’association assure l’organisation et la programmation de Pause Guitare, un festival musical incontournable de l'été. (Voir mon bilan de celui de cette année). Pour moi, Alain Navarro, c'est Dieu le père. Je me prosterne devant son savoir-faire, sa gentillesse, son professionnalisme et son humanité. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le sage, Arnold Turboust. Notre président (du jury). Compositeur, auteur, chanteur, musicien (claviers), producteur de disques « Il y’a chez Arnold Turboust quelque chose de la fluidité de Trenet, du détachement de Gainsbourg, une sorte d’indulgence tendre pour autrui, exigeante pour lui-même, un humour sans cynisme et une diversité musicale des plus plaisants ». Ce mini-portrait émane tout simplement de la plume de Françoise Sagan. Le grand public le découvre en 1986 avec le tube "Adélaïde" (plusieurs semaines dans le Top 50) qu'il enregistre avec l’actrice Zabou Breitman. Pourtant dès 1980, il a participé au premier album de Marquis de Sade avant de rencontrer en 1981 Etienne Daho dont il a fait les musiques et les arrangements de plusieurs de ses tubes. Il a travaillé aussi pour, notamment, Sylvie Vartan,  Brigitte Fontaine et Jacno (arrangements, productions). N’oublions pas de signaler qu’il a parallèlement mené une carrière solo avec plusieurs albums à son actif. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Thierry Cadet, un des plus brillants journalistes spécialisés dans la chanson français. Passionné de chanson dès l’enfance, il suit les cours des Ateliers d'Alice Dona, puis débute en 1998, comme animateur TV sur M6 Music, puis comme journaliste chez Platine Magazine. A la base du portail Internet Charts in France (devenu Pure Charts), il y travaille sept ans comme rédacteur en chef adjoint. Dans les dernières années, Thierry Cadet a été chroniqueur sur Sud Radio, sur la chaine Disco (CANALSAT). Il est actuellement rédacteur en chef du site musical Horscene, initiateur du collectif Les Marguerites contre Alzheimer et du Prix Georges Moustaki (voir un bilan de l'édition 2015 ici). Thierry anime Melody 90, où il propose de retrouver tous les clips des années 90 et aussi Melody 2 Tubes, où il propose de retrouver la version originale d’un tube des années 60, 70, 80 ou 90, et sa reprise dans les années 2000 ou 2010. Thierry Cadet écrit les articles d'actualités musicales du site Melody TV et vient de sortir un livre sur Kendji Girac intitulé La légende de Kendji (aux Éditions du Moment).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège, nous a rejoints quelques instants (à côté d'Arnold Turboust).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

10h00: Suite des auditions.

Bastien Lucas. J'aime beaucoup la poésie de cet auteur-compositeur. Un petit quelque chose du monde de Mathieu Boogaerts qui aurait croisé celui des musiques élaborées d’un William Sheller.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Baptiste Daleman. Lui aussi, j'aime son travail. On dit que l'on reconnait une bonne chanson quand elle est efficace guitare-voix. Les chansons de ce chanteur basque sont d'une efficacité redoutable. Lui, je le suis de près.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Théophile Ardy. "Une superbe voix et un sens inné de la mélodie... c'est beau!" avais-je écrit sur mon blog quand je l'avais mandorisé. Quelque chose me touche chez ce type, mais je n'arrive pas à déterminer quoi exactement. Bref, j'aime.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Jeremy est un jeune chanteur à peine majeur. Mais bon sang! Une voix, une sensibilité, un charisme qui ne nous a pas laissés indifférent. Il est à l'âge où il ne peut que se perfectionner. Il peut devenir un grand artiste reconnu. Patience...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Emilie Marsh (mandorisée là). C'est sa deuxième participation au Pic d'Or. Bon dieu, quelle progression! Elle nous a impressionné (parce qu'elle était impressionnante). Des chansons énergiques, féministes, un peu provoc' (juste ce qu'il faut). "Poésie dans les mots, rock n’roll dans l’attitude. Sensible et sauvage. Emilie Marsh c’est la douceur d’une voix mêlée à l’énergie scénique d’une GuitarHeroin. Une chanson qui parcourt l’échine comme une décharge électrique et qui sait rendre hommage à ses icônes féminines (Virginia Woolf, Patti Smith…)". Pas mieux. Émilie Marsh est devenue une grande chanteuse de rock. (Elle est venue, comme la première fois, avec son complice musical, l'immense Étienne Champollion et par Quentin Rendreux)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Rosie Marie. C'est frais, léger, souvent entêtant. Elle a encore une marge de progression à atteindre (textuellement). Mais cette artiste a quelque chose d'intéressant. J'ai hâte de la voir dans un an ou deux. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Jane For Tea. Ce n'est pas du tout ma came. Malgré l'extrême sympathie que dégageait la chanteuse (enceinte jusqu'aux yeux), je n'ai jamais été touché par cette musique vintage entre chanson et jazz. C'est un goût personnel, certains autres membres du jury ont aimé. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les Akouphènes. Pas mal du tout. Un duo 100% féminin. Malory et Mispad ont deux univers différents mais n'ont qu'un leitmotiv : le rythme. Encore une fois, ce n'est pas la chanson que j'aime, mais je salue la performance.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Nehl Aëlin. Entre univers onirique et chanson néo réaliste. J'attendais beaucoup de cette chanteuse, dont la voix me rappelait un peu celle de Tori Amos (rien que ça), mais le charme n'est pas apparu. Peut-être aurait-il fallu que je la voie plus longuement. Je ne suis simplement pas rentré dans ce qu'elle a proposé.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Angèle. Textes et musiques exigeants, une présence remarquable et une voix belle et singulière (allez, disons le, pas aux antipodes de celle de la chanteuse L). Avec son répertoire, Angèle ne sera pas la reine des tremplins, mais peut toucher un public conséquent si elle sort des disques honorablement produits. Elle a tout. Charme et chansons. Deux atouts qu'il faudra que cette artiste sache faire fructifier.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Cyprès. J'ai remarqué cet artiste au Prix Georges Moustaki de cette année. A la suite de quoi, je l'ai mandorisé. Ce troubadour (qui ne se prend pas pour Jésus mais qui lui ressemble) me transporte avec ses chansons poétiques (dont je peux aussi comprendre qu'elles puissent agacer) et sensibles. Cyprès s'est trompé d'époque. Tant mieux. Ça fait du bien ce genre d'artiste "à part". Je le soutiens à fond. Il a un petit supplément d'âme que tout le monde n'a pas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

12h30 : Les membres du jury font un petit bilan de ce qu'ils ont vu le matin. Le choix n'est pas évident (comme d'habitude).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

13h00 : Déjeuner (en paix). Les membres du jury et le journaliste du site Hexagone, le très sympathique Mick de Toulouse

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Pendant ce temps dans les coulisses du Théâtre des Nouveautés... quelques artistes en pleine réflexion.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La nounou des concurrents, Florence Cortes, ici avec Emilie Marsh.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Bastien Lucas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Attention! Il faut toujours écouter Florence Cortes, sinon la nounou se fâche. (C'est même pas vrai!)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Cyprès, si près.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Beaux gosses attitude... Jeremy et Cyprès.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

14h30: L'un des membres du jury, Florent Dasque, donne une conférence de presse aux journalistes locaux pour évoquer le nouvel album de Boulevard des Airs (dont il est le capitaine de vaisseau et chanteur). Il était accompagné de Sylvain Duthu (le deuxième chanteur du groupe).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Petite vidéo tournée par la mairie de Tarbes ("Emmène-moi" en version acoustique).

Florent Dasque m'a demandé de rejoindre le groupe Boulevard des Airs en tant que chanteur principal. J'ai décliné. Evidemment. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandorDurant l'après midi les sélections ont continué. Elles se sont terminées avec un concert de la Pic d'Argent de l'année dernière, la sublissime et complètement dingue K. Je suis fan. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

20h00 : Les membres du jury choisissent les finalistes qui reviendront le lendemain.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Bibi et Arnold Turboust.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Florent Dasque, Jean-Pierre Pasqualini, Olivier Bas et Thierry Cadet.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Marie Aumoine, production et direction artistique du génial festival Chantons sous les pins. Elle a intégré le jury et elle est fort légitime. Elle est aussi une découvreuse de talents.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

On rit, on réfléchit...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Alain Navarro.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Florent Dasque et quelques hommes troubles.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Jean-Pierre Pasqualini (JPP) pensif.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Florent Dasque.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Marie Aumoine.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Olivier Bas n'a pas l'air malheureux dans cette nouvelle aventure.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Thierry Cadet et moi, fascinés par maître Arnold Turboust... 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

 21h00 : Proclamation des résultats de la première journée par Arnold Turboust.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

21h30 : après les résultats. 

Deux artiste tarbais, JB Bullet et Florent Dasque, conversent (enfin, se regardent, pour être plus précis).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

"Dors, je le veux"...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Samedi 23 mai 2015 :

11h00: Visite de l'atelier de création de chansons (Arnold Turboust) et de coaching vocal (Henri Gonzales).

On reconnait sur cette photo, un artiste qui se présente au Pic d'Or, Jeremy.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La journaliste du site Nos Enchanteurs, Claude Fèvre donne des conseils à Cyprès.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Même JB Bullet a participé en tant qu'élève à l'atelier de création de chansons.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

A droite, Henri Gonzales et Arnold Turboust.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Attention, le jeune homme à la guitare, à droite, s'appelle Christophe Sabastia. Il est pétri de talent. J'ai eu l'opportunité d'écouter quelques morceaux et j'ai été impressionné. Surtout vocalement et musicalement. Mais, il ne croit pas son interlocuteur quand il lui fait des compliments sur ce qu'il crée. Il dit que ce n'est rien, alors pas question d'entreprendre la moindre démarche pour se faire connaître. Quelle erreur monumentale! Alors, aujourd'hui, je le dénonce. Point barre.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Et quand Christophe Sabastia chante, tout le monde l'écoute.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La séquence des spectateurs...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Arnold Turboust et JB Bullet.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

13h00 : Nous avons quartier libre, alors petite visite à Lourdes avec Arnold Turboust, Jean-Pierre Pasqualini et Thierry Cadet.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les quatre enfants de cœur, JPP, Arnold Turboust, Thierry Cadet et moi devant la grotte de Lourdes.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

17h00: De retour de Lourdes, avec JPP, nous nous rendons au magasin de disques Discobuzz pour retrouver son ami Jean-Paul Carat, le compositeur de "L'oiseau et l'enfant", titre qui a permis à Marie Myriam de remporter l'Eurovision en 1977.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

19h00 : Déjeuner à la Plancha (avant la finale).

Les deux complices Alain Navarro et JPP. Le second a initié le premier à la variété. Depuis, Alain Navarro programme Fréro Delavega et Yannick Noah (mandorisés ici) dans son festival, Pause Guitare. Bravo Jean-Pierre Pasqualini! Tu es très fort. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Olivier Bas (mandorisés là)  et Pierre Guénard (mandorisé ici), le leader de Radio Elvis (qui jouera ce soir) en pleine conversation.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

20h30 : La finale au Théâtre des Nouveautés, magnifique salle de spectacles.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Salle remplie.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Que le spectacle commence...

Les Akouphènes.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

L'animateur du Pic d'Or, Eric Bentahar.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

 Eskelina.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Bastien Lucas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Cyprès.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Émilie Marsh.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Jeremy.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Jane For Tea.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

L'animateur du Pic d'Or fait rire la chanteuse. Je respecte Eric Bentahar parce que je sais la difficulté d'animer ce genre de manifestation... 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le public et le jury apprécient la soirée. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

 Ti-Mano.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Liz de Lux.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

23h00 : Pendant que le jury délibère une dernière fois...

Mine de rien, nous prenons tous à cœur ce moment délicat. Choisir les lauréats en tentant d'être le plus juste possible. Evidemment, on peut toujours trouvé à y redire... le goût des autres...

La présidente du Pic d'or, attentive...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Ici JPP et Thierry Cadet.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Olivier Bas et moi.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les conversations ne sont pas forcément houleuses.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Clic clac Kodak rime avec Corinne Labat (enfin presque.)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Arnold Turboust.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Mandor est dans la place.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Olivier Bas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Délibérations sous l’œil avisé de la présidente du Pic d'Or, Corinne Labat

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Belle complicité entre Marie Aumoine et Alain Navarro.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les gagnants du Pic d'Or de l'année précédente, Radio Elvis, se prépare à monter sur scène. En un an, il est arrivé plein de belles choses pour ce groupe étincelant. 

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

S'accorder avec la technique...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Puis monter sur scène.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Quel charisme, ce Pierre Guénard!

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Minuit : avant la proclamation des résultats.

Ce soir-là, le Concours Eurovision de la Chanson fêtait ses 30 ans. Jean-Paul Cara (voir plus haut) est l'auteur compositeur de nombreux titres primés à ce concours, dont le célèbre "L'oiseau et l'Enfant" interprété par Marie Myriam (1er prix Eurovision en 1977) et "1, 2, 3" chantée par Catherine Ferry (avec Daniel Balavoine dans les chœurs).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Radio Elvis, dans le public, attentif (et assoiffé). Rock'n'roll attitude!

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le moment tant attendu est arrivé. La proclamation des résultats. Mais, avant cela, petit discours de la présidente du Pic d'Or, Corinne Labat.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Ici avec le maire, Gérard Trémège.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Rapide discours d'Arnold Turboust, le président du jury depuis 5 ans.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Chaque membre du jury se présente.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La remise du Prix d'interprétation par Anne Toujas-Marchand (professeur agrégée d'éducation musicale,  compositrice de comédies musicales et de chansons pour les enfants et les adolescents. Également membre du comité de pré-sélection du Pic d'Or... maillon essentielle de la chaîne, donc) et JPP.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Et c'est Cyprès qui reçoit le Prix d'interprétation.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Les remerciements de Cyprès, sincèrement touché.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Alain Navarro et Marie Aumoine vont annoncer le nom du lauréat du Prix de la musique.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Il est décerné à Eskekina. A ce propos, une petite polémique est née. Beaucoup d'artistes présents ont pensé que c'était Christophe Bastien, le guitariste du groupe Debout sur le Zinc qui avait composé son premier album, Le matin du pélican. Après vérification, toutes les chansons sont déclarées officiellement co-composées par lui et Eskelina. Donc, prix mérité et fin de polémique.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Comme chaque année depuis quatre ans, je remets le Prix du texte...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

...décerné cette année à l'excellent Ti-Mano...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

...qui semble stupéfait de remporter la mise.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le maire de Tarbes, Gérard Trémège va remettre le Prix du Public à...

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Emilie Marsh. Il faut dire qu'elle a transporté les personnes présentes dans la salle à chaque apparition.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La bise à la gagnante.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Olivier Bas et Thierry Cadet vont remettre le Pic d'Argent à... (suspense insoutenable!)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

(Re suspense insoutenable!)

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Bastien Lucas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

J'adore ce type. Humainement et chansonfrançaisement.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Pour presque clore la soirée, Arnold Turboust va remettre le Pic d'Or 2015.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Il est attribué à Emilie Marsh, grande gagnante de la soirée. Deux prix à son actif... qu'elle n'a pas volés.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La radieuse Emilie Marsh et ses deux musiciens (Etienne Champollion et Quentin Rendreux) remercient le public et le jury.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Photo de tous les protagonistes de cette soirée. Artistes, organisateurs et jurés.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Une heure du matin: discussions et photos à la sortie.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Corinne Labat, la présidente du Pic d'or, avec Christophe Sabastia, un artiste qui n'a pas participé à ce tremplin. A tort (voir plus haut).

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Corinne Labat et Arnold Turboust.... la classe internationale!

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Quatre membres du jury entourent le prix de l'interprétation, Cyprès.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Ti-Mano s'entretient avec Arnold Turboust.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

C'est beau de voir une chanteuse qui n'a rien gagné, Marie Chante, féliciter avec chaleur le Pic d'argent, Bastien Lucas.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

Le prix d'interprétation, Cyprès, et le prix du texte, Ti-Mano, posent ensemble.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

3h du mat : l'after... 

On y voit Émilie Marsh, Bastien Lucas et Radio Elvis.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

La chaine de télévision Melody a consacré un mini reportage sur le Pic d'Or (je pense que Thierry Cadet n'y est pas pour rien...)

L'un des membres du jury, Jean-Pierre Pasqualini (dit JPP) a, comme chaque année, consacré deux pages au Pic d'Or dans le magazine de la variété, Platine (n°206) dont il est le directeur de publication et rédacteur en chef.

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

pic d'or 2015,bilan,photos,mandor

26 juillet 2015

Festival Pause Guitare 2015 : Bilan, interviews, photos...

11406401_924722380883915_5611824591132866771_n.jpg

11025754_871154502907370_5292257525349163247_n.jpgPause Guitare a fêté cette année sa 19e édition, à Albi. C'est le premier évènement du Tarn et certainement un des festivals les plus fédérateurs dans le grand sud (ici, vous pourrez lire les valeurs de Pause Guitare). C'est un événement unique de par le nombre de personnes reçues, sa qualité artistique et ses conditions d'accueil, tout public confondu. La ville se retrouve aux couleurs du festival, le temps d'une semaine.

J'ai connu ce festival grâce à son président, Alain Navarro, que je fréquente quatre jours par an Serge Beyer Longueurs d'Ondes.jpgdepuis quatre ans. Nous sommes tous les deux membres du jury du Pic d'Or (tremplin de chanson française basé à Tarbes) et c'est ainsi que j'ai appris à connaître l'homme qu'il est. Gentil, généreux, passionné et certainement le type le plus intègre que je connaisse. Chaque année, il nous invite à son festival. J'ai décliné deux ans et "obtempéré" depuis l'année dernière. Et que je ne le regrette pas! Artistes nationaux et internationaux de qualité incontestable, accueil comme j'en ai rarement vu, organisation sans faille, passion et positivisme à tous les coins. Impressionnant!

Cette année, je vous raconte "mon" Pause Guitare". Ce que j'ai vu, ceux que j'ai interviewé... le tout enrichi de photos (merci les photographes du festival) et d'interviews filmées (merci Thierry Cadet de Horscène)

Une petite rétrospective en images avant de commencer, afin que vous voyez ce que vous avez loupé... et une bonne façon, aussi, de vous mettre dans l'ambiance.

Le festival a commencé la veille (jeudi 9 juillet) avec Moriarty, Angus & Julia Stone, Status Quo et Charlie Winston (rien que ça!)... mais comme, je n'étais pas là, je ne peux pas vous en parler.

Je préfère évoquer ce que j'ai vu de mes yeux vus. Ainsi, pour moi, tout commence le vendredi 10 juillet.

10501800_934554246567395_3897114515186324036_n.jpg

Autant vous le dire, c'est la soirée qui a affiché complet depuis des mois. La soirée "variété". Commençons avec les Fréro Delavega. Je vais être très franc. C'est exactement ce que je n'aime pas dans la variété. Des textes insipides (ce qui est incompréhensible quand on sait que les deux amis ont bénéficié du talent d'auteurs tels que Ben Mazué, Barcella, Tété) et des musiques trop simplistes (j'en connais qui dirait que les mélodies sont là!). Je n'aime pas. Mais je dois reconnaitre que le public a été très enthousiaste et qu'ils ont fait le boulot (leurs musiciens sont excellents). Si ça ne m'a pas touché, le public l'a été.

Frero Delavega_02_Melanie.jpg

PratGrau_FreroDelavega_AlauxDamien_03.jpg

Par contre, les Fréro Delavega, ne vous prenez pas pour ce que vous n'êtes pas encore. Ce comportement est inqualifiable, surtout quand on débute... ce genre de lapin ne passe pas inaperçu (ni du public, ni de la presse locale). Les fans n'aiment pas qu'on ne le respecte pas, voire que l'on se foute de leur gueule. (J'ai déjà du mal quand Bob Dylan ne joue pas le jeu, alors les Fréro Delavega...).

IMG_8503.JPG

Ensuite, il y a eu Soprano. Très honorable prestation. Ambiance de folie. Je ne suis pas dans la cible visée, mais je reconnais au garçon un talent textuel non dénué d'intérêt. La musique me touche moins. (En plus, il est fan de Balavoine, ce qui n'est pas pour me déplaire. Je sais, l'objectivité se niche là où elle veut.)

11752463_936944939661659_3849549381767538695_n.jpg

11011461_936944772995009_4820071542342349146_n.jpg

Du monde, quand même...

11700915_936944782995008_6421065734651082491_n.jpg

Ah! Yannick Noah (mandorisés parfois, un truc qui s'est passé entre lui et moi en 1997 et deux interviews plus "normales")... Autant il m'agace dans ses prises de positions politiques, autant je l'aime bien quand je suis en face de lui. Nous nous sommes toujours bien entendus dans le cadre d'une rencontre professionnelle. Mais bon, ses chansons frisent souvent la démagogie (ça me fait suer de l'avouer puisque c'est la bande à Goldman qui écrit pour lui). Bref, ce soir-là, une heure de tubes. Donc, une heure de public en délire. Là aussi, je peux dire que Noah a fait ce qu'il fallait pour que le public suive. Très belle énergie et très belle performance!

11698699_936945186328301_8656944009856759027_n.jpg

Pratgrau_Noah_002_STORCHI_web.jpg

Et soudain Calogero. J'aime bien cet artiste, depuis longtemps. Je l'ai interviewé très souvent et ce depuis ses débuts avec son premier groupe, les Charts. Il fait de la variété haut de gamme. Belles chansons, belle voix, belle mélodie. Une carrière truffée de tubes que l'on a d'ailleurs pu entendre ce soir-là. Le public a beaucoup apprécié. Peut-être aurait-il pu/dû plus communiquer avec lui?

11701193_936944466328373_9094444372823733914_n.jpg

11755777_936944376328382_6003935804127179379_n.jpg

11059787_934991226523697_9121706928553740929_n.jpg

Le lendemain, j'assiste à L'Athanor, dès 16h, au tremplin "Découverte Chanson". Le jury est composé de professionnels du spectacle, mais aussi du grand public, sensibilisé aux enjeux de la scène française actuelle. 5 artistes ou groupe issus de toute la francophonie, choisis pour leur talent, jouent durant 25 minutes chacun. L'ordre de passage est fait par tirage au sort. 3 jurys votent ensuite: les professionnels, le public et le jury La Dépêche du Midi. A l'issue de ces délibérations, chaque jury délivre sa propre récompense: une date de concert de la part des professionnels, un soutien en communication de la Dépêche du midi et 1000 euros fourni par La Poste pour le vote du public.

Voici les artistes de cette année:

Monsieur Martin: "Un monsieur tout-le-monde que l’on croise chaque jour, sans jamais lui porter attention. Monsieur Martin n’est personne mais peut-être n’importe qui. Dans cet album concept, chaque titre est l’épisode d’une histoire et où l’ensemble constitue le film d’une vie. Celle de Monsieur Martin. Homme ordinaire le jour. Tueur en série la nuit. Le tout bercé par des musiques lancinantes et une écriture volontairement tranchante, sans concession. Avec ce projet aux multiples facettes, Monsieur Martin veut amener le public à découvrir toute l'étendue créative et esthétique que le Hip Hop propose." Cet artiste est intéressant, mais clivant... et pas encore tout à fait abouti. 

Athanor_MonsieurMartin001MrsCustom.jpg

Willows:  "Willows (Geneviève Toupin) est née du désir de sa créatrice de se rapprocher de ses racines franco-manitobaines, anglophones et Métis. Depuis la sortie de son premier album en 2009, elle apporte un vent de fraîcheur musicale qui a fait voyager ses chansons au Canada, aux États-Unis et en Europe, remportant plusieurs prix, dont le Western Canadian Music Award pour l’album francophone de l'année." Jolies chansons, jolie voix, mais un air de déjà entendu de multiples fois. 

Athanor_Willows_AlauxDamien_01.jpg

K! est le projet de Karina Duhamel. "Auteur, Chanteuse et bidouilleuse de sons et de mélodies. Autodidacte, Karina a, au démarrage du projet, ressenti la nécessité de s’entourer de musiciens, de machines, pour donner corps à des univers délirants et décalés. Après quatre années d’existence ponctuées de récompenses et de  reconnaissances professionnelles Karina affirme aujourd’hui sa singularité de chanteuse-conteuse de rêves." Je l'aime beaucoup. Elle a participé au Pic d'Or il y a un an. J'avais adoré. Elle a participé au Prix Georges Moustaki cette année, malgré les problèmes techniques, elle avait assuré. Bref, je suis très amateur de son travail. Et sa prestation à L'Athanor fut tout simplement une merveille de bizarrerie et de drôlerie. Elle a remporté une prestation sur une scène pour la prochaine édition du festival Pause Guitare.

albi-10-07-2015-@michel-gallas-1130456.jpg

(Photo : Michel Gallas pour Hexagone)

Athanor_K_AlauxDamien_01.jpg

L'occasion de l'interviewer sur un banc public (Georges B, si tu nous lis)..

IMG_8511.JPG

Interview de K :

Ce genre d’après-midi où plusieurs artistes se produisent et où l’un deux va remporter un prix, tu estimes que c’est un combat ?

Pas du tout. Ce n’est pas une lutte. Pour tout te dire, je ne savais même pas que c’était un concours. Je viens de l’apprendre. Moi, je suis venu pour la rencontre et du partage. En fait, les premières rencontres se sont faites ce matin, au petit déjeuner, avec Barbara Weldens et Denis K.

Une demi-heure, ça suffit pour montrer son univers ?

Non, c’est une catastrophe. 25 minutes, c’est affreux, en fait (rires). Habituellement, nous travaillons sur des formats de 50 minutes. C'est hyper frustrant.

La difficulté principale est donc de décider quelle chanson enlever ?

Exactement.  Il faut trouver une cohérence dans son set. Ne pas faire trop de titres du même genre. Il faut à la fois donner un éventail de ce que l’on fait et ne pas être trop éclectique pour ne pas dérouter ceux qui nous découvrent. Je ne veux pas qu’ils se disent « mais qu’est-ce qu’elle fait ? Ça part dans tous les sens, nous sommes perdus ! » Il faut parvenir à recréer un mini fil rouge.

IMG_8513.JPG

Tu regardes les autres artistes ?

Oui. Là, je sors de Barbara Weldens. La claque. Je me suis dit qu’il y avait plein de choses de bien et ça m’enrichit encore plus. Avec Barbara, c’était une vraie rencontre. On va se revoir après Pause Guitare, c’est sûr.

Barbara Weldens et toi, vous êtes un peu les deux foldingues de ce tremplin, voire de la chanson francophone. Je vous trouve plein de points communs.

Nous avons toutes les deux un truc un peu démentiel, un peu sombre. Comme moi, elle a un regard un peu drôle sur la vie… et un peu grinçant.

Tu as déjà un EP 6 titres. Tu évolues vers quoi aujourd’hui?

Le concert est en train d’évoluer vers un spectacle. J’avais très envie d’y inclure du décor et une mise en scène. Je défends l’idée qu’il faut rêver et faire rêver. Sinon, le disque est en préparation et devrait sortir en septembre 2016.

Je crois savoir que tu vas faire quelques résidences.

A partir du mois de septembre prochain, nous allons effectivement en faire sur Lille et Paris. Ensuite, présentation du spectacle en fin d’année avec des nouvelles et des anciennes chansons, arrangées pour que je choppe les gens et que je les emmène en voyage avec moi.

IMG_8516.JPG

Athanor_DenisK001MrsCustom.jpg

Denis K : "En 1976, Charles Aznavour chantait « mes amis, mes amours, mes emmerdes ». Presque quarante ans plus tard, c’est au tour de Denis K d’évoquer « nos vies, nos bordels ». Chez Denis, les accords résonnent avec les corps, les notes roulent comme les doigts sur le dos et l’amour est tout sauf un jeu où l’on gagne à tous les cou(p)s." Personnellement, j'ai apprécié ses chansons, mais il lui manque de l'assurance et un peu d'énergie supplémentaire. Disons qu'il est sur la bonne voie, mais qu'il n'est pas encore certain de prendre le bon chemin. Il hésite. Il faudrait qu'il assume.

r963_116_barbara-weldens-credit-christophe-harter-1_thumbnail.jpg

La gagnante du tremplin "Découverte Chanson" s'appelle Barbara Weldens (prix du public et prix des pros). Elle a tout raflé. Et pourtant, pour moi, une parfaite inconnue.

"Foutraque, folle, langoureuse, tendre, drôle, impertinente, délirante, déjantée, emportée… elle ne cesse de passer d’un registre à l’autre, de jouer de sa voix et de son corps. Son piano se fait tour à tour tendre et violent, mélodieux ou discordant, grinçant ou drolatique."

J’avoue avoir été impressionné par le talent vocal de la demoiselle. Carrément époustouflant ! Je regrette juste le sujet de ces chansons. Il serait souhaitable qu’il soit plus universel. Que le choix des thèmes qu’elle évoque touche plus de monde. Mais, elle déboule dans le milieu de la chanson française, laissons-lui le temps de s’installer.

Voilà, ce qu’en dit Michel Gallas pour le site Hexagone.Athanor_BarbaraWeldens02_LilianGinet.jpg

albi-10-07-2015-@michel-gallas-06-2-890x395_c.jpg

(Photo : Michel Gallas pour Hexagone)

albi-10-07-2015-@michel-gallas-02.jpg

(Photo : Michel Gallas pour Hexagone)

albi-10-07-2015-@michel-gallas-15.jpg

(Photo : Michel Gallas pour Hexagone)

DSC00553.JPG

Interview de Barbara Weldens :

Vous avez gagné le tremplin, alors que vous détestez ce genre de concours. Pourquoi êtes-vous venue alors ?

Parce que j’ai fait confiance à ma manageuse, Dany Lapointe. C’est une femme « entourante ». Cela fait plusieurs fois qu’elle me met sur la bonne voie. Ce tremplin me semble fait pour donner à chacun sa chance et pas pour casser les artistes. Chacun à ses talents et chacun repart avec sa dose de reconnaissance.

Vous avez rencontré K et je crois savoir que cela s’est bien passé.

Je trouve que ce qu’elle fait est énorme. Je suis contente qu’elle puisse revenir l’année prochaine ici en concert véritable, comme moi. Je ne sais pas encore ce qui nous relie, mais nous sommes reliées, c’est sûr.

Moi, je ne vous connaissais pas du tout, j’avoue que vous m’avez bluffé.

Je viens d’arriver sur le marché, donc c’est tout à fait normal (rires).

La question idiote : vous êtes heureuse d’avoir gagné ce tremplin ?     

Ce n’est pas d’être la préférée qui fait plaisir, c’est la reconnaissance. Aujourd’hui, je me dis que mon travail a été reconnu. Ça ne m’est jamais arrivé officiellement.

Que pensez-vous de l’accueil de Pause Guitare ?

Nous sommes reçus comme des stars. Je n’ai pas l’habitude de ça et j’avoue que ça me touche au plus haut point. Tout est prévu pour que l’on se sente bien. Tout est très bien organisé. Les régisseurs sont juste des petits génies.

Vous n’avez pas encore de disque, je crois.

J’ai juste un EP. Pour le moment, on peaufine ce que l’on veut donner sur scène. L’enregistrement est prévu pour l’année prochaine.

DSC00556.JPG

(Après l'interview, K! nous a rejoint pour la photo classe, à ne pas confondre avec la photo de classe).

Ici, Barbara Weldens, Denis K et K réunis pour la photo finale.

r963_175_barbara-weldens-credit-christophe-harter-4-2_thumbnail.jpg

Serge Beyer Longueurs d'Ondes 1.jpg

(Photo : LongueurDondes.com)

albi-10-07-2015-@michel-gallas-1130337.jpg

Alain Navarro, Président du festival Pause Guitare, reçoit Dominique Janin à Albi, et évoque les difficultés financières rencontrées par cette dernière avec le festival Alors... chante ! dont elle est la nouvelle Présidente.(Vidéo réalisée par Horscène.)
http://www.alorschante.com

IMG_8532.JPG

Interview de Dominique Janin:

Vous allez reprendre le festival Alors Chante qu’on annonçait mort…

Il n’est pas mort en effet. Il y a eu beaucoup de changements. Nous sommes en redressement judiciaire renouvelable. Il y a six mois d’observation. J’ai repris la présidence car il est hors de question que l’histoire s’arrête. Nous travaillons avec la société Abacaba. Du coup notre association à la fois bénévole et associative se déroule très bien. Nous, on se garde ce qui est découverte. C’est notre tasse de thé, notre ADN. Nous avons un concert de soutien le 12 septembre à Castelsarrasin. Nous déménageons car nous nous sommes fait virés de Montauban. Plus de subvention, plus rien… nous étions trop engagés, je pense.

C’est un travail phénoménal qui vous attend !

Il est déjà entamé depuis le mois de janvier. Il a fallu refaire tous les dossiers. On a continué a travailler sur les écoutes « découvertes ». Je suis contente, parce qu’il y a Barbara Weldens qui est là. Elle fait partie de nos découvertes 2015.

Personnellement, quel lien avez-vous avec Pause Guitare ?

Un énorme lien affectif et depuis très longtemps. Avec Alain Navarro, nous sommes de vieux routards, des gens très proches et très respectueux l’un de l’autre. Il est toujours à mes côtés dans mes moments d’interrogations, de doutes… et de doutes cruels aussi. Alain est toujours là. C’est un homme extraordinaire.

J’ai vu une larmichette quand il vous a présenté sur scène pour annoncer que vous repreniez le bateau « Alors Chante » qui coulait.

Je crois qu’il ne faut pas trop me brancher là-dessus, parce que je sens que je repars. C’est un des paris les plus importants de ma vie professionnelle.

IMG_8536.JPG

Le soir, à Pratgraussals, le premier artiste est un bluesman norvégien, Bjorn Berge. Il maîtrise à la perfection sa guitare à 12 cordes. L'artiste, à la cool, assis sur une chaise, a plaqué sa guitare sur des standards du blues ou des titres originaux. Il a électrifié l'auditoire.

11695990_935130559843097_8738464865125480343_n.jpg

 

1898668_938646429491510_5491022621254374773_o.jpg

11713815_938646466158173_2502829367495814019_o.jpg

Place à Étienne Daho. Le roi de la pop française était dans une forme éblouissante. Il a aligné ses succès les uns après les autres, laissant place parfois à une chanson tirée de son album le plus récent, Les Chansons de l'innocence retrouvée. Les gens de ma génération replonge dans les meilleures années de leur vie. Les années 80-90 sont marquées par les chansons de Daho et toutes les retrouver a été un régal. Le public a bien suivi le maître de l'electro pop "made in France".

11053698_938646919491461_3135135555686140724_o.jpg

1398879_938648112824675_2962001003067685057_o.jpg

IMG_8546.JPG

11717537_938646502824836_2582168731174497427_o.jpg

11743007_938646542824832_4088408269055530663_n.jpg

Daho avec ses musiciens (avant son concert).

etienne_daho_jean_reynes.jpg

Daho avec pas ses musiciens (après le concert)

photo (2).JPG

Asaf Avidan, j'étais très curieux de le voir sur scène. Le ravissement total  Sa voix presque surnaturelle file les frissons. Je pensais assister à un concert plan plan, j'ai vu un show énergique entre blues, rock, jazz, pop... La classe absolue.

11231093_938647079491445_6803686153963706856_n.jpg

11222392_938647042824782_445017123988786302_o.jpg

Pratgrau_AsafAvidan001MrsCustom.jpg

Avec Frah, leader de Shaka Ponk, juste avant de monter sur scène. (Photo : Robert Doisneau, comme chacun peut s'en douter.)

IMG_20150712_110350.jpeg

Quelques secondes avant le top départ scénique. Le calme avant la tempête.

11731774_938646816158138_4183082476557528862_o.jpg

La tempête est immédiate. Un show son et lumière de toute beauté et diablement efficace. J'émets quelques bémols sur leur musique. A la base, ce n'est déjà pas ma tasse de thé, mais on a l'impression d'entendre le même morceau pendant une heure. Cela dit, je n'ai pas boudé mon plaisir visuel et les spectateurs ont pris leur pied. Plein les yeux, plein les oreilles, Shaka Ponk excelle en la matière. Quelle énergie!

11741206_938646576158162_4623709905217578932_o.jpg

10995598_938646672824819_24821373477947884_o.jpg

Pratgrau_Shaka_004_STORCHI_web.jpg

11751922_938646822824804_2728752614078230829_n.jpg

11754536_938646226158197_3912629388493705423_o.jpg

11745804_935422676480552_6905301789972606662_n.jpg

Le dernier jour arrive (malheureusement).

Retour à L’Athanor. Pour l’après-midi Scène talent.

Jesers, je le suis depuis le début de sa carrière. Je l’ai mandorisé là en 2011 et il a participé au Pic d’Or 2013 et a remporté deux prix, le Pic d’Argent et le prix du public. Nous nous sommes donc croisés souvent. Auteur interprète de la nouvelle scène française, c’est un amoureux des mots et de leurs sens. « Citoyen et conteur aux racines métissées, son univers musical est une rencontre entre plusieurs cultures, un voyage en chanson world emprunte de poésie urbaine. Avec son opus «J’aimerais qu’on sème», il nous invite à bord d’un nuancier coloré et positif dans lequel il aborde ses racines, de la France à L’Afrique, du Cap Vert au Sénégal, pour tracer des horizons tous liés aux événements de notre monde et où l’importance des mots illuminent les rimes ». Il est le vainqueur du tremplin "Découverte Chanson" Pause Guitare 2014. Cela m’a fait plaisir de le revoir ici.

DSC00562.JPG

Je dois vous avouer que Jesers m’a tiré des larmes pendant l’interprétation de ses chansons. Ses textes sont si sublimes. Ils prennent aux tripes sans ostentation (je ne sais pas comment il fait, mais il est très fort)… et comme je suis fier, je tentais de faire en sorte que ça ne se voit pas. (Oh ! J’ai une poussière dans l’œil !) Je pensais être le seul à tenter à retenir mes larmes. Après enquête poussée (je suis journaliste d’investigation) auprès de mon entourage, il se trouve que nous étions nombreux dans ce cas.

Quand soudain, il dit en me regardant : « Je vais maintenant faire mon dernier titre. Et je ne sais pas pourquoi, j’ai envie de le dédier à François ». Salaud ! Putain, moi, je suis un petit être sensible. J’ai écouté le texte. Il m’a tellement parlé que le ruisseau qui attendait de sortir a fini par sortir. Un geyser. Merci Jesers.

DSC00566.JPG

Après "l'effort", le réconfort de la rencontre avec le public.

DSC00569.JPG

DSC00576.JPG

Interview de Jesers : 

Comment as-tu vécu ton Pause Guitare ?

Nous sommes là depuis mercredi. Je vais voir plein de concerts. J’ai dit à mes deux amis et musiciens, Marc et Philippe, qu’il fallait faire nos prestations le mieux possible. Tout le monde se donne à fond, nous devons en faire de même.  

Je viens de voir ta prestation. J’ai l’habitude d’assister à tes concerts, mais c’est la première fois que je te vois avec un batteur.

Nous avons fait en sorte que la batterie ne parasite pas le texte. Nous avons cherché le bon dosage et je pense que nous l’avons trouvé. La batterie ne peut pas rentrer sur tous mes textes. Nous avions une écoute à deux et nous souhaitons que l’écoute soit similaire à trois. Philippe a fait et continue à faire des efforts dans ce sens… et il y parvient brillamment. 

Aujourd’hui, le public a été très chaleureux. Nous avons été nombreux à être très émus. Moi, perso, des larmes ont coulé, sans savoir pourquoi.

J’ai vu beaucoup d’émotion et ça m’a touché aussi. L’émotion, le public ne peut pas l’avoir seul. C’est qu’il se passe quelque chose sur scène. Ça peut paraître bizarre, mais moi aussi, je suis parfois bien pris par ce que je dis.

11168515_849869875068274_332538086030493760_n.jpg

Tu vois les réactions des gens quand tu es sur scène ?

Oui, j’ai vu la tienne par exemple. Je t’ai regardé parce que tu étais bien en face de moi. J’ai vu ton émotion. Je ne te savais pas si sensible… et c’est ça qui m’a donné envie de te dédicacer ma dernière chanson. Le texte t’allait parfaitement.

C’est la première fois qu’un artiste me regarde dans les yeux lors d’un concert et qu’il me dédie une chanson. Et une putain de belle chanson. Là, je t’avoue, j’ai craqué.

J’ai vu (sourire).

Qu’elle est ta relation avec Pause Guitare ?

C’est une relation très intense. Avec Alain Navarro, avec le public d’ici, les bénévoles… il y a vraiment une belle relation. Mon batteur, Philippe, vient pour la première fois et il m’a dit « mais qu’est-ce qu’on vous aime ici ! »

Vous avez eu le droit à une standing ovation.

Oui. On n’en revient pas. J’avais l’impression que c’était notre anniversaire aujourd’hui.

DSC00574.JPG

Après Jesers, place à Nevché. J’adore. « Avec « Monde Nouveau Monde Ancien », son premier album sorti en 2009, puis « Le soleil brille pour tout le monde ? », une mise en musique de textes inédits et militants de Prévert en 2011, Frédéric Nevchehirlian, désormais appelé « Nevché », a tracé une route sinueuse et singulière entre rock, slam et chanson.
Un nom compliqué, un genre indéfinissable, une démarche de développement artisanale et militante, ce capétien de français n’avait pas tous les atouts pour vivre de sa musique dans le contexte que nous connaissons depuis une décennie. » Son dernier album Rétroviseur est un pur joyau. J’étais content de le voir sur scène… et de l’interviewer.

Athanor_Nevche_LilianGinet.jpg

Serge Beyer Longueurs d'Ondes 5.jpg

(Photo : LongueurDondes.com)

athanor_nevche_melanie_dimanche 12 juillet.jpg

Serge Beyer Longueurs d'Ondes 4.jpg

(Photo : LongueurDondes.com)

DSC00581.JPG

Interview de Nevche:

A la fin de ton concert, tu as rendu un vibrant hommage au boss de Pause Guitare, Alain Navarro.

Je fais rarement ce genre de chose. Comme il y a un climat de tension dans le monde de la culture, des choses pas toujours positives, je voulais dire dans un micro, devant témoins, qu’il y a des gens qui sont fidèles, qui prennent le temps, qui nous laissent nous tromper. Ils nous permettent de revenir, de nous installer dans la durée. La vie, ce n’est pas qu’un coup. C’est dans la durée, ça s’étale. Il m’a accueilli avec mes différentes formations et ensuite en solo. Il m’a toujours suivi avec une fidélité désarçonnante.

Un jour, il t’a mis en première partie de Dick Annegarn.

Il a eu l’élégance de nous mettre au contact d’un grand monsieur de la parole et de la chanson. Il fait en sorte que l’on se rencontre ou pas. Il ne fait pas l’entremetteur, il laisse exister les choses. Depuis, avec Dick, nous n’avons cessé de nous croiser et de nous recroiser. Alain Navarro initie les choses dans la discrétion. De par ma culture arménienne, je suis sensible à cela. Les arméniens sont en retrait. Ils n’aiment pas dire les choses. Je ne veux rien ajouter. Je viens de dire sur scène que je l’aimais profondément, que c’était quelqu’un d’important. J’aime dit qu’il était un phare pour moi. Je ne voulais pas être impudique, mais politiquement, je trouvais qu’il était important que les gens sachent que ce genre d’homme existe. Ils sont rares.

DSC00592.JPG

Je viens d’être témoin d’une conversation entre toi et Jesers. Tu l’as félicité et a été touché.

J’ai beaucoup apprécié sa douceur et sa tendresse. C’est une valeur politique, aujourd’hui, pour moi. Je n’aime pas tous les styles de musique, je ne suis pas sensible à tout, mais j’aime voir la beauté où elle se trouve. Je suis une tête chercheuse de beauté. J’aime aller vers le beau des gens. On est tous des connards, des incompétents. On a tous nos travers… mais ce qui me plait, c’est la beauté des gens. Serge, Jesers, geyser de beauté, geyser de simplicité. Il a une force de douceur et d’empathie.

Dans ton concert, il y a beaucoup de tendresse, mais aussi beaucoup de folie. Il faut trouver le bon équilibre pour que le public puisse s’y retrouver?

En fait, je ne me pose pas la question de la réception du public, je me pose la question de mon équilibre intérieur. Si je me sens équilibré intérieurement, mélange de délicatesse extrême et d’énergie extrême, tout se passe bien. Je livre au public, avec honnêteté, mon grand écart.

DSC00585.JPG

Là encore, j’étais très impatient de voir Karimouche sur scène. J’en ai toujours entendu le plus grand bien et son deuxième album reçu il y a deux mois, Action, m’avait beaucoup plu. « Son premier album, Emballage d’origine, avait été une révélation en 2010 et, depuis, elle s’est abonnée à la scène : chanteuse, rappeuse, comédienne. Une musique inspirée d’Afrique du Nord, de la chanson française et de la culture urbaine, de la France métissée et de l’insolent talent d’une personne hors norme.Voix forte et sereine, rimes franches et intimes, elle fait résonner ses nouvelles chansons comme un grand tournoiement à la fois assassin et tendre. » Son show d’une heure était très convaincant. Drôle, beau, émouvant. (Et de sacrés musiciens derrière elle).

Athanor_Karimouche_LilianGinet.jpg

Athanor_Karimouche_AlauxDamien_01.jpg

Serge Beyer Longueurs d'Ondes 3.jpg

(Photo : LongueurDondes.com)

DSC00595.JPG

Interview (express) de Karimouche:

Tu aimes ce genre de configuration. Trois artistes présentant leur répertoire en une heure ?

Oui, j’aime cela. Les co-plateaux sont très vivants. On rencontre plein de gens et surtout, on découvre d’autres artistes. C’est enrichissant. Cet après-midi, j’ai découvert Jesers qui m’a impressionné et je connaissais Nevché que je respecte beaucoup.

Tu viens de sortir un nouvel album… tu as joué quelques morceau qui y figurent.

 

Quand tu fais une heure, le choix des chansons est complexe à faire. Je fais tout mon répertoire, mais en accélérant le tempo (rire). 

DSC00599.JPG

Connaissais-tu Pause Guitare ?

Je connaissais de nom et de réputation, mais je n’y avais jamais participé. Je suis donc très heureuse et très flattée d’avoir joué ici. Le festival est génial, les bénévoles sont supers. Toutes l’équipe technique est très agréable et efficace. Ce n’est pas partout que cela se passe ainsi. Ici, il y a quelque chose de différent. Quelque chose de positif. C’est un bonheur de venir jouer ici.

DSC00598.JPG

Et le soir à Pratgraussals... Hindi Zahra. Pour je ne sais plus quelle raison, je n'ai pas été attentif à son concert. J'ai entendu au loin ces chansons soul-folk-jazz où affleurent ses origines sud-marocaines.

11201821_938919169464236_1612687714987464722_n.jpg

11204418_938919296130890_2350991128244823079_n.jpg

10982895_938919359464217_7594384193927703505_n.jpg

Enfin, Cali débarque. La big claque. Je ne l’avais plus vu en concert depuis longtemps, (même si je le mandorise parfois, voir et ). Il me semble qu’il est le chanteur français le plus performant sur scène. Un concert insensé où l’on sent l’amour qu’à l’artiste pour son public et sa joie incommensurable d’être sur scène. Énergique, positif, joueur.

Quel plaisir de le voir chanter ses succès (mais pas que), courir dans tous les sens, aller dans la foule sans « garde du corps », faire monter les photographes et jouer avec eux, appeler une jeune femme pour qu’un bénévole de Pause Guitare fasse sa demande en mariage… Il transmet son enthousiasme d’être là et nous, on l’admire pour cela. Et on est impressionné. 

11703336_938918516130968_2003586408316761880_n.jpg

11745931_938918736130946_1070692017789643500_n.jpg

11737985_938918662797620_4537747265165453938_n (1).jpg

11751423_938918576130962_5514864236998872261_n.jpg

Celle-là, elle est de moi. C'est donc, évidemment, la photo la plus belle. (Hein?)

DSC00606.JPG

Avec Dieu le père, Alain Navarro.

PratGrau_CaliAlain_AlauxDamien_01.jpg

Et pour conclure Pause Guitare cru 2015, une photo de Bob Dylan. (Si, il est là, au fond, quelque part...) Reste chez toi Bob. Si tu ne veux plus te montrer, dire bonjour, respecter ton public, donner un peu de toi, faire plaisir aux gens qui donnent de l'argent pour venir te voir. Je pourrais dire "I was here"... mais je n'ai pas vu grand chose... (Bon dieu, en plus, il est passé après Cali. Le jour et la nuit. Le meilleur et le moins bon (je parle scéniquement, bien sûr). 

1908116_10207109927457192_5330614221459275700_n.jpg

Et un grand merci à Alain Navarro, adulé de tous (voir la photo du journal des bénévoles, ci-dessous) et grand ordonnateur de ce festival.

11745722_10207585755500965_3492482994646639988_n.jpg

Pour terminer, voici une interview du maestro de l'organisation par Thierry Cadet pour Horscène. Alain Navarro dresse un premier bilan de Pause Guitare version 2015 qui a rassemblé près de 48 000 festivaliers. Et surtout, vous verrez toute l'humanité que dégage cet homme. Que j'aime.

A lire ici, un article de La Dépêche sur le bilan très complet de cette année.

Merci à toute l'équipe d'Arpèges et Trémolos, tous les bénévoles (en particulier Tristan Leouek, notre ange gardien et Christelle Canaby qu'on a dérangé pour un oui ou pour un non et qui gardait toujours le sourire), les photographes (ultra talentueux) de Pause Guitare (sans qui cette chronique n'aurait aucune raison d'être.)

Richard : www.richardstorchi.net

Jean Luc : 500px.com/Jean-LucClercq-Roques

Mary : www.mrscustomspics.com

Melanie : www.memaile.fr

Lilian : www.lilianginet.com

Jean : www.facebook.com/chasseur.delumiere.9

Damien : eyelivephoto.com

MC : marioncadillac.fr

Fabien : fabien.espinasse@gmail.com

(Et merci aussi à Serge Beyer : LongueurDondes.com, dont voici l'excellent compte rendu du Festival.)

 

pause guitare,2015,bilan,interview,jesers,karimouche,nevché,k,barbara weldens,dominiuqe janin,alors chante,alain navarro,mandor

18 mai 2015

Bilan du Prix Georges Moustaki 2015 : résultats, photos, vidéos et commentaires

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quand on passe sa carrière professionnelle depuis près de 30 ans à défendre et mettre en avant des artistes français qui n’ont pas pignon sur rue/peu de visibilité/aucun média acquis à sa cause, on est content qu’un prix comme le Prix Georges Moustaki (à l’initiative de Matthias Vincenot et Thierry Cadet) existe.

Vraiment, grand coup de chapeau à Matthias Vincenot et Thierry Cadet qui ont imaginé ce prix et qui l'ont porté jusqu'au bout... pour la cinquième année consécutive. Il faut se lever et les applaudir à tout rompre parce qu’ils ne sont pas beaucoup aidés et ils font un travail démentiel. Citons tout de même Denis Collinot, le directeur du Festi’Val de Marne, qui permet que ce prix sans subvention depuis sa création puisse perdurer.

Il y a trois ans, j’ai accepté sans une seconde d’hésitation de faire partie du jury parce que je ne pouvais raisonnablement pas passer à côté d’un prix qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année.

Voir ici ma première participation et la seconde.

Précisons que cette année, la chanteuse Rose (mandorisée là) était la présidente du jury et que le groupe Archimède (mandorisé là) était parrain de la promotion 2015.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interviewDe plus, pour la troisième année consécutive, Thierry Cadet m’a proposé d’interviewer avec lui les artistes pendant les changements de plateau. Comme chaque année, on y va à l’impro (parce que lui et moi, nous nous voyons à peine une heure avant la soirée pour des raisons d’emplois du temps compliqués), avec les risques que cela comprend. Des moments de flottements peuvent survenir, mais des fulgurances aussi. Il y a eu un peu des deux ce soir-là. Le but n’est pas de gonfler les spectateurs présents dans la salle en faisant « je-connais-tout-de-toi-cher-artiste-et-je-vais-impressionner-la-galerie », nous sommes là pour faire patienter le public présent de la manière la plus divertissante et la moins chiante possible pendant les changements de plateau. C’est un exercice extrêmement difficile.

Voici un portfolio photographique (avec les vidéos des prestations scéniques)… et des commentaires fugaces, mais essentiels. Amen !

Je tiens à remercier tous les photographes à qui j'ai "volé" les photos. Notamment Marylène Eytier, dont vous pouvez découvrir le beau travail , Tristan Sébenne, dont l’œuvre photographique est visible ici, David Desreumaux qui parle de toute la chanson française sur son site, la passionnée Annie-Claire HilgaAnnaïck Forel qui présente ses merveilleux clichés et Thomas Bader.

Commençons par les deux créateurs du prix... Thierry Cadet et Matthias Vincenot.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les lauréats de cette année.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

A la sono.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les répétitions (avec Archimède).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Souriez, vous êtes filmés!

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

On vérifie l'image!

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Rencontre au sommet entre trois défenseurs de la chanson française. De gauche à droite : Michel Kemper (bientôt mandorisé) pour son site Nos Enchanteurs, David Desreumaux pour son site Hexagone et (attention la mise en abyme parfaitement égocentrique et prétentieuse) François Alquier pour son blog Les chroniques de Mandor.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Le diable (qui ne s'habille visiblement pas en Prada) était présent. Pascal Nègre surveillait indirectement la cérémonie récompensant l'album indé et/ou autoproduit de l'année. "Paradoxal Système" chantait Voulzy...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques membres du jury, concentrés...

Au premier plan, Benjamin Petrover (I Télé), Rose (chanteuse et présidente du jury 2015) et Fred Boisnard (guitariste d'Archimède).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Liz Van Deuq, la lauréate du Prix Georges Moustaki 2015, sous le feu de nos questions (hyper pertinentes, voire impertinentes, bien sûr).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Liz Van Deuq.

"Au conservatoire"

"Des rides"

Quelques photos...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Le Prix du Public a été attribué au trio Jules & Jo. Prix, à mon sens, largement mérité.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Jules & Jo.

"Le roi de l'étang"

"Le pouvoir aux roux"

Quelques clichés de ce groupe vraiment décapant... voire provocateur. Voire poétique. Voire excellentissime. Pas reconnu à sa juste valeur.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Interview de Cyprès, artiste d'un autre temps. Pas du XXIe siècle en tout cas. Il s'est trompé d'époque, alors, il fait ce qu'il peut. Et son "peut" et drôlement beau.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Cyprès.

"C'est un pays".

"A jamais".

Cyprès avait le trac ce soir-là (selon ses dires), mais il n'en a rien paru.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques questions à Laurie Darmon (qui, après avoir été longtemps indépendante, poursuit désormais son chemin artistique avec le label Fontana du groupe Mercury Music Group). Elle a été mandorisée-là.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Laurie Darmon.

"Rupture".

"Il est 6 heures du matin".

Et voyez comme elle irradie.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Garance face à Thierry et moi. Nous la connaissons et l'apprécions tous les deux. Elle allie talent, générosité et gentillesse. Elle a été mandorisée il y a trois ans.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Garance.

"Gare du Nord".

"Jour de poisse (je n'écrirai pas de chanson sur toi)".

Garance en live, ça donne ça! (Elle est accompagnée du brillant Tomislav, mandorisé ici et bientôt remandorisé, parce que son nouvel EP le vaut bien).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Je connaissais peu Batiste W. Hamon. J'ai été conquis musicalement et textuellement. Et l'artiste est sympathique.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Baptiste W.Hamon.

"Les bords de l'Yonne".

"Peut-être que nous serions heureux" (avec Alma Forrer).

A part son "look" qui ne correspond pas du tout à ce qu'il chante, son répertoire est absolument formidable. Sans pour autant renier son héritage folk/country, il écrit dans la langue de Molière comme une évidence. Jouant de sa voix frêle et éraillée, il évolue dans un registre poétique, à la mélancolie empreinte de réalisme.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

K! a reçu le Pic d'Argent l'année dernière lors du Pic d'Or, dont Thierry et moi sommes membres du jury. Donc, nous la connaissions. Une artiste aussi excentrique que géniale. Il faut la voir pour le croire. Elle est déjantée, provocatrice et très drôle. Et sait écrire de subtiles et merveilleuses chansons.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de K!

"C'que j'étais belle".

"La femme en boîte".

Magnifique K! Une chanteuse à part. Mais vraiment.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Je me suis éclipsé pour laisser la place à Matthias Vincenot. Avec Thierry, il a interviewé les deux lauréats de l'année dernière. Robi (mandorisée là), prix du jury 2014 et Govrache (mandorisé ici), prix du public 2014.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Ici, Thierry Cadet, les deux Archimède qui entourent Rose et Matthias Vincenot.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Avant de révéler les noms des lauréats, Rose et Archimède ont chanté.

Deux chansons d'Archimède.

"Au marché des amandiers".

"Ça fly away".

Quelques photos de la prestation d'Archimède.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Puis, vient le tour de Rose.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Une chanson de Rose.

Ciao Bella.

Cette brune ne compte certainement pas pour des prunes.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

La remise du Prix du public à Jules & Jo.

La remise du Prix du jury à Liz Van Deuq.

Denis Collinot le directeur du Festi’Val de Marne, qui permet que ce prix sans subvention depuis sa création puisse perdurer.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques photos de la remise des prix.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Prix du Public, Jules & Jo.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Prix du Jury, Liz Van Beuq.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Photo avec tous les finalistes.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

 Horscène présente un compte rendu de la soirée...

Liz van Deuq / Prix du Jury
Jules & Jo / Prix du Public
Prix Georges Moustaki 2015

Interview, images et montage : Thierry Cadet
©Horscene
http://www.lizvandeuq.com
http://www.julesetjo.be
http://www.prixgeorgesmoustaki.com
http://www.horscene.net

Bonus: Avant cette soirée, il y a eu deux réunions des membres du jury dans une salle de la Sorbonne afin de sélectionner les demi-finalistes.Voici quelques clichés de ces réunions...

Pour commencer, deux photos montages signées par la présidente du jury, Rose.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

En classe...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

With Jean-Pierre Pasqualini, Monsieur Télé Melody et Platine (mais aussi collègue du jury  du Pic d'Or).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Selfie avec les deux Archimède et Thierry Cadet.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Jean-Pierre Pasqualini, Patricia Espana et Benjamin Petrover, trois éminents membres du jury.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Avec Stéphanie Berrebi, journaliste à FrancoFans (et amie. Surtout).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Enfin selfie avec Matthias Vincenot et Michel Kemper (du site NosEnchanteurs).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Pour finir, je tenais à vous montrer ce témoignage de Guilhem Valayé (Prix du Public 2013 avec 3 Minutes sur Mer et candidat de The Voice cette année) évoque le Prix Georges Moustaki lors d'un face à face réalisé par Merci Edgar (animé par Stéphanie Berrebi et Edgard) - avec aussi Tomislav (finaliste 2012). Je suis tellement d'accord avec Guillaume. Respect à vie à Matthias Vincenot et Thierry Cadet pour leur travail!

15 décembre 2014

Salon du Livre d'Ozoir-La-Ferrière 2014 : bilan et photos

Affiche recto salon 2014.jpg

C'est la sixième année consécutive que j'anime le Salon du livre d'Ozoir-la-Ferrière (Voir là en 2009, ici en 2010, en 2011, en 2012 et l’année dernière). Toujours aussi fatigant, mais toujours aussi exaltant, dis-je chaque année. Plus de 20 interviews, deux débats de 45 minutes (l’un avec Didier Daeninckx, l’autre avec Nicolas Peyrac, un quizz littéraire et je ne sais pas combien de kilomètres parcourus...

Comme chaque année, je rapporte de ce salon quelques souvenirs photographiques (merci à la mairie d'Ozoir-la-Ferrière pour certains clichés de cette année...)

Commençons avec un article du Parisien Seine-et-Marne publié la veille du salon.

Le Parisien.jpg

Comme chaque année, le salon commence avec un quizz littéraire (concocté par l'organisateur du salon, Luc-Michel Fouassier, présent sur la photo ci-dessous) auxquels participent le public, mais aussi les auteurs et les éditeurs présents. Cette année, il s'agissait de découvrir les anagrammes d'auteurs mondialement connus. Gros succès ! Nous nous sommes franchement bien amusés !

Salon livre (4).JPG

Une participation active de la jeunesse ozoirienne... :)

Salon livre (8).JPG

L'effet magique du Salon du livre d'Ozoir... les livres poussent sur les arbres (photo réalisée sans trucage, évidemment).

IMG_6517.JPG

A un moment donné, il y a eu la foule des grands jours...

10431461_10203007007960908_2291566705857068904_n.jpg

Stand Quadrature : l'auteure Pascale Pujole et deux de ses éditeurs, Catherine Nyssens et Jean-Louis Dufays.

Pascale Pujole catherine Nyssens Jean louis Dufays ses éditeurs.jpg

Moi aussi, j'achète des livres. Hum!

IMG_3900.JPG

J'ai eu deux Carole Zalberg pour moi tout seul... et oui! (Voir là toutes ses mandorisations).

IMG_6519.JPG

Et une xième interview de Carole...

Salon livre (58).JPG

Carole Zalbert, l'une des trois invités d'honneur, reçoit la visite du maire d'Ozoir-la-Ferrière, Jean-François Oneto et de l'organisateur du salon, Luc-Michel Fouassier.

10435912_731851536892561_2158040106535453148_n.jpg

Ici, Carole discute avec un autre invité d'honneur, le romancier Didier Daeninckx.

fouassier2.jpg

Un café littéraire avec Didier Daeninckx, quand on aime le polar français, ça ne se refuse pas! Avant de se consacrer à son métier d’écrivain, il a exercé pendant une quinzaine d’années les métiers d’ouvrier imprimeur, d’animateur culturel et de journaliste localier. C’est le livre Meurtres pour mémoire, publié en 1984 qui l’a révélé au grand public et pour lequel il a obtenu le Prix Paul Vaillant Couturier. Dès ses débuts littéraires, Didier Daeninckx a placé au centre de ses polars les perdants et les oubliés de l'histoire et élargi ce travail en faisant resurgir sur le devant de la scène des épisodes refoulés, ou carrément occultés. Il dit écrire de vrais-faux romans policiers pour évoquer ce qui s'est trouvé interdit d'existence dans les différents récits de l'histoire. De tout cela nous avons parlé, mais de bien d'autres choses encore.

DSC09615.JPG

Ce café littéraire passionnant faisait figure d'évènement, car Didier Daeninckx a précisé que c'était le dernier auquel il participerait. Il a aussi annoncé officiellement que ce salon serait l'ultime pour lui. Il préfère désormais se concentrer sur l'écriture de ses livres et des enquêtes qui en découlent. Fierté pour moi (qui suis fan du monsieur) d'avoir été le dernier à débattre avec lui.

IMG_6521.JPG

Mon amie Jennifer Murzeau (mandorisée récemment) et Franck Balandier.

fouassier 1.jpg

Pour sa septième édition, le Prix Ozoir'elles 2014 a été remis lors du salon à Pablo Melher (ici avec son éditrice, Virginie Paultes) pour son recueil Derrière les grilles du Luxembourg (Editions Moires). Ce prix a la particularité d'être attribué par un jury de lectrices ozoiriennes.

Pablo Mehler et son éditrice fouassier 5.jpg

Pablo Melher lors de la remise officielle du Prix Ozoir'Elles 2014.

10438984_731851453559236_4409374124428633535_n.jpg

DSC05598.JPG

Et soudain, Nicolas Peyrac... ici lors de la cérémonie de bienvenue orchestrée par le salon et plus particulièrement le maire d'Ozoir, Jean-François Oneto.

10155213_731851400225908_9124498484879933862_n.jpg

L'écrivain et chanteur Nicolas Peyrac, en pleine séance de dédicaces avant...

Fouassier 6.jpg

...de se livrer à moi (comme l'indique cet autre article du Parisien Seine-et-Marne).

parisien 2.jpg

Quelques photos de cette jolie rencontre où Nicolas Peyrac s'est livré comme rarement. Je regrette juste de ne pas avoir enregistré cet entretien.

DSC09596.JPG

DSC09598.JPG

Un public attentif...

Salon livre (33).JPG

fouassier4.jpg

DSC09613.JPG

DSC09607.JPG

Affiche verso salon 2014.jpg

Et après le salon, nous avons diné/bu chez Luc-Michel Fouassier (l'organisateur du salon et néanmoins ami) en compagnie notamment de Nicolas Peyrac. Et c'était un chouette moment...

IMG_6525.JPG