Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juillet 2019

Les Francofolies de La Rochelle 2019 (3) : Conférence de presse (express) d'André Manoukian

IMG_2924.jpg

Juillet 85, première édition des Francofolies de la Rochelle.

Une idée un peu folle née un soir, très tard, de l’imagination débridée de Jean-Louis Foulquier. Vouloir créer le festival de la scène française aux pieds des tours de la Rochelle son port d’attache.
Juillet 2019, le festival célèbre sa 35ème édition ! Et pour fêter ça, André Manoukian, le pianiste et présentateur de l’émission La vie secrète des chansonssur France 3, vous invite à le retrouver ce soir pour un concert très spécial.
Avec ses amis chanteuses et chanteurs, il revisitera 35 ans de Francofolies à travers les chansons qui ont marqué l’histoire du festival.

Rendez-vous ce soir au Grand Théâtre de la Coursive à 20h00 pour une création inédite !

En collaboration avec la Sacem.

IMG_2918.jpg

Voici quelques précisions d’André Manoukian lors de sa conférence de presse de ce matin (et merci au journaliste se voulant spirituel qui pose des questions stupides, sans intérêts pour ses collègues présents... mais qui prennent du temps de réponse sur un temps déjà hyper limité):

Comment avez-vous choisi les chansons ?

Avec le directeur du Festival, Gérard Pont, on a choisi à travers tous les artistes qui sont venus aux FrancoFolies 22 chansons. Après, nous avons fait un casting d’artistes de la nouvelle génération parce qu’il est de notoriété publique que je chante comme un jambon. Ils ont tous une forte personnalité originale et ils amènent tous leur lumière et leur interprétation à cette histoire. Je les accompagnerais au piano avec un quatuor à cordes et je ferai le MC. On a l’impression que chaque chanteur est un invité qui vient s’intégrer dans un son. Du coup, l’homogénéité, elle est dans la musique et le fil conducteur qu’il y a à travers cette jolie histoire.

Ce soir vous raconterez l’histoire des Francos ?

Oui et l’histoire de certaines chansons, mais surtout le rapport des artistes avec les Francofoliesde La Rochelle.

C’est quoi votre souvenir principal des Francos ?

C'est  lorsque l'on s'est retrouvés sur la scène avec Liane Foly, Maurane et d'autres artistes, qui sont venus juste parce que Foulquier avait décroché son téléphone. Quand on est sur la scène du parking Saint-Jean d'Acre, on voit ce public si particulier, qui pogote... mais  sur de la chanson française. C'est  le seul festival qui existe dans notre pays, à ce niveau-là.

Que pensez-vous de la variété française d’aujourd’hui ?

Elle est morte. Aujourd’hui, il y a de la chanson française qui est devenu un genre, le rap et quelques musiques de niche qui sont en train d’arriver. Certains qui viennent du rap ajoutent d’ailleurs de la chanson pure. La grande variété est devenue une musique classique, qu’on peut revisiter. Cela fait partie de l’évolution des choses. Avant, en France, les jeunes artistes se faisaient développer par des majors. Aujourd’hui, tout ça c’est mort, chacun se débrouille dans sa “niche”, puisqu’il faut utiliser des termes de marketing. Du coup, on n’a jamais eu autant de richesses musicales et autant de genres complètement différents. On se trouve dans une autre forme de variété puisqu’on est dans un éclatement de styles et une profusion de créativité de dingue.

IMG_2916.jpg

Le 11 juillet 2019, conférence de presse d'André Manoukian.

Edit : Deux photos de la soirée...

andré manoukian,francofolies de la rochelle,conférence de presse

André Manoukian et ses invités, Elodie Frégé, Ben Mazué, Maissiat, Barbara Carlotti et Tim  Dup.

andré manoukian,francofolies de la rochelle,conférence de presse

André Manoukian et ses invités, Elodie Frégé, Ben Mazué, Maissiat, Barbara Carlotti et Tim Dup.

24 avril 2010

Interview d'André Manoukian!

13.04.10 André Manoukiand.jpgJ'aime beaucoup André Manoukian parce que nous avons beaucoup de points communs.

Il est né à Lyon, je suis né à Lyon.

Il est d'origine arménienne, j'ai épousé une Arménienne (et donc, j'ai une fille moitié Arménienne).

Il est beau, fin, drôle, spirituel, je suis... euh... pardon !

Bref, l'idée de rencontrer le juré « poète » et « philosophe psycho-érotico-cosmique » de La Nouvelle Star m'intéressait vivement.

Il a pas mal d'actualité : La Nouvelle Star, un livre « Deleuze, Sheila et moi » (qui est un échec cuisant et dont j'ai eu la délicatesse de ne pas parler) et un disque de jazz.

andrcover.jpgAprès son premier album sans chanteuse, Inkala, André Manoukian revient avec une flopée de jeunes gens pour le projet So in Love. Il a fait appel à la nouvelle scène française pour interpréter des grands classiques de jazz tels que "What a Wonderful World", "My Funny Valentine", "Tea for Two" ou autres "Everytime Time We Say Goodbye".

Au programme des interprétations de deux anciens de la Nouvelle Star, Camélia Jordana et Benjamin Siksou. Anaïs, Tété, Cocoon, Emily Loizeau, Loane et Helena Noguerra complètent ce brillant casting. Ces standards sont complètement dépoussiérés grâce aux arrangements et au jeu subtil d'André Manoukian. Juste, il faut aimer le jazz pour aimer ce disque.

Le 13 avril 2010, pour MusiqueMag, je me rends donc dans sa maison de disque, EMI. L'homme est souriant, courtois et ce jour-là, particulièrement enrhumé. Il s'en excuse.

Magnéto Serge !

Ensuite, puisque je l'avais sous la main, j'ai orienté les questions sur les attaques que subit cette 8e saison de la Nouvelle Star. Il répond aussi personnellement à Julie Zenatti qui n'aime pas que le jury d'M6 se moque des chanteuses à voix.


Et pour finir, voici mon article publié dans Le magazine des espaces culturels Leclerc du mois d'avril 2010 (écrite avant ma rencontre avec André Manoukian).
Scan10001.JPG
image.jpg