Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2007

Ben Ricour... chanteur en lutte permanente!

08f9c2ace69f14a7b9c651c77b67f381.jpg 

Ben Ricour, c’est l’artiste qui monte, qui monte… doucement, mais sûrement.

La première fois que j’ai entendu ce type chanter, j’étais dans un bureau de chez Warner, à l’issue d’une interview de je ne sais plus qui. Ma copine Elodie, une de ses attachées de presse, m’oblige presque à écouter quelques morceaux de « ce jeune artiste auquel la maison de disque croit beaucoup ».

Et directement, en écoutant cette voix, j’apprécie. Musicalement, très « unplugged », j’adhère.

Elle m’envoie ensuite son premier album.

Voici son premier MySpace avec pas mal de titres de cet album-là… (je vous donne le nouveau plus bas !)

Très rapidement, je me dis que lui, c’est de la bombe.

Très rapidement je le rencontre.

Le 16 juin 2005 (deux ans déjà !).
ebaca5c73939bb2522048fdc31af1420.jpg
Très rapidement, j’écris pour mon journal, une petite bafouille.
b2f93989f66e9b535985cbf988d1e75d.jpg

Très rapidement aussi, je vais le voir sur scène à l’Européen.

Très rapidement, j’attends la suite.

Et pas très rapidement, la suite arrive.

Ainsi, donc, je reçois enfin, la deuxième mouture de Ben Ricour, Ton Image.

972c61760b3f7637d9076be5ad267f36.jpgAinsi, donc, je revois l’ami Ben une seconde fois.

(Je me répète ?)

Le 24 septembre dernier, toujours chez Warner.

-Salut ! Comment va ta fille ?

Je reste stupéfait à chaque fois que je revois un artiste et qu’il me pose cette question. Daphné m’avait déjà fait le coup (lire ici)… A croire que quand j’ai eu Stella, je l’ai crié sur tous les toits et j’ai raconté ma vie aux personnes que j’interviewais. Je suis un enthousiaste moi, sais pas me retenir.

Bref, je donne des nouvelles de ma petite famille puis nous parlons de son disque… parce que je suis un peu là pour ça, quand même.

D’abord, nous parlons de ce qui lui est arrivé depuis la dernière fois. Que de bonnes choses. De nombreux concerts et quelques chansons pour d’autres artistes. Il a notamment écrit J’traîne les pieds pour Olivia Ruiz (mandorisée ici) et Abracadabra pour Florent Pagny (mandorisé là).

ffa63780486fa8033a5e7f345c82d193.jpg

Ces deux idoles sont « Bashung pour le côté sombre, rock de son univers ; Souchon, pour le côté tranchant et léger à la fois. » (Hum! Voir aussi et ... si vous avez du temps à perdre!).

Mais on ne peut comparer Ben Ricour à personne. Il possède sa propre identité. Son deuxième album, réalisé par Patrice Renson et Olivier Lude (-M-, Vanessa Paradis…) en témoigne.

-Cet album a été épuisant à faire. Ma maison de disque m’a un peu pressé de la finir, moi qui a l’habitude de prendre mon temps… J’avais beaucoup de choses à exprimer depuis 3 ans. J’ai donné tout ce que j’avais et je suis content du travail accompli. Mes chansons sont moins naïves et innocentes que dans le premier disque. J’avais envie de partir vers des sujets plus personnels, plus profonds…

Et pour se mettre dans l’ambiance Ben Ricour à créé en 6 mois, dans l’inconfort « rassurant » d’un bout de pièce de 6m2, sans chauffage, les 11 titres pop-rock de cet album.

Des chansons très courtes.

-J’arrive pourtant avec des chansons très longues, mais on taille dedans pour ne laisser que l’essentiel. Je suis perfectionniste à l’extrême, j’essaie toujours de faire de la musique qui ne bouffe pas les mots et vice-versa. Le bon dosage est difficile à doser.

f6b5431633dcd4f8005a377d32f38c94.jpg

Notons quelques « guest », comme par exemple Michaël Furnon (Mickey 3D) qui lui a écrit Sors de l’ombre, Albin de la Simone qui joue du clavier dans quelques titres et M qui a posé une partie très personnelle de guitare dans Cinq Minutes.

Du beau monde utilisé avec parcimonie et intelligence.

J’affirme à Ben que si ce disque ne marche pas, j’arrête le métier (ce qui, en vrai, n’est pas exact parce que, dans ce milieu, il n’y a aucune règle et je tiens à continuer mon travail. Le talent n’est pas toujours récompensé à sa juste valeur…).

Ce que j’aime chez Ben Ricour, c’est son manque d’assurance et de sérénité. Il n’a pas du tout confiance en lui et c’est, me dit-il, ce qui le fait avancer.

Voyez tel qu’il se décrit.

-Je suis quelqu’un d’assez calme, assez contemplatif, très sensible. J’ai envie de me nourrir spirituellement, de rencontrer des gens qui m’intéressent, qui m’élèvent vers le haut… je suis plus à traîner sous un ciel étoilé que dans les boites de nuit.

Voilà pourquoi, en plus, j’aime bien, cet artiste.

Un type qui m’a l’air tout à fait bien, justement parce qu'il est "en lutte permanente".
fa9f2e7ed5dd948141fa837c830e53b8.jpg

Et, n’hésitez pas, vous, à traîner sur son nouveau MySpace, il y a son tout nouveau clip et quelques chansons (malheureusement, qu’une du nouvel album, son single L’heure d’hiver)…

(et de jolies photos mesdemoiselles. Je sais, la beauté est intérieure, mais quand même…)

Ton image sort le 29 octobre. Encore un peu de patience...

Et le monsieur fait quasi toutes les premières parties de la tournée de Vanessa Paradis.

Voici ses dates futures:

01/11   CAEN – Zénith  – en 1ère partie de Vanessa Paradis
02/11   ROUEN - Zénith 
– en 1ère partie de Vanessa Paradis
06/11   NANTES
08/11   PARIS - Le Zebre 
13/11   LE CHAMBON FEUGEROLLES – Festival Les Oreilles en Pointe
14/11   PARIS -
Zénith – en 1ère partie de Vanessa Paradis
20/11   CHARTRES
24/11   BULLY LES MINES – Espace François Mitterrand
06/12   ORLEANS – Zénith 
– en 1ère partie de Vanessa Paradis
07/12   LILLE - Zénith 
– en 1ère partie de Vanessa Paradis
08/12   MONTREUIL – L’Argo’notes
14/12   VERTOU – Salle Sevre et Maine

907adcb6c98e56f1d3e7c24844d62d9e.jpg