Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2008

Didier Marouani... compositeur très spatial!

977d287e9195975b11ab28a4a0138f44.jpg 

Ce Tout Petit Déjà dominical est dédié aux nostalgiques du tout début de la musique électronique (et populaire) en France à la fin des années 70.

Jean-Michel Jarre n'était pas le seul précurseur... il y avait aussi Didier Marouani.

Le créateur et leader du groupe Space, dont voici les trois succès de l'époque.

 

 

Oui, bon, d’accord, ce Tout Petit déjà est surtout l’occasion de se dépayser une nouvelle fois. Retour en Guyane. Une fois n’est pas coutume (quel dicton complètement con !).

 

(Je fais un aparté… hier, j’ai reçu un mail, par le biais de mon blog, d’une fille que j’ai connue à Kourou dans ma prime jeunesse. Je ne sais pas comment elle est tombée sur moi. Je suppose, qu’il y a quelques indics chez mes amis guyanais qui viennent parfois ici. En tout cas, Isabelle, j’ai souvent pensé à toi et à ta sœur. Ravi de reprendre contacte avec toi).

(Et, juste, je constate que les amis que je retrouve, ce n’est jamais grâce à Face Book mais grâce à ce blog. Je n’en tire aucune conclusion.)

(J’aime beaucoup blablater sur des sujets qui n’ont rien à voir avec ma note du jour. Peut-être est-ce une astuce pour combler le néant abyssal qui est en moi pour commenter les photos du jour.)

(Je ne sais pas).

(Si, en fait).

(Sinon, ça va, vous ?)

(Non, parce que moi, ce n’est pas précisément la grande forme).

(Ce matin, je me suis levé à 4 heures. J’en ai profité pour lire le livre de Nicolas Cauchy De manière à connaître le jour et l’heure (c’est le titre, pas un but en soi) en intégralité. Très bon livre. Bien dérangeant, bien comme j’aime. Bien comme ça m’incite à mandoriser l’auteur.)

(Là, je vous explique. « On » me dit que je fais parfois trop de teasing. Soit. Là, je viens d’en faire un, mais il est déguisé.)

(C’était discret, non ?)

(Vous me dites, si vous voulez que je revienne à ma note initiale…)

4f27d33eb569805ec18bf46e9721e9d7.jpgDonc, aujourd’hui, je vais vous parler de Didier Marouani.

C’est quoi ce nom d’imprésario ?

Et surtout, qui est ce Didier Marouani ?

Oh la honte ! Vous ne connaissez pas ?

Pfff…

Ce musicien  a vendu plus de 8 millions d’albums avec son groupe Space. Les vidéos ci-dessus donc, qui sont quelques-uns de leurs tubes.

Il a été classé numéro un en Angleterre, aux États-Unis et dans d’autres pays, mais il a surtout fait carrière en URSS (voir le troisième clip).

Il est aussi le créateur du groupe Paris-France-Transit et le compositeur du générique de l’émission des frères Bogdanoff Temps X (je sais, un truc de dingue !)

Pour en savoir plus :

, c’est très complet comme biographie.

Tandis que là, l’auteur de cet article revient sur les années Space. 77f1b64c9d35e40a8bda23df8a29c17b.jpg

Moi, quand j’étais petit (je devais avoir 11 ans), j’aimais beaucoup Space. On peut presque dire que ce groupe-là a marqué mon enfance (en même temps j’écoutais Balavoine, Souchon, Trust, Taxi Girl et Téléphone, c’est dire si j’étais déjà bien hétéroclite dans mes choix musicaux).

Donc, rencontrer Marouani à Kourou était pour moi très important.

Il est venu faire la promo de son premier album solo.

Space Opéra.

Là, c’est à Radio Plus, la radio que je co-dirigeais. Le 17 juin 1988.

53e5bbb76531dd64e197af0366066c1a.jpg

Et rapidement, nous nous sommes appréciés.

Il était invité par une personne que je connaissais bien. J’ai, pour ainsi dire, passé quelques jours avec lui.

Là, c’est au JM club, boîte de nuit à la mode du vieux bourg de Kourou. (Le même jour qu’à Radio Plus).

869b09faedb1013f247554becebaaddb.jpg

Et puis, nous sommes partis ensemble une journée à l’île Royale, l’une des 3 îles du Salut.

Le  18 juin 1988.

Dans la navette Kourou-Ile Royale.

cc84fe30d7184a00944c99e2a0e97a0b.jpg
Posant devant l’île du Diable.
3ef10bf2cc4bdf354f4854546e33ac0f.jpg
Dans l’eau.
a726ba4bba0382c4bf2aad6fdcd84582.jpg
Dans l’eau, mais moins profond. (Le jeté de sable est un art un peu perdu, je sais bien).
c867cc2d46de9d6c6b2ff1d3df08bf4e.jpg

(Vous ai-je dit que le deuxième album d’Etyl Les souris, est absolument formidable ?)

(Non, je ne crois pas.)

(Elle mérite aussi une mandorisation en règle.)

 

(Voilà, soit dit en passant).

 

(Et non pour faire une séparation, parce que je n’ai pas grand-chose à raconter, entre les autres photos qui vont suivre.)

 

(C’est mal me connaître que de s’imaginer un instant que je suis capable d’un tel subterfuge.)

 

(Ce serait gros, quand même.)

J’ai dîné de nouveau avec Didier Marouani quelques mois plus tard. En novembre 1988 dans un restaurant du vieux bourg de Kourou.

392a0457febb105ebcd9263d3cd9f0d3.jpg

Il était revenu en Guyane en repérage, pour préparer un concert gigantesque, un an plus tard sur la Place des Palmistes, à l‘occasion du 10e anniversaire de la fusée Ariane.

C’est à cette occasion que je l’ai interviewé deux dernière fois, cette fois- ci à RFO que je venais d’intégrer.

Le jour même du fameux « concert de l’espace ».

cafd80d6050e02f7753dac00b044ab03.jpg
1138ded71bfd64b0a2376993fa3f6175.jpg

Un an plus tard, en voyage à Paris, Didier Marouani m’a invité à déjeuner chez lui. Ensuite, il m’a fait visiter son 513ace74095d59e2744c6904c80dbae2.jpgstudio d’enregistrement et nous avons écouté quelques anciens morceaux de sa composition. C’était assez magique. Je me revoyais, gamin, faire suer mon père pour qu’il m’achète le 45 tours de Magic Fly, puis les 33 tours qui suivirent.

Je n’ai plus eu de nouvelles de cet artiste depuis ce jour.

Pourquoi?

Encore une fois.

Je n’en sais rien.

La vie.

Simplement.

Je crois savoir qu’il veut relancer le groupe en sortant un best of et des inédits.

Fausse bonne idée ?