Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 mai 2015

Bilan du Prix Georges Moustaki 2015 : résultats, photos, vidéos et commentaires

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quand on passe sa carrière professionnelle depuis près de 30 ans à défendre et mettre en avant des artistes français qui n’ont pas pignon sur rue/peu de visibilité/aucun média acquis à sa cause, on est content qu’un prix comme le Prix Georges Moustaki (à l’initiative de Matthias Vincenot et Thierry Cadet) existe.

Vraiment, grand coup de chapeau à Matthias Vincenot et Thierry Cadet qui ont imaginé ce prix et qui l'ont porté jusqu'au bout... pour la cinquième année consécutive. Il faut se lever et les applaudir à tout rompre parce qu’ils ne sont pas beaucoup aidés et ils font un travail démentiel. Citons tout de même Denis Collinot, le directeur du Festi’Val de Marne, qui permet que ce prix sans subvention depuis sa création puisse perdurer.

Il y a trois ans, j’ai accepté sans une seconde d’hésitation de faire partie du jury parce que je ne pouvais raisonnablement pas passer à côté d’un prix qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année.

Voir ici ma première participation et la seconde.

Précisons que cette année, la chanteuse Rose (mandorisée là) était la présidente du jury et que le groupe Archimède (mandorisé là) était parrain de la promotion 2015.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interviewDe plus, pour la troisième année consécutive, Thierry Cadet m’a proposé d’interviewer avec lui les artistes pendant les changements de plateau. Comme chaque année, on y va à l’impro (parce que lui et moi, nous nous voyons à peine une heure avant la soirée pour des raisons d’emplois du temps compliqués), avec les risques que cela comprend. Des moments de flottements peuvent survenir, mais des fulgurances aussi. Il y a eu un peu des deux ce soir-là. Le but n’est pas de gonfler les spectateurs présents dans la salle en faisant « je-connais-tout-de-toi-cher-artiste-et-je-vais-impressionner-la-galerie », nous sommes là pour faire patienter le public présent de la manière la plus divertissante et la moins chiante possible pendant les changements de plateau. C’est un exercice extrêmement difficile.

Voici un portfolio photographique (avec les vidéos des prestations scéniques)… et des commentaires fugaces, mais essentiels. Amen !

Je tiens à remercier tous les photographes à qui j'ai "volé" les photos. Notamment Marylène Eytier, dont vous pouvez découvrir le beau travail , Tristan Sébenne, dont l’œuvre photographique est visible ici, David Desreumaux qui parle de toute la chanson française sur son site, la passionnée Annie-Claire HilgaAnnaïck Forel qui présente ses merveilleux clichés et Thomas Bader.

Commençons par les deux créateurs du prix... Thierry Cadet et Matthias Vincenot.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les lauréats de cette année.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

A la sono.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les répétitions (avec Archimède).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Souriez, vous êtes filmés!

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

On vérifie l'image!

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Rencontre au sommet entre trois défenseurs de la chanson française. De gauche à droite : Michel Kemper (bientôt mandorisé) pour son site Nos Enchanteurs, David Desreumaux pour son site Hexagone et (attention la mise en abyme parfaitement égocentrique et prétentieuse) François Alquier pour son blog Les chroniques de Mandor.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Le diable (qui ne s'habille visiblement pas en Prada) était présent. Pascal Nègre surveillait indirectement la cérémonie récompensant l'album indé et/ou autoproduit de l'année. "Paradoxal Système" chantait Voulzy...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques membres du jury, concentrés...

Au premier plan, Benjamin Petrover (I Télé), Rose (chanteuse et présidente du jury 2015) et Fred Boisnard (guitariste d'Archimède).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Liz Van Deuq, la lauréate du Prix Georges Moustaki 2015, sous le feu de nos questions (hyper pertinentes, voire impertinentes, bien sûr).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Liz Van Deuq.

"Au conservatoire"

"Des rides"

Quelques photos...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Le Prix du Public a été attribué au trio Jules & Jo. Prix, à mon sens, largement mérité.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Jules & Jo.

"Le roi de l'étang"

"Le pouvoir aux roux"

Quelques clichés de ce groupe vraiment décapant... voire provocateur. Voire poétique. Voire excellentissime. Pas reconnu à sa juste valeur.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Interview de Cyprès, artiste d'un autre temps. Pas du XXIe siècle en tout cas. Il s'est trompé d'époque, alors, il fait ce qu'il peut. Et son "peut" et drôlement beau.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Cyprès.

"C'est un pays".

"A jamais".

Cyprès avait le trac ce soir-là (selon ses dires), mais il n'en a rien paru.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques questions à Laurie Darmon (qui, après avoir été longtemps indépendante, poursuit désormais son chemin artistique avec le label Fontana du groupe Mercury Music Group). Elle a été mandorisée-là.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Laurie Darmon.

"Rupture".

"Il est 6 heures du matin".

Et voyez comme elle irradie.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Garance face à Thierry et moi. Nous la connaissons et l'apprécions tous les deux. Elle allie talent, générosité et gentillesse. Elle a été mandorisée il y a trois ans.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Garance.

"Gare du Nord".

"Jour de poisse (je n'écrirai pas de chanson sur toi)".

Garance en live, ça donne ça! (Elle est accompagnée du brillant Tomislav, mandorisé ici et bientôt remandorisé, parce que son nouvel EP le vaut bien).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Je connaissais peu Batiste W. Hamon. J'ai été conquis musicalement et textuellement. Et l'artiste est sympathique.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de Baptiste W.Hamon.

"Les bords de l'Yonne".

"Peut-être que nous serions heureux" (avec Alma Forrer).

A part son "look" qui ne correspond pas du tout à ce qu'il chante, son répertoire est absolument formidable. Sans pour autant renier son héritage folk/country, il écrit dans la langue de Molière comme une évidence. Jouant de sa voix frêle et éraillée, il évolue dans un registre poétique, à la mélancolie empreinte de réalisme.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

K! a reçu le Pic d'Argent l'année dernière lors du Pic d'Or, dont Thierry et moi sommes membres du jury. Donc, nous la connaissions. Une artiste aussi excentrique que géniale. Il faut la voir pour le croire. Elle est déjantée, provocatrice et très drôle. Et sait écrire de subtiles et merveilleuses chansons.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Les deux chansons de K!

"C'que j'étais belle".

"La femme en boîte".

Magnifique K! Une chanteuse à part. Mais vraiment.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Je me suis éclipsé pour laisser la place à Matthias Vincenot. Avec Thierry, il a interviewé les deux lauréats de l'année dernière. Robi (mandorisée là), prix du jury 2014 et Govrache (mandorisé ici), prix du public 2014.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Ici, Thierry Cadet, les deux Archimède qui entourent Rose et Matthias Vincenot.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Avant de révéler les noms des lauréats, Rose et Archimède ont chanté.

Deux chansons d'Archimède.

"Au marché des amandiers".

"Ça fly away".

Quelques photos de la prestation d'Archimède.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Puis, vient le tour de Rose.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Une chanson de Rose.

Ciao Bella.

Cette brune ne compte certainement pas pour des prunes.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

La remise du Prix du public à Jules & Jo.

La remise du Prix du jury à Liz Van Deuq.

Denis Collinot le directeur du Festi’Val de Marne, qui permet que ce prix sans subvention depuis sa création puisse perdurer.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Quelques photos de la remise des prix.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Prix du Public, Jules & Jo.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Prix du Jury, Liz Van Beuq.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Photo avec tous les finalistes.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

 Horscène présente un compte rendu de la soirée...

Liz van Deuq / Prix du Jury
Jules & Jo / Prix du Public
Prix Georges Moustaki 2015

Interview, images et montage : Thierry Cadet
©Horscene
http://www.lizvandeuq.com
http://www.julesetjo.be
http://www.prixgeorgesmoustaki.com
http://www.horscene.net

Bonus: Avant cette soirée, il y a eu deux réunions des membres du jury dans une salle de la Sorbonne afin de sélectionner les demi-finalistes.Voici quelques clichés de ces réunions...

Pour commencer, deux photos montages signées par la présidente du jury, Rose.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

En classe...

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

With Jean-Pierre Pasqualini, Monsieur Télé Melody et Platine (mais aussi collègue du jury  du Pic d'Or).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Selfie avec les deux Archimède et Thierry Cadet.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Jean-Pierre Pasqualini, Patricia Espana et Benjamin Petrover, trois éminents membres du jury.

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Avec Stéphanie Berrebi, journaliste à FrancoFans (et amie. Surtout).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Enfin selfie avec Matthias Vincenot et Michel Kemper (du site NosEnchanteurs).

prix georegs moustaki 2015,bilan,jules et jo,lise van deuq,interview

Pour finir, je tenais à vous montrer ce témoignage de Guilhem Valayé (Prix du Public 2013 avec 3 Minutes sur Mer et candidat de The Voice cette année) évoque le Prix Georges Moustaki lors d'un face à face réalisé par Merci Edgar (animé par Stéphanie Berrebi et Edgard) - avec aussi Tomislav (finaliste 2012). Je suis tellement d'accord avec Guillaume. Respect à vie à Matthias Vincenot et Thierry Cadet pour leur travail!

22 mars 2015

Cyprès : interview pour Sève

cyprès.jpg

Prix Georges Moustaki le 26 Février 2015. (Photo Tristan Sébenne www.stristan.com)

J’ai découvert Cyprès lors d’une écoute à l’occasion de la sélection des demi-finalistes du Prix Georges Moustaki 2015. Tiens ! Un artiste qui sort du lot. Une voix, des compositions et des textes stupéfiants de beauté. En tout cas, qui m’ont touché au plus haut point. « Entre la tendresse de Raphael et la rage de Damien Saez » précise le magazine Francofans.  Pas faux.

De ses textes poétiques subtilement engagés se dégage une ironie raffinée. Rare.

Le 6 mars dernier, Cyprès est venu à l’agence pour sa première mandorisation (qui ne sera certainement pas sa dernière). Thierry Cadet, le co-fondateur du Prix Georges Moustaki (avec Matthias Vincenot), nous a rejoint à l’issue de l’entretien, afin d’enregistrer une session acoustique et une interview dans notre belle cour pour son site musical HorScène.

(Merci pour les photos à l'agence et dans la cour de l'agence au manager de Cyprès, Boris Gasiorowski).

Cyprès-500x497.jpegBiographie officielle :

Né en banlieue parisienne en 1989, Cyprès quitte assez tôt l'école pour suivre une voie qui lui ressemble : la musique et l'écriture. Autodidacte, il se met à lire et se procure une guitare pour accompagner les quelques premiers jets qu'il écrit alors. Convaincu de son choix et déterminé à faire valoir sa vocation au monde, il commence à monter sur scène et n'a jamais cessé depuis de se produire en public.

Monté à Paris en 2012, il joue dans le métro pour remplir l'assiette et tourne régulièrement dans les cafés/concerts de Ménilmontant notamment. Rejoint par d'excellents musiciens, il forme un trio où le violon et la percussion viennent soutenir sa guitare et sa voix.
Aujourd'hui, il est l'auteur d'une soixantaine de chansons, dont une dizaine se trouve enregistrée sur un premier album, Sève. Il termine aussi son premier recueil de poésie, Épistolaire qui sortira bientôt à disposition du public.

Autrement, Cyprès soutient depuis toujours l'écologie responsable, la conscience planétaire et milite à sa façon contre les excès égoïstes et les comportements irrespectueux de la collectivité.

cyprès 2.jpg

Prix Georges Moustaki le 26 Février 2015. (Photo Tristan Sébenne www.stristan.com)

8_françois.jpgInterview :

Tout a commencé à l’âge de 14 ans, quand ton père t’a acheté ta première guitare.

Avant ce moment, je commençais une activité extrascolaire, puis six mois après j’arrêtais. Un jour, j’ai vu Bob Dylan à la télé et j’ai décrété à mes parents que je voulais faire de la guitare.  Mon père était très sceptique, mais j’ai réussi à le convaincre. Comme il croyait que j’allais arrêter vite fait, il m’a acheté une guitare toute pourrie. J’ai pris des cours pendant un mois et, effectivement, j’ai arrêté. La guitare est restée au placard pendant un an. Un jour, un voisin qui jouait superbement de cet instrument m’a montré quelques accords. J’ai ressorti ma guitare et, avec les accords qu’il m’avait appris, je me suis mis à travailler tout seul. Je suis assez autodidacte.

Et très vite, tu as arrêté l’école.

J’ai arrêté l’école non pas pour faire de la musique, mais vraiment pour arrêter l’école. Je ne m’y sentais pas bien. Je me suis mis à lire frénétiquement. Quand on me demandait de lire à l’école, ça m’ennuyait terriblement, mais en dehors, ça m’a passionné. Je choisissais les ouvrages que je souhaitais. Parallèlement, j’ai continué à jouer de la guitare puis, un peu plus tard, à écrire des chansons.  En anglais d’abord.  A 15 ans, je rêvais d’une carrière internationale, mais bon… je n’avais pas encore convaincu le quartier dans lequel je vivais (rires). Et puis, au bout de deux ans,  j’ai constaté que j’avais plus de vocabulaire en français qu’en anglais. J’ai donc abandonné cette langue au profit de la mienne. 

Et certains artistes français ont dû t’inciter à penser que cette langue n’était pas si mal pour exprimer de belles choses.

Oui, des artistes tels que Barbara, Maxime Le Forestier,  Georges Brassens, Charles Aznavour en font partie. J’étais très curieux. J’écoutais beaucoup des radios comme Nostalgie, RFM et Chérie FM. Ils diffusaient pas mal de français et j’absorbais tout.

Tu ne t’es pas tourné vers la musique commerciale pour autant.

Non, je me suis tourné vers une exigence textuelle personnelle. A force de lire, de beaucoup travailler, je suis arrivé à écrire des textes que j’espère honorables.

"A jamais", lors du Prix Georges Moustaki, le 26 février 2015, capté pat Watcha Prod.

Comment procèdes-tu pour écrire une chanson ?cyprès,sève,prix georges moustaki,interview,mandor

Je compose d’abord la musique, j’écoute et elle me dit de quoi ça parle. Il faut que la couleur du texte corresponde à la chaleur de la musique. La chanson est un art très compliqué. Chaque note aspire à un certain adjectif. Cela dit, je ne veux pas que mes chansons paraissent intellectuelles. Une chanson comme « C’est un pays » devait être reçue, perçue immédiatement. D’une chanson à l’autre, je garde ma « patte », mais j’essaie d’écrire différemment.

La création, c’est mystérieux ?

Il y a un « au-dessus », quelque chose d’extrahumain qui est source inspiratrice et qui distribue la magie entre nous, l’air que l’on respire, le feeling entre les gens, les ressentis et l’émotion. Je passe ma vie à défendre l’émotion. Pour moi c’est une quête qui ne s’achèvera jamais. Un jour, une dame d’un certain âge m’a dit : « j’aime les musiciens, car ils sont les gardiens du monde qui ne se voit pas ». C’est exactement ce que je ressens. Un jour, j’ai écrit un texte sorti de je ne sais où en dix minutes. J’ai vraiment eu l’impression qu’il m’avait été donné.

"Paris sous les eaux" (Paroles et musique : Cyprès) capté par Thierry Cadet pour HorScène, dans la cour de l'agence, le 26 février 2015.

10_françois.jpgTe considères-tu comme un chanteur engagé ?

Oui, un peu. Par exemple, une chanson comme « Capitaliste » est clairement engagée. Elle est volontairement un peu naïve parce que je voulais qu’elle soit reçue et comprise immédiatement. Et puis, il y a un peu de naïveté chez les gens qui subissent le capitaliste. Ils sont bons et ne voient pas qu’ils se font exploiter. Le profit pour eux, c’est de profiter les uns des autres, mais d’une belle façon. Leur naïveté est tout à leur honneur.

Tu évoques la solitude dans l’émouvante chanson « Le silence des frères ».

J’ai pris l’exemple d’un SDF (Silence Des Frères), mais il s’agit effectivement de la solitude dans son ensemble. Quand je joue cette chanson sur scène, je t’assure qu’à la fin j’ai des spasmes musculaires. Cette chanson me prend aux tripes et me fait entrer en transe. Ça tient presque du spirituel.

La scène, c’est ce qu’il y a de meilleur dans ta vie d’artiste ?

Indiscutablement. Je vais même jusqu’à te dire que j’aurais aimé que le CD n’existe pas. Si les moyens d’écouter de la musique n’existaient pas, on aurait encore cet amour pour les bardes, pour les gardiens de la musique. Je me considère comme tel.

Je suis sûr que tu regrettes d’être né à notre époque.

Tu as raison. En fait, je suis né en 1830 et on m’a téléporté à cette époque. Je me dis : « mais où suis-je et que se passe-t-il ? (rire).  

"C'est un pays", lors du Prix Georges Moustaki, le 26 février 2015, capté pat Watcha Prod.

Dans une précédente vie, tu as sans doute été un barde, un ménestrel ou un troubadour. Te poses-tu la question ?

On ne nait pas ex nihilo. On ne sort pas tout neuf d’un œuf et vierge de tout. Je suis persuadé que nous avons tous eu des vies antérieures.

Un artiste doit-il faire bouger les consciences ?

C’est mon idée. La musique qui ne fait pas réfléchir sert à faire danser, à faire des choses plus primaires et notamment à divertir.

Mais c’est bien aussi de divertir, non ?

C’est excellent et honorable. Mais, moi, en dehors de la musique, j’écris des discours et, quelque part, j’ai sans doute une vocation politique. Je pense que la musique doit faire passer un message et faire bouger quelques consciences.

Pourquoi ne pas faire de la politique politicienne ?

Il y a quelque chose d’aseptisé et de corrompu dans la politique telle qu’elle se pratique aujourd’hui. Dans mon esprit, je suis trop libre pour que l’on puisse me ranger dans un carcan. Dans la chanson, mine de rien, on peut glisser des messages subtilement. Je suis persuadé que beaucoup d’artistes sont des politiciens.

21_live.jpg

23_live_thierry_francois.jpg

Pendant la session acoustique pour HorScène par Thierry Cadet.

Pourquoi fais-tu ce métier ?

Parce que je n’ai pas le choix. Spirituellement, j’ai été appelé… enfin, c’est peut-être un peu exagéré de dire les choses comme ça. C’est en tout cas une quête, une croisade.

Quand on partait en croisade, il y avait un but.

Mon but à moi, c’est de relever le niveau de la chanson française actuelle qui est en perdition, à l’agonie… elle tousse.

Lorsque je vais retranscrire tes propos, tout le monde va considérer que tu es prétentieux ?

Ce n’est pas grave. Les gens pensent ce qu’ils veulent, je suis là pour être honnête. Personne ne peut nier qu’il y a une majorité de chansons commerciales qui ont un niveau linguistique bas, voire particulièrement médiocre. C’est une vraie catastrophe. Quand les jeunes écoutent ce genre de chansons, ça ne leur donne pas envie d’aller plus loin. Est-ce prétentieux de vouloir proposer de beaux textes ? Je veux juste être l’étendard d’une chanson française mieux écrite.

Il y a beaucoup d’artistes qui savent écrire. Ce ne sont pas forcément les plus connus, mais j’en connais beaucoup.

Oui, je sais qu’il y en a. Alors, disons que je veux faire partie de cette catégorie d’artistes qui élèvent le niveau. Mais ont-ils la volonté de se battre pour ce combat ? Moi oui. Je pars en croisade, je mourrai peut-être en chemin.

35_francois_cypres_thierry.jpg

Avec Cyprès et Thierry Cadet après l'interview et la session acoustique, le 6 mars 2015.

14 mars 2014

Bilan du Prix Moustaki 2014 : résultats, photos, vidéos et commentaires

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

L’année dernière, déjà, j’expliquais pourquoi le Prix Georges Moustaki était important pour moi. Je copie-colle carrément ce que j’ai écrit. Je suis mon propre rédacteur en chef, je fais ce que je veux.

« Quand on passe sa carrière professionnelle depuis près de 30 ans à défendre et mettre en avant des artistes français qui n’ont pas pignon sur rue/peu de visibilité/aucun média acquis à sa cause, on est content qu’un prix comme le Prix Georges Moustaki (à l’initiative de Matthias Vincenot et Thierry Cadet) existe. Avant lui, j’étais content que le Prix Constantin existe, et puis… (voir là). »

Vraiment, grand coup de chapeau à Matthias Vincenot et Thierry Cadet qui ont imaginé ce prix et qui l'ont porté jusqu'au bout... pour la quatrième fois. Respect les amis! (Parce que, franchement, financièrement et médiatiquement, ils ne sont pas aidés... à lire l'excellent article sur ce sujet de Michel Kemper dans NosEnchanteurs.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

Bref, j’ai vite accepté de faire partie du jury parce que je ne pouvais raisonnablement pas passer à côté d’un prix qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année. Précisons que la grande Clarika était la présidente du jury et que Cyril Mokaiesh, parrain de la promotion 2014. La grande classe!

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenotDe plus, pour la deuxième année consécutive, Thierry Cadet m’a proposé d’interviewer avec lui les artistes pendant les changements de plateau. Pour cette dernière édition, Thierry et moi étions plus à l’aise, il me semble. J’ai compris qu’il ne fallait pas forcément faire pro, genre « je-connais-tout-de-toi-cher-artiste-et-je-vais-impressionnner-la-galerie ». Le contexte ne s’y prête guère. Cette année, on a joué un peu plus sur la déconne. J’ai préféré.

Voici un portfolio photographique (avec les vidéos des prestations scéniques). Chaque artiste à une mention "pour en savoir plus" qui est un lien menant à leur mandorisation.

J'en profite pour remercier les talentueux différents photographes (a qui j'ai demandé l'autorisation d'utiliser leurs clichés). Je cite Marylène Eytier, Stéphanie Berrebi, Benoît Billard et Tristan Sébenne.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

Commençons par Robi. C'est elle que le jury a préféré. On va entendre parler pendant très longtemps de cette artiste qui joue un rock electro inspiré et sombre, croyez-moi!

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Tristan Sébenne)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

Robi : "On ne meurt plus d'amour".

Robi : "Belle et bien".

Le choix du public s'est porté sur le corrosif et attachant Govrache.
Grâce à cette soirée, il est "Séléction FrancoFans". Govrache sera donc présent dans les pages de FrancoFans dans le numéro de juin / juillet.

Le Festival de Marne a également décidé de le programmer.

Pour en savoir plus.

L'interview de Govrache par HorsScène après la cérémonie.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo: Tristan Sébenne)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

Govrache : "L'homme trottoir".

Govrache : "Le bleu de travail".

Voici les autres finalistes. Il a été extrêmement difficile de les départager.

Ici Simon Autain, dont je pressens qu'il va faire une ÉNORME carrière.

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

Simon Autain : "Tu t'es noyé".

Simon Autain : Juste un instant.

BATpointG, qui est le seul finaliste que je n'ai jamais croisé (et donc pas mandorisé). Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi, étant donné que j'aime ce que fait cet artiste et que j'ai son disque depuis un moment. J'espère remédier à cela très vite. BATpointG, si tu me lis...

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Benoit Billard)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Tristan Sébenne)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Tristan Sébenne)

BAT point G : "Je joue".

BAT point G : "Île-de-France".

En voilà deux qui ont mis une ambiance de folie. Lili Cros et Thierry Chazelle. Ces deux talentueux artistes, en couple à la ville comme à la scène, ont reçu ce soir-là une dotation de 1000 € offert par Catalyse (accélérateur de talents). Merci à Bettina Vernet, membre du jury du Prix Georges Moustaki et directrice générale de Catalyse

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Tristan Sebenne)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Tristan Sébenne)

Lili Cros et Thierry Chazelle : "I am dog".

Lili Cros et Thierry Chazelle : "Tout va bien".

Sophie Maurin est une des révélations féminines de l'année. Son duo récent avec Jamie Cullum s'est fait particulièrement remarquer. Une future grande dame de la chanson française est née.

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

Sophie Maurin : "Ciseaux".

Sophie Maurin : "Cortège".

Sur scène avec Thierry et moi, la présidente du jury, Clarika et le parrain de la promotion 2014, Cyril Mokaiesh (qui sort un nouvel album en mai prochain, L'amour qui s'invente).

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

Puis, pendant les délibérations du jury, Clarika et Cyril Mokaiesh montent sur scène.

Clarika, d'abord.

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

Clarika : "Bien mérité".

Clarika : "Mais non mon chat".

Clarika : "Les garçons dans les vestiaires".

Ensuite, c'est Cyril Mokaiesh qui enchante le public présent.

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

Cyril Mokaiesh : "La demande".

Cyril Mokaiesh : "La nuit".

Cyril Mokaiesh : "Buenos Aires".

Dernier finaliste interviewé, le très sympathique et lumineux Tristen.

Pour en savoir plus.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Stéphanie Berrebi)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

Tristen : "Laisse pleurer les hommes".

Tristen : "Le lustre".

Pour presque terminer, voici quelques photos de la remise des prix.

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Marylène Eytier)

A l'issue de la soirée, je suis tombé sur quelques mandorisés (dont deux finalistes de ce 3e Prix Georges Moustaki) et ça m'a fait bien plaisir...

De gauche à droite: Rodrigue (mandorisation),Pierre Donoré (mandorisation), Garance (mandorisation), Govrache (mandorisation) et Simon Autain. (mandorisation)

prix georges moustaki 2014,bilan,photos,vidéos mandor thierry cadet,mathias vincenot

(Photo : Thierry Chazelle)

Quelques autres points de vue sur le Prix Moustaki 2014:

Celui de Stéphanie Berrebi.

Celui de Nos Enchanteurs (Michel Kemper).

Celui du Ptit Blog (Julien Piraud)

Celui de Longueurs d'Ondes (Elsa Songis et Marylène Eytier).

Celui de HorScène (Thierry Cadet himself).

27 janvier 2014

Prix Georges Moustaki 2014 : votez pour le finaliste de votre choix!

bandeau-finalistes-PGM.jpg

bandeau-prix(1).jpgDepuis 2011, le Prix Georges Moustaki met à l'honneur les jeunes talents musicaux autoproduits. Thierry Cadet et Matthieu Vincenot sont à l'origine de cet évènement,

Je vous ai dévoilé ici les 7 finalistes du Prix Georges Moustaki 2014. Cela n’a pas été chose aisée, je vous assure. Il n’en reste pas moins que parmi les sept artistes encore en lice, se trouvent les deux gagnants de cette édition. Celui (ou celle) qui remportera le prix du jury et du public.

Ces deux prix sont décernés, l'un par les votes du public durant la finale (et en votant directement ici par exemple), l'autre par les votes d'un jury composé d'une trentaine de personnes issues du milieu de la musique et des médias (dont bibi)

Sachez que :

- Le FestiVal de Marne (Denis Collinot) s’engage à programmer le Prix du Jury.

- Le Magazine FrancoFans (Stéphanie Berrebi) s’engage à une « Sélection FrancoFans » avec mise en avant du Prix du Jury.

- L’Agence multimediaxe (Julien Piraud) s’engage à réaliser le site officiel du Prix du Jury, et la campagne promotion web de l’EP ou l’album durant 3 mois du Prix du Jury, et du Prix du Public.

- Le LaBO, pour la Chanson et les Musiques Actuelles (Juliette Solal) offrira une journée de coaching scénique à l’un des finalistes.

- Le Forum Léo Ferré (Gilles Tcherniak) programmera l’un des finalistes.

- L'Acp La Manufacture Chanson (Stéphane Riva) programmera l’un des finalistes à l’Espace Christian Dente.

- La Dame de Canton (Élodie Mermoz) programmera l’un des finalistes.

- Le Vingtième Théâtre (Cristine Hudin) programmera l’un des finalistes.

Pour écouter deux extraits de chaque finaliste : (Précision importante : JO & CO, c'est en fait Sophie Maurin).

 Pour voter, vous aussi... c'est ici que ça se passe:

Rendez-vous le 27 février prochain à 20h, dans l'amphithéâtre du Centre Malesherbes de l'Université Paris-Sorbonne. Le parrain de l'édition 2014, Cyril Mokaiesh, et la présidente, Clarika, seront présents. L'entrée à l'événement est libre sur réservation, par mail à agenda-culturel@paris-sorbonne.fr ou par téléphone au  01 40 46 33 72.

1535616_716351771717651_878925030_n.jpg

16 janvier 2014

Le Prix Georges Moustaki 2014 : les 7 finalistes dévoilés!

1048243_713878065298355_277075578_o.jpg

1483351_698336070185888_1226132031_n.jpgLes noms que vous voyez sur ce tableau magnifique sont ceux des finalistes que les membres du jury du Prix Georges Moustaki (fondé en 2010 par Thierry Cadet et Matthias Vincenot) ont choisis hier soir dans une salle de la Sorbonne (moi qui n'ai pas eu mon bac, tsss...). Ce prix récompense l’artiste indépendant et/ou autoproduit de l’année, pour les auteurs, compositeurs et interprètes (ou groupes) sans distinction de style. Je le répète souvent, mais je suis très fier d'être juré du Prix Georges Moustaki, car je tente depuis longtemps de faire découvrir de jeunes artistes sans beaucoup de visibilités, sur ce blog et ailleurs...

Bravo donc à Simon Autain, BATpointG, Lili Cros+Thierry Chazelle, Govrache, Sophie Maurin, Robi et TRISTEN!

Cinq ont été mandorisés lors de ces deux dernières années (mais il n'y a aucun lien de cause à effet... c'est juste une belle coïncidence): Simon Autain, Lili Cros+Thierry Chazelle, Govrache, Sophie Maurin et TRISTEN.

Ces artistes se produiront le 27 février prochain, dans l'amphithéâtre du Centre Malesherbes de l'Université Paris-Sorbonne. Ils seront parrainés par Cyril Mokaiesh (mandorisés et ), et la présidente du jury sera Clarika (mandorisée ici).
Entrée libre sur réservation (dès maintenant) : agenda-culturel@paris-sorbonne.fr ou 01 40 46 33 72

Je vous propose à présent un port-folio de la soirée des délibérations qui s'est tenue mardi soir (14 janvier 2014). Nous avons travaillé très sérieusement dans une franche camaraderie et une totale objectivité.

Thierry Cadet, avant l'arrivée des membres du jury. Le calme avant la tempête.

1525766_10151979649654983_877357879_n.jpg

Puis soudain, la foule des grands soirs...

DSC08734.JPG

Stéphanie Berrebi (de FrancoFans) me faisait remarquer très justement que, s'il y avait eu une bombe dans la salle, il ne restait plus grand monde dans les médias pour parler de chanson française. Pas faux.

DSC08735.JPG

Ambiance studieuse...

DSC08736.JPG

DSC08738.JPG

Stéphanie Berrebi : -Dis? Pour qui tu votes?

Moi : -Fais gaffe! On nous observe... je peux rien dire. Secret d'état.

A gauche, Bettina Vernet (Catalyse) et à droite, Jean-Pierre Pasqualini (Platine).

DSC08728.JPG

Olivier Nuc (Le Figaro), Jean-Yves Dana (La Croix) et Denis Collinot (directeur du Festival de Marne).

IMG_3541.JPG

Stéphanie Berrebi (FrancoFans), Jean Fauque (auteur, administrateur de la SACEM), votre serviteur, Jean-Pierre Pasqualini (Platine), Benjamin Petrover (Europe 1) et Olivier Nuc (Le Figaro).

5606_10152117839060138_24166749_n.jpg

On écoute religieusement deux morceaux de chaque artiste... Thierre Cadet aux platines.

De gauche à droite : Patrick Engel (Discothèques de la Ville de Paris), Laurent Balandras (Balandras éditions) et Clarika (chanteuse et présidente du jury 2014).

1463935_10151979745864983_551608527_n.jpg

J'ai vraiment attrapé la grosse tête... bref, de gauche à droite: Denis Collinot (FestiVal de Marne), Élodie Mermoz (programmatrice La Dame de Canton, Festival Kiosquorama, Le Printemps de Bourges...), Vincent Dries (Click'n'rock) et Marie-Ange Mirande (assistante de Georges MOUSTAKI).

1601175_10151979709229983_1832840752_n.jpg

Ce sont vraiment trois drôles de dames... qui bossent à trois sur un seul ordinateur, ce qui rend la situation fort crédible. Ne nous remerciez pas!

De gauche à droite : Juliette Solal (Coach scénique et vocal à Le LaBO, pour la Chanson et les Musiques Actuelles), Bettina Vernet (Catalyse) et Stéphanie Berrebi (FrancoFans).

DSC08742.JPG

Selfies avec mon illustre voisin, Jean FAUQUE (auteur, administrateur de la SACEM). Pour Bashung, ce monsieur à écrit notamment  "Osez Joséphine", "Ma petite entreprise", "La nuit je mens"... excusez du peu!

IMG_3544.JPG

IMG_3545.JPG

Vincent Dries (Click'n'rock), Marie-Ange Mirande (assistante de Georges MOUSTAKI), Romain Blanc (Longueur d’Ondes), Julien Piraud (rédacteur en chef de PTiTBloG et directeur de l’Agence multimediaxe).

IMG_3542.JPG

De gauche à droite: Marie-Catherine Mardi (RFI, Télérama Sortir), Patrick Engel (Discothèques de la Ville de Paris), Laurent Balandras (Balandras éditions) indéniablement fort musclé, Clarika (chanteuse et présidente du jury 2014) et Matthieu Tessier (directeur artistique chez Warner Chappell Music France).

DSC08745.JPG

Tous à l'écoute des deux fondateurs du Prix Georges Moustaki, Matthias Vincenot et Thierry Cadet.

DSC08733.JPG

Thierry Cadet immortalise les lauréats (voir photo d'ouverture de cette chronique).

IMG_3549.JPG

Selfie avec au milieu, Juliette Solal (Coach scénique et vocal à Le LaBO, pour la Chanson et les Musiques Actuelles. Oui, pour ceux qui se posent la question, vous l'avez vu faire son métier à la Star Academy d'NRJ12!) et à droite, la présidente du jury et admirable chanteuse, la grande Clarika.

IMG_3558.JPG

Et pour finir, les deux fondateurs du prix avec madame la présidente du jury.

IMG_3555.JPG

 

06 décembre 2013

Le Prix Georges Moustaki 2014, c'est parti!

1404624_680353075317521_1731536187_o.jpg

531908_653159891370173_210390257_n.jpgJe suis très fier d’être membre du jury du Prix Georges Moustaki (pour la deuxième année consécutive), car il correspond en tout point au travail que j’effectue depuis des dizaines d’années : faire découvrir de jeunes artistes qui n’ont pas encore de visibilité médiatique.

Il est important de rappeler que le Prix Georges Moustaki a été fondé en 2010 par Thierry Cadet et Matthias Vincenot. Il récompense l’artiste indépendant et/ou autoproduit de l’année, pour les auteurs, compositeurs et interprètes (ou groupes) sans distinction de style.

(Voir ici, toutes mes mandorisations sur la version 2013 de ce prix).

La première étape du Prix Georges Moustaki 2014 (parrainé cette année par Cyril Mokaiesh) s’est tenue avant-hier soir (mercredi 4 décembre 2013) dans une salle de La Sorbonne.

922503_695195380499957_558916626_o.jpg

De 18 heures à 21 heures 30, quelques membres du jury 2014 (présidé cette année par Clarika et dont la liste officielle est là) ont décidé de la vingtaine de demi-finalistes parmi 95 CDs reçus et écoutés. Et le choix s’est révélé cornélien. Il n’y a pas eu que des évidences…

Les pré-selectionnés seront bientôt soumis aux votes de tout le jury par Internet.

Et puis, il y a aura de nouveau une réunion de jury le 14 janvier prochain qui décidera des 7 finalistes. Quant à la finale, elle se tiendra en public le 27 février à 20 heures.

Quelques photos des délibérations d'hier soir, dans une salle de classe de La Sorbonne.

De gauche à droite: Stéphanie Berribi (FrancoFans), Denis Collinot (Festival de Marne), Marie-Catherine Mardi (RFI), Gilles Tcherniak (Forum Léo Ferré), Jean Fauque (auteur et administrateur de la SACEM), Laurent Balandras (Balandras Éditions), Christophe Maury et Sabine Geoffroy (Blue Line).

DSC08597.JPG

DSC08598.JPG

De gauche à droite, Romain Blanc (Longueurs d'Ondes), Julien Piraud (fondateur de PTiTBloG et directeur de l’Agence Multimediaxe) et Patrick Engel (discothèques de la ville de Paris).

IMG_2944.JPG

DSC08599.JPG

Thierry Cadet et Matthias Vincenot en pleine sélection des disques à faire écouter aux membres du jury présents...

DSC08604.JPG

(Là, je cherchais discretos le meilleur angle pour faire des photos essentielles pour ce blog qui ne l'est pas moins. Hum!)

1417620_10151893088879983_1828603417_o.jpg

DSC08614.JPG

Les pour, les contre, les intermédiaires (autant dire, ceux qui nous font hésiter).

DSC08605.JPG

DSC08611.JPG

Matthias Vincenot, Sabine Geoffroy (Blue Line), Stéphanie Berrebi (FrancoFans).

DSC08607.JPG

Du beau monde dans le jury: Jean Fauque (auteur de chansons légendaires, notamment pour Alain Bashung), Laurent Balandras (de Balandras Editions), une bible vivante sur la chanson française et une jeune journaliste musique de RFI, Marie-Catherine Mardi.

DSC08610.JPG

Une selfie avec Stéphanie Berrebi, journaliste dissipée (alors que je suis un modèle de sagesse) du magazine FrancoFans.

IMG_2949.JPG

27 février 2013

Prix Georges Moustaki 2013: résultats et point de vue sur la soirée

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Quand on passe sa carrière professionnelle depuis plus de 25 ans à défendre et mettre en avant des artistes français qui n’ont pas pignon sur rue/peu de visibilité/aucun média acquis à sa cause, on est content qu’un prix comme le Prix Georges Moustaki (organisé par l’association « Poésie et Chanson Sorbonne » à l’initiative de Matthias Vincenot et Thierry Cadet) existe. Avant lui, j’étais content que le Prix Constantin existe, et puis… (voir là).

Alors quand Thierry et Matthias m’ont proposé de faire partie du jury, je n’ai évidemment pas hésité une seconde. Pensez-vous, un prix qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année, c’est le prix idéal/rêvé pour Mandor.

J’ai pris mon rôle très au sérieux en étant présent à chaque phase de pré sélection, en écoutant chacun des finalistes avec attention et en votant le plus objectivement possible (tsss... comment je me vante!). Ce n’est d’ailleurs pas le plus simple à faire étant donné que je connaissais personnellement quelques finalistes (quand on s'intéresse à la nouvelle scène française, c'était un risque à prévoir). Il faut donc extirper de sa caboche le côté humain pour se concentrer sur les parties voix, texte, musique, prestation scénique (y suis-je arrivé?).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Avant l'ouverture des portes...

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

Les portes sont ouvertes...

Cerise sur le gâteau, Thierry Cadet m’a proposé d’interviewer avec lui les artistes pendant les changements de plateau. Symboliquement, j’ai adoré l’idée. Et concrètement aussi. Exercice tout de même délicat. Je suis habitué à des interviews d’une demi-heure en tête à tête, là, nous étions en free-style. Autant dire qu’on ne peut rester qu’en surface. L’idée était de présenter les uns et les autres le mieux possible en un minimum de temps (5 à 10 minutes maximum). J’ai entendu dire que l’interview d’Askehoug, avec ses réponses surréalistes et drôles, a nettement participé à  l’intérêt que lui ont porté public et jury. Les rires ont fusé dans la salle et je dois dire qu’il m’a déstabilisé avec élégance. C’est bien. J’aime quand l’artiste sort des sentiers balisés surtout quand il reste d’une classe absolue.

Je rappelle que l’idée de base était de décerner deux prix.

-Le Prix du jury (ayant pour président d’honneur Georges Moustaki et pour président du jury 2013 Alexis HK. Les autres membres du jury sont ).

-Le Prix du Public, fort nombreux ce soir-là. Les plus de 500 personnes présentes dans la salle ont rempli leur bulletin de vote après la prestation de chaque finaliste.

Voici quelques clichés de la soirée qui s'est déroulée le vendredi 22 février dernier à l’Amphithéâtre du Centre Universitaire Malesherbes (Sorbonne) . Ils seront agrémentés de commentaires évidemment essentiels.

(Merci à Sand Mulas de "je-suis-indépendante-et-je-travaille-pour-qui-je-veux-mais-faut-que -j'aime" et Marylène Eytier de Longueur d'Ondes pour ces sublimes photos).

Commençons par les deux gagnants de cette soirée.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Askehoug d’abord qui a reçu le prix du jury (assez facilement, je dois dire).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie d'Askehoug:

Askehoug commence la musique avec le piano de 6 a 10 ans et, adolescence oblige, il apprend la guitare classique des 13 ans. Progressivement, il glisse vers la guitare électrique, la basse puis la contrebasse. Après de brillantes études d’arts plastiques, notre ami se décide : il sera musicien.

Pas classique, mais instinctif, il accompagne Violette s’il te plait, Stupéflip, Le soldat rose, Louis Chédid et Grégoire à la basse. Il compose également des BO et pièces de théâtre. En parallèle, il crée le groupe de rock The Tchaks et écume les salles parisiennes : La Scène, la Maroquinerie….

C’est sous son patronyme norvégien Askehoug qu’il décide de s’affranchir des règles dans une forme plus libre, mais risquée : le solo.

Il a sorti deux albums: Smart et Piggy et récemment Je te tuerai un jeudi.

A lire, sa mandorisation.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

"Toi ma petite Sand, je te regarde parce que je t'aime, tu sais. Je t'ai à l'œil moi aussi."

Prestation d'Askehoug  (http://www.watchaprod.com).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de 3 Minutes Sur Mer:

C'est un duo d’une chanson francophone nourrie au rock indé anglo-saxon. Samuel Cajal (compositeur) et Guilhem Valayé (auteur-interprète) sont sur scène depuis 2007 grâce à une maquette acoustique qui les amène en finale des découvertes du Printemps de Bourges. Ils sont parrainés par Life Live en 2008 comme artiste PAP du COACH et produisent deux EP distribués par Lazy Live et Microsillon.

Accompagnés par les trois baudets en 2009, ils sont « découvertes » du festival « ALORS… CHANTE !» en 2010 après plus de 200 concerts en quatre ans.

Leur album "Des espoirs de singes" est sortit le 5 mars 2012.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

"Il jouait du piano debout, c'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi, ça veut dire beaucoup..."

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

La prestation de 3 minutes sur mer (http://www.watchaprod.com).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie d’Aliose :

Aliose est un duo d’auteurs-compositeurs-interprètes suisse originaire de Nyon, composé d’Alizé Oswald et Xavier Michel. Formé en 2007, il a sorti deux albums, Aliose en 2009 et Le vent a tourné en 2012.

Alizé et Xavier se rencontrent en 2004 aux Ateliers du funambule à Nyon et démarrent une collaboration, esquissant les débuts de ce qui deviendra Aliose en 2007.

En 2010, Aliose représente la Suisse dans l’émission Talents Acoustic de TV Monde. À la fin de cette même année, la Télévision suisse romande désigne le groupe pour se rendre à la finale nationale déterminant le candidat suisse au Concours Eurovision de la chanson 2011.

Aliose s’impose comme un digne représentant notable de la chanson helvétique.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

La prestation d'Aliose (http://www.watchaprod.com)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de La Jeanne:

La Jeanne naît en 2007 de la rencontre entre la comédienne Jane Bréduillard, et le musicien Robert Baccherini. Fasciné par le timbre de voix et la présence de Jane, ce “disciple” de Paolo Conté composera un répertoire de chansons aux couleurs latines où tango, rumba, bossa et même cumbia s’enlacent sur un lit aux couleurs de jazz.

Sous une apparente légèreté, il y a chez La Jeanne toute l’élégance de mélodies finement ciselées, toute l’exigence de mots choisis, intimes et qui font sens. Un pied dans l’acoustique, l’autre dans la chanson et le cœur latin, il y a ce style sans cesse oscillant entre une certaine tradition et une modernité évidente, à la fois sensible et direct, touchant et entrainant.

Il y a ce contraste saisissant entre la nostalgie des textes et le soleil des rythmes, entre un univers coloré, souriant, et une voix profonde.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

La prestation de La Jeanne (http://www.watchaprod.com).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de Luciole:

Du haut de ses 22 ans, Luciole, mêle parlé, chanté, interprétation et textes envolés dans un projet qui serait de trouver sa propre parole, celle qui lui ressemblerait…

Depuis ses 6 ans, elle apprend la musique : le piano puis le chant. À 9 ans elle tombe dans le théâtre pour ne jamais vraiment en sortir. Elle intégrera  par la suite, le Conservatoire National de Région de Rennes. Comédienne dans des spectacles musicaux, chanteuse dans un groupe de funk, c’est dès son plus jeune âge qu’elle prend goût à la scène. La découverte du slam en 2003, va développer chez elle une pratique qu’elle ne faisait alors qu’effleurer, l’écriture. Elle s’y jette à corps perdu et de cafés en scènes ouvertes se retrouve très vite sur celle du Championnat de France de Slam qu’elle remporte à deux reprises.

C’est en février 2007, qu’elle rencontre celui qui deviendra par la suite le réalisateur musical de son album, Dominique Dalcan. Avec lui, elle travaillera durant plus d’un an à la composition d’un bon nombre de morceaux. Le premier album de Luciole « Ombres » sortira en février 2009. Elle vient de sortir un EP, Et en attendant… annonciateur d’un album à venir.

Trois de mes mandorisations évoquent la jeune femme...

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer"Laissez parler
Les p´tits papiers
A l'occasion
Papier chiffon..."

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

La prestation de Luciole (http://www.watchaprod.com).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de Scotch et Sofa :

Scotch & Sofa se révèlent « Par petits bouts », un premier album remarqué en 2012, aux influences chanson française, folk et jazz. Le tandem qui s’est fait connaître sur scène, propose un univers singulier qui mêle voix, sampler et beat-box.

Lui, c’est Romain Preuss, alias Scotch, à la guitare et au beat-box. Elle, c’est Chloé Monin, alias Sofa, au chant et aux percussions.

L’histoire commence à Montpellier où Sofa, enfant du Conservatoire de piano, licence de musicologie en poche, entre à JAM, école de jazz de la ville. Scotch, originaire de Corrèze, musicien autodidacte, fan de jazz, fait ses études à Oxford. La suite, c’est l’adhésion de Scotch à Sofa lors de leur connexion à JAM et la collaboration avec Céline Reghi, enseignante rouennaise qui fait chanter le duo en français. Scotch & Sofa voient en 2005 son premier titre « Visite des recoins » sélectionné sur la compilation « Quand Je Pense à Fernande », remportent le tremplin du Festival Musik’elles de Meaux (2006) et concourent au Prix Pierre Delanoë 2008, avec prestation à l’Olympia. En 2012, Scotch & Sofa remportent le Pic d’Or de Tarbes (dont Thierry Cadet et moi-même sommes membres du jury, ne le cachons pas).

La mandorisation de Scotch et Sofa est à découvrir ici.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Respect pour Scotch et Sofa... qui ont connu quelques déboires sonores. Ils ont été d'un professionnalisme et d'une bonne humeur à toute épreuve, alors qu'ils auraient eu de bonnes raisons de se sentir lésés.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de Céline Ollivier :

Affranchi de la médiocrité musicale ambiante, sa poésie organique de Céline Ollivier fait foi de tout consensualisme et susurre aux audacieux une douce invitation à l’errance. Oui, l’introspection peut être un gage de partage, oui, les maux de l’existence vraie ne sont jamais plus beaux que lorsqu’ils nous sont contés.

Céline Ollivier a fait ses armes au conservatoire, en classe de Jazz, à Caen, à la guitare et au chant. Au Conservatoire, on apprend la mathématique de l’improvisation, l’acrobatie des gammes, l’analyse de la musique, et bien sûr l’Histoire de la musique. C’est au sein du Collectif Manouche qu’elle apprend réellement la musique.

En 2012, Céline Ollivier nous offre un premier album intitulé : « La femme à l’éventail »

Cet album est racé, élégant, à la frontière d’une pop, poétique et nerveuse, et d’un blues latin granuleux, ensablé, chaud. Imparfait et vivant. Bref, il est humain.

A lire, si le coeur vous en dit, sa mandorisation.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Céline ollivier accompagnée par Mell, ça le fait vraiment!

La prestation de Céline Ollivier (http://www.watchaprod.com).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

(Photo : Françoise Ducastel)

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Puis, pendant les délibérations du jury, le parrain de cette promotion 2013 a chanté devant un public conquis de la première à la dernière chanson... Cet artiste est réellement un des plus intéressants et inventifs de la scène française actuelle.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur merLa petite biographie de Barcella :

Distinction et perfection de la diction servent une ironie féroce et une imagination débridée. Barcella se joue de la logique et des genres étriqués pour composer un monde merveilleux. Il établit des ponts lumineux entre les canons de la chanson française et le hip-hop, entre les siècles et les lieux, entre les rimes et la déclamation des fois de l’homme. Il laisse deviner une farce dont on ne verra que le bout du nez alors que l’excellente interprétation de ses morceaux force l’admiration. La maitrise de ses allers-retours entre humour, auto-dérision, grandiloquence et émotion bringuebale l’auditeur sur un fleuve aux remous étonnants. Ce charmant personnage semble prendre un malin plaisir à explorer les époques et les courants musicaux, sans se soucier des convenances et des modes passagères…
Son nouvel album « Charabia » est à découvrir et à faire découvrir.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

"Envole-moi, envole-moi, loin de cette fatalité qui colle à ma peau...".

La remise des prix. Prix du Jury : Askehoug, donc.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Prix du public : 3 Minutes Sur Mer.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Photos finales avec les finalistes (ce qui, ma foi, est assez logique).

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

Pour voir la soirée par le prisme de l'oeil de Sand Mulas, toutes les photos sont ici.

Et par celui de Marylène Eytier, c'est par .

Quelques photos par L'oeil du spectacle.

Pour finir, voici quelques liens racontant avec talents cette soirée:

-Laure Petit pour Le Ptit Blog.

-Peter Arnold pour HorScène.

-Clodelle pour Obiwi.

-Elsa Songis pour Longueur d'Ondes.

-Norbert Gabriel pour NosEnchanteurs.

Pour finir, voici la page consacrée au Prix Georges Moustaki paru dans le magazine Platine (daté des mois de mai-juin 2013). Par son directeur de publication et rédacteur en chef, Jean-Pierre Pasqualini.

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

prix georges moustaki 2013,bilan,point de vue,askehoug,3 minutes sur mer

16 février 2013

Prix Georges Moustaki 2013 : la finale !

PRIX-MOUSTAKI-2013.jpg

La finale du 3e Prix Georges Moustaki (prix fondé en 2010 par Thierry Cadet et Matthias Vincenot qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année) se tiendra vendredi prochain (le 22 février), à l’Amphithéâtre du Centre Universitaire Malesherbes (Paris IV – Sorbonne).

Bonne nouvelle, le Prix Georges Moustaki a enfin son site officiel (réalisé par l’Agence multimediaxe). Il revient sur les trois années précédentes et met en avant une soixantaine d’artistes indépendants. Je trouve aussi très classe le fait qu’il ne mette pas les seuls 7 finalistes de cette année, mais les 22 demi-finalistes. Bien vu !

logo_Moustaki_rond.jpg(Et puis, il existe désormais un logo officiel, dessiné par Georges Moustaki lui-même. Ci-contre.)

Vendredi prochain, donc, les 7 finalistes se produiront en live devant le parterre d’un jury composé d’acteurs du paysage musical, journalistes (dont bibi), animateurs radio, DA, attaché(e)s de presse… censés leur donner un éventuel coup de pouce (liste précise du jury, ici).

Pour l’édition 2013, Alexis HK et Barcella sont respectivement Président du jury et parrain de la promotion 2013.

Pour rappel, les 7 finalistes sont : Céline Ollivier (mandorisée là), Askehoug (mandorisé ici), Scotch & Sofa (mandorisés aussi), Aliose, Luciole (mandorisée ici et ), La Jeanne et Trois minutes sur mer.

Ce soir-là, un Prix du Public sera également remis grâce à 70% de vos votes dans la salle (les 30% restants sont à départager sur le Web, en cliquant sur ce lien).

860483_552673434752153_359836398_o.jpg

Je précise que Thierry Cadet m’a fait l’honneur de me proposer d’animer la soirée avec lui. Ce que j’ai accepté bien volontiers.

L’entrée au concert (les 7 finalistes + Barcella) est gratuite, toutes les infos sont ici (pensez à réserver votre nombre de places en envoyant un email à agenda-culturel@paris-sorbonne.fr).

Non, mais, sans blague, venez très nombreux encourager la fine fleur de la scène française d'aujourd'hui. Il y a de très très belles découvertes, je vous assure.

Le site musical HorScène vous en dit encore plus, .

17 janvier 2013

Prix Georges Moustaki 2013 : les 7 finalistes!

prix georges moustaki,finalistesAvant-hier soir, le jury du Prix Georges-Moustaki 2013 (qui récompense l'album indé et/ou autoproduit de l'année) s’est réuni dans une salle de classe de La Sorbonne, à Paris. Les forces en présence ont retenu 7 candidats parmi les 22 qui restaient en lice. Ainsi, c’est Céline Ollivier (mandorisée là), Askehoug (mandorisé ici), Scotch & Sofa (mandorisés aussi), Aliose, Luciole (mandorisée ici et ), La Jeanne et Trois minutes sur mer qui tirent royalement leur épingle du jeu.

Tous leurs visuels sont .

Matthias Vincenot et Thierry Cadet (mandorisé ici), les deux instigateurs de ce prix ont bien « manœuvré » la soirée en présence du président du jury 2013, le chanteur Alexis HK (mandorisé ici et CD'Aujourd'huisé là).

Parmi les130 artistes ou groupes qui avaient postulé cette année, un pré-jury en avait retenu 22 (cela n’a pas été une partie de plaisir, je vous assure. Quoique!). Les 15 candidats malchanceux de la dernière sélection sont donc : Manon Tanguy, qui était ma chouchou à moi, je le confesse... comme quoi, un juré ne fait pas ce qu'il veut (mandorisée là), Bastien Lucas, François Raoult, Bruno Guglielmi, Duel, Je rigole (mandorisé deux fois), Dam Barnum (mandorisé ici), Nicolas Nourrit, La nébuleuse d’Hima, Paul Merci, Et Maxence, Caumont et Costa, Virgule (mandorisée là), Zabel et Laetiket (mandorisée ici).

Si pour l'édition 2013, Alexis HK est le Président du jury, Barcella, lui, est le parrain de la prix georges moustaki,finalistespromotion. Vraiment, deux belles valeurs sûres de la chanson.

Sachez que la finale aura lieu le vendredi 22 février à 20 heures au Centre Malesherbes de l’Université Paris-Sorbonne. Les 7 finalistes se produiront en public, prestation à l’issue de laquelle sera remis le prix du jury ainsi que celui du public. Lors des deux premières éditions, les lauréats (Mélissmell en 2011 (mandorisée là) et Vendeurs d’enclumes en 2012) ont chaque fois remporté les deux prix, comme quoi public et jury peuvent parfois s’accorder à l’unisson.

Entrée libre sur réservation : agenda-culturel@paris-sorbonne.fr / 01 40 46 33 72

*Pardon pour tous les "mandorisés ici et là"... mais, bon, c'est si vous souhaitez en savoir plus sur les uns et sur les autres...

Bonus : A l’issue des délibérations des membres du jury, quelques-uns ont décidé de poursuivre la soirée pour parler encore et toujours "chanson française". Une belle brochette de spécialistes pour une bien belle fin de soirée…

prix georges moustaki,finalistes

De gauche à droite: Laurent Balandras (Balandras Editions), Patricia Espana (attachée de presse), Thierry Cadet (créateur du Prix Georges Moustaki et journaliste HorScène), bibi, Matthias Vincenot (créateur du Prix Georges Moustaki et sociétaire de l’Académie Charles Cros, membre de la Commission «Chanson»), Dominique Prévost (créateur du Festival Only French), Didier Pascalis (label Tacet), Bettina Vernet (Catalyse), Michel Kemper (ex Chorus et site NosEnchanteurs), Stéphanie Berrebi (FrancoFans), Benjamin Petrover (journaliste Europe 1), Jean-Pierre Pasqualini (Platine) et Thierry de Cara (chanteur).

01 novembre 2012

Prix Georges Moustaki 2013: comment ça marche?

prix georges moustaki, 2013, jury

Les Vendeurs d'Enclumes, lauréats 2012 du Prix Georges Moustaki (photo de Sand Mulas).

prix georges moustaki, 2013, juryRécemment, Thierry Cadet et Matthias Vincenot, les deux coordinateurs du Prix Georges Moustaki m’ont demandé d’intégrer le Jury 2013. Mon amour passionnel pour la chanson française et l’intérêt que je porte à mettre en avant ici (ou ailleurs) les jeunes artistes trop peu (ou pas du tout) médiatisés, ne m’ont pas fait hésiter un instant. Je ne vous cache pas être très fier de cette proposition, car fier (une seconde fois, après avoir accepté cette même fonction pour le Pic d'Or de Tarbes) d’ajouter ma petite pierre à ce grand édifice qu’est la chanson française. (Merci donc à Thierry et Matthias pour leur confiance).

Voici la page Facebook de ce prix. (Vous pouvez évidemment l'aimer/la liker)

Le Prix Georges Moustaki récompense un album français d’un label indépendant ou prix georges moustaki,2013,jurymême autoproduit, pour les auteurs, compositeurs et interprètes (ou groupes) sans distinction de style.

Le président d’honneur : Georges Moustaki

Le président du Jury 2013 : Alexis HK


Deux Prix sont décernés:
- Un Prix du jury

- Un Prix du public

Un jury de professionnels (journalistes, programmateurs…) désignera le Prix Georges Moustaki.

En 2011, MeliSsmell a remporté le Prix Georges Moustaki (Prix du jury et Prix du public).

En 2012, Vendeurs d'Enclumes a remporté le Prix Georges Moustaki (Prix du jury et Prix du public).

Amis artistes, voici comment participer :

Envoyez avant le 1er décembre 2012, un dossier comprenant :
- un album et/ou EP de 5 titres minimum, paru en 2012 (l’artiste ne doit pas avoir produit plus d’un CD et/ou 2 EP avant le disque présenté lors de la sélection).

- la biographie de l’artiste ou du groupe.

Les envois ne sont pas retournés.

Le tout doit être envoyé à l’adresse suivante :

Prix Georges Moustaki de l’album indépendant et autoproduit

Service Culturel de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV)

1, rue Victor Cousin

75005 Paris

Déroulement :
Sélections sur écoute CD par les membres du jury, puis 7 artistes sélectionnés
pour la Finale du Prix Georges Moustaki, qui se déroule le 22 février 2013 à 20 heures, dans le cadre de « Chanson française en Sorbonne», au Centre Malesherbes de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), 108, boulevard Malesherbes à Paris 17e (métro Malesherbes), où deux Prix seront remis : Prix du Jury et Prix du Public.

Le Prix Georges Moustaki est organisé avec l’association Poésie et Chanson Sorbonne, avec le soutien de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de son service culturel.

Pour finir, voici la liste des membres du jury 2013 (par ordre alphabétique):

François ALQUIER (Les chroniques de Mandor, « CD’aujourd’hui », France 2) / Sandrine AMADOUX (WAAA) / Laurent BALANDRAS (Balandras éditions) / Jean-Claude BARENS (FestiVal de Marne) / Olivier BAS (« CD’aujourd’hui », France 2) / Brigitte BATCAVE (Brigitte Batcave Promotion) / Stéphanie BERREBI (Francofans) / Serge BEYER (Longueur d’Ondes) / Chet (Cinq7) / Harold DAVID (La Scène du Balcon) / Laure DUHARD (Believe) / Vincent DRIES (Vice Président Click'n'rock), Patricia ESPANA (attachée de presse) / Alain FANTAPIE (Académie Charles Cros) / Sabine GEOFFROY (Blue Line) / Lilian GOLDSTEIN (Sacem, action culturelle) / Cristine HUDIN (Edito musiques) / Sarah ICHI (Spöka) / Michel KEMPER (blog Nos Enchanteurs) / Olivier MAISON (Marianne) / Gilles MEDIONI (L’Express) / Yann MIGOUBERT (Service Culturel de l’Université Paris-Sorbonne) / Marie-Ange MIRANDE (assistante de Georges MOUSTAKI) / Danièle MOLKO (Abacaba) / Sandrine MULAS (photographe) / Jean-Pierre PASQUALINI (Platine) / Jacques PESSIS (Le Figaro) / Benjamin PETROVER (Europe 1) / Isabelle PASQUIER (France-Inter) / Valentine PIERDAIT (Noomiz) / Dominique PREVOST (Festival Onlyfrench) / Stéphane RIVA (ACP, La Manufacture Chanson) / Didier VARROD (France-Inter).