Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 janvier 2010

Planète Ploton ou planète Mars... telle est la question.

fred-home-base-signa.jpgCe mercredi (20 janvier), j’ai demandé à Frédéric Ploton aka Frédéric Mars de venir dans les studios de 77FM pour réaliser un podcast. Je rencontre régulièrement ce stakhanoviste de l’écriture, parfois quand il sort un nouvel ouvrage pour l’interviewer (première et deuxième mandorisation), parfois pour le plaisir de se voir (sans micro, ni photo, donc). 

Frédéric Ploton ne cesse d’écrire. Deux romans sous son pseudo, Frédéric Mars : Son Parfum et L’amour est une femme. Et aussi une tripotée de documents, d’essais ou de livres « pratiques » sous son vrai patronyme.

Frédéric Mars sort en avril un livre qui va beaucoup faire parler de lui.

« Le sang du Christ », chez Michel Lafon.

(Il en parle sur son blog perso...)

L’idée était donc de faire le point sur sa bibliographie et qu’il me parle de son futur roman en exclu Lulu.

 

Je félicite Frédéric quand il arrive à destination (sans GPS !). Il s’est un peu perdu dans la ville, mais enfin… il a fini par trouver la radio.

 

Après avoir papoté un peu, c’est parti pour une conversation improvisée.

Complètement improvisée.

Exercice de style…

 

Première partie :

-Pourquoi utiliser deux noms ?

-Écrivain multifonction.

-Comment devient-on auteurs à tout faire ?

-Doit-on savoir tout sur tout ?
podcast

20.01.10 Frédéric Ploton 3.JPG

 

51jCvbCfviL__SS500_.jpgDeuxième partie :

 

-Quand on écrit autant de livres différents, faut-il avoir une écriture neutre ou son propre style ?

-Pourquoi écrit-il parfois à quatre mains ?
podcast

Troisième partie :

-Ses deux derniers ouvrages, un essai et un livre à tendance érotique.
podcast

Quatrième partie :

-L’œuvre de Frédéric Mars : Son parfum et L’amour est une femme.
podcast

41IFBgGND7L__SS500_.jpgCinquième partie :

-Ses références littéraires.

-Son prochain roman, « Le sang du Christ ».
podcast

Sixième partie :

-La trame du « Sang du Christ ».
podcast

Septième partie :

-Les coulisses de l’édition… sur la future publication du « Sang du Christ ».

-Frédéric Mars/Dan Brown… même combat ?
podcast

20.01.10 Frédéric Ploton 5.JPG
Le mercredi 20 janvier dans les locaux de 77FM (au cas ou ça ne serait pas visible sur les visuels discrets apposés sur les murs...)
20.01.10 Frédéric Ploton 6.JPG

 

Huitième partie :

 

-Revisiter l’histoire… une bonne chose ?

-Projets littéraires futurs.


podcast

20.01.10 Frédéric Ploton 7.JPG

 

19 janvier 2010

Lucius Von Lucius aka Luc Doyelle...

Luc Doyelle 14.01.10 3.JPG

couvliaisons.jpgJ’ai déjà reçu Luc Doyelle pour son premier livre « Les liaisons presque dangereuses ». Sa personnalité (tout en délire à l’écrit et en réserve à l’oral) m’a plu dès le départ. Je suis persuadé que cet auteur ne se rend pas compte du talent qu’il a. Et pourtant, il en est pétri. Son deuxième livre (disponible depuis le 18 décembre), "C'est au pied du mur qu'on mange des merles" fait rire autant qu’il touche les lecteurs.

 

Présentation volée sans vergogne au site de la maison d’édition, Laura Mare Editions :1926746899.jpg

« Dans ce nouveau roman, nous verrons comment Lucius, d'un placard à un autre, va bouleverser des pans entiers de son univers, au point de mettre en péril l'existence même de l'Amie. Chacun de ses choix de vie sera lourd de conséquencesAprès l'accueil chaleureux réservé aux "liaisons presque dangereuses", Luc Doyelle met en scène à nouveau ses personnages fétiches dans un scénario endiablé qui fait la part belle à l'humour

 

Le rendez-vous à 77FM, la semaine dernière fut un peu compliqué à organiser, car, hasard de la vie, nous avons eu tous les deux la grippe (A ou pas) à quelques jours d’intervalle puis une petite bronchite à quelques jours d’intervalle (bis). Il a fallu donc que nous soyons totalement rétablis pour mener à bien cette seconde rencontre.

Le podcast Luc Doyelle/Lucius Von Lucius Vs François Alquier/Mandor, c’est parti !

 

Luc Doyelle 14.01.10 1.JPG
Sérieux, là, le Lucius...

9.jpgPremière partie :

-Retour sur le premier livre « Les liaisons presque dangereuses ».

-« C’est au pied du mur qu’on mange des merles », même personnages que dans « Les liaisons », mais deux livres qui se lisent indépendamment.

-Romans autobiographiques ?
podcast

Deuxième partie :

 

-Le voyage dans le temps… quelle idée ?

-Le roman… pour embellir une vie normale ?

-Pourquoi l’écriture ?

-La rencontre avec son éditrice Laura Mare.
podcast

Troisième partie :

 

-Plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral.

-Toutes personnes connues n’est pas que pure coïncidence.

-Sa femme est ses enfants sont les héros de ses ouvrages. Qu’en pensent-ils ?

-Saga Lucius ?

-Luc Doyelle/ Lucius Von Lucius… schizophrénie ?
podcast

Luc Doyelle 14.01.10 2.JPG
Lucius, moins sérieux...

Quatrième partie :

 

-Sur Internet depuis 10 ans.

-Sa biographie détournée.

-La vraie (biographie).

-Son métier de photographe.
podcast

Cinquième partie :

-Vivre de sa plume…

-Ecriture proche de Pennac… ou de Marc Lévy ?

-Facebook… espace médiatique.
podcast

Luc Doyelle 14.01.10 4.JPG
Lucius Von Lucius et Mandor... joie de vivre et compagnie!
Pour clore cette note sur Luc Doyelle, voici le blog de Luc Doyelle (l'ancien, mais encore alimenté mon cher Watson!).

16 janvier 2010

Damien Luce... l'enfance inspiratrice!

IMG_7472[1].jpg

eho_lucePL1%E2%80%A2[1].jpgAprès Renan Luce, dont il m’arrive de parler ici parfois (récemment, j’ai scanné mon dernier article sur lui publié dans le Virgin du mois d’octobre dernier), demandez le grand frère, Damien (31 ans).

On m’avait prévenu : « Tu verras, Damien est un jeune homme extrêmement sympathique ».

(« On », c’est Audrey, de la maison d’édition).

(Mandor, c’est un sacré cafteur !)

C’est, en tout cas, tout à fait exact.

J’ai décalé mon rendez-vous deux fois et je suis arrivé en retard…

La faute à Emmanuelle Seigner, qui a elle-même décalé notre rendez-vous deux fois, au Plazza Athénée.

(Je sais, je fais un travail assez pénible…).

Un soir de cette semaine, Damien Luce m’a donc accueilli, tout sourire, dans son coquet appartement du 5e arrondissement de Paris… à quelques mètres du Panthéon.

Je me confonds en excuse pendant que la lumineuse jeune femme qui vit avec le pianiste/comédien/auteur me propose un café, un thé…

babar2.jpgJe me sens bien ici.

Bon, la présence de Pollux et de Colette, tranquillos sur le canapé, me gêne un peu.

Leur seule vision pourrait illico me faire éternuer.

Voire m’empêcher de respirer convenablement.

Je tâte la poche de mon blouson.

Ouf ! Je n’ai pas oublié ma Ventoline…

La demoiselle, spontanément, emporte les deux chats dans une pièce adjacente. 41QWPBU409L__SS500_.jpg

Il faut sauver le soldat Mandor !

(Putain d’allergie !)

Pourquoi suis-je venu chez Damien Luce ?

Une double actualité.

Celui qui est connu pour être un pianiste accompli a sorti le 7 janvier dernier son premier roman, "Le Chambrioleur", (Éditions Héloïse d’Ormesson). Damien Luce enchaîne avec la sortie, le 25 janvier prochain, d’un disque consacré à l’Histoire de Babar (Label accord/Universal Music) du fameux compositeur Francis Poulenc (avec la participation de Renan Luce) et aux Impressions d’enfance du violoniste roumain Georges Enesco (avec le violoniste Gaétan Biron).

 

Damien Luce 13.01.10 1.JPG
Damien Luce avec Pollux...

Première partie :

-Auteur, pianiste classique, comédien… il allie tout ses arts.

-« Presque trop sérieux »… pièce de théâtre publiée.

-Le thème de l’enfance.
podcast

Deuxième partie :

-L’émotion du premier « vrai » livre publié.

-La notion d’ « être écrivain ».

-Damien Luce, un artiste qui doute ?

-« Le Chambrioleur » : le pitch.
podcast

Damien Luce 13.01.10 2.JPG
Damien Luce au piano, parfaitement naturel...

Damien Luce 13.01.10 4ff.jpgTroisième partie :

-« Le Chambrioleur », un conte pour les adultes (et pas forcément pour les enfants…)

-L’imagination au pouvoir.
podcast
Quatrième partie :

-Babar : disque et spectacle.

-Famille Luce : famille de musiciens ?
podcast

Quelques avis sur "Le chambrioleur" :

Roman "attachant et prometteur"  (Livres Hebdo).

Le Chambrioleur est "un conte tendre et foisonnant, à l'écriture touchante et toujours limpide, dont on ne sait s'il s'adresse plus aux adultes qui ont gardé une âme d'enfants ou aux enfants qui ont déjà compris que les adultes n'existent pas." (Le Monde des Livres)

Sachez que "Le chambrioleur" est en pré-sélection pour le prix Première de la RTBF et figure parmi la première sélection de la deuxième édition du Prix Orange du Livre.

Pour finir, voici la bande-annonce du livre...

06 janvier 2010

Gérard Fayard au Marathon des Sables!

 

MDS_3[1].jpg

Je déroge à ma règle habituelle.

Aujourd’hui, pas de chanteur, pas d’écrivain.

Un sportif.

Parfois, dans ma vie professionnelle, des gens me touchent…

J’en parle ici.

Sur 77FM, nous suivons depuis plusieurs mois les pérégrinations de Gérard Fayard. Son but est de pouvoir participer au Marathon des Sables, événement sportif qui se déroule dans le sud marocain du 2 au 12 avril prochain.

MDS_2[1].jpg

MDS_4[1].jpgIl a participé à ce marathon en 2002 et en 2003. Cette année, il tient à retrouver le désert. C’est à dire : la canicule, l’inconfort, le poids du sac à dos, les risques d’ampoules et de déshydratation, les blessures éventuelles et la fatigue certaine. Pour un sportif émérite, rien de plus normal. Sauf que le corps médical a décelé une tumeur cancéreuse au poumon droit. Le combat contre le cancer est aujourd’hui gagné, mais l’organisation du Marathon semble encore s’interroger sur le bien fondé de la présence du sportif originaire de Montévrain.

 

Voici l’intégralité de notre entretien enregistré le 22 décembre dernier :

 

Première partie :

Présentation de Gérard fayard.

Le projet.

La thérapie par le sport.

Ce marathon est-il dangereux pour lui ?

Qu’en pense l’organisation du Marathon des Sables ?
podcast

MDS_5[1].jpg

Deuxième partie :

Ce n’est pas sa première participation à ce marathon.

Les valeurs de ce sport.

Recherche de sponsors.
podcast

 

22.12.09 Gérard Fayard 3.JPG

Le 22 décembre 2009, après l'interview...

Troisième partie :

L’agent : le nerf de la guerre.

Comment aider Gérard Fayard ? 
podcast
22.12.09 Gérard Fayard 4f.jpgSi vous souhaitez aider Gérard Fayard ou lui transmettre des messages de soutien, n’hésitez pas à lui envoyer un mail à : gefayard@wanadoo.fr
ou appelez au 06 76 05 62 67.

Voici quelques liens sur le même sujet :

77 infos 1 (son premier passage chez nous!).

77 infos 2 (le second passage, chez nous. Il s'agit de la même interview que dans cette note...).

Le Parisien.

05 janvier 2010

Eric Fouassier : "Morts thématiques".

9782355930775.jpg

J’ai lu récemment un excellent roman policier. C’était d’ailleurs peut-être un roman noir, ou un thriller, ou un polar… je n’ai jamais vraiment su faire la différence.

« Morts thématiques », d’Éric Fouassier, (Pascal Galodé Editeurs).

 

4e de couverture :

Une dépouille au Panthéon… rien de plus normal.

Mais quand le cadavre est retrouvé non pas à l'intérieur, mais à l’extérieur d’un mausolée, en l’occurrence celui du grand mathématicien Lagrange… cela devient beaucoup moins normal. Si on ajoute que le mort porte, épinglé sur sa poitrine, un étrange poème qui se révèle être une énigme mathématique… là, les choses se compliquent singulièrement.

Le commandant Gaspard Cloux, de la brigade criminelle, est dépêché sur les lieux. Les situations inextricables, il connaît : sa femme est morte quatre ans auparavant dans un accident de la route dont il se considère responsable. Depuis, étouffé par la culpabilité, il tarde à reprendre pied. Ne parvenant pas à affronter le regard de sa petite fille de sept ans, il a confié celle-ci à ses beaux-parents, mais cette séparation le déchire.

Cette nouvelle affaire va l’obliger à remonter la pente et à surmonter sa douleur. Car le mort du Panthéon ne tarde pas à faire des petits… disséminés un peu partout dans Paris. Et toujours la même mise en scène macabre : le cadavre est retrouvé dans un lieu en rapport avec la vie d’un mathématicien célèbre et une énigme faisant appel à l’algèbre ou à la logique semble inviter Gaspard Cloux à suivre le tueur dans un funeste jeu de piste.

Qui est-il d’ailleurs ce mystérieux assassin ? Un tueur en série ? Un illuminé ? Un dangereux maniaque ? Une chose est sûre en tous cas : c’est une équation à plusieurs inconnues que devra résoudre Gaspard pour mettre fin à cette série de meurtres en apparence inexplicables.

 

9782916499161.jpgÉric Fouassier signe ici son premier roman. Docteur en droit et en pharmacie, membre du conseil de l’ordre des pharmaciens. Auteur de nouvelles depuis de nombreuses années, il a publié au sein de revues ou dans des collectifs. Depuis 2005, il a sorti deux recueils intitulés « Entre genèse et chaos » et plus récemment « Petits désordres familiers ».

À l’issue de l’interview qu’il m’a accordée le 21 décembre dernier à la radio, Éric me l’a d’ailleurs offert. Pas encore eu le temps de l’ouvrir, mais ça ne saurait tarder. Je reçois dans les prochains jours 4 autres auteurs, je lis donc leur livre en priorité…

Voici le podcast de l’entretien en 5 parties :

 

Première partie :

Auteur de romans et de nouvelles.

La caste des auteurs de nouvelles.

podcast

21.12.09 Eric Fouassier 1.JPG

Deuxième partie :

Son univers noir.

Son vrai métier.
podcast

Troisième partie :

Différence entre roman policier et roman noir.

L’intrigue du livre.

Pourquoi la thématique des mathématiques.
podcast

21.12.09 Eric Fouassier 4.JPG
Ceci est une photo artistique... oui, oui.

 

21.12.09 Eric Fouassier 5g.jpgQuatrième partie :

Fouassier/Vargas, même combat ?

La jubilation de tromper le lecteur.
podcast
Cinquième partie :

L’écriture, une affaire de famille (lire la mandorisation de son frère Luc-Michel) ?

Une suite à « Morts thématiques » ?
podcast

Je ne peux que vous inciter à découvrir ce roman palpitant et habile.

Les chausse-trappes et fausses pistes sont légions. L'émotion n'est pas oubliée...

Vous ne serez pas déçu, foi de Mandor!

25 décembre 2009

Hommage à Nino Ferrer par The Nino's!

Scan10001.JPG

l_68b84357a9444909a45dd4e20a11feb8.jpgJ’ai publié cet article au mois de novembre pour Culturissimo.

Dans le trio sus cité, je connais bien Laurent Madiot… il sait l’intérêt que je lui porte. Tom Poisson, je ne le connais pas personnellement (hormis un délicieux déjeuner que nous avons pris ensemble il y a quelques années, dans le restaurant de son frère… il s’agissait de faire un long article sur lui et son album du moment pour Virgin, article qui fut, au final, minuscule… la faute à un manque de place soudain et inexpliqué.) J’ai tous les disques du monsieur et lui trouve un talent fou. Quant à Benoît Simon, il m'était, jusqu’à l’écoute de ce disque, inconnu au bataillon. Alors qu’il a sa propre vie en solo.

 

En ce jour de Noël, j’ai décidé de vous faire découvrir l'album de The Nino's chantent Nino Ferrer (sorti chez Naïve Jeunesse) et ses trois protagonistes.

J’ai rencontré Laurent… et passé des coups de fil à Tom et Benoît, tous deux absents de la capitale.

madiot_005.jpg

 Laurent Madiot, un soir de la semaine dernière, chez lui, après l'interview...

Les podcasts proposés sont la quasi-totalité des magazines que j’ai réalisés et diffusés toute cette semaine sur 77FM.

 

Certaines chansons ne sont pas dans leurs versions intégrales (à part Mirza)…

 

Première partie : Laurent Madiot raconte la genèse de ce projet+Les cornichons par Laurent Madiot.
podcast

Deuxième partie : Tom Poisson explique pourquoi il est si enthousiate de participer à un tel projet+La maison près de la fontaine par Tom Poisson.
podcast

l_d2b2058f4d05436281955dc7c44479b3.jpg


Troisième partie : Laurent Madiot explique comment The Nino's ont choisi les chansons+Mon copain Bismarck par Laurent Madiot.
podcast

the-ninos.jpgQuatrième partie : Quand on reprend un tel répertoire, y a-t-il une grosse pression? Réponse de Tom Poisson+Le sud par Tom Poisson.
podcast
Cinquième partie : Quelle est la différence entre chanter pour les enfants ou chanter pour un public plus large? Réponse de Laurent Madiot+Alexandre par Laurent Madiot.
podcast

Sixième partie : Selon Tom Poisson, The Nino's est bien parti pour durer+Mirza par

Tom Poisson.

podcast

 

l_804143d7bbdf40a6b2a63d93c9462b6a.jpg

 

Septième partie : Laurent Madiot affirme que les enfants qui assistent au spectacle des The Nino's connaissent déjà les chansons de Nino Ferrer+Je vends des robes par Laurent Madiot.
podcast

Huitième partie : Laurent Madiot raconte sa rencontre avec les fils de Nino Ferrer+Blues en fin du monde  par The Nino's.
podcast

Neuvième partie : Comment Benoît Simon est-il arrivé dans cette aventure musicale?+Les hommes à tout faire par Benoît Simon.
podcast
Dixième partie : A qui The Nino's vont-ils s'attaquer après Nino Ferrer? La réponse de Benoît Simon+Le millionnaire par Benoît Simon.

podcast


madiot_002.jpgEt en exclu... rien que pour "Les chroniques de Mandor", une chanson inédite (de Nino Ferrer), guitare voix (qui ne figure pas sur le disque), interprétée par Laurent Madiot à l'issue de mon entretien...

Merci à lui.
podcast

Et pour finir, voici ma note évoquant ma rencontre avec Nino Ferrer.

C'était il y a bien longtemps.

Et j'étais très impressionné...

23 décembre 2009

Marie Olivier-Ziglioli en question(s).

d.jpg

couvMensongeAbandon.gifVoici une présentation plus que succincte de Marie Oliver-Ziglioli.

Mariée à un Corse entraîneur de chevaux de course depuis 23 ans, deux filles (Anaïs et Élisa), elle vit en Corse depuis septembre 2006, après avoir vécu à Maisons-Laffitte et à Lyon. Elle a travaillé pour le cinéma et la télévision (avec des scénaristes et des réalisateurs), a écrit deux scénarii, et écrit actuellement son cinquième livre...

Sa bibliographie, du plus récent ouvrage au plus ancien:

-La rage de vaincre, roman. Editions Volpilière : 10/09 (06/09/2009)

-La Fuite, roman policier. Editions Volpilière : 2009 (11/02/2008 publié dans : Déjà publié)

-Mensonge et abandon, roman. PLE : 2008 (10/02/2008 publié dans : Déjà publié)

-La Bestiole, essai. Editions Volpilière : 2009 (26/12/2007 publié dans : Déjà publié)

Première édition : Paulo Ramand Editions, en 2006. Deuxième édition : Editions Volpilière, paru le 15 mars 2009.    

J’ai reçu à 77FM Marie Olivier Ziglioli avant-hier (lundi 21 décembre). Une délicieuse personne que je suis allé récupérer à la gare de Meaux,La_Bestiole_4afbc56118017.jpg un jour de neige et de glissades « raisonnables ». Nous commençons à parler dans ma voiture. Comme je compte l’interroger sur ses deux derniers ouvrages, sur le chemin du studio, je lui avoue que je n’en ai lu qu’un sur deux. Elle semble un peu déçue, mais reste souriante et compréhensive. Je n’aime pas recevoir quelqu’un sans être parfaitement prêt. Mais ma vie actuelle fait que, voilà, le temps m’a manqué.

Avant l’interview, je lui explique comment je l’envisage. Une conversation… j’aime rebondir sur les propos des invités. Et j’insiste sur le fait que nous ne soyons pas en direct.

C’est rassurant, en général.

Voilà le podcast de l’entretien :

Première partie : Présentation de l’auteur.
podcast

6a00d8341d9d7553ef011570d2aeb9970c-800wi[1].JPG

Deuxième partie : « La fuite ».
podcast
Troisième partie : Une suite à la « La fuite ».
podcast

laragedevaincrered.jpg


Quatrième partie : « La rage de vaincre ».
podcast

P1010690.JPG


Cinquième partie : Les projets et références littéraires.
podcast

P1010695g.jpg
Les photos des deux ouvrages sus-cités de Marie Olivier-Ziglioli sont signés Nathalie Séguenot.
Une blogueuses de mes amies...

08 décembre 2009

Gaya... chanteuse à découvrir absolument!

l_1ef06b3c82d44fd29d7d5de2d24a1c64.jpg
(Crédit: Yann Rossignol)

J’ai rencontré Gaya le 18 septembre dernier… j’animais ce set acoustique à la Fnac Val d’Europe. Cette amie de Clarika s’est présentée à nous (Richard Jabeneau, le directeur de 77FM et moi). Quelques jours plus tard, nous recevions son premier disque à la radio.

J’ai écouté et très largement approuvé.

Très largement.

Son MySpace.

Le 5 octobre dernier, j’ai donc convié Gaya pour une longue interview…

Avant de l’écouter, voici un extrait de sa bio :

 

l_e3d4a0270f5e9c6a7d6369098e332d11.jpg« Légère… le premier album de Gaya.

Cet album a été réalisé en auto production par Gaya et par son compagnon Philippe Desbois, guitariste et arrangeur, entourés de dix musiciens qui ont tous apporté un bout de leur ciel pour ces dix chansons pleines de sensibilité, d’humour et de dérision, tout au féminin !

Grâce à ce disque, elle a convaincu Clarika, Vincent Baguian, Art Mengo, Jacques Higelin, Jeanne Cherhal et William Baldé, de la laisser assurer leurs premières parties et même, pour quelques-uns, de prêter leurs voix sur certaines de ses chansons.

Gaya a un parcours étonnant. Diplômée d’une grande école de psychologie, maman de deux petites filles, elle quitte un mardi la célèbre association Médecins du Monde qui l’emploie depuis 10 ans pour rejoindre la chanson.

l_c44f6727243e4e969212891ec046f6be.jpg

Mais ce n’est pas un coup de tête. Elle vit avec un musicien depuis l’âge de 18 ans. Ils ont partagé ensemble des scènes de fortune, des terrasses de cafés, des premières parties des Boney M dans des discothèques, des tremplins Ricard et même des concerts acoustiques au camion pizza ... Et puis les choses se sont précisées ... Il est devenu un professionnel accompli, toujours aussi habité. Avec lui elle a fait des rencontres artistiques, elle s'est mise à chanter, à écrire, à composer ... Petit à petit, discrètement, elle a laissé la musique et l’écriture envahir sa vie et puis s’imposer comme des évidences.

l_35c76b12c958443ab9e361394932f48e.jpg
(Crédit : David CORTES-DALLI)

Avec « Lègère », elle nous livre des tableaux intimes qui croustillent, des petits riens du quotidien, elle n’a pas peur des mots qui touchent, ni des sujets qui fâchent et nous fait passer sans transition du rire à la douche froide ! Gaya se raconte et parle de nous, sur des mélodies simples et des arrangements subtils qui libèrent toute l’émotion qui se trame dans cet univers qui nous interpelle dès la première écoute…

A voir, à découvrir, à écouter, à ressentir… »

 

l_573885ace1c54f4cba81f554e48b36f5.jpg
(Crédit: Delf)
l_bdd88ada0a8d4004bad7a91127ee16a1.jpg
(Crédit: Yann Rossignol)

Podcast de l’interview.

 

Première partie : Parcours de Gaya - Premières chansons écrites lors de sa première grossesse - La musique : son jardin secret.
podcast

05.10.09 Gaya 1.JPG

Deuxième partie : Abandon de « Médecins du Monde » pour la chanson - La musique : parenthèse et bonus cadeau - Ses premières parties – Parenté avec Clarika.
podcast

Troisième partie : Disque auto produit – Faire tout soi même – Gaya sur scène – Comment acheter son disque.
podcast
 

Quatrième partie : Quelques chansons décryptées – Chansons légères ou graves, pittoresques ou noires.
podcast

05.10.09 Gaya 3.JPG

Cinquième partie : Chaque chanson à son ambiance – Peut-on commenter ses propres chansons – L’Afrique – Sa collaboration avec William Baldé.
podcast
Sixième partie
 : D’autres chansons décryptées - Projets immédiats – Auteur pour les autres.

podcast
05.10.09 Gaya 2.JPG

09:42 Publié dans 77FM | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gaya, légère, interview, podcast, 77fm

20 novembre 2009

Stuck In The Sound en tournée!

StuckintheSounD135MEDIUM_by Vincent Lignier[1].JPG
stuckinthesoundshoegazingkids.jpgStuck In The Sound est un quatuor parisien de rock-indé formé en 2002, révélé en 2004, par les Inrockuptibles et sa compilation CQFD, et quelques mois plus tôt par le réseau Pince Oreilles à travers sa compilation La Pépinière.
Leur MySpace.
Ils ont sorti leur deuxième album en janvier dernier et sont sur la route pour une longue tournée française...
Toutes les dates sont indiquées ici.
L'occasion pour Mandor d'appeler l'un des membres de ce groupe.
Le batteur fou, François Ernie.
Interview Express:
podcast
Le tout nouveau clip : Shoot shoot.

"Ouais", c'était le premier clip tire de ce second album...

STUCK IN THE SOUND – OUAIS (CLIP OFFICIEL)
envoyé par Discograph.

10 novembre 2009

Pascal Obispo : Welcome to the Magic World of Captain Samouraï Flower!

 

Scan10003.JPG
Voici mon article sur le nouvel album de Pascal Obispo paru dans le Culturissimo du mois dernier.
Suit le podcast de mon entretien avec lui... et la version filmée et montée.
(Comment décliner une interview en 3 médias : presse écrite, radio et webtv...)
Scan10004.JPG
Scan10005.JPG
Scan10006.JPG
Et voici l'interview intégrale (dont je me suis inspiré pour écrire cet article).
Pascal Obispo m'a reçu le 21 septembre dernier dans son studio d'enregistrement perso (le Studio O) à Suresnes.
csfplateforme.jpg
Première partie : le point de départ du projet "Captain Samouraï Flower". Pourquoi un super héros pour évoquer l'écologie? Pascal Obispo est-il un super héros pour son fils, Sean?
podcast
Deuxième partie : le travail du graphiste/illustrateur Mark Maggiori. Que va-t-il se passer sur scène? L'année 1967, l'année idéale de la musique. Petites piques sur ses collègues chanteurs français...
podcast
02072016-photo-pascal-obispo-alias-le-captain-samourai-flower.jpg
Troisième partie : A-t-il tissé une toile d'araignée depuis le début de sa carrière? Pourquoi a-t-il joué tous les instruments seul pour cet album?
podcast
Quatrième partie : Comment Pascal Obispo a-t-il travaillé ce disque? La musique... est-ce un jeu? Star Wars, film visionnaire.
podcast
Cinquième partie : Comment se prépare-t-on à la guerre pour que l'écologie prime? Pascal Obispo, artiste rock? Son combat contre le SIDA.
podcast
l_80c0fc7b0d244c7a9de84fc9ae78c70f.jpg
Sixième partie : Un artiste sert à améliorer la vie des autres. Pascal Obispo démago?
podcast
Septième partie :
Est-il touché par ce que l'on dit de lui? Pascal Obispo n'a jamais voulu être chanteur. Produire les autres améliore son homme... La scène, essentielle dans sa vie.
podcast
Huitième (et dernière partie) : Ses super héros préférés? Sait-il quand un album est terminé? Être ou (surtout) ne pas être un "people"...
podcast
Sachez pour finir que cette interview a été filmée (en 2 parties, très montées et embellies) pour Musiquemag.com.
La voici :

07 novembre 2009

Ju'L...

l_94b396962c74462e9843473b7d95c339.jpg

Ju’L, je lui trouve un talent fou.

J’ai déjà écrit une note sur elle.

Une mandorisation à l'hôtel Lutetia.

A l’époque, elle n’avait pas encore de disque officiel.

Juste un LP pas hyper bien produit.

Mais qui démontrait que la demoiselle avait une jolie plume, une jolie voix et une certaine allure.

Son premier album va sortir dans quelques mois, mais il est disponible sur iTunes et amazon.com en téléchargement.

l_d40d663381e34f39b5b6cbf792b08e37.jpg

Voici sa présentation sur son MySpace:

Animée depuis l'enfance par le goût de la création musicale et du spectacle, Ju'L (Juliette Tourret de son vrai nom), après 12 années d'études du piano classique se tourne spontanément vers la composition et l'écriture de chansons.

Chemin faisant, après avoir écumé, seule au piano, les bars et cabarets parisiens, elle enregistre une maquette piano voix qui lui ouvre les portes des 27èmes "rencontres d'Astaffort" en mai 2008.
A cette occasion elle fait une rencontre déterminante avec Philippe Balma qui non seulement l'accompagne depuis à la Basse, mais avec lequel elle co-écrit certains de ses titres. C'est lui également qui lui présente Yvan Descamps (batteur) avec lequel ils commencent à répéter...jusqu'au jour où ...

Grâce, notamment, au soutien de Frédéric Kocourek (auteur-parolier, intervenant pour Voix du Sud) qui l'a repérée lors des rencontres d'Astaffort et qui voit en elle une artiste à part, Voix du Sud lui offre l'opportunité en mars 2009 de peaufiner son répertoire, entourée de ses deux musiciens.

Ensemble ils créent un univers unique où l'espièglerie à fleur de peau de la jeune femme explose au bout de ses doigts, illuminée par se voix singulière dans un bouquet de notes et de mots intenses, vifs et inspirés!

Ju'L vous parle d'Amour encore et toujours...de la vie, de ses petites et grandes coupures, avec humour, grâce, sans concession, mélancolie parfois mais sans jamais sombrer dans la noirceur car s'il est une chose que l'on retient chez Ju'L c'est son sourire, son énergie communicative et ses envolées pianistiques dont elle seule a le secret !
Ju'L est une musique qui vous donne la banane en même temps que le frisson !

 

 

Ju'L est venu me voir à 77FM.

Juliette Touret (Ju'l) 14.10.09 2.JPG

Je vous propose l'intégralité de notre conversation:

Première partie : Parcours et influences.
podcast

Juliette Touret (Ju'l) 14.10.09 1.JPG


Deuxième partie : suite du parcours.

 
podcast

Juliette Touret (Ju'l) 14.10.09 6.JPG

Troisième partie : Les Rencontres d’Astaffort.


podcast

l_30540d741c704ec593ad0dfc796a6109.jpg
Aux Rencontres d'Astaffort : Ju'L est en rouge.
l_5a5838710ef6e30331e9cf80a2c274a8.jpg
Aux Rencontres d'Astaffort : Ju'L est à droite, au dernier rang. Francis Cabrel, en bas, à droite.


 

Quatrième partie : Solitaire dans la création, mais entourée pour la motivation. Les chansons de Ju'L.
podcast

Juliette Touret (Ju'l) 14.10.09 5.JPG


 

Cinquième partie : Le statut d'artiste. La scène. La sortie de l'album "Haut les coeurs".
podcast

l_9c85a58182c24f0eb3527058c86fe165.jpg

22:16 Publié dans 77FM | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ju'l, interview, podcast

14 octobre 2009

Cécilia Bartoli, divine diva!

0002894781523_600.jpg

Il y a quelques jours,  j'ai interviewé une chanteuse d'opéra. Une des plus grandes au monde.

La diva Cécilia Bartoli. A l'occasion de la sortie de son nouvel album évènement: Sacrificium.

Présente-t-on encore Cecilia Bartoli ? La star du chant n’a plus besoin de se montrer. Ses concerts affichent plus que complet, ses disques s’arrachent. Elle triomphe partout. Elle pourrait s’enfermer dans la tour d’ivoire qu’on bâtit autour d’elle. Se rendre inaccessible. Si elle reste discrète, secrète, elle ne rechigne jamais à donner de sa personne pour offrir sa passion : la musique.

Pour Virgin, j'avais rendez-vous avec elle dans un palace parisien. Malheureusement, j'ai chopé un virus quelques jours avant. J'ai donc dû déclarer forfait pour un tête-à-tête. L'attachée de presse m'avait pourtant prévenu: "Cécilia n'aime pas les interviews par téléphone!". J'ai rétorqué que « moi non plus ! », mais que  j'étais encore contagieux.

Donc, quand deux personnes qui n’aiment pas causer à travers un combiné causent dans un combiné, ça donne un bon moment quand même. Cécilia Bartoli semble symboliser la gentillesse personnifiée.

Avant d’écouter, voici le résultat de notre entretien pour le journal :

Scan10027.JPG
Scan10028.JPG
2%253A13%2520CeciliaBartoli_02.jpg
Scan10029.JPG
Le version intégrale de l'interview (téléphonique, donc).
Première partie: Intro-hommage aux castrats? - des jeunes garçons sacrifiés...

podcast
Deuxième partie: L'école de Nicola Porpora - le mystère de la musique des castrats - Farinelli: Michaël Jackson de l'époque...

podcast
Troisième partie (et dernière): L'émotion et l'expressivité des castrats - la pochette du disque - les prochains concerts...

podcast
Avant de se quitter, une page de pub:
sacrificium_specs_content_19.jpg

12 octobre 2009

Ladylike Dragons... leur premier album sort aujourd'hui!

image.jpg

Les Ladylike Dragons, je les connais un peu. J’apprécie, leur musique, leur pêche, leur charisme et leur liberté sur scène.

En plus, humainement, je les aime bien.

Déjà mandorisé, là, il y a un an tout juste, je ne vais donc pas retracer leur parcours.

À chacune de leur actualité, Cindy (voix/basse),Sébastien (guitare/choeurs) et parfois le batteur Yann, passent me voir à 77FM.

Et là, leur actualité est sacrément brulante.

Leur premier album "Hurt Burst" sort aujourd'hui (chez Nice & Rough Records/Discograph). 13 titres enregistrés en quasi live en deux semaines. 

LadylikeDragons1-E.Vernazobres[1].JPG
(photo:Eric Vernazobres)

560326_10336297-o.gifUn peu avant l'été, ils ont remporté l’opération "Ouï Love Myspace" de la radio rock Ouï (à gauche, lors de la remise du prix par Arthur, patron de la radio...).

 

 Extrait du dossier de presse : « On y trouve quelques surprenantes pépites comme un quatuor de cordes et une douce berceuse au Rhodes. Le mastering londonien par Ian Cooper entoure les sons bagarreurs et délicats d’une chaleur vintage. »

Parfois, c’est un véritable « brûlot garage-po-insolent », parfois simplement « le chainon manquant entre la pop enflammée des sixties et le revival garage des années 2000. »

Rien que ça.

Bref, c’est rock’n’roll à fond.

Du rock qui pop.

 

LadylikeDragons3-E.Vernazobres[1].JPG
(photo:Eric Vernazobres)

La presse spécialisée les a déjà repérées :

Les Inrockuptibles : « La voix de Cindy, élégant et ferme tremplin soul-punk à la Patti Smith ou Joan Jett, suffira à situer le débat. Autant dire que, malgré la moyenne d’âge juvénile des 3 protagonistes, il est impensable de raccrocher les Ladylike Dragons à la liste pléthorique des rockeurs juniors franciliens. Leur pop furibarde, fraîche, marauderait plutôt dans les ruelles londoniennes du crépuscule des seventies… »-mai 2009.

 

Rock & Folk : « Une chanteuse à la voix puissante et sensuelle »-mai 2009.

 

VoxPopMag.com : « A ne pas rater »-2008

 

Virgin Radio : N°13 du Top 30 de l’Happy Rock Hour en 2008.

 

Le Mouv’ : « Un trio qui affole complètement l’angleterre »-2008.

LadylikeDragons2-E.Vernazobres[1].JPG
(photo:Eric Vernazobres)

 

Juste avant mes vacances, le 24 juillet dernier, Cindy et Sébastien ont accepté de venir à mon micro avant le grand rush qui les attend au mois d’octobre. En ce moment donc.

77FM les soutient depuis le début de leur carrière, ils le savent, merci à eux.

24.07.09 Lady Like Dragons 1.JPG
(photo: bibi)

Voici le podcast en 4 parties de 4 minutes.

 

Première partie : Le concours Ouï Love Myspace qu’ils ont gagné.


podcast

 

Deuxième partie : Parti de rien et évolution constante.

L’enregistrement de l’album.


podcast

 

24.07.09 Lady Like Dragons 3.JPG
(photo: re bibi)

Troisième partie : Album très rock.

La sortie du disque le 12 octobre.


podcast

 Quatrième partie : Les concerts… et un peu l’amour physique ( ???)


podcast

24.07.09 Lady Like Dragons 2.JPG
(photo: le retardateur de bibi)
Sur leur MySpace: 4 titres de leur album (mon coup de coeur perso: Slavery.)

10 octobre 2009

Julien Doré et Cindy Sander: interview croisée!

julien-dore-cindy-sander-sony-bmg-cindy-sander-jpg_204710.jpg

Bon, ben, encore une fois, je suis très à la bourre. Non, parce que Julien Doré, je l’ai rencontré quand même le 17 septembre dernier.

Dans un bar de la rue de Richelieu (le H.A.N.D).

J’étais parti dans l’idée de mettre très rapidement en ligne cette interview sur ce blog.

J’veux dire avant sa prestation aux Muzik’Elles de Meaux.

Voilà, quoi.

Les Muzik’Elles sont passées.

Le rockeur a chanté le 25 septembre avec pléthore de jeunes filles/femmes non dénuées de talent.

Parmi lesquelles Cindy Sander.

500_id1_10511.jpg
(photo de Julien Doré et Cindy Sander aux Muzik'Elles: Nicolas Maillard/Atome 77.

Julien Doré, il a fallu l’apprivoiser. Il juge/jauge son interlocuteur l’animal. Il fallait le mettre en confiance, l’amadouer.

Cindy Sander, j’ai voulu comprendre le personnage. L’hystérie collective dont a été victime cette chanteuse a un côté fascinant (et débectant).

 

Je vous propose donc les podcasts de Julien Doré.

 

J’ai intercalé ceux de Cindy Sander.

 

L’un parle de l’autre et réciproquement.

 

Les deux se confient (prudemment).

 

Le premier devient peu à peu un des artistes important de la scène française, la deuxième continue de rêver… continue de croire à sa bonne étoile, aussi.

Des univers et des personnages aux antipodes l’un de l’autre, mais un vrai respect mutuel.

 

Julien Doré 17.09.09 1.JPG
(Photo: Marino Le Bleis)

Julien Doré : partie nº 1 (Les Muzik’Elles, Cindy Sander, le monde médiatique, La Nouvelle Star, émission cynique et moqueuse…).


podcast

Cindy Sander le 25.09.09 2.JPG
(Photo: le mari de Cindy Sander...oui, oui).

Cindy Sander : partie nº 1 (Julien Doré, le buzz systématique, le paranormal).


podcast

Cindy Sander le 25.09.09 1.JPG
(Photo: le mari de Cindy Sander, bis).

 

Cindy Sander : partie nº 2 (nouvel album, projets, « Papillon de lumière »).



podcast

Julien Doré 17.09.09 3.JPG
(Photo: Valentine Rousseau/Le Parisien).


Julien Doré : partie nº 2 (un show man permanent, la difficulté de raconter son art et l’art de gérer un succès soudain).


podcast

Julien Doré 17.09.09 4.JPG
(Photo: Valentine Rousseau/Le Parisien).

 Julien Doré : partie nº 3 (l’âme d’un comédien, son 2e album).


podcast

Voici le duo en question. Filmé dans de mauvaises conditions, mais c’est le seul document existant.

 


Duo de l'année
envoyé par Benle13.

Et le final de son « Misogyne Show ». Julien Doré chante "Excellent", a capella, accompagné des invitées de son Misogyne show des Musik'elles 2009 : Juliette,La Grande Sophie, Barbara Carlotti, Camélia Jordana, Virginie Efira, Johana et… Cindy Sander.

08 octobre 2009

Interview quasi improvisée d'Antoine Laurain.

auteur_antoine-laurain.jpgPour la première fois de ma vie, j’ai interviewé hier un auteur sans avoir lu son livre du moment, ni les précédents. Pour tout dire, je n’avais qu’une vague idée de l’existence d’Antoine Laurain. Je me souvenais l’avoir croisé à la récente soirée Virgin/Lire (que j’évoquais récemment ici). Il était l'un des auteurs sélectionnés par les libraires de cette enseigne culturelle et de ce mensuel consacré aux livres pour la dernière rentrée littéraire.

J’ai réalisé dans l’après-midi que le jeune et sémillant écrivain était en dédicace samedi dans une libraire de Meaux, « Le monde d’Arthur ».

Bref, pour 77FM, dès que je peux choper l’occasion de réaliser un reportage culturel (sous couvert d’alibi local), je m’y jette/vautre comme un ours affamé sur du miel ou comme François Alquier sur un épisode inédit (ou pas) de Docteur House.

À 15h, je décide de l’interviewer. À 16h, je commence ma conversation avec lui. Entre temps, j’ai passé une heure sur la toile. Et là, je me suis aperçu qu’il y avait bon nombre de chroniques bloguesques. Souvent des demoiselles en pâmoison devant l’écriture et le style du monsieur. Merci à elles. Non, parce que j’ai bien puisé dans leurs écrits/remarques/critiques, ici ou là, pour préparer mon interview.

Avant de commencer, j’avoue à Antoine Laurain la façon dont j’ai travaillé. C’est la moindre des choses. J’ailaurain_carrefour-des-nostalgies.jpg trop de respect envers les écrivains, de plus, je sais parfaitement qu’aucun n’est dupe quand il est confronté à un journaliste ne les ayant pas lus.

 

Avant d’écouter l’interview téléphonique, voilà ce que dit de lui le site internet de sa maison d’édition :

 

Antoine Laurain est né à Paris au début des années 70. Scénariste, réalisateur, assistant d’antiquaire, collectionneur, son parcours atypique lui aura permis d’exercer ses compétences dans divers domaines avant de se tourner vers l’écriture.

« Carrefour des nostalgies » est son troisième roman aux éditions Le Passage, après « Ailleurs si j’y suis » et « Fume et tue ».

 

Première partie (4 minutes): Les rencontres avec ses lecteurs, les blogs littéraires (et les blogueuses), ses deux premiers romans.
podcast

Deuxième partie (4 minutes) : Uniquement sur "Carrefour des nostalgies".


podcast