Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 juin 2010

Patxi : l'interview !

Patxi-2010-Zazzo-8.jpgSans doute le candidat le plus charismatique de l’édition 2003 de Star Academy, Patxi est revenu dans les bacs le 31 mai 2010 avec un deuxième album. Intitulé Amour carabine, cet opus succède à S’embrasser paru en 2006. C'est Sébastien Lafargue du groupe Autour de Lucie qui a collaboré avec le jeune chanteur pour concocter ce petit joyau composé de 11 titres. A l'instar de Stéphan Eicher, Patxi a trouvé son Philippe Djian. En effet, l’écrivain Philippe Besson a co-écrit quelques chansons de ce disque élégant et poétique. On décèle aussi quelques fragments Durassien, des synthés jouxtant ceux de Benjamin Biolay et des discrets échos 80’s.

Petit retour en arrière…

Né le 20 août 1981 à Saint-Jean-De-Luz, Patxi Garat passe son bac avant de se lancer corps et âme dans sa carrière musicale. Il apprend alors à jouer de la guitare. La chance lui sourit en août 2003 lorsqu’il est choisi pour participer à l’émission Star Academy. Sa personnalité et sa sensibilité charment les téléspectateurs.
À la sortie, il livre un single, A l’anglaise, qu’il a écrit et composé lui-même. Son premier albumPatxi-2010-Zazzo-10.jpg S’embrasser, réalisé par JP Nataf, bénéficie de la participation de Louis Chédid ou Pierre Souchon et sort à l’été 2006.

J’ai rencontré Patxi le 10 mai dernier dans un bar parisien pour Le magazine des espaces culturels Leclerc et pour MusiqueMag.

À l’oral et à l’écrit, voici l’interview du sympathique Patxi.

La version filmée pour MusiqueMag pour commencer :

Patxi 10.05.10 1.JPG
(Après l'interview... le 10 mai 2010)

Et pour finir, la version écrite pour Le magazine des espaces culturels Leclerc.

Scan10001.JPG
Scan10002.JPG
Scan10003.JPG
P.S : Les deux photos d'en haut sont signées Mathieu Zazzo.

21 mai 2010

Pauline... l'interview!

efr379-001-MF.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pauline 21.04.10.JPGComme beaucoup, j’ai découvert la chanteuse Pauline, il y a deux ans en regardant son clip « Allo le monde » qui tournait en boucle. Cette jeune, fraîche et jolie demoiselle avait un grain de voix « Zaziesque »et un sens de la mélodie qui n’avait échappé à pas grand monde. Ceci étant, je n’avais pas approfondi ma connaissance musicale de l’œuvre de mademoiselle Vasseur.

Et puis, ma vie professionnelle a fait que je l’ai rencontré récemment (le 21 avril dernier) dans les locaux de sa maison de disque EMI.

Accompagnée de sa maman (sa manageuse), elle nous accueille (mon camarade Clément, qui tient la caméra, et moi) de manière chaleureuse. Maman s’éclipse pendant l’interview et Pauline répond à mes questions avec beaucoup de franchise et d’enthousiasme. Je sens qu’elle est contente de parler d’elle, de son métier, de son nouvel album.

(Je précise ce détail parce que si vous saviez le nombre d’artistes sympas, mais blasés que j’ai rencontré en presque 30 ans d’interviews…)

Bref, voici mon interview filmée pour MusiqueMag.

Et mon article pour le numéro du mois de mai du "magazine des espaces culturels Leclerc".

Scan10001.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 mai 2010

Joyce Jonathan... l'interview!

www.Joyce_JONATHAN_PRESS_2.jpg
joyce4.jpgJoyce Jonathan a sorti son premier album Sur ses gardes en janvier 2010. Depuis, elle vit un succès phénoménal grâce à son premier single, "Pas besoin de toi", qui tourne en boucle sur toutes les radios.
Quatre mois après, le vendredi 7 mai dernier, je l'ai rencontré dans les locaux de sa maison de disque My Major Company. On me présente une jeune fille discrète, timide et pas du tout bouleversée par la tempête médiatique qu'elle déchaîne. Je lui propose de tourner l'interview sur la terrasse histoire d'avoir une vue sur les toits de Paris... ce qu'elle accepte en se couvrant. J'ai axé mes questions sur son succès si soudain. Comment le vit-elle? Quelle impression a-t-elle de sa vie médiatique? Evidemment, elle raconte aussi son passé musical, ses chansons, Louis Bertignac et Tété, son premier disque d'or, Michaël Goldman (patron de sa maison de disque et fils de son idole)... bref, un premier bilan d'un début de carrière qui s'annonce fort prometteur.
Découvrez dans mon interview cette jeune artiste en devenir :

Joyce Jonathan 07.05.10 2.JPG
Joyce Jonathan 07.05.10 1.JPG
Joyce Jonathan et Mandor après l'interview, le 7 mai 2010.
Et pour clore cette note sur la demoiselle, voici mon article sur son premier disque, "Sur mes gardes", publié dans Addiction, le mag du mois de février 2010.
Scan10001.JPG

07 mai 2010

Chimène Badi : interview vérité!

00600753252888_S.jpgAprès 3 ans de villégiature dans le sud de la France, Chimène Badi est de retour avec un 4e album intitulé Laisse les dire. Il ressemble beaucoup à la femme qu’elle est devenue : adoucie et apaisée. A cette occasion, celle qui a vendu plus de 3 millions d’albums m’a reçu ce lundi (3 mai) pour MusiqueMag dans les locaux de sa maison de disque, Universal.

3 semaines avant, je l’avais déjà interviewé au téléphone pour le magazine des espaces culturels Leclerc.(Voir en bas de cette note !)

Elle me dit tout sur son silence médiatique et dévoile tous les secrets de son nouvel opus. Chimène Badi n’a pas la langue dans sa poche, ce qui rend savoureux les rencontres avec elle.

La première, chez elle, je l’ai raconté ici

Il y a dans cet album des balades autobiographiques, des blues complaintes et des rythmes abrasifs sur des textes signés de Jérôme Attal, Jean-Paul Dréau ou Pierre-Dominique Burgaud

Regardez l’interview :

Chimène Badi 03.05.10.JPG
Chimène Badi et Mandor, le 3 mai 2010, après l'interview, chez Universal.
Voici mon interview publié dans "Le magazine des espaces culturels Leclerc" du mois de mai.
Scan10001.JPG
Scan10004.JPG
Scan10005.JPG
Scan10010.JPG

03 mai 2010

Catherine Major en interview !

161713949.jpgJ’ai déjà eu deux aventures avec Catherine Major.

Enfin, aventures professionnelles, j’entends.

(Vous l’aviez compris, d’ailleurs, Mandor n’est pas homme à utiliser l’ambigüité à tort et à travers…)

Donc, la première aventure est , et la seconde ici.

Et la troisième, c’était récemment.

Mais, qui est donc cette Catherine Major (son MySpace), tant chéri par moi-même?

Elle est la nouvelle star féminine du Québec. Elle cartonne littéralement depuis deux ans grâce à son deuxième album « Rose Sang ».  Ce superbe disque n’est disponible en France que depuis le 25 janvier dernier. Toute la presse est d’ailleurs dithyrambique sur le cas de cette artiste charismatique st surdouée.1539615837.jpg

L’album propose 14 chansons, toutes très différentes les unes des autres. Il y en a pour tous les goûts, tous les rythmes, toutes les ambiances. On voyage au fil des morceaux ; parfois, on se laisse bercer par les mélodies, et d’autres, ce sont des swings entraînants qui nous emportent. Mais toujours il y a constamment une énergie communicative et rafraichissante ! Les chansons de la pianiste et compositrice sont nées de collaborations avec des auteurs de grand talent tels qu’Éric Valiquette, Jacinthe Dompierre, et Martine Coupal.

Catherine Major était, il y a quelques jours, de passage à Paris pour son concert à l’Européen, le 22 mars dernier.

Le 25 mars, profitant d’un moment de libre, elle est venue me rendre une visite dans les locaux de MusiqueMag, mon nouveau fief professionnel.

Voilà le résultat de notre entretien.

5 minutes pour vous inciter à vous intéresser à cette artiste en devenir (et qui deviendra quelqu’un d’incontournable dans quelques mois… foi de Mandor !)

24 avril 2010

Interview d'André Manoukian!

13.04.10 André Manoukiand.jpgJ'aime beaucoup André Manoukian parce que nous avons beaucoup de points communs.

Il est né à Lyon, je suis né à Lyon.

Il est d'origine arménienne, j'ai épousé une Arménienne (et donc, j'ai une fille moitié Arménienne).

Il est beau, fin, drôle, spirituel, je suis... euh... pardon !

Bref, l'idée de rencontrer le juré « poète » et « philosophe psycho-érotico-cosmique » de La Nouvelle Star m'intéressait vivement.

Il a pas mal d'actualité : La Nouvelle Star, un livre « Deleuze, Sheila et moi » (qui est un échec cuisant et dont j'ai eu la délicatesse de ne pas parler) et un disque de jazz.

andrcover.jpgAprès son premier album sans chanteuse, Inkala, André Manoukian revient avec une flopée de jeunes gens pour le projet So in Love. Il a fait appel à la nouvelle scène française pour interpréter des grands classiques de jazz tels que "What a Wonderful World", "My Funny Valentine", "Tea for Two" ou autres "Everytime Time We Say Goodbye".

Au programme des interprétations de deux anciens de la Nouvelle Star, Camélia Jordana et Benjamin Siksou. Anaïs, Tété, Cocoon, Emily Loizeau, Loane et Helena Noguerra complètent ce brillant casting. Ces standards sont complètement dépoussiérés grâce aux arrangements et au jeu subtil d'André Manoukian. Juste, il faut aimer le jazz pour aimer ce disque.

Le 13 avril 2010, pour MusiqueMag, je me rends donc dans sa maison de disque, EMI. L'homme est souriant, courtois et ce jour-là, particulièrement enrhumé. Il s'en excuse.

Magnéto Serge !

Ensuite, puisque je l'avais sous la main, j'ai orienté les questions sur les attaques que subit cette 8e saison de la Nouvelle Star. Il répond aussi personnellement à Julie Zenatti qui n'aime pas que le jury d'M6 se moque des chanteuses à voix.


Et pour finir, voici mon article publié dans Le magazine des espaces culturels Leclerc du mois d'avril 2010 (écrite avant ma rencontre avec André Manoukian).
Scan10001.JPG
image.jpg

21 avril 2010

Les Plastiscines répondent aux questions des lecteurs de MusiqueMag

LP1.jpgAprès un premier album, "LP1", en 2007, les Plasticines sont revenues en novembre dernier avec "About Love". Elles assurent la promotion sur scène de ce deuxième album produit par Butch Walker (P!nk, Weezer, Avril Lavigne) et enregistré à Los Angeles, à l'occasion d'une tournée hexagonale. C'est au Printemps de Bourges 2010 (qui s’est tenu la semaine dernière et dont je parle dans ma précédente note), que j’ai rencontré les charmantes demoiselles. 
Le principe de l'interview était simple. Il y a quelques jours nous avons proposé aux lecteurs de MusiqueMag (dont je suis responsable du secteur « Chanson Française ») de poser eux-mêmes des questions aux quatrecover_12x12-plastiscines1-300x300.jpg rockeuses françaises.

L'occasion pour elles de revenir notamment sur leur aventure américaine, d'évoquer La Nouvelle Star, Camélia Jordana ainsi que leur participation à l'un des épisodes de la troisième saison de la série "Gossip Girl". Les Plastiscines (qui n'ont pas leur langue dans leur poche), ont joué le jeu avec enthousiasme et sincérité.



860794640.jpg
Avec les Plastiscines après l'interview... ce vendredi 16 mars 2010.