Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 décembre 2010

18 auteurs pour "Les ptits courageux" !

150252_176955462330416_135115753181054_574652_8004217_n.jpg

Cette note est un peu plus personnelle qu’à l’accoutumée. Beaucoup d’entre vous le savent (parce que je ne m’en cache pas), ma fille de 5 ans est atteinte d’une maladie génétique : le syndrome de Crouzon. Dans notre malheur, elle a la « chance » de ne pas l’avoir de manière prononcée (ce qui ne l’a pas empêché de subir 3 opérations l’année dernière). Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais sachez qu’une association a été créée par une jeune maman, Héloïse Reichardt-Ogier, dont la fille, Bérénice, a la même maladie. Héloïse, cette femme formidable, a d’ailleurs embarqué ma femme Hilda (devenue responsable publicité de l’association) dans l’aventure des« P’tits Courageux ».

Pour en savoir plus sur l’association, c’est ici.

La page Facebook, là.

P1040363.JPGBref, tout ça pour dire que ce samedi 11 décembre, le romancier Hervé Croenne organise une après-midi de dédicace au profit des « P’tits courageux ».

 Nous avons déjeuné ensemble aujourd’hui.

Je voulais comprendre ce qui a motivé cet acte et ce choix.

-À la base, c'était une après-midi de dédicaces entre amis, juste avant les fêtes avec l’idée de « sponsoriser » une association caritative. Nous n’avions pas d’idée précise sur qui et comment. Mes amis romanciers et écrivains ont quasiment tous dit oui à l’appel. Une des auteurs, Florence Dell’Aiera, a proposé « Les p’tits courageux ». Je suis donc allé voir ce que faisait cette association et surtout ce qu’elle défendait. Je trouvais que c’était une bonne idée de mettre en avant une petite association plutôt qu’Emmaüs ou les Restos du Cœur qui ont, eux, des sponsors beaucoup plus prestigieux. Et, je tiens à dire que parce que cette association débute, ça a mobilisé beaucoup plus de monde.

Je remercie donc ici Florence Dell’aiera d’avoir influencé Hervé. Mais je dis aussi merci aux 18 auteurs présents samedi.

Quelques mandorisés et amis : Florence Dell’aiera, donc, mais aussi Ingrid Desjours, Élisabeth Robert, Samantha Bailly, Thierry Brun et Luc Doyelle.

Quelques auteurs juste croisés, mais fort sympathiques : Sarah Farri, Valérie Bettancourt et Fred Vasseur.

Et les autres que je ne connais pas, mais que je vais avoir beaucoup de plaisir a saluer : Brigitte Vasseur, Héloïse Cerboneschi, Armelle Carbonel, Marie Barrillon, Michèle Sébal, Karine Carville, Raphael Azad et Eric Van Hamme.

Ainsi que, une nouvelle fois, Hervé Croenne et Herkule Consulting, bien sûr.

P1040365.JPG

Venez nombreux ce samedi 11 décembre de 15h à 19h00 au Café Restaurant « La Place ».

Place d’Italie à l’angle de l’avenue de Choisy entre 15h00 et 19h00.

Retrouvez toutes les informations sur : www.auteurs-dedicace.fr

Je tiens à préciser que Héloïse et Bérénice seront présentes. Vous pouvez déjà faire leur connaissance sur cette vidéo...


Le syndrome de Crouzon - Reportage France 3 Alsace

Ma petite famille aussi sera là.

Il y aura donc 18 auteurs et deux "ptites courageuses"...

23:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3)

20 octobre 2010

Prix Ozoir'Elles 2010 !

livre.JPG

prix.JPGParce que je suis l’animateur du Salon du Livre d’Ozoir-la-Ferrière depuis deux ans (prochaine édition, le samedi 20 novembre de 10h à 19h), hier, je me suis rendu à la délibération du Prix Ozoir’Elles 2010.

Au Café des Éditeurs, carrefour de l’Odéon à Paris.

(Comme l’année dernière à la même époque…)

Petit rappel sur ce qu’est ce prix : initié par Luc-Michel Fouassier, conseiller municipal chargé de l’événementiel littéraire et lui-même nouvelliste (par la même occasion, très bon ami de Mandor), et sous l’impulsion de Jean-François Oneto, Maire d’Ozoir-la-Ferrière, le Prix Ozoir’elles est un prix littéraire récompensant un recueil de nouvelles parmi 4 ouvrages publiés par une maison d’édition de renom.

Luc-Michel Fouassier, l’instigateur de ce prix et de ce salon avec Véronique Genest, membre du jury et fidèle parmi les fidèles…

lmf et vg.JPG

La grande originalité de ce prix réside dans la composition de son jury exclusivement féminin, présidé par Régine Deforges, accompagnée de  Victoria Bedos, Annie Saumon, Véronique Genest, Macha Méril, Emmanuelle Urien et Simonetta Greggio. Quelques Ozoiriennes ont également pris une part active dans le choix du jury en donnant leur avis sur les ouvrages, l’ensemble de leurs voix comptant pour une aux côtés de celles des membres précédemment citées.

 

L'une des membres du Jury, Victoria Bedos (journaliste, scénariste, auteur(e) et chanteuse du duo Vicky Banjo), me montre le tatouage Malabar qu'elle vient d'appliquer sur son poignet... à son image... "Rock".

  vb.JPG

Ici, quelques Ozoiriennes et Simonetta Greggio (qui vient de sortir un nouveau roman chez Stock)...

sg.JPG

 

La lauréate 2010 de ce Prix Ozoir’Elles est la journaliste littéraire et écrivain, Astrid Eliard pour son livre « Nuits de noces » (aux éditions Mercure de France). De gauche à droite, le maire d'Ozoir-la-Ferrière, Jean-François Oneto, Véronique Genest, une Ozoirienne, le directeur du Salon du Livre, Luc-Michel Fouassier, la lauréate du Prix Ozoir'Elles 2010, Astrid Eluard, Victoira Bedos et une autre Ozoirienne...

 

jury.JPG

Pour finir, avec Mandor, Véronique Genest, Astrid Eliard, Victoria Bedos et Jean-François Oneto...

att.JPG

12 décembre 2008

Je ne vous voyais pas comme ça...

... c'est le nouveau livre de Stéphane Nolhart.

bv000007.jpg
L'auteur m'a donné l'autorisation de scanner (parfois de travers, comme va parfois la vie...) la préface...
La voici:
Scan10001.JPG
Scan10003.JPG
Scan10004.JPG
Scan10005.JPG
Scan10006.JPG
Le blog de Stéphane Nolhart.
Son site officiel.

12:54 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (8)