Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2018-07-14 | Page d'accueil | 2018-07-23 »

16 juillet 2018

Francofolies de la Rochelle : Bilan.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

Voici le bilan des Francofolies de la Rochelle très largement inspiré du communiqué de presse officiel, parce que moi, les bilans avec les chiffres, les trucs et les machins, ce n'est pas mon fort. De plus, j'ai un chouia transformé et raccourci car c’est l’aspect artistique du festival que j’ai mis en avant). Les phrases en italiques sont des réflexions personnelles et ne font pas partie de ce communiqué. Que les choses soient claires, je ne veux pas d’ennuis avec la police.

Du 11 au 15 juillet, 150 000 festivaliers (87 312 entrées payantes) ont pu apprécier plus de 140 heures de concerts. 14 lieux dans la Rochelle ont accueillis concerts, rencontres, expositions, ateliers et conférences réunissant tous les publics autour de la chanson et des musiques actuelles.

Le festival a mêlé des artistes incontournables et des jeunes talents pour plus de la moitié de la programmation. Et j’avoue que c'est une partie d'entre eux que j’ai voulu vous présenter puisque c’est l’ADN de Mandor. Ainsi, j’ai interviewé et mis en ligne immédiatement de nombreux artistes en développement comme Voyou, Suzane, Chaton, Chevalrex ou encore Foé. J’ai aussi mis en avant des artistes ayant plus de visibilité et d’expériences parce que je les apprécie beaucoup tels que Gaël Faure, Bastien Lallemant (pour ses fameuses siestes acoustiques), Dimoné, Clara Luciani (pour moi La vraie révélation de ce festival et de la chanson actuelle en général) et le québécois Pierre Lapointe.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

Véronique Sanson avec Alain Souchon (photo Loll Willems)

Bien sûr, les Francofolies de La Rochelle ont aussi accueilli quelques vraies valeurs de la chanson française telle que Véronique Sanson. Elle a ouvert le bal lors d’un concert unique rassemblant sur scène Chris et Stephen Stills, Alain Souchon, Vianney, Tryo, Jeanne Cherhal et Patrick Bruel.

Les concerts de NTM, Orelsan (absolument gigantesque), BigFlo & Oli, Calogero, Shaka Ponk, Jeanne Added et Jain ont emporté le public dans une énergie fédératrice. Eddy de Pretto, Loïc Nottet, Roméo Elvis ou Therapie Taxi, quant à eux, ont fait leurs premiers pas sur la scène Jean-Louis Foulquier avec succès.

Sur la même scène, Jane Birkin, Juliette Armanet, Brigitte ainsi que MC Solaar ont clôt le festival.

Charlotte Gainsbourg (très electro boum boum mais magnifique lumières), Pierre Lapointe (un génie, si si, mais qui devrait nous offrir aussi quelques chansons plus gaies et rythmées. Ce choix/parti pris, c’est son droit, mais parfois l’ennui m’a gagné. Mais bon sang, que je l’aime quand même !) et Clara Luciani (La star de demain et ma chouchoute), Julien Clerc et Nolwenn Leroy (ohwo !) ont proposé des concerts au Grand Théâtre de la Coursive, des instants pleins de sensibilité.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

Le Chantier des Francos a fêté ses 20 ans, du coup 20 artistes accompagnés par le dispositif ont été programmés sur la grande scène Jean-Louis Foulquier, comme par exemple BigFlo & Oli, Therapie Taxi (on en parle de leur texte ?) et Juliette Armanet (majestueuse… mais j’ai hâte qu’elle dépose ses habits de Sanson pour endosser ceux de Juliette Armanet. C’est pour bientôt, j’en suis sûr), à la Coursive avec Gaël Faure (le grand mystère du monde musical français. Pourquoi cet artiste brillant, charismatique et d’un talent fou n’est toujours pas en haut de l’affiche ?), Ben Mazué, Pomme, ainsi que toute la sélection 2018 avec entre autres Aloïse Sauvage, Voyou (je vais le surveiller de très près. Je sens un truc énorme chez lui), Malik Djoudi, Shelmi et Hyacinthe ou encore Emily Loizeau, Mariscal, François Atlas & Bostgehio à la Chapelle de l’Hôpital Saint-Louis pour des concerts qui ont rencontré un franc succès.

Par ailleurs, le meilleur de la scène hip hop francophone a été réuni, le temps d’une des Nuits Collectives à la Sirène, qui a donné lieu à une soirée pleine de découvertes avec Joey le Soldat, Loud, Sopico, Roméo Elvis (un poil agressif et hautain sur scène) et Bagarre, jusque tard dans la nuit.

Cette année, ce sont plus de 2 400 enfants et parents qui ont pu se retrouver grâce aux Francos Juniors, autour d’un véritable parcours entièrement dédié au jeune public. Quatre spectacles leur étaient dédiés dont celui d’Albebert, qui sera pour la saison 2018-2019, l’artiste associé aux Enfants de la Zique, ressource numérique d’éducation artistique et culturelle développée par le réseau Canopée et Francos Educ.

Le Village éphémère des Francos a accueilli sur la Scène du Port une quinzaine d’artistes comme Biffty & DJ Weedim, Hollydays, Chaton, Suzane, ainsi que les réunionnais Tiloun et les calédoniens de Jason Mist.

Notons également deux expositions : la première, née de la collaboration avec le Centre Intermondes et le Poemart a donné lieu à l’issue d’une résidence de création de 2 mois, à une performance-exposition détonante avec deux artistes de Nouvelle-Calédonie : le poète Paul Wamo et le plasticien, vidéaste Nicolas Molé. La seconde, accueillie à La Coursive a été celle des dessins d’Albin de la Simone, tout en simplicité et en humour.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

(Photo : Loll Willems)

La Maison des Francofolies a offert de très belles rencontres et échanges autour de la question de la scène française, orchestrés en complicité avec Éric Fottorino dans le cadre du partenariat des Francofolies de la Rochelle avec l’hebdomadaire Le 1.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

Eric Fottorino interviewant Aldebert (photo : Aurèle Bossan).

Les festivaliers ont également pu se retrouver autour de cinq ateliers de pratique artistique de chorale, d’écriture et de beatbox.

Les Francos Stories (Cinéma CGR Le Dragon) ont mis à l’honneur 5 artistes emblématiques de la scène francophone et ont connu un joli succès pour cette nouvelle édition, en partenariat avec la Sacem.

Trois prix ont été remis récompensant la jeune scène de la chanson :

Le prix Félix Leclerc : Foé,

Le prix Andrée Chedid : Joséphine Chloé.

Le coup de cœur du club partenaires : Catastrophe.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

Le groupe Catastrophe recevant le Coup de cœur du club partenaire (Photo : Aurèle Bossan)

Mon bilan à moi est plus simple : 11 interviews, 5 heures par jour dans la salle de presse, beaucoup de discussions avec des amis artistes et professionnels au Café Pollen, quelques verres bus, quelques restaurants fréquentés, une finale de coupe du monde appréciée et, évidemment, quelques concert vus avec intérêt (ou pas).

Je tiens à remercier les trois attachés de presse qui ont été d’une efficacité comme j’ai rarement vu : Brigitte Batcave, Jérémy Richet et François Troller. Garder son calme en toutes circonstances dans ce maelstrom de demandes en tout genre, c’est impressionnant. Il en faut des qualités humaines.

francofolies de la rochelle,bilan,mandor

De gauche à droite, Jérémy Richet, François Troller et Brigitte Batcave.

Voilà, la 35ème édition se tiendra du 10 au 14 juillet 2019.

J'espère y revenir et battre mon record d'interviews…