Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les Escrocs : interview pour le best of Plages privées | Page d'accueil | Pic d'Or 2016 : Explications, bilan et photos! »

27 juin 2016

Solidays 2016 : Live report d'une soirée...

solidays 2016,live report,clara mattera

(Photo: Matthieu Foucher)

solidays 2016,live report,clara matteraCette année, le festival Solidays s’est tenu du 24 au 26 juin 2016. Sur cinq scènes différentes plusieurs dizaines de têtes d’affiches et de nouveaux talents dont le but sera de faire rimer musique avec solidarité. Au programme de cette 18ème édition : Louise Attaque, Louane, Cypress Hill, M83, Selah Sue, Ibrahim Maalouf, Rover, The Shoes, Mr Oizo, The Avener, Bloc Party, Naive New Beaters, Kezia Jones, Patrice, Oxmo Puccino, Bigflo & Oli, Tiken Jah Fakoly, Jain, Flume, Naâman, Synapson… de quoi attirer quelques milliers de nouveaux festivaliers, collecter des fonds pour la recherche contre le Sida, et rappeler que cette maladie est toujours et malheureusement d’actualité.

Toutes les photos sont ici.

Cette année fut un cru admirable selon le communiqué officiel de Solidays :

Solidays plus « of Love » que jamais !

Il y a à peine quelques jours, Solidarité Sida et toutes ses forces vives ont ouvert à Paris une belle fenêtre musicale et solidaire. Sur scène comme dans les allées de Longchamp, les sourires ont été nombreux et les rencontres toujours fécondes. Les retours des artistes, bénévoles, militants associatifs, partenaires, techniciens et festivaliers rencontrés sont unanimes.

Cette 18ème édition a été exceptionnelle. Même le soleil s’est octroyé l’un des premiers rôles et a permis de booster l’enthousiasme d’un public fidèle.

Durant 3 jours, les concerts, témoignages, conférences et expositions se sont enchainés à un rythme effréné. Une fois de plus, Solidays a fait résonner avec succès les valeurs qui ont motivé sa création.

Pour cette 18ème édition, plus « of Love » que jamais, le record de fréquentation de 2015 a été battu avec 202 786 festivaliers au compteur. Une bonne nouvelle pour toutes les associations que Solidarité Sida accompagne au quotidien de Lomé à Bombay ou de Marseille à Bobigny.

À Solidays, chacun donne le meilleur. Ce n’est pas une promesse. C’est une réalité. Année après année, vous en faites la preuve. Grâce à vous, « notre » festival est unique et précieux.

solidays 2016,live report,clara mattera

(Photo : Marylène Eytier)

solidays 2016,live report,clara matteraN’ayant pu m’y rendre, ne serait-ce qu’une journée, j’ai demandé à une « envoyée spéciale », Clara Mattera (à gauche), presque 20 ans, étudiante en communication (accompagnée d’une amie à elle) d’y aller à ma place. Le deal était qu’elle m’écrive ensuite un petit « live report ».

Le voici :

C’est le vendredi 24 juin, sous un soleil éclatant, que le festival Solidays a ouvert leurs portes cette année. Solidays, c’est 50 hectares, 5 scènes, 75 artistes et plus de 200 000 festivaliers. Nous vous présentons nos plus gros coups de cœur.

Naâman : Cette année c’est le reggaeman Naâman qui ouvre le bal des concerts des Solidays, un premier concert où tous les festivaliers se rendent pour entamer les festivités. Avec ses influences reggae, rap, mais aussi dub et électro ainsi que ses paroles engagées, le jeune français a su enflammer son public. En interprétant ses classiques comme « House of Love » ou « Rebel for life », Naâman crée un concert participatif où des milliers de festivaliers chantent avec lui sourire aux lèvres, et ça on adore.

solidays 2016,live report,clara mattera

Naâman, le 24 juin 2016 à Solidays (Photo : David Gallard/CLACK)

Patrice : Patrice, de son vrai nom Patrice Bart-Williams, accompagné de ses trois musiciens a su se démarquer lors de cette première soirée des Solidays. Dès les premières notes le chanteur fait sauter son public, danser, chanter, crier, tout en offrant sur scène une performance incroyable. Des jeux de lumières et de sons l’accompagnent sur la scène, sa voix nous transporte, et ses rythmes reggae / pop / rock nous font danser jusqu’à la dernière seconde de concert.

solidays 2016,live report,clara mattera

Patrice, le 24 juin 2016 à Solidays

Flume : Flume c’était le rendez-vous électro de ce vendredi soir. Le jeune dj australien était très attendu, et on a pas été déçu ! De « Say it » à « Never be like you » en passant par « Take a chance », Flume a enflammé la scène du début à la fin, pour le plus grand plaisir de son public. Le dj a su adapter ses morceaux plutôt doux à la scène en ajustant les basses, et ainsi faire danser les Solidays.

solidays 2016,live report,clara mattera

Flume le 24 juin 2016 (Photo : Lise Olsen/Soundofbrit)

Salut C’est Cool : De la même façon que la soirée a été très bien ouverte avec Naâman, elle a été parfaitement clôturée avec Salut C’est Cool. Des rythmes techno entraînants, des paroles complètement barrées et quatre artistes déjantés pour faire danser le public de Solidays une dernière fois. Le quatuor a mis le feu à la scène avec un show aussi fou qu’eux et des prestations qui leur sont propres, tout en rappelant la raison de notre présence à tous, la lutte contre le Sida. Et ça, c’est cool!

solidays 2016,live report,clara mattera

Ça C'est Cool, le 24 juin 2016 à Solidays

Bien que nous ayons choisi ces quatre artistes, bien d'autres méritaient leur place dans cet article. Pouvoir Magique, Louisaaaah!!!, Vandal... la plupart des concerts ont été très convaincants, comme l’ensemble du festival qui offrait aussi des manèges, des stands et l’incontournable Green Room ou des DJ set tournaient jour et nuit.

Reportage : Clara Mattera.

solidays 2016,live report,clara mattera

Les commentaires sont fermés.