Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La Maison Tellier : interview pour Avalanche | Page d'accueil | Benoît Doremus : interview pour En Tachycardie »

08 avril 2016

14e Salon du Livre et de la Chanson de Randan : bilan et photos.

P1000711.JPG

affiche2016.jpg-Allo, François ! Ça te dirait de participer au salon du livre de Randan ?

-D’où ?

-Randan.

-Connais pas.

-C’est dans le Puy-de-Dôme, pas loin de Vichy. C’est le Salon du Livre et de la Chanson. Il se tient tous les premiers week-ends d’avril depuis 14 ans. Inauguré en 2003, ce salon se propose d’inviter en Auvergne, face à l'orangerie du château de Randan, une vingtaine d’auteurs, artistes, biographes et chroniqueurs pour deux journées de dédicaces avec un public passionné par la chanson française. Cette manifestation culturelle, unique en France, met vraiment en lumière la chanson francophone

-Il y a qui cette année ?

-Nicoletta, Hervé Vilard, Jean-Jacques Debout, Anne Sylvestre…

-Les jeunes pousses de la chanson française quoi ! Note que je les respecte tous et que je sais qu’ils vont ramener du monde.

-Non, mais il y a aussi Emma Daumas. Et des biographes comme Stéphane Loisy ou Baptiste Vignol.

-Baptiste Vignol ! Mais il va me snober avec mon livre sur Louane. Le mec est pointu, je lis son blog Mais qu’est-ce qu’on nous chante ? depuis longtemps. J’adore. Mais il sort des livres sur Renaud et Guy Béart… il va me regarder de haut c’est sûr !

-Non, François, détrompe-toi. Tu vas voir, ils sont tous sympa. Les organisateurs sont doués pour que tout le monde se sente bien. Je t’assure, tu viens une fois, tu as envie de revenir l’année suivante. Je ne te cache pas, qu’en plus, on mange et on boit très bien.

-C’était la première chose à me dire. Top là ! J’accepte.

annonce2016.jpg

Extraits d’une conversation téléphonique (légèrement exagérée) que j’ai eue avec Olivier Vadrot. J’ai accepté, et je ne l’ai pas regretté. J’ai passé deux jours exquis. Je tiens ici à remercier Edda Mathillon et la formidable association organisatrice de l’évènement « Le Livre et la Chanson ». Deux jours de bienveillance et de gentillesse.

Voici quelques photos avec leur légende.

(Je sais que je ne reviendrai pas l’année prochaine, car mon prochain livre ne sera pas « musical », mais je garderai un doux souvenir de ces deux jours auvergnats).

Le samedi.

Baptiste Vignol, celui que je craignais. Il va falloir que j'apprenne à exterminer les a priori. S'il peut avoir la dent dure dans ses chroniques, il se révèle un homme délicat et sympathique. Globalement, nous sommes restés deux jours ensemble sans discontinuer. Il sera bientôt mandorisé pour son excellent Guy Béart, il n'y a plus d'après.

salon-du-livre-et-de-la-chanson_2564460.jpeg

Hervé Vilard... non, je ne dis pas encore ce que j'en pense humainement. 

salon-du-livre-et-de-la-chanson_2564463.jpeg

Jean-Jacques Debout et Nicoletta dans "Confessions intimes". 

12928372_10207925529969962_2980479492624038241_n (1).jpg

La souriante chanteuse corse Domistria.

12924552_1347737338585497_7119097056094832592_n.jpg

Le souriant François Alquier pour son livre (Prix Albert Londres 2016) sur la chanteuse et comédienne Louane. Joie de vivre et compagnie. 

salon-du-livre-et-de-la-chanson_2564461 (1).jpeg

Bon, Emma Daumas, je l'adore depuis longtemps. J'aimais son travail, j'aime la femme qu'elle est devenue. Simple et talentueuse. On en reparle bientôt ici... parce son livre Supernova est bien écrit et nous en apprend beaucoup sur l'envers du décor du show-biz. 

salon-du-livre-et-de-la-chanson_2564459.jpeg

Emma et moi, ce tout petit supplément d'âme...

P1000686.JPG

Le salon et son public.

13015145_1363205303705081_47898031511656709_n.jpg

Le dimanche.

Au petit-déjeuner, je découvre la presse locale. La Montagne fait un focus sur le salon.

P1000687.JPG

Alors Corbier, franchement, il n'y a pas plus sympathique. Un vrai mec bien. Gentil, généreux, drôle... et une oeuvre à découvrir. 

P1000690.JPG

J'ai été très déçu par le comportement d'Hervé Vilard et de Nicoletta envers leur public. Une condescendance souvent insupportable dont j'ai été témoin. Je respecte la carrière de ces deux artistes. A eux deux, ils ont vendu des millions d'albums. Chapeau! Mais le respect envers ceux qui ont acheté leurs disques, ce n'est pas un luxe, c'est un devoir. En 2016, qu'ils se comportent en diva me laisse pantois. Je précise qu'ils ont été très corrects envers moi, là n'est pas le problème. J'ai juste vu et entendu des trucs qui ne m'ont pas plu. Du tout. J'ai posé avec eux avant que le salon n'ouvre ses portes le dimanche parce qu'ils représentent beaucoup dans la variété française. Et, encore une fois, ils ont une carrière magnifique et certaines de leurs chansons m'ont touché. 

P1000692.JPG

Hervé Vilard. Donc.

unnamed (7).jpg

Et Nicoletta. (Que je déteste être déçu humainement!)

unnamed (6).jpg

Jean-Jacques Debout. Lui, simple, un peu ironique et beaucoup de recul sur lui-même et sur le métier.

unnamed (1).jpg

Philippe Jadin, un des deux ayants droit de Jean Sablon

unnamed (2).jpg

Baptiste Vignol et Charles Langhendries, le deuxième ayant-droit de Jean Sablon

unnamed (5).jpg

L'association "Le livre et la chanson" remet la médaille de la ville à Hervé Vilard

P1000694.JPG

Puis à François Corbier (devant Hervé Vilard particulièrement attentif et respectueux de la cérémonie).

P1000699.JPG

Un auteur à l'aise devant les objectifs. 

unnamed (4).jpg

Et des lectrices attentives. (Photo non truquée). (Et trois ventes en une minute). (Merci à elles).

P1000702.JPG

Peu de temps avant de partir, photo souvenir avec les deux ayants droit de Jean Sablon, Anne Sylvestre (Anne Sylvestre quoi! Ce n'est pas de la gnognotte. C'est la plus grande!), la femme de Ricet Barrier, grand habitué de ce salon, parti en 2011, Ane Barrier.)

P1000705.JPG

Voilà, il a fallu partir. Avec regret. Beaucoup.

P1000709.JPG

Commentaires

Bonjour Monsieur,
je viens de prendre connaissance de vos remarques concernant notamment Hervé Vilard, et je sais que depuis ses problèmes de santé, dépression, Hervé n'est plus comme avant, je le suis depuis 65 mais si je l'admire, je l'apprécie je sais le critiquer et je ne me gêne pas quitte à ce que certains à travers notre Groupe sur Facebook et notre Page toujours Facebook y compris notre site, je ne me fais pas que des ami(e)s mais je dis se que je pense!!
Autrefois Hervé prenait le temps de recevoir le public, il discutait, très agréable, et gentil, et avec le temps...il a changé, il faut dire pour lui que certaines personnes sont trop hystériques, pas toujours facile à gérer dans ces cas là et c'est un peu comme si on prenait quelque part pour tous ces gens là!! Je ne sais pas comment était Nicoletta avant, moi je me fie à mes rencontres avec Hervé, depuis des années pour des raisons de santé on ne peut plus se rendre à un concert, malgré tout j'espère y arriver un jour...et j'espère que ce jour là Hervé sera ...de bonne humeur!! En tout cas je regrette pour vous, car avant Hervé ne jouait pas les Divas bien au contraire, mais vous n'êtes pas le premier à le dire...c'est désolant je garde l'espoir qu'un jour il redevient celui qu'il était autrefois
Merci à vous pour votre blog, et vos belles photos
bonne continuation
Amicalement

Écrit par : Claudine | 05 mai 2016

Les commentaires sont fermés.