Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Erwan Pinard : interview pour Obsolescence programmée | Page d'accueil | Parnell : interview pour Ce qu'il en reste »

29 mars 2016

Christophe Robillard : interview pour le site Merci Edgar

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Christophe Robillard est l’homme qui se cache derrière le site Merci Edgar. Il a conçu un logiciel de booking qui permet aux artistes et aux tourneurs de gérer leurs contacts professionnels (lieux, festivals, autres organisateurs de spectacles, mais aussi tout type de structure comme les médias, les institutionnels, les imprimeurs, ...) à l'aide d'une interface simple et intuitive.

Comme l’indique le site, Merci Edgar (http://www.merciedgar.com/), c’est aussi une association qui a pour objectif de faciliter l'entraide entre artistes. Le logiciel de booking conçu par Christophe Robillard va évoluer. Il désire mettre dans une seule et même base commune l'ensemble des informations d'ordre public sur les lieux (nom du lieu, styles programmés, adresse postale). A noter que les contacts directs (téléphone / mail du programmateur) ne seront pour le coup pas partagés. En effet, il pense que c'est contre-productif de les rendre publiques.

J’ai rencontré Christophe Robillard, il y a trois ans et j’ai trouvé son idée excellente. Il a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une mandorisation, mais comme le projet a évolué depuis, j’ai souhaité le rencontrer de nouveau. Pour faire le point.

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interviewInterview :

Comment as-tu eu l’idée de Merci Edgar ?

Je suis passé dans Vivement Dimanche. Cette visibilité m’a permis de faire le Sentier des Halles. Après, j’ai eu une vraie démotivation. J’avais réussi à remplir la salle, mais je n’avais pas réussi à faire venir des pros. J’ai compris que si je voulais continuer, il fallait que je change ma manière de fonctionner. Je ne savais pas comment le métier fonctionnait, alors j’ai commencé à faire des interviews de pros. Tu le sais, tu y es passé. Je suis partie de l’idée que les questions que je me pose, d’autres se les posent. Mon logiciel a été conçu sur la base de mes questionnements.

Clairement, qu’est-ce que c’est Merci Edgar ?

C’est un logiciel qui permet d’aider les artistes à prospecter pour trouver des dates et vendre leur spectacle dans des lieux ou des festivals.

Gagnes-tu de l’argent avec Merci Edgar ?

Non. J’ai créé une association loi 1901 à but non lucratif. Je ne cherche pas à faire de l’argent sur Merci Edgar. Je veux faciliter l’entraide entre artistes et un des outils pour faciliter l’entraide, c’est le logiciel. Depuis le mois de janvier, pour utiliser le logiciel, il faut être adhérent de l’association. C’est 20 euros l’année pour un artiste autoproduit et pour une prod, c’est 50 euros. C’est pour couvrir les frais d’hébergement et les frais de fonctionnement de l’association.

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Il faut être sacrément partageur pour pouvoir utiliser le logiciel.

Effectivement. Les contacts que tu vas saisir, les lieux que tu vas découvrir, à terme, seront dans un pot commun. Tu acceptes de contribuer à une base commune. Pour l’instant, elle n’est pas opérationnelle, c'est le chantier de cette année. Bref, je souhaite la coopération plutôt que la compétition entre artistes. On discutera de tout ça à l'assemblée générale de l'association le 24 mai !

Mais toutes les informations seront publiques ?

Non, on peut accéder au nom du lieu, sa capacité en terme de places assises ou debout, le type de style programmé… mais pas aux numéros de portable ou mail du programmateur de la salle, par exemple. C’est une question de respect pour les personnes concernées. Ils n’ont pas demandé à être dans une base commune.

De toute manière, se la jouer « chacun pour soi », ce n’est pas normal quand on est artiste.

On est d’accord. Normalement, chaque artiste à une proposition artistique unique. Si chacun apporte quelque chose de nouveau, on ne peut pas se faire de la concurrence.

Adhérez à l'association Merci Edgar ! from Merci Edgar on Vimeo.

Qu’aimerais-tu encore faire avec ton association ?christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

J’aimerais créer une émulation entre les artistes, qu’ils se rencontrent. J’aimerais qu’il y ait des discussions sur tous les sujets, même les plus tabous. Evoquer les questions économiques par exemple. Comment on fait pour bouffer et en même temps écrire, composer ? Ce n’est pas simple. Il y a peu d’espace où on parle des problèmes. Il faut les regarder en face.

Tu chantes sous le nom de Monsieur Robi. Après une longue pose, tu reviens enfin en tant qu’artiste.

Le spectacle que je conçois est simple : « Dans sa quête de célébrité, Monsieur Robi prépare son Olympia 2020. Mais il se heurte à un souci de taille : il n'a qu'une chanson à son répertoire... Il sillonne alors les routes de France pour préparer son spectacle dans votre salon avec vos amis. » Bref, un one-piano-man-show où le spectateur va lui aussi mouiller la chemise ! ( http://www.monsieurrobi.com)

christophe robillard,monsieur robi,merci edgard,interview

Après l'interview...

Les commentaires sont fermés.