Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Lulu Gainsbourg : interview pour Lady Luck | Page d'accueil | Art Mengo, Magyd Cherfi, Yvan Cujious: interview pour le Toulouse Con Tour »

10 février 2015

Anne de Valors : interview pour les Tutodanne

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor« Anne de Valors, la Presque Trentaine, la Presque Stabilité, mais trop de conneries à dire. » C’est ainsi que se présente cette jeune femme débordante de vitalité et d’humour. Pendant longtemps, je ne suis pas parvenu à être objectif sur les vidéos de tutos que m’incitait à regarder cette comédienne humoriste.

Le problème est simple… Je l’ai connu toute petite, car je faisais de la télé et de la radio avec sa maman à RFO Guyane dans les années 90 (voir sous l’interview).

Mais après avoir visionné plusieurs « tudodanne », j’ai été bien obligé de reconnaître que je souriais souvent et qu’elle avait du talent. L’impro et la répartie immédiate sont incontestablement ses deux points forts.

Et c’est suffisamment rare pour être souligné.

Le 17 décembre dernier, la récente recrue de Share fraiche (un site qui s’occupe de nouveaux talents), est venue me voir à l’agence pour une mandorisation. C’est très particulier d’interviewer une jeune  femme que l’on ne peut s’empêcher de voir encore comme la petite fille que l’on a connue dans une autre vie.

Biographie (par elle-même) :anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

Élevée entre les Antilles et la France, j'ai baigné très tôt dans l'univers audiovisuel puisque ma mère était journaliste.
Un premier parcours en tant qu'assistante de production… puis un challenge lancé par un pote humoriste me fait monter sur scène en 2012
Peu sûre de moi, je reprends mes activités bureautiques
A l'aube de mes 30 ans, je décide de parodier les tutorials.
Une première vidéo plébiscitée par mon entourage et me voici lancée sur les routes de Youtube.
Aujourd'hui comédienne/youtubeuse je continue mon petit bonhomme de chemin avec une seule idée en tête: vous faire sourire.

Toutes ses vidéos sur Youtube.

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

(Toutes les photos de cette série sont signées Tristan G).

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandorInterview :

As-tu toujours voulu devenir comédienne ?

Ma mère était un peu dans les médias, comme tu le sais. Le journalisme, les caméras, la prod… j’ai baigné dedans quand j’étais petite. Ça m’a peut-être donné des idées. Ce dont je suis certaine, c’est que j’ai une capacité comique que j’ai exploitée très tôt. J’ai toujours aimé faire rire les gens.

De là à devenir comédienne…

Tu as raison. En plus, ce n’était pas trop mon truc à la base. Il  y a trois ans, l’humoriste John Eledjam, qui bosse aujourd’hui avec Kev Adams, était venu me voir en me disant que mes statuts le faisaient marrer et qu’il pensait qu’il y avait quelque chose à faire avec moi en one-woman-show. J’ai pris ça comme un challenge. J’ai écrit un sketch en deux jours et la semaine d’après, je l’ai joué en public dans une petite salle. Comme il y avait beaucoup de monde sur le même terrain, j’ai eu peur de me perdre et j’ai interrompu très vite cette expérience. Je me suis remise dans le monde du travail pour gagner un peu ma croute.

A l’aube de tes 30 ans, soudain, tu as eu une idée…

Un jour, sur internet, je suis tombée sur un tuto du genre « comment faire un chignon ». Je l’ai trouvé exécrable et très long.  Et finalement, j’ai trouvé ça drôle. Elle ne faisait pas exprès d’être drôle, mais moi, j’ai décidé de faire des tutos en faisait exprès de l’être. Ma première vidéo, c’était un tuto sur le maquillage. Les retours étaient suffisamment encourageants pour m’inciter à poursuivre l’aventure. Aujourd’hui j’en suis à plus de cinquante tutos.

Tuto "faire un tuto".

Improvises-tu ?anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

Oui, le plus souvent. J’ai un petit fil conducteur selon les tutos que je propose. J’ai besoin d’un côté réaliste, authentique, spontané et audacieux. Je ne voulais pas créer un personnage. Si tu écris, tu n’es plus toi. J’imagine que dans mes vidéos, tu dois reconnaître mes mimiques et ma manière de parler.

Effectivement, la Anne que l’on voit dans les tutos ressemble à la Anne que je connais. En plus caricaturale, peut-être.

Je me moque plus de moi dans les vidéos que dans la vie. Dans la vie, je me moque plus des autres. La Anne des tutos croit bien faire, mais elle loupe toujours ce qu’elle entreprend. J’aime bien le côté looseuse parce qu’intérieurement, c’est une manière de me dire que si je me moque de moi, les autres vont moins se moquer de moi.

Tuto "Morning routine".

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandorParfois tu dis des mots comme « bite ». C’est très masculin.

J’ai un côté bonhomme, c’est sûr. Et j’ai développé ce côté-là. Tu dis « bite », c’est malheureux, mais ça fait rire. Je suis quelqu’un d’assez cash et je maîtrise le français correctement, ce qui me permet d’être vulgaire de temps en temps.

Qu’en pense ta mère ?

Chaque vidéo est validée par elle. Je n’ai pas le droit à plus de trois gros mots par vidéo. Elle ne comprend pas toujours que l’humour a évolué, que les femmes ont changé et que nous nous sommes vraiment affranchies. On se permet des choses que l’on ne se permettait pas avant. Quand je sors des mots un peu vulgaires, ce n’est jamais gratuit. C’est dans un contexte. Je ne m’amuse pas à dire « enculé » pour dire « enculé ». Je n’ai pas le droit de faire tout ce que je veux, certes, mais je sais qu’elle a un bon sens critique. Le jugement de ma mère est primordial pour moi.

Moi, j’ai mis un peu de temps à relayer tes vidéos parce que je te connais depuis toute petite et je n’avais aucune objectivité sur ton travail. Je ne savais pas du tout quoi en penser.

Parce qu’on est proche. En tout cas, les conseils que tu m’as donnés au tout début m’ont beaucoup aidé. Tu m’as parlé de la longueur des vidéos, du dynamisme… ça m’a fait évoluer. Grâce à toi, je suis passée de vidéos de trois minutes à une minute trente, maximum. Il y a très peu de monde qui ose me dire que telle ou telle chose ne va pas. Si on me dit que c’est génial et point barre, c’est difficile de se remettre en question. J’attends les : « c’est bien mais… ». J’attends vraiment ces « mais ».

Tuto : "Recruteurs de donateurs".

Je trouve que tu es dans l’air du temps.anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

Je ne sais pas si c’est moi qui m’adapte ou si c’est naturel.

Vous n’êtes pas très nombreuses à faire ce genre de tutos.

Il y a Andy dans « Andy fait des vidéos », mais c’est très girly. Il y a aussi Natoo qui souvent joue à la looseuse. Mais celle dont je me sens la plus proche dans l’esprit, c’est Alison Wheeler. Je l’adore.

Comment comptes-tu évoluer aujourd’hui ?

Je n’ai pas envie d’abandonner les tutos. Je suis passée d’un tuto par semaine à un tuto tous les dix jours. Sinon, j'ai pas mal de projets web notamment la dernière série de Kev Adams Kick On et je continue mes castings. 

En ce moment, tu es dans des perspectives positives.

Disons que je cours moins derrière les projets. Les gens me font des propositions qui me correspondent. Le métier de comédienne m’intéresse, mais j’en suis encore à un stade où je me demande si je pourrais être à la hauteur dans de vrais rôles de compositions.

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandorJouer dans Workingirl, c’était jouissif pour toi.

C’est ma came, mon humour. Les nanas qui jouent et les auteurs de cette série sont extraordinaires. Je suis très fière d’avoir eu un rôle dans La grande évasion. C’est Sylvain Fusée, le réalisateur qui m’a proposé de participer, je n’en reviens toujours pas.

Comment est-il tombé sur toi ?

Tu sais, j’ai beaucoup fait ma com. Twitter a été mon révélateur. J’ai réussi à toucher beaucoup de monde. Un jour j’ai envoyé un tuto à Sylvain. Il ne m’a pas répondu, mais il avait regardé. Il a un petit cahier dans lequel il note les gens qu’il aime bien et dès qu’il a un projet, il regarde sa liste et il les appelle.

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

Pendant l'interview.

La télé et la radio t’intéresse aussi.

J’adorerais faire des chroniques humoristiques décalées. J’ai un besoin de liberté parce que je sais que mon humour repose sur ma spontanéité. Mon point fort est la répartie. Moi, je veux être un sniper, à l’instar du maître, Laurent Baffie.

Je trouve que ce qui fait ta force, c’est que tu es entière.

Je n’ai pas envie de me brader sous prétexte que je commence. J’ai déjà refusé des projets, parce qu’ils ne me correspondaient pas du tout. J’ai refusé une télé réalité, une web série et même un film porno. Pour cette dernière activité, ils ne me payaient pas assez cher (rires).

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

A l'agence, après l'interview...

Bonus : Ici, vous pouvez voir la petite Anne sur les genoux de Framboisier (ex-Musclés disparu récemment) en compagnie de Dorothée (et de moi au micro) lors d'une émission d'RFO Guyane qu'animait sa maman (non présente sur la photo) en avril 1992.

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

anne de valors,tutodanne,interview,sharefraiche,mandor

Les commentaires sont fermés.