Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jean-Michel Ribes et François Bernheim : interview pour le festival Touche française | Page d'accueil | Jean-Louis Murat : interview pour Babel »

23 octobre 2014

Forever Gentlemen 2 : interview de Roch Voisine, Claire Keim, Damien Fargues, Sinclair....

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Le principe de Forever Gentlemen est simple : des duos et trios font revivre les belles heures du Rat Pack et du Paris des années 50 et 60.

Devant le succès remporté par le premier volet de ce projet (triple disque de Platine), un deuxième opus a vu le jour ce lundi, Forever Gentlemen 2. Roch Voisine, Dany Brillant, Vincent Niclo, Corneille, Sofia Essaïdi, Bruce Johnson, Philippe Lellouche, Damien Sargue et Sinclair (qui réalise l’album) sont rejoints par les sublimes ladies Claire Keim, Camille Lou et Tal et par quelques nouveaux gentlemen comme Ben l’Oncle Soul, Philippe Lellouche, Antoine Duléry et Amir.16 chanteurs de charme actuels autour d’un "répertoire de légende". On y retrouve des classiques de Franck Sinatra, Nat King Cole, Charles Trenet, Henri Salvador, Sacha Distel ou encore Charles Aznavour.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandorLe 1er octobre dernier, quelques journalistes ont été conviés sur une péniche pour rencontrer certains des artistes ayant participé à ce deuxième Forever Gentlemen. L’idée était louable. Mais, personnellement, sans faire ma diva, j’ai trente ans d’interviews et j’ai passé l’âge de faire mon travail médiocrement. Je ne suis pas du tout amateur du procédé qui consiste à avoir quatre personnes devant un micro pendant dix minutes. Je ne suis pas un intervieweur qui se contente de poser une question à chaque personne et qui s’en va (ce qui, globalement, a été ce que j’ai fait ce jour-là). Il me faut du temps pour mettre en confiance la personne en face de moi et obtenir des propos « intéressants » susceptibles d’intéresser des lecteurs. J’imagine que les attaché(e)s de presse (au demeurant sympathiques et professionnels) ont dû se dépatouiller au mieux pour faire un maximum d’interviews en une après-midi. Ce n’est pas évident étant donné le peu de disponibilité de certains de ces artistes. Ce qui est certain, c’est que je ne participerai plus à ce genre de journée promo. Des petits jeunes qui débutent y trouveront leur compte. Pas moi.

Je vous propose ici, le résultat de mes 2 x10 minutes avec deux plateaux de quatre artistes.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandorInterview  1er plateau : Roch Voisine, Claire Keim, Damien Sargue et Sinclair.

Claire Keim, est-ce impressionnant d’entrée dans un projet existant avec une équipe déjà formée ?

Claire Keim : Ce qui est  impressionnant, c’est de s’attaquer à des chansons qui font partie de l’inconscient collectif des gens. On connait tous ces standards, même si on ne maîtrise pas bien les paroles, on sait les siffloter ou les chantonner sous la douche.Ca fait donc un peu peur. D’un autre côté, c’est tellement un plaisir et un rêve de rejoindre une telle aventure qu’on fonce tête baissée. J’avais trouvé le premier volet tellement classe et tous ces artistes élégants que j’avais très envie de les rejoindre et de partager des moments avec eux.

Sinclair, quelle est la difficulté principale quand on réalise un tel album ?

Sinclair : Le plus dur est de refaire ces chansons universelles sans les dénaturer, mais sans pour autant en faire des copies conformes. Pour y parvenir, je me suis fait plaisir et me suis entouré de personnes avec lesquelles j’aime travailler. Quand je réalise un disque, il faut que ça me plaise, que ça me fasse vibrer et qu’il se passe quelque chose d’émotionnel. J’ai eu un bon arrangeur et un bon ingénieur du son, du coup, le résultat a été à la hauteur de nos espérances. Autre gageure : que les artistes prennent du plaisir également. Ces versions-là ne sont pas à 100 kilomètres des versions originales, mais elles ont leurs particularités. Ce n’est pas évident, parce qu’on peut être très rapidement de l’autre côté de la barrière. Soit trop, soit pas assez. Il faut trouver le juste équilibre. Il ne faut être ni ringard, ni élitiste.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Roch Voisine, quand on interprète ce genre de chansons éternelles, chante-t-on forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandordifféremment ?

Roch Voisine : Ce qui est important dans n’importe quel projet où l’on interprète des reprises, c’est d’adopter le style du répertoire en question. Mais, attention, il faut éviter le mimétisme. Dans le cas de Forever Gentlemen, il faut apporter du swing supplémentaire dans sa façon de chanter. Pour bien réussir une reprise, il faut la personnaliser. Il faut se laisser aller et ne pas penser à ceux qui l’ont chanté avant, sinon, ça peut devenir stressant.

Sinclair : Avec toi, Roch, ça a été du pain béni. Tu soulèves ce problème, mais il ne te concerne pas car, lorsque tu te mets derrière un micro, on reconnait immédiatement ta voix. Ta façon de chanter reste du Roch Voisine, mais avec du swing supplémentaire. Il ne faut pas changer sa voix, il faut juste interpréter la musique différemment. Il ne faut pas se dire, « je vais la chanter comme Sinatra ».

Claire Keim : Ce qui est agréable dans ce projet, c’est d’évoquer une époque. Ils sont venus nous chercher aussi parce qu’ils voulaient qu’on apporte un peu de nos personnalités. On a pris du plaisir à rentrer dans les codes, tout en conservant une certaine fraicheur.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Premier clip tiré de Forever Gentlemen: LOVE, par Claire Keim, Roch Voisine et Corneille.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandorInterview : 2e plateau :

Bruce Johnson, Sofia Essaïdi, Amir et Camille Lou.

Sofia Essaïdi et Bruce Johnson, comment avez accueilli les deux nouveaux, à côté de vous, Amir et Camille Lou?

Sofia Essaïdi : On essaie d’accueillir les bras grands ouverts. Nous sommes ravis qu’ils viennent partager avec nous cette merveilleuse aventure. C’est plaisant de voir l’équipe s’agrandir.

Amir : Ah bon ? J’ai entendu qu’il y avait un before sur la péniche et ils ne nous ont pas laissé rentrer.

Sofia : Ce n’est pas vrai (rires).

Amir, ce doit être impressionnant, quand on débute sa carrière, de mettre les pieds dans ce genre de projet avec des artistes confirmés depuis des années, non ?

Amir : Parce que, justement, c’est un projet qui est fait par des gens qui ont de l’expérience et qui sont très talentueux, le fait d’intégrer leur équipe me permet de me sentir plus en sécurité. Je me sens bien entouré. J’espère juste que ma présence ne va pas nuire à cette recette qui a eu du succès. J’essaie d’être optimiste en me disant que ce deuxième disque pourra faire aussi bien que le premier et que je m’embarque dans une belle aventure.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Et vous, Camille Lou ?

Camille Lou : Ce que vient de dire Amir est tout à fait vrai. Je n’en reviens pas d’avoir été contacté pour participer à cet album. Je trouve cela génial et prends cela comme un grand privilège. Cette équipe et la musique nous donnent l’impression d’être dans un cocon, un espèce de gros câlin. Je suis très heureuse.

Sofia, vous, vous avez récidivé.Ca veut dire que la première expérience a été bonne ?

J’aime tout dans ce projet. C’est le style que j’aime, qui me touche et qui me parle. Le jazz, le blues, je trouve cela tellement élégant et raffiné. Chanter ce genre de chanson, c’est jouissif. Ce qui est génial, c’est que l’on joue le jeu à fond. On se maquille, on se coiffe, on s’habille comme à cette époque. Soudain, on est transporté des années en arrière. On a l’impression que Franck Sinatra va débarquer. C’est magique.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Bruce Johnson, vous êtes peut-être l'artiste le plus légitime dans cet exercice, non ?

J’adore cette musique depuis longtemps. J’ai eu la chance, dans les années 80, de travailler avec des musiciens qui ont eux-mêmes travaillé avec Glenn Miller ou Sammy Davies Junior. Le jazz est une musique que je côtoie depuis toujours.

C’est bien de faire un album de jazz de manière abordable, en tout cas.

Sofia Essaïdi : En France, le jazz est considéré comme une niche, et là, d’un coup, cette musique est ouverte au grand public. Moi, je suis folle amoureuse du jazz. J’en suis même fanatique. Je n’écoute que ça chez moi, dans ma voiture, partout, depuis tout le temps. D’ailleurs, le premier single que j’avais sorti, c’était une reprise de « Roxanne » du groupe Police en version jazzy. Vraiment, ma participation à ce projet est un cadeau du ciel.

Et vous Camille Lou, vous mettre à cette musique là, ça a été facile ?

Camille Lou : Il n’y a pas une façon de chanter pour un style de musique, on a sa façon de chanter. Il faut juste chanter et dire ce que l’on à dire.

Amir : Si je suis d’accord avec Camille, de mon côté,  je me laisse influencer par les arrangements des chansons. On entend l’esprit dans lequel elle a été refaite. Cela crée une atmosphère et, naturellement on s’adapte, et on devient plus jazzy.

Bruce Johnson : La chanson, c’est comme une maison qu’on ne connait pas. On nous jette dedans et il faut qu’on s’adapte avec les moyens que l’on a. Et ce qui est le plus important, c’est de respecter la maison.

forever gentlemen 2,interview,roch voisine,damien sargue,claire keim,sinclair,sofia essaïdi,camille lou,amir,bruce johnson,mandor

Les commentaires sont fermés.