Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Richard Gaitet : interview pour Découvrez Mykonos hors saison | Page d'accueil | Maladroit : interview pour Old & Poor »

24 septembre 2014

Bertrand Guillot : interview pour Sous les couvertures

bertrand guillot,sous les couvertures,interview,rue fromentin,mandor,openmag

bertrand guillot,sous les couvertures,interview,rue fromentin,mandor,openmagBertrand Guillot est une des plus intéressantes fines plumes des Lettres françaises actuelles. Outre le fait que je connais le jeune homme depuis quelques années, j’ai toujours été admiratif de son style. Écriture élégante, subtile, souvent drôle, Bertrand à l’art de faire mouche à chaque phrase... tout en délicatesse. Je suis heureux de l’avoir interviewé (le 20 août dernier) à l'occasion de ma première collaboration avec le journal OPENMAG. Je l’ai déjà mandorisé trois fois et c’est toujours un réel plaisir de passer du temps avec lui pour évoquer son amour de la littérature et son œuvre.

Bertrand Guillot écrit dans son nouveau livre Sous les couvertures : « Et si le grand livre, c’était celui devant lequel le lecteur se sent tout petit ? »

Et si le grand auteur actuel, c’était lui ?

4e de couverture:10516877_10152406695674125_1508214906165060912_n.jpg

Un samedi soir, une librairie de quartier. Comme toutes les nuits, sitôt le rideau tombé, les livres s’éveillent et se racontent leurs histoires… Mais ce soir, l’heure est grave : les nouveautés viennent d’arriver, et les romans du fond de la librairie n’ont plus que quelques jours pour trouver un lecteur! 

Pour sortir par la grande porte, il leur faudra s’unir et prendre la place des best-sellers solidement empilés près de la caisse. Autant dire qu’ils n’ont pratiquement aucune chance…

L'auteur :

Bertrand Guillot est l'auteur de quatre ouvrages : le roman Hors-jeu (Le dilettante, J'ai Lu),  B.a, ba (Editions rue fromentin), son livre-reportage sur l’illettrisme et Le métro est un sport collectif (Editions rue fromentin), recueil de chroniques consacrées au métro parisien. Avec Sous les couvertures, il s'attaque au conte pour en faire roman d'une rare originalité.

bertrand guillot,sous les couvertures,interview,rue fromentin,mandor,openmag

(Photo : Marie Planeille)

001.jpg

001g.jpg

001k.jpg

DSC09389.JPG

Pendant l'interview.

001l.jpg

DSC09387.JPG

Après l'interview, le 20 août 2014.

Commentaires

J'aime la façon dont vous suivez les auteurs (et les artistes en général), et j'ai toujours loué votre ton bienveillant sans jamais être complaisant... Mais avec ce jeune homme, là, qui a l'air sympathique, n'êtes-vous pas un peu dur ? En lisant votre introduction, il pourrait prendre la grosse tête, ou se laisser écraser par la pression. A moins qu'il ne se content de rougir, je ne sais pas, vous connaissez ces gens mieux que nous.
Bonne continuation, en tout cas !

Écrit par : florinette | 25 septembre 2014

(je tape l'incruste chez vous, excusez moi)
Coucou Florinette, T'inquiète pas pour Bertrand G. c'est un concentré de modestie et de gentillesse , il ne prendra pas la grosse tête. Lis ses précédents livres, tu craqueras.

Écrit par : keisha | 25 septembre 2014

Les commentaires sont fermés.