Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pierre Lapointe : interview pour PUNKT | Page d'accueil | Le Prix Georges Moustaki 2014 : les 7 finalistes dévoilés! »

11 janvier 2014

Spécial Les aventures du concierge masqué, l'exquise nouvelle saison 3

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Vingt nouvelles, soixante-et-un auteurs (dont je fais partie), un mystérieux concierge masqué et une bonne action. Tel est le programme des Aventures du concierge masqué, la troisième saison de l’Exquise Nouvelle (au profit de l’ A.P.C.H, Association des Pancréatites Chroniques Héréditaires).

Je m’étais déjà intéressé à la première saison et à la deuxième (là, particulièrement, parce qu’une partie des fonds est revenue à l’association que je soutiens, Les P’tits Courageux.)

J’ai réuni dans un café parisien cinq auteurs (je ne me compte pas) ayant participé à cet ouvrage collectif et le vrai concierge (pas masqué) qui a inspiré ces aventures… Merci à eux d’avoir joué le jeu (dans un joyeux bordel quand même !)

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyNote des eXquisMen (concepteurs des trois ouvrages):

Pour finir la trilogie de l’Exquise Nouvelle, il nous fallait boucler une boucle entamée il y a deux ans. Mais attention, pas du bouclage à la sauvette ! Pas une saison 3 mesquine du bout du clavier. Non, du feu d’artifice, de l’apothéose carminaburanesque à la Robert Hossein !

Quelle plus belle symbolique, dès lors, que de concevoir une ultime saison reprenant ce qui avait fait le succès des deux premières ? Petit retour en arrière : été 2011, la toute première Exquise Nouvelle réactualisait le principe du cadavre exquis à la sauce Facebook. Bilan : une nouvelle complètement déjantée écrite à quatre-vingts mains et une gigantesque poilade. Un an plus tard, saison 2, à la mode oulipienne cette fois-ci, façon Exercices de style du père Queneau : une même scène de départ imposée à tous les auteurs, et vogue la galère, chacun y va de son interprétation et de son univers. Pour la saison 3, c’est encore une autre histoire…

Le concept :

Un thème imposé aux soixante-et-un participants, en trois mots : Le Concierge Masqué ! Rien de plus. Ensuite, les participants se retrouvent répartis en seize trinômes, chaque membre écrivant successivement la tête, le corps et les pieds de la nouvelle. Un peu le principe des "Mix and Match", vous voyez ? Ces livres aux parties interchangeables.

Petit détail amusant : aucun auteur ne sait avec qui il a travaillé, ni ce qu’il est advenu de sa contribution. Silence radio complet des organisateurs. Comme depuis le début de l’exquise aventure, la philosophie ayant toujours été de mêler plumes confirmées avec duvets débutants, certains risquent de syncoper en découvrant de quel collègue ils ont pris la suite. Ou vice-versa.

La liste de tous les auteurs ayant participé à ce recueil.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Les forces en présence pour cette mandorisation exceptionnelle:

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyOdile Bouhier :Formée à La Fémis-Ensmis (École nationale Supérieure des métiers de l’image et du son), Odile Bouhier est scénariste et romancière. Elle travaille pour le cinéma, qui fait notamment appel à ses expertises de scenarii. Ses trois romans, publiés aux Éditions Presses de la Cité, revisitent et modernisent le polar historique, ce qui lui a valu une entrée remarquée dans le monde de la littérature noire : pour son trentième anniversaire, la célèbre collection « Grands Détectives » des éditions 10-18 a choisi de mettre en lumière l’univers de cette auteure prometteuse et, surtout, de ses personnages (le commissaire Victor Kolvair et le professeur Hugo Salacan, premiers experts initiateurs de la police scientifique à Lyon en 1920). Gérard Collard a attribué à sa trilogie le « Prix Griffe Noire meilleure série historique 2013 ». Elle écrit actuellement la quatrième enquête de ses héros et un long-métrage.les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Sigolène Vinson : Avocate pendant sept ans au barreau de Paris, Sigolène Vinson décide de démissionner pour se consacrer à l’écriture. Elle a publié un premier roman chez Plon, J’ai déserté le pays de l’enfance. Elle est également co-auteur avec Philippe Kleinmann de deux romans policiers au Masque : Double Hélice et Bistouri Blues. Elle est aujourd’hui chroniqueuse à Charlie Hebdo. (Mandorisée là).

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyRichard Contin : Concierge de son état et grand passionné de romans noirs, polars et autres thrillers. Il tient le blog Le concierge masqué (avec la participation des eXquisMen), dans lequel il interviewe des auteurs de polars et de thrillers. Il est le créateur du prix littéraire, Les Balais d’Or.

Mallock : Depuis toujours, Mallock écrit, peint, compose etles aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly photographie… Il fait partie des premiers photographes exposés au Grand Palais. C’est le point de départ d’une fructueuse carrière d’artiste freelance, DA et designer, rédacteur-concepteur et créateur de multiples textes et visuels contemporains, tant dans le domaine de la publicité que dans celui de l’art. En 2000, il expose à nouveau au Grand Palais dans le cadre du Salon de la figuration critique. Il reçoit le Prix stratégie du design, édite un CD et sort Les Visages de Dieu aux éditions du Seuil. Depuis, Mallock expose régulièrement son travail de peintre et de photographe. De 2009 à 2011, sortent deux thrillers et deux grands livres d’art : Moon, 200 derrières féminin (Éditions Blanche) puis Boob. En 2012, Mallock passe sous contrat avec Fleuve Noir et Pocket pour la sortie du Cimetière des Hirondelles et la réédition de ses thrillers dans des versions « Director’s cut ». En 2013, son personnage « le commissaire Amédée Mallock » devient international : Italie, UK, USA…

(Mandorisé là).

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyFrédéric Rapilly : Breton vivant à Paris. Né en 1968. A écrit deux thrillers, Le Chant des Âmes et Le Chant du Diable, de préférence la nuit, au bout du monde, tout en fumant un cigare ou un cigarillo et en écoutant de l’électro ou de la pop. En prépare un troisième baptisé Dragon Noir dont il ne connaît pas encore l’histoire (mais c’est mieux pour le lecteur), et cogite sur un quatrième qui se passerait sur l’Ile de Pâques. Pratique le surf avec assiduité sinon avec talent. Ancien grand reporter, ancien DJ (a participé activement aux premières rave-parties), et même ancien juriste (spécialiste de Droit Communautaire). Actuellement rédacteur en chef adjoint d’un grand hebdomadaire télé avec un 7 dans son titre. Parle très mal le chinois, réapprend chaque année l’indonésien, et le thaïlandais avec la même méthode Assimil, et se fait régulièrement taper dessus en pratiquant un art martial baptisé le wing chun. A très bien connu Bono de U2 et les 2Be3.les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Frédéric Mars : À 40 ans et plusieurs poussières, Frédéric Mars a déjà publié plus d’une quarantaine de livres dans divers genres, dont six romans. Le dernier en date, Non Stop, est un thriller composé à la manière de la série 24 heures chrono. Certains ont été traduits dans plusieurs langues, notamment Le Livre du mal (Le Sang du Christ), un thriller historique dans la veine du Da Vinci Code. La plupart de ses ouvrages ont été repris au format poche aux éditions J’ai lu.

(Mandorisé là).

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyInterview :

Selon vous, dans cet exercice de style, qu’est ce qui est le plus difficile. De commencer, d’être au milieu ou de terminer l’histoire ?

Sigolène Vinson : Je trouve qu’être à la fin, c’est compliqué. Il ne faut trahir ni le style, ni l’idée de la personne qui a commencé.

Frédéric Mars : Moi, je pense exactement le contraire. J’étais à la fin aussi et ce qui m’a amusé, c’était de trahir, de prendre le contre-pied en tout cas. Tu as le choix d’être raccord ou de ne pas l’être.

Sigolène Vinson : J’ai tenté d’être raccord et j’ai eu peur de décevoir. Le texte est parti gore, j’ai continué très « sale ».

Frédéric Rapilly : Je n’avais jamais écrit de nouvelle, donc c’était nouveau pour moi. Au départ, j’ai voulu respecter, mais j’ai fini par tourner en rond pas mal de temps et à la fin, je me suis dit : « mais je l’emmerde, le premier qui a commencé ! ». Le deuxième pareil… et je me suis même dit que j’allais les baiser à la fin.

Frédéric Mars : Je suis d’accord. Il y a un peu une rébellion parce que tu sens que les précédents t’ont piégé le truc à mort. L’exercice est de savoir se dépatouiller avec le bordel des autres.

Frédéric Rapilly : Il y a aussi les histoires d’univers. Comme tout le monde, je ne savais pas qui avait écrit le début, mais je percevais bien quelqu’un qui connaissait bien le monde du polar. Moi, je ne suis pas dans le polar, mais plutôt dans le thriller. Il y avait un vocabulaire un peu Lino Ventura, Les tontons flingueurs et ce n’était pas du tout mon truc. Je me suis dit que j’allais flinguer tout ça.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

On essaie de s’adapter à l’histoire, mais est-ce qu’il faut s’adapter au style des précédents pour une meilleure cohérence ?

Odile Bouhier : Le style des deux d’avant m’a nourri. (Note de Mandor : j’étais le milieu et Odile à terminé la nouvelle). Il faut que cela soit un peu uniforme quand même.

Frédéric Rapilly : J’avais plus l’idée d’un problème de maths. Le nombre de cadavres à compter, comment trouver la solution, tout ça… J’avais l’impression d’être en Terminale et de faire un devoir. En fait, j’avais senti la jubilation du premier et sa jouissance d’avoir installé un univers.

Sigolène Vinson : Oui, voilà ! La jouissance des premiers à foutre dans la merde les suivants.

Mallock : (Ironique) Le but c’est d’emmerder les précédents. Pour être honnête, quand David Boidin m’a demandé de participer au projet, j’ai refusé plusieurs fois en invoquant un manque de temps. J’étais en train de terminer deux livres. Comme il a beaucoup insisté et que je l’aime bien, j’ai fini par accepter, mais je lui ai demandé de me mettre en premier, afin que je n’ai pas trop à réfléchir sur comment j’allais m’en sortir... j’ai préféré être celui qui emmerde les autres. J’ai conçu une histoire impossible à résoudre et carrément minée. Si j’avais été le deuxième ou le troisième, j’aurais eu l’intention de bien suivre le fil de l’histoire, sans trahir, moi monsieur Mars (rires).

Frédéric Mars : Espèce de tyran !

Odile Bouhier : Oui, le mot est lâché.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Moi, j’étais au milieu. Je ne me demandais bien ce que la troisième personne allait inventer parce que même moi, je ne savais pas du tout comment l’histoire allait pouvoir se terminer…

Frédéric Rapilly : J’en ai parlé autour de moi et à mes proches. Je leur ai montré ce qu’à écrit le « salaud » avant moi et raconté ce qui devrait se passer dans la logique. Mais c’est chiant d’être logique. Pendant un mois, je n’arrivais pas à écrire. Lors d’un week-end chez mes beaux parents, je me suis enfermé et j’ai décidé d’intégrer mon univers à moi. J’ai balancé des escort boys, la Thaïlande… ça n’a rien à voir, mais du coup, je me suis senti plus à l’aise et c’est devenu rigolo.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyVous tous, vous avez écrit des romans. Avez-vous eu une crainte de ne pas être à la hauteur ?

Frédéric Mars : Quand on termine, la sensation est là qu’on ne maîtrise rien.  D’où l’envie de reprendre un peu le pouvoir sur les parties des deux autres. Cela provoque des ruptures stylistiques dans le texte, mais c’est aussi cela qui est drôle.

Frédéric Rapilly : Sur le site, j’avais déjà lu quelques nouvelles sans savoir que j’allais faire partie du recueil. Je les lisais par petits bouts, parfois je ne comprenais rien, mais ça me faisait marrer.

Odile Bouhier : J’ai accepté de participer à ce projet avec l’envie de m’amuser et j’ai trouvé l’exercice intéressant.

Mallock : Dès que l’on m’a répondu que j’étais en premier, le lendemain matin, j’ai commencé à écrire, à midi, j’ai envoyé le résultat. Vraiment, ça m’a beaucoup amusé de savoir que d’autres allaient devoir se débrouiller avec mes délires.

Frédéric Mars : C’est marrant ce que tu dis, parce que je pense qu’on a tous écrit dans l’urgence. Je ne pense pas  qu’un de nous ici présents a écrit sa partie pendant des jours et des jours. Du coup, ça donne beaucoup d’énergie aux textes, je trouve. Il y a un côté super spontané qui donne beaucoup de fraîcheur à ce projet littéraire.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Est-ce qu’il y a un aspect compétitif quand on participe à ce genre de projet littéraire. Veut-on être meilleur que les autres ?

Frédéric Mars : Non. Il y a un côté « cour de récré ». On se dit qu’on va se lâcher et on écrit un peu comme ça vient. C’est agréable.

Odile Bouhier : C’est agréable, mais moi, j’ai quand même eu peur de flinguer les textes des deux précédents.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapillyFrédéric Rapilly : J’étais content de tenter l’expérience. Et puis surtout, il y a avait quelque chose de symbolique. Je me suis dit que j’étais accepté dans la famille du polar. 

Odile Bouhier : Moi aussi, ça m'a honorée. Mais vraiment.

Sigolène Vinson : Moi, pareil, je n’ai jamais écrit de polar seule, mais à deux mains…

Frédéric Rapilly : Ce qu’il y a de marrant, c’est de voir qu’il y avait des auteurs de polars, des auteurs pas spécialisés dans ce genre, des non-auteurs.

Frédéric Mars : Du coup, c’est bien parce qu’il n’y a pas le côté clan. C’est un livre qui s’ouvre à la diversité.

Frédéric Rapilly : Ça ne fait pas longtemps que j’écris, mais du coup, j’ai l’impression que le milieu du polar et du thriller est assez accueillant.

Frédéric Mars : Euh… les vieilles familles de polar ne sont pas si accueillantes que cela.

Saviez-vous, tous autour de cette table, que le concierge masqué est inspiré d’un vrai concierge ? Richard Courtin est avec nous. les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Richard Courtin : Je suis gardien d’immeuble, pas loin d’ici et je tiens le blog Le concierge masqué. David Boidin, des eXquisMen m’a demandé si je connaissais une association à qui pourrait revenir les droits du livre. Je lui ai dit l’APCH (l’association des Pancréatites Chroniques Héréditaires). Cette maladie, que j’ai, concerne le pancréas. C’est un gène qui est déficient et qui touche les enfants principalement. Nous ne devons qu’être deux trois adultes à l’avoir, dont mon père et moi. Pas de chance !

Frédéric Mars : Ça se résorbe ?

Richard Courtin : Non, le pancréas fatigue et à 18 ans, les gens touchés deviennent diabétiques parce que le pancréas ne fonctionne plus. Mais entre temps, tu fais des crises de pancréatite à répétition. Pour l’instant, il y a aucun remède. Il n’y a que la morphine pour atténuer la souffrance.

Frédéric Mars : Si je comprends bien, vous n’êtes pas assez nombreux pour intéresser la recherche.

Richard Courtin : c’est tout à fait ça. En ce moment, il y a un grand professeur, le professeur Lévy, qui fait des recherches sur des vitamines. On a découvert que certaines vitamines pouvaient empêcher certaines crises. On garde l’espoir…

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Merci à Armelle Malavallon-Carlier qui a su bien motiver ses troupes. Nous les auteurs. En ce qui me concerne, on ne peut pas dire que je me sois distingué par ma rapidité pour rendre ma copie… j’ai été impressionné par son calme olympien. Merci aux trois autres eXquisMen, Maxime Gillio, David Boidin et Benjamin Berdeaux (voir photo ci-dessous, au salon du livre de Paris en mars 2012). Ils réalisent un travail qui force le respect.

les aventures du concierge masqué,richard contin,sigolène vinson,odile bouhier,mallock,frédéric rapilly

Commentaires

Cette interview d'eXquis ne pouvait qu'être un régal ! Bravo les auteurs !

Écrit par : Fontana | 12 janvier 2014

une fine équipe pour un exercice toujours difficile :)

Écrit par : Lunaba | 12 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.