Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pic d'or 2013 : Bilan (1)... la finale en vidéo | Page d'accueil | Ingrid Desjours : interview pour Sa vie dans les yeux d'une poupée »

13 juin 2013

Anoki : interview pour l'EP Allumeur d'étoiles

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

Anoki est un artiste que j’ai découvert un peu au hasard. A l’écoute de ses titres, j’ai décelé en lui un auteur compositeur-interprète intéressant avec, certes, une marge de progression (comme beaucoup), mais il a indéniablement quelque chose de différent. Un truc en plus. Je sens qu’il peut aller loin s’il persiste et qu’il ne lâche pas ce combat difficile. Car pour réussir quand on est un jeune chanteur, c’est une lapalissade que de dire qu’il faut s’accrocher/lutter/croire en soi.

Le 25 avril dernier, Anoki a quitté sa ville vendéenne pour venir me voir à l’agence… j’ai rencontré un jeune homme sensible, sympathique… et qui sait où il veut aller.

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandorSa biographie (selon Akamusic) :

Anoki est « L’Allumeur d’étoiles ».

L'univers d'Anoki est fait de ballades folks et de chansons françaises poétiques. Inspiré par Barbara, Brel, Ferré ou Aznavour et empreint de mélodies douces et accrocheuses, il possède de nombreux arguments pour nous faire rêver avec des textes remplis d’espoir quel que soit le sujet traité.

Sa musique et ses textes s’inspirent profondément de la vie. D’un tout petit détail jusqu'aux sentiments que chacun de nous peut ressentir à un moment ou à un autre, son approche est profondément attachée à l’humain et à sa condition. Nourri d’une somme infinie de styles (musique celtique, folklore français ou folk US, chansons françaises d’hier et d’aujourd’hui, rock, blues, musiques ethniques ou éthériques…), la musique d’Anoki est variée et originale, une musique qui nous fait nous rapprocher les uns des autres pour mieux y revenir.

Le rêve comme prélude au bonheur… …Rêve qui nous invite au voyage.

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandorInterview :

Je n’ai pas trouvé grand-chose de personnel sur toi sur Internet quand j’ai fait mes recherches sur ton cas.

Je suis quelqu’un de très secret et je divulgue les informations au compte-goutte. D’abord, je parle très peu de moi et de ma vie privée. Et je ne raconte que ce qui est concret. Je ne m’avance jamais dans les projets, les choses qui ne sont pas signées. Ce métier n’est pas très sûr, alors je me tais quand les certitudes ne sont pas là. Il faut garder la tête dans les étoiles, mais les pieds sur terre.

Bon, mais moi, je veux en savoir plus sur toi. Tu as des parents militants et mélomanes.

Mes parents étaient agriculteurs. Ils étaient très modestes, mais m’ont ouvert très tôt l’esprit à la culture. Ils m’ont fait lire beaucoup de romans, ils m’emmenaient toujours dans les concerts, et des concerts souvent de choses engagées. Sans être étiquetés politiquement, on ne peut pas dire qu’ils sont de droite, mais en tout cas, j’ai été élevé dans l’engagement.

Tes chansons ne reflètent pas ça.

Pas dans l’EP, mais dans d’autres chansons qui figureront sur l’album, un peu quand même. Raisonnablement, de toute manière.

Clip de "La chute".

Tu écris beaucoup et pas que des chansons.

J’ai écrit deux pièces de théâtre en Alexandrin, mais avec une histoire moderne et deux romans. C’est mon jardin secret.

Tu ne veux pas tenter de les faire publier ?

Non, c’est pour moi.

Je ne comprends pas que l’on écrive des romans ou des pièces et qu’on veuille les garder uniquement pour soi.

Pour le moment, je ne dis pas que je ne les proposerai pas dans quelques mois. Même mes chansons, ça fait 10 ans qu’elles sont écrites. Elles sont évidemment retravaillées, mais la base est là depuis une dizaine d’années. Il faut que mon travail d’écriture murisse longtemps. Un jour je me suis dit que pour mes chansons, c’était le moment d’agir.

D’où ton pseudo, Anoki.

Oui, en amérindien, ça veut dire « celui qui agit », dans le sens « qui agit sur sa vie ».

Tu a des origines amérindiennes ?

Non, je suis attiré par sa culture. J’aime beaucoup les valeurs dégagées par ce peuple. Des valeurs non matérialistes. Ils n’ont pas le sens de la propriété privée. Pour eux, tout ce qui est naturel ne leur appartient pas. Intellectuellement, je me sens assez proche de cette philosophie, tout en gardant mon côté matérialiste.

Clip (studio) de "L'allumeur d'étoiles".

Tu as aussi fait du théâtre.

Oui, ça m’a d’ailleurs beaucoup apporté.  J’ai suivi des cours d’un professeur qui a exercé aux cours Florent et Simon dans les années 70. On ne peut pas faire un travail sur scène, sans être un peu comédien. A moins d’être chanteur à voix et là, c’est la technique vocale qui va l’emporter. Moi, je suis loin de ça.

Tu as suivi des cours à la Music Academy International de Nancy.

C’est une grande école formatrice de musicien professionnel. La plupart des professeurs qui officient dans cette école jouent pour les grosses pointures françaises, voire certaines, internationales.

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

Aujourd’hui, tu concrétises tes années de "musique" et d’"écriture" en sortant un EP. Tu es passé par le label belge Akamusic pour ça. C’est un site participatif en fait.

J’ai presque 250 producteurs qui ont investi 35 000 euros. C’est flatteur d’avoir eu autant de soutien. Ca encourage et surtout, on n’a pas du tout envie de décevoir tous ces gens qui ont eu confiance en moi. C’est le grand public qui met de l’argent, ce ne sont pas des professionnels. Je trouve cela très positif.

J’imagine que ça te donne de la responsabilité par rapport aux « investisseurs ».

Ils se sont engagés et je me dois donc de donner le maximum de moi-même pour pouvoir réussir. Il est vrai qu’il faut être patient. Tout ceci demande du temps, du travail sans arrêt. Mais le jeu en vaut la chandelle.

Clip (studio) de "Nos vieux".

Tu as un travail « rémunérateur » lié à la musique.

Je suis professeur de guitare indépendant, en effet. C’est ça qui me permet de manger, de vivre un petit peu.

Il y a de nombreuses radios qui diffusent tes chansons.

Près de 70 en Belgique et en France. Et le 14 juin, je vais avoir une première nationale sur le réseau RCF. Dans le 11h-13h, je vais faire un mini concert de 7 ou 8 morceaux pour 60 stations.

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

Tu exerces en tant que guitariste depuis 10 ans. Ça doit faire bizarre d’être considéré comme un débutant.

Mais, le projet en lui-même a démarré il y a à peine un an. Il y a eu un an de préparation avant. Ça fait donc deux ans.

Il est indiqué dans ta bio que tu t’es inspiré de la belle chanson française, genre Barbara, Brel, Aznavour.

C’est ma culture. Surtout les textes de Brel. J’ai longtemps admiré sa manière de vivre les mots. L’interprétation, c’est porter le texte en exprimant des émotions.

Quand on aime ces artistes-là, ça doit mettre un peu de pressions quant à l’écriture des textes.

Je ne me mets aucune pression. Ils ont du génie et moi je ne suis que moi, à ma petite échelle. Je n’ai pas dit que je voulais les imiter ou que j’avais leur talent. Juste, je veux faire un travail honorable en me servant des bases de ma culture musicale.

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

Tu trouves les sujets de tes chansons facilement ?

Oui. « Nos vieux » par exemple, l’inspiration m’est venue après avoir vu deux vieux qui se promenaient, au bord de la mer. J’écris d’une traite quand j’ai l’idée. Pour les mélodies, c’est la même chose. Elles peuvent me venir la nuit. Je me lève et enregistre en chantant la mélodie que j’ai en tête. Ensuite, je mets les accords dessus.

Tes textes sont très personnels, mais beaucoup peuvent s’y retrouver.

Dans cet EP, il y a quand même 3 chansons d’amour. Il y en a une éthérique, une très personnelle et une plus universelle.

Tu as l’impression d’être impudique parfois.

Sur scène, il faut que je le sois, mais sinon, je suis au contraire très pudique.

Tu en as où dans la conception de ton premier album ?

Tout est presque composé. Il faut que l’on arrange les chansons avec mes trois musiciens. Ce disque est pré-produit, mais il n’est pas encore produit. Pour cela, il faut des fonds où une signature dans un label… en fait, je cherche des fonds pour monter mon propre label et financer cet album. (Voir son site où tout est expliqué).

anoki,l'allumeur d'étoiles,interview,mandor

Commentaires

Bonjour,
Anoki est un excellent guitariste, je l'ai vu reprendre "Always with me, always with you" de Satriani, une très grande performance, peu de guitaristes ont un tel niveau!

Écrit par : Christian | 17 juin 2013

Les commentaires sont fermés.