Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Grégoire Delacourt : interview pour La première chose qu'on regarde | Page d'accueil | Matthias Vincenot : interview pour "Les années aperçues" et bien plus... »

27 mai 2013

CD'Aujourd'hui : Anne Sylvestre pour "Juste une femme"

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interviewCette femme est une légende de la chanson française. Elle a un public fort nombreux et est très respectée. Une quantité considérable d'artistes aimant le bel ouvrage la vénère. Il faut dire que depuis 1957, sur des mélodies intemporelles, Anne Sylvestre s’est engagée dans un parcous sans fausse notes, ponctué de textes engagés: Mon mari est parti (pendant la guerre d'Algérie), Non, tu n'as pas de nom (deux ans avant la loi Veil), Gay, marions-nous (en 2007).

Son 22e album, Juste une femme, est dans cette même veine délicate et féministe, mais aussi souriante et enlevée. Entre dentelles et acier, la mère des Fabulettes ne désarme jamais. Composé de dix morceaux, ce bijou parle d'amour, de liberté, et bien sûr, constante chez Anne Sylvestre, du droit des femmes au respect, à la dignité et à la liberté.

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

Le 14 mai j’ai rencontré ce monument pour CD’Aujourd’hui (diffusé le jeudi 23 mai).

Pour voir l’émission, c’est ici !

Quelques photos de l’interview…

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

Lors de l'enregistrement de la chanson...

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

Après l'interview...

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

cd'aujourd'hui,anne sylvestre,juste une femme,interview

Les commentaires sont fermés.