Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Henri Loevenbruck: interview pour L'Apothicaire | Page d'accueil | CD'aujourd'hui: Dave pour Blue-Eyed Soul »

04 janvier 2012

Mickaël Miro: interview filmée de la nouvelle étoile de la variété française

mickaël miro, juste comme ça, interview, musiquemag

La chanson "L'Horloge Tourne" a été élue la semaine dernière "Chanson de l’année 2011" sur TF1. Bon, je sais, ce n’est pas un gage probant de qualité absolu. Mais, l'ascension fulgurante de Mickaël Miro ne s’arrête pas là. Ce jeune auteur-compositeur, actuellement en tournée, est également nommé aux prochains NRJ Music Awards dans la catégorie Révélation Francophone de l'année. Il est actuellement en tournée et sera en concert à l'Olympia le 12 mai 2012. Pas mal pour un garçon qui était encore complètement inconnu il y a un an.

Dans son premier album, Juste comme ça, Mickaël Miro raconte en musique ses histoires, ses rencontres, son besoin d'aimer et d'être aimé. En quelques mois, il est déjà Disque de Platine avec plus de 100 000 exemplaires vendus. Cette nouvelle étoile de la variété française est passée nous voir à MusiqueMag le 15 décembre dernier pour évoquer ce début de carrière impressionnant.

 
Voici quelques photos prises lors de l'entretien...

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

Pour finir, une photo que je trouve assez symbolique.

Mickaël Miro me fait penser au Goldman du début de carrière mais avec un répertoire à la Fiori d'aujourd'hui...

mickaël miro,juste comme ça,interview,musiquemag

Mon avis très sincère: ses textes manquent d'épaisseur. Mais vraiment.

J'aime la variété, mais là, les propos, c'est un peu peu. Comme il le dit dans l'interview, Mickaël Miro pense qu'une chanson, "ce n'est pas grave". Il préfère écrire des chansons, "juste comme ça" (titre de son album). (Au passage, Goldman, lui, ajoute de la profondeur à ses chansons, comme ça, mine de rien).

Il a raison de faire comme il le sent, évidemment. Mais je trouve ça dommage. L'homme est sympathique, plutôt charismatique et il chante très bien (j'aime beaucoup sa voix). Il a l'art des refrains entêtants et des jolies mélodies.
Il peut durer.
Longtemps.
Mais je pense qu'il faudrait qu'il ne se contente plus d'interpréter ses petites bluettes. J'écris cela de la manière la moins péremptoire possible, parce que j'ai du respect pour cet artiste qui bosse comme un acharné depuis plus de 10 ans pour arriver là où il est en train d'arriver...
Il mérite tout simplement mieux.
Du vrai sens.

Commentaires

Salut Mandor !

D'abord tous mes vœux. Pour toi et ta famille.

Ensuite pour dire que je suis d'accord avec le manque d'épaisseur que tu évoques. Mais ce garçon n'est pas le seul.
Si l'on se penche sur la chanson française populaire des années 70/80, et qu'on évacue Claude François (quoi que, j'y reviendrais) et toute la merde post-yéyé-disco (Sheila, par exemple), on entend clairement des textes forts et disons, puisque c'était notre prime jeunesse, "qui parfois foutaient les boules" quand t'étais môme.
A l'époque, cela ne lésinait pas sur les états d'âme et les failles métaphysiques ("Le chanteur", "La groupie du pianiste", pour ne citer que ces deux-là - pas certain que cela serait diffusé aussi massivement, de nos jours) ; ça faisait pas trop dans la bluette.

Quand Goldman est arrivé, un petit glissement s'est opéré vers un descriptif-fictif sans trop d'abîmes personnels. Les gentils sans faille ont ensuite tout envahi, petit à petit. Jusqu'à M le gentil, caricatural (bien que l'on trouve sur son 1er album quelques parts d'ombre). D'où quelques réserves personnelles sur JJG (bien que j'ai eu quelques albums, et que je l'ai vu en concert dans les années 80).

Claude François, pour conclure, était visiblement un tel psycho que cela s'entendait et se voyait un peu.

Qu'est-devenue la part d'ombre, cher Mandor ? That is the question. Et même dans le rock français elle aura disparu, petit à petit.

Voilà pourquoi je n'écoute rien de français, globalement. Resterait Souchon, en gros.

.

Écrit par : Cedric | 05 janvier 2012

Salut Mickael!
Je m'appelles Leila j'ai 36 ans, et j'aime beaucoup juste comme ça ton premier album.
J'attend d'avoir le second intitulé la vie simplement pour pouvoir comparer avec le premier .
je voulais également te féliciter pour ta superbe prestation dans Fort Boyard en août dernier,
et te dire que je suis très très fière de toi. J'ai été à l'OLYMPIA pour t'applaudire en mai dernier, et je retournerait te revoir à LA CIGALE, en mai prochain .J'aimerais aussi avoir la chance de te rencontrer en privé, après le concert si possible car j'adore vraiment tout ce que tu fais, et j'aimerai bien recevoir une photo dédicacée de toi. Je te donne mon numéro de téléphone portable si tu veux m'appeler, surtout n'hésite pas, tu as le droit : 0750494870.
je te souhaite une très très heureuse et bonne année 2013, et te dire que moi aussi je fais du chant avec un prof, qui m'a déjà fais chanter ma scandaleuse et juste comme ça. gros bisous à toi et à toute ta famille et encore une fois, BONNE ANNEE 2013! écris moi vite please! tchao maintenant: Leila.

Écrit par : fievet leila | 07 janvier 2013

Les commentaires sont fermés.