Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Merwan Rim: session acoustique de "Vous" et interview | Page d'accueil | Christophe Willem: interview pour Prismophonic »

10 novembre 2011

Frank Michael: interviews pour "Romantique"

1718260833.jpg

0825646640522.jpgAllez-y, vous pouvez rire ! Mandor, il parle de Frank Michael aujourd’hui sur son blog.

Non, parce que j’ai l’habitude, vous savez, d’entendre des railleries quand ce nom est évoqué dans une conversation. « Le chanteur pour vieux » « des bluettes »,  « des chansons à l’eau de rose »…

Euh… dites-moi… êtes-vous une femme cinquantenaire/sexagénaire ou plus ?

Non, alors quoi ?

Ne faut-il pas qu’il y ait un artiste qui enchante cette catégorie-là de personne ?

De tout temps, les critiques acerbes et définitifs sur un genre musical ou sur un type d’artiste m’ont toujours beaucoup énervé/exaspéré.

Les ayatollahs du bon goût, je les méprise totalement.

Frank Michael, je n’aime pas sa production discographique, mais peu importe, il ne s’adresse pas à quelqu’un comme moi, de ma génération, de ma culture, de mon âge. Je suis de la génération Balavoine, Goldman, Cabrel, Souchon, Sheller, Simon, Jonasz  ça ne m’empêche pas d’apprécier, d’écouter, en tout cas de respecter beaucoup d’autres artistes et de ne pas me complaire dans mes propres goûts.

Je suis ouvert.  Ce n’est pas le cas de tout le monde.

f.jpgSi Frank Michael fait rêver un certain public, moi j’applaudis des deux mains. Pour CD’Aujourd’hui, j’ai pu juger par moi-même ce qu’il se passe lors d’un concert de cet artiste. Je suis allé à Dole le 8 octobre dernier pour l’interviewer et assister à son spectacle. Près de 2000 personnes. La folie. Les femmes, limite en transe, qui crient, pleurent, reprennent en chœur l’intégralité de ses chansons, lui offrent des cadeaux par centaines, bref, lui témoignent leur amour indéfectible.

Moi, je regardais ça fortement impressionné. J’ai pourtant vu bon nombre de concerts dans ma vie…

Certaines admiratrices n'hésitent pas à parcourir des centaines de kilomètres pour venir témoigner à leur idole un soutien inconditionnel. Elles succombent à ses mélodies d'amour et à sa simplicité.

Car il faut le savoir, Frank Michael est un homme profondément simple et particulièrement gentil. Un peu timide, même. Dans les coulisses de La Commanderie, je garde l’image d’un homme prévenant, se souciant toutes les 10 minutes de vous, vous posant des questions sur votre vie perso… et surtout ne parlant jamais de lui. C'est rare. Très.

En interview, on sent qu’il n’aime pas parler de lui. Il est un peu maladroit, mais simple, tellement simple qu’il en est touchant.

(Et, soit-dit en passant, l'album Romantique, cette semaine est à la 6e place du top IFOP, la meilleure entrée au Top de sa carrière.)

Pour voir le CD’Aujourd’hui (diffusé le 3 novembre dernier) qui lui est consacré, cliquez ici!

Et dans  Le magazine des loisirs culturels des magasins Auchan qui vient de sortir (daté du mois de novembre 2011), je lui ai consacré une double page.

Je n’achèterai jamais ses disques, ne l’écouterai même jamais sans raison professionnelle, mais je le respecterai toujours, c’est une certitude. L'humilité non feinte et l'amour vrai d'un artiste pour son public sont devenus rares dans ce métier.

Scan10026.JPG

Scan10028.JPG

Scan10029.JPG

Scan10030.JPG

Scan10031.JPG

Scan10034.JPG

Les commentaires sont fermés.