Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Toma: interview pour Les bâtisseurs de France (et un peu plus!) | Page d'accueil | Véronique Biefnot : interview pour "Comme des larmes sous la pluie" »

28 juin 2011

Elisa Tovati: interview pour la sortie de "Le syndrome de Peter Pan"

60555_160420703984368_140830849276687_477867_2282722_n.jpg

62144_159076024118836_140830849276687_469903_7703162_n.jpgÉlisa Tovati, nous l’avons découvert au cinéma notamment dans La Vérité si je mens 2. Je l’avais vu aussi au théâtre dans Open Bed. Et puis, il y a eu ses deux albums sortis en 2002 et 2006. Succès honorable. La voici qui revient avec Le syndrome de Peter Pan. Je suis ravi de la sortie de cet album parce que la majorité des chansons sont écrites par l’excellent Bertrand Soulier (mandorisé ici et présent un peu là). Elle les chante sur des musiques de Kerredine Soltani et Tryss (les deux musiciens « responsables » du tube de l’été dernier, Je veux de Zaz).

On entend ici et là des violons tziganes, un accordéon des Balkans, une mandoline ou encore un bouzouki… vous l’avez compris, ses origines (père français d'origine marocaine et mère d'origine russe polonaise) ressortent de manière plus flagrante qu’à l'accoutumée. A 34 ans, Elisa Tovati jette un regard candide, mélancolique et amusé sur ces années qui passent. De la joie, de l’amour, de la bonne humeur et pas mal d’espièglerie, c’est ce que cette demoiselle nous offre dans ce joli disque. Elisa Tovati est venue dans les locaux de MusiqueMag pour livrer quelques confidences (parfois même, vraiment personnelles).

Le 31 mai 2011, après l'interview...

elisa tovati,interview,le syndrome de peter pan

253716_10150205936173674_538708673_7064774_189883_n.jpg

Commentaires

J'adore Elisa Tovati et suis mort de jalousie ! Quelle chance vous avez eu de pouvoir l'interviewer... Elle est géniale et très naturelle.

Écrit par : marbre | 26 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.