Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Salon du livre de Paris 2011: bilan sur le stand Laura Mare | Page d'accueil | Dominique Maisons: chronique et interview pour Le psychopompe »

05 avril 2011

Lilou : interview pour Dans le secret de radio Freedom

lilou.jpg

C’est mon confrère d’RTL2, Pascal Langlois, qui récemment m’a fait part de la sortie du livre d’une dénommée Lilou, la star de la radio nº 1 de l’île de la Réunion, Radio Freedom. Il me précise qu’elle est bientôt de passage en métropole. Je ne connaissais pas la jeune femme. J’interroge mon ami Google. Ce que je découvre m’incite à m’intéresser de plus près à elle. Elle est décrite comme quelqu’un de particulièrement humain et professionnel. Que Lilou sorte un livre sur les coulisses de sa vie radiophonique en même temps que je sors mon livre sur les coulisses de mes rencontres, j’ai senti que la rencontre pouvait être intéressante.

Je lui ai donné rendez-vous dans un restaurant parisien, le 2 mars dernier. Sympathie immédiate pour cette personne sensible, généreuse et bienveillante.

Allez, on commence par la présentation du livre…

lilou1.jpgRésumé

Fondée en 1981, Radio Free Dom est la première radio de l'île de la Réunion et fonctionne en partenariat avec Europe 1. L'animatrice vedette, Lilou, revient sur son expérience de libre antenne. Dans son émission quotidienne, les auditeurs interviennent librement en direct et sans filtrage.

4e de couverture :

Free Dom n'est pas la radio des stars. C'est la radio du peuple. De la vraie vie. La Réunion est une mosaïque d'ethnies, de religions, de coutumes, de communautés. Ce département d'outre-mer est une sorte de continent en miniature, un joyau au milieu de l'océan Indien, à des milliers de kilomètres de la métropole. C'est une terre volcanique, étrange, magique et attachante. Radio Free Dom est la voix singulière de cette île singulière. Tous les accents, toutes les langues, tous les souffles, toutes les sensibilités y résonnent.

Un animateur de radio est un acteur sans visage, sans décor, sans artifice. Pendant des années, je n'ai pas voulu montrer mon visage. Aujourd'hui, en publiant ce livre, je me jette à l'eau. Me voici dans ma vérité, celle d'une animatrice attachée à Free Dom, la radio d'une île envoûtante et sublime.

Lilou Freedom 02.03.11 1.JPG

Mandor : Ton livre est publié aussi en France métropolitaine… crois-tu qu’il peut intéresser les non-Réunionnais ?

Lilou : Une grosse radio, que je ne citerai pas, m’a fait cette réflexion. Ce n’est pas parce que l’on écrit un livre sur la Russie qu’il n’y a que des Russes qui vont le lire… c’est un peu mettre les gens dans un carcan. Ce livre est là est une belle aventure. Il n’y a pas beaucoup de livres qui ont été écrits sur les coulisses réelles d’une radio. Moi, je suis curieuse de nature, j’aime savoir ce qu’il se passe derrière le décor. J’imagine que tout le monde est comme ça.

Tu as tenu un journal quasiment au quotidien depuis le premier jour de ton entrée à Freedom. C’était une base solide pour commencer ton livre.

Comme mon histoire au sein de cette radio était sympathique est belle, j’ai eu envie de l’écrire, de poser tout ça sur du papier pour pouvoir un jour raconter à mes amis de métropole, sans rien omettre. Avec le temps qui passe, on a tendance à oublier certains détails…

Beaucoup de tes amis ont découvert ta vie au quotidien grâce à ce livre...

Mes parents en particulier. Mon père était un peu en distance de cette vie que je mène. Il n’a pas internet, il vit à la campagne en France. À chaque fois que je l’avais au téléphone, il me demandait de rentrer, très inquiet de ce que je pouvais faire à la Réunion. Quand il a lu le livre, il a enfin compris ce que je faisais. Je crois qu’il est un peu rassuré. Du coup, il me conseille de rester… mes parents ne pensaient pas que ma vie avait cette consistance.

Je vis un peu ça avec mon livre… on est plus pris au sérieux en matérialisant notre vie sur du papier. C’est curieux. Contrairement à moi, toi, tu ne dévoiles absolument rien de ta vie privée… à part le chikungunya.

Je parle juste du chikungunya au nom des gens qui l’ont eu. On a tendance à prendre à la légère cette maladie. Même les médecins ! Ça me révolte. Quand j’ai fait ma rechute la dernière fois, le médecin me dit de prendre deux aspirines. Point barre. Il y a encore des gens qui appellent Freedom parce qu’ils sont encore aujourd’hui en polyarthrite totale. Moi, ce truc, je l’ai vécue comme un enfer.

Lilou Freedom 02.03.11 2.JPG

Le patron de Freedom, Camille Sudre, à qui tu n’as pas demandé l’autorisation d’écrire ce livre, l’a-t-il lu ?

Lui me dit qu’il ne l’a pas lu, mais tout le monde me dit qu’il a dû le lire immédiatement.

Tu ne l’épargnes pas, je trouve…

Je dis la vérité. Je voulais le maximum de sincérité, sans toutefois avoir une plume acide. J’ai évité de l'être parce que je voulais que ce soit un beau livre de souvenirs que je puisse relire dans mes vieux jours…

Tu aurais pu être acide ?

Oui.

Je vais te dire un truc sincère… concernant Radio Freedom, j’ai été stupéfait d’apprendre que tu faisais 5 heures de libre antenne du lundi au samedi inclus. C’est énorme ! Mais alors quand j’ai appris qu’après ton émission tu faisais le standard pour l’émission suivante, je n’en croyais pas mes yeux. Dans ma vie professionnelle, je n’avais jamais entendu un truc pareil ! C’est un peu inhumain comme emploi du temps !

Je te jure, le soir, je rentre chez moi, je suis lessivée. Ce n’est pas d’être avec les auditeurs qui m’épuise, ce sont les deux heures d’après. Ce qu’il y a autour aussi. Ma santé en a pris un coup, je n’en peux plus. J’ai trop tiré sur la corde. C’est pour ça que je m’en vais bientôt ! J’ai besoin de faire un break pour me sentir de nouveau vivante et en forme…

Au début, Lilou était discrète, mystérieuse même… tu ne montrais ta tête nulle part. Avec ce livre, tu es obligée de te mettre en avant. Tu vas te faire interviewer, il y a déjà ta photo dans les journaux…

Toi, homme de radio, tu dois le savoir aussi. C’est bien de ne pas mettre de visage sur une voix, tu l’écoutes avec beaucoup plus d’ouverture. Tu catalogues plus facilement quelqu’un quand tu en sais plus sur lui. Moi, j’estime qu’on est de passage sur Terre, que rien n’appartient à personne. Une couleur ou une apparence ne détermine pas un être. Tu peux être le plus beau et à l’intérieur le plus pourri, ou alors tu peux être le plus laid et le plus merveilleux à l’intérieur… Pour être franche, je voulais mettre une ombre sur la couverture, c’est mon éditeur qui a préféré que l’on me voie.

Tu penses que ce livre peut t’ouvrir d’autres portes professionnelles ?

Je ne sais pas, mais en tout cas, ça me fait un super CV. Je suis ouverte à toutes formes de propositions.

Après cette première expérience dans le monde de l’édition, ça te donne envie de poursuivre ?

Ce n’était pas une voie que j’envisageais en tout cas. Ceci étant, à la maison, j’ai tout  un carton de cahier avec des choses qui sonnent. Depuis toujours, j’ai des jets de phrases que je trouve intéressants. Je les note donc. J’y exprime la colère, l’amour, l’incompréhension… je ne sais pas d’où sort tout ça. Il m’arrive en les relisant de me demander si c’est bien moi qui a écrit telle ou telle phrase/réflexion.

Lilou Freedom 02.03.11 3.JPG

lilou,dans le secret de radio freedomVoici trois liens pour en savoir plus :

Une interview filmée du site zinfos 974 :

http://www.zinfos974.com/Lilou-de-Free-Dom-raconte-tout_a24298.html

Un portrait de Lilou et une analyse du livre par 7 magazine:

http://www.7magazine.re/Lilou-animatrice-sur-Freedom_a2343.html

Et 10 minutes pour le dire, émission de France Ô présenté par Gora Patel:

http://www.franceo.fr/programmes/10-minutes-pour-le-dire/lilou_47186.html

Edit :

(La rencontre date d'il y a un mois)

J'ai eu des nouvelles fraîches de Lilou, il y a deux jours . Elle a fait sa dernière émission à Radio Freedom hier. Elle quitte la Réunion et rentre en métropole prochainement. Je ne sais pas pourquoi. C'est son histoire.

Un nouveau départ qu'elle racontera peut-être dans un prochain livre...

Lilou a beaucoup donné pour les autres... qu'elle s'occupe d'elle aujourd'hui.

Commentaires

svp,je suis chercheur independant de le journalisme radio,prier m'aider avec des notions qui cadre avec la conception et la relisation d'une emission radio

Écrit par : YUSUF ABDALLAH | 11 avril 2011

je suis chercheur independant dans le journalisme radio,priere m'aider avec la matiere qui cadre avec la conception et la realisation d'une emission radio.

Écrit par : YUSUF ABDALLAH | 11 avril 2011

Ca y est Lilou,j ai trouvè sur internet votre livre,je m empresse de le
commander pour vous connaitre un peu plus.Persuadèe que je ne serai deçu, vu votre caractère et votre Humanitè.
A bientot
Big bisous à toute l Equipe, et surtout restez comme vous etes et
ne changez rien.
MARIE DE SALIGNY EN VENDEE

Écrit par : BECKAERT | 05 mars 2013

bonjour lilou bravo pour votre livre .Moi je suis de la metropole a combs la ville et je prefere la reunion comme je suis d origine de saint louis je vous ecoute souvent et j aime bien radio freedom .bonne continuation a vous et les autres .Eric

Écrit par : eric | 16 février 2014

Les commentaires sont fermés.