Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Interview de Sophie Audouin-Mamikonian, la maman de Tara Dunkan ! | Page d'accueil | Cyril Mokaiesh : interview et session acoustique d'un chanteur engagé ! »

16 mars 2011

Signature à La Terrasse de Gutenberg !

A4-VERTIC.jpg

Le jeudi 10 mars dernier, grâce à la sortie de mon livre, je me suis retrouvé encore dans une situation inédite (et carrément à contre-emploi pour moi). Expliquer et signer mon livre, avec deux autres écrivains, devant un parterre de spectateurs (amis des uns et des autres pour la plupart). Mes deux collègues étaient Stéphane Nolhart pour Blackbook (sorti chez Laura Mare Editions) et Harold Cobert pour L’entrevue de Saint-Cloud  (Aux éditions Héloïse d’Ormesson).

s83.JPG

Stéphane et Harold sont très potes, se connaissent et se respectent depuis des années.  Moi, j’ai connu Stéphane en le mandorisant pour son premier roman, Les ailes de Giacomo, du coup, j’ai préfacé son second livre, Je ne vous voyais pas comme ça (2eme mandorisation, là). Une histoire d’amitié naissante (la préface, pas le sujet du livre).

s84.JPG

Les hasards de la vie, (je vous le jure) ont fait que nous sommes publiés dans la même maison d’édition et que nos livres respectifs sont sortis le même jour, le 15 février 2011. Et les hasards de la vie ont fait que je suis l’un des premiers journalistes à avoir chroniqué le tout premier livre d’Harold Cobert, Le reniement de Patrick Tréboc en 2007.

Et je l’ai aussi mandorisé pour son troisième livre.

s79.JPG

Bref, cette réunion n’était, par contre, pas tout à fait le fruit du hasard. C’était le fruit de l’envie de la journaliste Aïda Valceanu (pour qui j’ai une grande estime personnelle et professionnelle).  Avec l’aide de mon éditrice, Laura Mare, et de la responsable de la librairie « La Terrasse de Gutenberg » (photo ci-dessous), cette soirée s’est superbement bien passée.

s6.jpg

Le décor n'est pas signé Donald Cardwell...

s119.jpg

Avant...

s81.JPG

Pendant... (et l'arrivée discrète de Corinne Royer).

s21.jpg

Juste, j’ai constaté que je suis plus doué pour poser des questions que pour y répondre. Je suis un très mauvais vendeur de moi-même. J’ai compris ce soir-là ce que j’infligeais aux artistes qui passaient devant mon micro depuis des années. Parler de soi ne va pas de soi. Ce n’est pas un acte naturel.

Et moi, je ne suis pas comédien.

aaa.jpg

aaaa.jpg

Mais, c’est intéressant de vivre ces moments.

Je me suis dépatouillé comme j’ai pu, comme je suis.

Maladroitement.

Hop ! Un port folio (avec commentaires)…

aa.jpg

Aïda menant le débat...

s53.jpg

Harold Cobert et moi...

s87.JPG

s86.JPG

s61.jpg

s99.JPG

s100.JPG

Mes amis Benoît Luciani et Marc Louboutin (à l'arrière plan).

s9.jpg

Le public, très largement féminin... l'effet Harold/Stéphane...

s20.jpg

Dominique Juillard, Jérôme Cayla, SophieLit...

s18.jpg

A gauche Laure Petit et à droite Ariane Charton.

s89.JPG

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Arthur, le fils de Stéphane Nolhart...

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Stéphane hilare...

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Putain... le regard, le salaud!

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

s91.JPG

Monsieur et madame Mallock... (les feux de l'amour).

s96.JPG

Marie-Laure Bigand et Anne-Laure Buffet. Reines de mots.

s59.jpg

Marc Louboutin... auteur pas vin.

s57.jpg

Amédée Mallock, autre auteur pas vin... (décidément, ces deux-là, Louboutin et Mallock, ont quelques correspondances).

s62.jpg

La photo suivante mérite quelques explications, il me semble.

Monsieur Mallock me sert du vin discrètement, sans que personne ne s'en aperçoive. Rien de plus, non mais!

s17.jpg

Ah ouais, Manue Colombani, tu ne dis pas non, hein?

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Après le vin, Aïda nous cuisine...

s88.JPG

Juliette Cohen-Solal lit avec Harold Cobert des extraits de L'entrevue de Saint-Cloud.

a.jpg

s70.jpg

s111.JPG

s29.jpg

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Les deux photographes officiels de la soirée. A gauche, Edmond Huet, à droite, Jean-Paul Dayan.

s116.JPG

Le Nolhart's look!

s74.jpg

Les signatures, c'est parti!

s44.jpg

s78.jpg

-Bon, comment tu t'appelles, Aïda?

s4.jpg

aaaaaa.jpg

Amédée Mallock.

s47.jpg

Marc Louboutin.

s2.jpg

Avec Karine Fléjo (Koyfée).

s32.jpg

Avec Delphine Dewost.

s40.jpg

Delphine Dewost et Elena Guritanu.

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Avec Aïda Valceanu.

dédicaces,stéphane nolhart,harold cobert,françois alquier,la terrasse de gutemberg

Dominique Juillard, Karine Fléjo et Jérôme Cayla...

s7.jpg

Commentaires

Ce sont des photos magnifiques et bouleversantes à contempler. Félicitations.

Écrit par : PASCAL EVANS | 17 mars 2011

Quel bon moment...! Merci François!

Écrit par : ecaterina | 17 mars 2011

Et ça chope un peu dans ses soirées, ou pas ?

Écrit par : (e-)Cedric | 19 mars 2011

Comme au moins ça lit dans CES soirées, tout le monde aura corrigé mon horrible faute (cohérente de l'horrible vanne, c'est déjà ça).

Écrit par : ahem | 19 mars 2011

DELPHINE DEWOST. Serait-elle la plus belle femme au monde ? J'en suis convaincu.

Écrit par : PASCAL EVANS | 24 mars 2011

Les commentaires sont fermés.