Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Grégoire : interview pour l'album "Le même soleil" | Page d'accueil | Les chroniques de Mandor... le livre (1) »

10 janvier 2011

Sam Neves : romantick'n roll!

72424_1618447712024_1561347223_31544035_3517399_n.jpg

sma neves d'égal à egal.jpgJ’ai découvert Sam Neves en voyant le clip « L’Amour Flou » sur internet (vu 27 000 fois par les internautes). Pas tout de suite convaincu par l’ambiance générale que je jugeais, à tort, un peu mièvre, je suis allé écouter le reste de la production de la jeune femme sur Deezer.

Et là, j’ai découvert un disque plus rock que je ne l’imaginais et des textes moins sages qu’il n’y paraissait. Bref, j’avais juste vérifié une nouvelle fois qu’il ne faut jamais s’arrêter à l’écoute d’un seul titre et à une première impression.

Je ne sais plus par quel hasard, je suis devenu ami Facebook de Frantz Fagot, son compositeur, réalisateur, producteur et par ailleurs ex-guitariste d’un paquet d’artistes (voir plus bas).

Puis de Sam, elle-même.

J’ai suivi leurs activités musicales avec intérêt.

Un jour, je leur ai proposé une mandorisation.

Ce qu’ils ont accepté.

La rencontre entre le binôme et moi s’est déroulée dans un café parisien le 31 décembre dernier. C’était donc ma dernière interview de l’année 2010.

Sam Neves 31.12.12 9.JPG

Sam et moi, prenons la décision de commander des bières (merde, c’est presque le réveillon, là !). Frantz, lui, opte du thé.

(Que sont nos rockeurs devenus ?)

On se marre tout de suite. Elle ne prend pas la posture de la vedette interviewée par le journaliste, je ne prends donc pas celle du journaliste qui se la joue journaliste (ce que je fais peu, en règle générale, de toute façon !)

Je ne lui demande pas de se présenter. J’aurais obtenu un truc du genre : « Sam Neves, née le 30 juin 1976, je suis cancer, dans une petite bourgade du 63… ». Là n’est pas le propos.

Sam_Neves_single.jpgD’ailleurs, voici un extrait de sa bio :

Sam Neves s'inspire dès son plus jeune âge de groupes tels que A-ha, U2, Pink Floyd, Depeche Mode. Adolescente, elle commence à chanter dans le groupe de rock de son lycée.

En 2000 elle devient la chanteuse du groupe Hodakan et participe à de nombreux projets parallèles qui lui forgent une forte personnalité artistique et lui permettent d'acquérir une bonne connaissance du métier.
En 2002 elle devient pour la première fois maman d'un petit garçon. Elle aura par la suite une petite fille.
En 2007 elle rencontre Franz Fagot, compositeur arrangeur et réalisateur qui propose à Sam Neves de devenir sa muse. Il lui produit son premier album. Sa phrase récurrente est Let's do it !

Interview :

Sam Neves 31.12.12 1.jpgMandor : Sam, tu utilises beaucoup Facebook pour te faire connaître. C’est un élément essentiel à la promo des années 2010 ?

Sam : On a plein de plans par ce biais. Des gens souvent super sympas qui sont venus hyper naturellement et simplement. C’est aussi un outil de communication qui me permet d’être proche de mes fans.

Frantz : Oui, c’est important pour nous, vu que nous ne sommes pas en major. La relation artiste/fan est primordiale. On est obligé de se faire une grosse « Fan base » pour faire avancer le projet.

Sam : Ça ne m’empêche pas d’être nature et très franche. Moi, j’ai deux pages officielles et une page personnelle. Sur mes pages « artistes », je prends le temps de répondre à tout le monde. J’aime la communication, mais je ne fais pas semblant. Si je n’ai pas envie de répondre, je ne réponds pas.

Sam Neves 31.12.12 7.JPG

Vous deux, vous vous êtes connus grâce à MySpace, je crois…

Frantz : Par le biais d’un auteur avec qui je travaillais, Bénédict Abalio. On s’était perdu de vue depuis un an et un jour il m’appelle pour me parler de Sam. Ils se sont rencontrés dans une école où Sam travaillait pour asseoir  sa technique vocale. Il leur fallait un compositeur pour que Sam puisse chanter les textes de Bénédict. Je suis allé l’écouter sur son MySpace et j’ai trouvé sa voix très intéressante. On s’est rencontré une première fois. On a essayé un titre et ça a été direct. J’ai pris la guitare, elle a posé sa voix et l’histoire pouvait commencer.

C’est beau ! Toi Frantz, tu étais guitariste pour plein de gens (Johnny Hallyday, Maxime le Forestier, Gino Vanelli, Renaud Hantson, Patricia Kass...).

Frantz : oui, puis je suis devenu compositeur. J’en avais marre de jouer la musique des autres. J’ai travaillé beaucoup pour des médias. J’ai fait des jingles, des génériques, des musiques de pubs, de films et de téléfilms. J’ai eu envie de m’exprimer plus longuement et autrement. Je suis donc retourné aux sources. J’ai composé des chansons et il me fallait une interprète. Et Sam Neves est arrivée…

Peut-on considérer que Sam est ton double au féminin ?

Frantz : Oui, on peut dire ça. On a  beaucoup de points communs, même musicalement. Je ne crois pas au hasard. Cette rencontre devait avoir lieu !

Sam : On est en fusion. Nous sommes très complices.

sam.jpg

Sam, toutes tes chansons sont autobiographiques. Et pourtant, ce n’est pas toi qui écris.

Sam : Moi, j’ai écrit « Untitled » avec Liloo Zillac, et « Rappelle-moi ». J’ai co-composé avec Frantz « Un signe de toi ». Pour les autres textes, c’est le fruit de longues conversations entre les auteurs et moi…

Frantz : Dans son prochain album, Sam en fera beaucoup plus. 

Sam : Oui, on rentrera plus dans mon univers, ma personnalité.

Le clip de "L'amour flou".

 

La première fois que j’ai entendu Sam, c’est avec « L’amour flou ». Bon, je me suis dit que c’était de la variété romantique. Quand j’ai écouté l’album en intégralité, je suis tenté de dire que cette chanson n’est pas du tout son reflet. C’est beaucoup plus pop, rock…

Sam : Je t’aime pour cette parole ! On m’a souvent dit que j’étais une chanteuse romantique et un peu lisse. Ce n’est tellement pas ce que je suis dans la réalité. Je suis au contraire très rock’n’roll. Dans l’album, même si on parle d’amour, il y a un côté « douce violence ». Franchement, pour se premier album, on s’est retenu de lâcher la purée. Des filles qui font du rock, en France, il n’y en a pas beaucoup. Zazie, elle fait de l’electro, les autres font du folk ou de la variété… je vais donc encore plus assumer et mettre en avant ma personnalité un peu « destroy ». J’ai une chanson qui s’appelle « Sage et sauvage ». Elle me correspond tout à fait.

Frantz : Comme on est en France, pour ce premier disque, on a voulu proposer quelque chose qui soit le plus large et ouvert possible. Alors, il y en a qui diront que c’est de la variété, d’autres de la pop… difficile de ne pas avoir d’étiquette déterminée.

Sam : Il y a même des radios qui disent que ce que je fais était trop rock pour elles et d’autres trop variété.

En effet, il vous manque des passages dans une grosse radio nationale.

Frantz : Tu sais comment ça se passe. Si tu n’es pas dans un gros label ou chez Universal, Sony ou Warner…

Sam : En même temps, nous, on est libre. On fait ce qu’on veut. On ne se force de rien. Moi, je n’ai pas envie de tricher. Je ne me crée pas un personnage. Je suis comme je suis. Il faut que mon comportement et mes chansons correspondent à la réalité. Sam Neves n’est pas un pantin.

Frantz : Oui, ça prend juste plus de temps pour ce faire connaître. Je trouve ça plus gratifiant de voir le projet Sam Neves grandir petit à petit… lentement, mais surement. On travaille à l’ancienne, à la roots ! On va au charbon…

Une session acoustique de "A la surface"

Sam, tu as deux grandes qualités. Tu es franche et généreuse.

Sam : Ça peut me porter préjudice parfois… je suis juste très naturelle. Quand je donne ma confiance, il ne faut pas me prendre pour une conne. Je suis portugaise, j’ai un cœur grand ouvert, mais il ne faut pas me faire un bébé dans le dos. Je suis proche des gens. Il ne faut pas qu’on oublie d’où l’on vient, parce que c’est l’amour du public qui nous a portés. J'ai des fans qui sont partout où je vais. Je commence à les connaître. Je les appelle mes chouchous. J’ai même un groupe de fans de Belgique. Ils sont venus à tous mes concerts dans toute la France.

Frantz : La relation fan/artiste directe, c’est quelque chose qui va se développer de plus en plus, j’en suis sûr.

SAM NEVES 13 01 2011.jpgAvant que vous vous rencontriez, Sam, tu as toujours voulu faire ça ?

Sam : Moi, j’ai toujours, toujours voulu faire ce métier. Mon oncle était chanteur d’opéra et mon père jouait de l’accordéon. Je sais, ce n’est pas trop glamour, mais bon, c’est de la musique… Je suis issu d’une famille assez simple. Pour elle, la musique, il ne faut pas en faire professionnellement. On ne gagne pas d’argent avec cette activité. Il fallait que j’aie la sécurité et la certitude de l’emploi, donc j’ai laissé tomber la musique pour y revenir aujourd’hui. J’ai commencé à chanter dans le groupe rock de mon lycée. On chantait notamment du Queen et du U2. Mais, c’est la première fois que les choses prennent une tournure si sérieuse.

Ce disque est une très belle production.

Frantz : C’est presque un peu trop léché pour moi. C’est un super boulot et je suis très fier de cet album, surtout dans les conditions dans lesquelles on la fait. On la composé sur une année à raison d’une séance par semaine. C’était assez long à faire, mais le résultat est très cohérent. Celui-là, on la fait à la maison tous les deux. Le prochain sera fait avec des musiciens.

Vous passez le 13 janvier au Zèbre de Belleville…  

Sam : Ça sera très rock, mais il y aura quelques titres planants. Une heure et demie de concerts où on va tout donner. Il y aura de l’ambiance, je t’assure et la participation de quelques guests.

Sam Neves 31.12.12 11.JPG

Après l’interview, nous sommes restés un long moment à discuter (et boire). Sam Neves est une fille très attachante et talentueuse. Elle mérite qu’on la découvre.

Le Zèbre de Belleville, ce jeudi, donc.

sam neves affiche.jpg

Sam Neves 31.12.12 6.JPG

Commentaires

N'en déplaise, je commente la preum's et je dis:

YEAAAAAAAAAH BABEEEEEEEEEE !!!

Écrit par : Sam Neves | 10 janvier 2011

Yeah comme dis Sam !! Très bel article ! Très belle rencontre !!
Félicitations et Good Vibes pour 2011 !!

Écrit par : Karéon | 10 janvier 2011

super interview!

Écrit par : casi | 10 janvier 2011

C'est un excellent article sur Sam Neves et Frantz Fagot.
Il est extrémement bien écrit relatant les débuts de SAM NEVES et le comment du pourquoi de sa rencontre avec FRANTZ FAGOT.
Personnellement, je suis très "fan" de ce binôme extraordinaire et de grand talent.
Et je crois qu'ils n'ont pas finis de nous éblouir.

Écrit par : caillaux joel | 10 janvier 2011

Quand les invités sont bons, l'interview est fastoche!
;o)
Sam, je t'embrasse!
Karéon, Casi et Joël : merci à vous!

Écrit par : Mandor | 10 janvier 2011

Vraiment tres sympa a lire cette itv!J'adore le compte rendu!On a qu'une envie c'est de partager une biere(ou 2 ou 3 soyons fous;-)avec vous!Peut etre au Zebre qui sait?C'est moi qui invite!!!

Écrit par : laurent w | 11 janvier 2011

J'ai pris mon pied en lisant cet article
Merci à toi pour ce bon récit journalistique
S'il fallait que je fasse mon diagnostic
Je dirais plutôt qu'il est magnifique

Sam Neves a tout d'une artiste fantastique
Et Frantz Fagot lui donne une parfaite rythmique
Ils forment un duo de choc grave électrique
Un bon son pop-rock à écouter très sympathique...

Signé : Multirécidiviste... de la rime ;-)

Écrit par : Multirécidiviste | 11 janvier 2011

Sam c'est du kifff ! merci pour ce magnifique article si sincère et plein de vérité !

Écrit par : Alexandra | 11 janvier 2011

Merci à vous pour cet article qui est vraiment exellent !!!!!!!!!

Écrit par : alina | 11 janvier 2011

MANDOR !!!
JE T'ADORE !!!

Écrit par : Fagot | 11 janvier 2011

Je dois dire que c'est intéressant ! Un petit univers qui commence à se forger bien sympathiquement en attente de voir la tournure de cette belle voix

Écrit par : Julien | 12 janvier 2011

hoooooo yeahhhhh très bel article sincèrement !!!!

Petit a petit l'oiseau fait son nid c'est tout à fait ça !!! une très longue carrière les attends j'en suis convaincue !!!!

je les kiffe c'est deux la !!!!

Écrit par : aurelie | 19 janvier 2011

un vrai Bonheur cette artiste... et vraiment Proche des gens qui la soutiennent ;)

Écrit par : Didier Cherie | 26 janvier 2011

Superbe interview, on comprend d'avantage le cheminement musical de Sam. Sam une artiste volontaire qui donne non seulement toutes ses forces et sa passion pour tenter de construire la musique qu'elle aime, mais qui en plus plait et fait plaisir toujours et encore et encore. Une artiste cent pour cent fun, rock et ambitieuse comme on les aime à l'opposé totale des m'as tu vu que l'on haie et que l'on oubliera vite, très vite. Sam Neves c'est non seulement YEAH BABE mais en plus pour longtemps, très longtemps !!!!

Écrit par : ADG Bertin | 31 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.