Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Bertrand Guillot... "Hors Jeu", enfin en poche ! | Page d'accueil | Philippe Katerine : interview du seul chanteur "surréaliste" ! »

15 septembre 2010

Sheryfa Luna... interview à propos de son album "Si tu me vois"

35674_10150194688735531_138282260530_13115272_3870144_n.jpg

J’en vois qui se gausse déjà à l’évocation de l’artiste du jour.

Sherifa Luna, moi, je l’aime bien. Humainement.

Sa voix est agréable. J’aime bien aussi sa franchise (comment elle balance sur Universal sur TF1, tranquillos !). Bon, je ne suis pas fan de son « œuvre ». Mais je suis un vieux quarantenaire, c’est normal.

J’ai l’impression que la jeune fille « balance » des valeurs plutôt positives aux jeunes d’aujourd’hui.

34217_10150194688435531_138282260530_13115262_2720318_n.jpg

 

image-sorties-sheryfa-luna-si-tu-me-vois-140.jpgCette interview a été réalisée pour MusiqueMag dans les locaux de sa maison de disque, Universal, le 3 septembre dernier. Elle te claque la bise et t’accueille comme un pote de toujours, s’installe dans le canapé et te parle de tout et de rien pendant que tu te prépares…  elle agit comme j’agis pour mettre à l’aise son interlocuteur. Elle se débrouille pour créer une ambiance sympathique et amadoue le journaliste. Ça m’amuse, je fais pareil avec les artistes.

 

Dans l’entretien, la chanteuse R’nB en a profité pour évoquer son amour pour sa maman, son duo avec Kenza Farah, le milieu dans lequel elle gravite et elle revient sur les pressions dont elle a été l’objet depuis le début de sa carrière. Si tu me vois est un album qu’elle a souhaité particulièrement personnel, enregistré par sa garde rapprochée, sans aucune concession faite à son label.

03.09.10 Shéryfa Luna.JPG

Commentaires

je lador sheryfa luna

Écrit par : paula | 15 janvier 2011

moi ikram je vous dire atoi bizou grand il a tous les music manifiq

Écrit par : ikram | 24 janvier 2011

Les commentaires sont fermés.