Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-03 | Page d'accueil | 2010-05 »

26 avril 2010

"Mille Feuilles"... la troisième : Jérôme Attal

l_989dac41612fd94b9ef8b70faf552463.jpg

"Mille feuilles", qu'est-ce que c'est?

Un concept simple : un auteur, un journaliste et 10 minutes pour vous donner envie de lire le roman de l’invité. La nouveauté, c’est le ton. Naturel, curieux et souriant. Mon ambition est de rendre toutes les formes et genres littéraires à la portée de tous.

Le troisième invité sera Jérôme Attal, un artiste a plusieurs cordes (sensibles) à son arc.

DSC00453[1].JPG
Jérôme Attal est :

- Auteur de 5 ll_5449cdeefe694e7b92ddc55714238e97.jpgivres : « L’amoureux en lambeaux », « Le rouge et le bleu », « Le garçon qui dessinait des soleils noirs », « Journal fictif d’Andy Warhol » et « Pagaille monstre ».

- Auteur compositeur-interprète d’un album de pop française : « Comme elle se donne ».

- Auteur d’un journal intime en ligne qu'il tient sur son site Web depuis 1998.

- Auteur de textes de chansons pour des artistes aussi différents que Johnny Hallyday, Pierre Guimard, Florent Pagny, Eddy Mitchell, Constance Amiot, Maeva Galanter, Michel Delpech, Marie-Amelie Seigner, William Rousseau, Chimène Badi... liste non exhaustive.

- Auteur de nouvelles publiées dans la revue « Bordel ».

- Comédien : Il tient le rôle principal du film « La fille aux allumettes » de Franck Guérin.

Dans ce nouveau numéro de « Mille Feuilles », il évoque principalement « Pagaille Monstre », (sorti chez Stéphane Million Éditeur), un livre d’amour contemporain dont le lecteur est le héros…

Bande annonce :

24 avril 2010

Interview d'André Manoukian!

13.04.10 André Manoukiand.jpgJ'aime beaucoup André Manoukian parce que nous avons beaucoup de points communs.

Il est né à Lyon, je suis né à Lyon.

Il est d'origine arménienne, j'ai épousé une Arménienne (et donc, j'ai une fille moitié Arménienne).

Il est beau, fin, drôle, spirituel, je suis... euh... pardon !

Bref, l'idée de rencontrer le juré « poète » et « philosophe psycho-érotico-cosmique » de La Nouvelle Star m'intéressait vivement.

Il a pas mal d'actualité : La Nouvelle Star, un livre « Deleuze, Sheila et moi » (qui est un échec cuisant et dont j'ai eu la délicatesse de ne pas parler) et un disque de jazz.

andrcover.jpgAprès son premier album sans chanteuse, Inkala, André Manoukian revient avec une flopée de jeunes gens pour le projet So in Love. Il a fait appel à la nouvelle scène française pour interpréter des grands classiques de jazz tels que "What a Wonderful World", "My Funny Valentine", "Tea for Two" ou autres "Everytime Time We Say Goodbye".

Au programme des interprétations de deux anciens de la Nouvelle Star, Camélia Jordana et Benjamin Siksou. Anaïs, Tété, Cocoon, Emily Loizeau, Loane et Helena Noguerra complètent ce brillant casting. Ces standards sont complètement dépoussiérés grâce aux arrangements et au jeu subtil d'André Manoukian. Juste, il faut aimer le jazz pour aimer ce disque.

Le 13 avril 2010, pour MusiqueMag, je me rends donc dans sa maison de disque, EMI. L'homme est souriant, courtois et ce jour-là, particulièrement enrhumé. Il s'en excuse.

Magnéto Serge !

Ensuite, puisque je l'avais sous la main, j'ai orienté les questions sur les attaques que subit cette 8e saison de la Nouvelle Star. Il répond aussi personnellement à Julie Zenatti qui n'aime pas que le jury d'M6 se moque des chanteuses à voix.


Et pour finir, voici mon article publié dans Le magazine des espaces culturels Leclerc du mois d'avril 2010 (écrite avant ma rencontre avec André Manoukian).
Scan10001.JPG
image.jpg

21 avril 2010

Les Plastiscines répondent aux questions des lecteurs de MusiqueMag

LP1.jpgAprès un premier album, "LP1", en 2007, les Plasticines sont revenues en novembre dernier avec "About Love". Elles assurent la promotion sur scène de ce deuxième album produit par Butch Walker (P!nk, Weezer, Avril Lavigne) et enregistré à Los Angeles, à l'occasion d'une tournée hexagonale. C'est au Printemps de Bourges 2010 (qui s’est tenu la semaine dernière et dont je parle dans ma précédente note), que j’ai rencontré les charmantes demoiselles. 
Le principe de l'interview était simple. Il y a quelques jours nous avons proposé aux lecteurs de MusiqueMag (dont je suis responsable du secteur « Chanson Française ») de poser eux-mêmes des questions aux quatrecover_12x12-plastiscines1-300x300.jpg rockeuses françaises.

L'occasion pour elles de revenir notamment sur leur aventure américaine, d'évoquer La Nouvelle Star, Camélia Jordana ainsi que leur participation à l'un des épisodes de la troisième saison de la série "Gossip Girl". Les Plastiscines (qui n'ont pas leur langue dans leur poche), ont joué le jeu avec enthousiasme et sincérité.



860794640.jpg
Avec les Plastiscines après l'interview... ce vendredi 16 mars 2010.

19 avril 2010

Mon Printemps de Bourges 2010!

Scan10001.JPG

printemps-de-bourges-2010.jpgQuand à la rédac de MusiqueMag, on a décidé de se rendre au Printemps de Bourges, j'ai sauté de joie en l'air, me suis balancé aux nombreux lustres en diamant qui ornent notre open space en effectuant un saisissant cri de Tarzan, puis ai dansé complètement nu sur ma table  une rumba chaloupée qui a fait défaillir la gente féminine des bureaux adjacents...

Je tiens à les remercier pour leur discrétion, d'ailleurs, car personne n'a rien remarqué.

Bref, l'idée de passer deux jours à Bourges était loin de me déplaire.

J'ai choisi d'y aller le jeudi 15 et le vendredi 16 avril.

C'est-à-dire, en plein bouclage du magazine des espaces culturels Leclerc (dont j'écris les pages « Musique »).

Ma secrétaire de rédaction préférée a apprécié ma plaisanterie.

Caroline à beaucoup d'humour.

Et les nerfs bien accrochés.

« Promis, je te fais mes cinq derniers articles quand je serai à Bourges, juré, croix de bois, croix de fer...etc. Tu me connais, Caro, je ne reviens JAMAIS sur une promesse!»

Évidemment, sur place, je n'ai pas écrit une ligne pour le journal.

Parce que sur place, c'était du non-stop.

Bon, je commence par quoi ?

Mon départ en voiture, le jeudi, à 7h du matin et mes 3 heures pour sortir de Paris, pour finalement arriver à 13 heures (6 heures pour faire 250 bornes...) au superbe hôtel Logitel de Saint-Doulchard (pardonnez-moi de vous faire rêver, mais quand on mène, la vie que je mène, il est de son devoir d'en faire profiter tout le monde).

Bref, donc, je dépose mes bagages dans la chambre. Deux de mes collègues étant déjà sur place, le patron me demande, un brin suspicieux : « C'est vous qui payez ? ».

« Ca va bien, merci et vous ? » ai-je répondu.

Il n'a pas goûté mon sens de la répartie.

« Vous êtes combien au juste ? ».

Je lui explique que c'est le journaliste qui arrive le vendredi et qui reste jusqu'à dimanche qui réglera.

Il n'a pas dit « Mouais », mais je l'ai entendu dans ses yeux.

Je reprends ma voiture (ravi du sens de l'hospitalité de la région), pour me rendre à Bourges.

Vous expliquer que je me suis paumé et que je me suis garé dans le centre-ville à l'exact opposé du lieu des festivités ne serait pas tout à fait un mensonge. Mais, oubliez tout ça... ce n'est pas bon pour l'image du journaliste fringant et irréprochable que je suis.

D'abord, trouver mes deux acolytes déjà sur place. J'appelle Guilaume Fouqué (éminent journaliste, tendance rock, de la rédaction. « 'tain, je suis perdu là, vous êtes où ? C'est petit Bourges, mais c'est un grand bordel de crotte de bique ! ».

Parfois, je perds le flegme qui pourtant me caractérise fortement.

(Sans me vanter).

Tant bien que mal, je parviens à trouver l'espace pro. Guillaume vient me chercher (il n'a que ça à faire après tout... finir un montage urgent et caler 25.000 interviews n'est pas une tâche complexe et longue quand même !) afin de retirer mes accréditations. Ensuite, direction la salle de presse où se trouvent tous les journalistes accrédités pour le festival. Et notre caméraman/monteur, Vincent Bergeron (d'un calme proche du zen absolu, surtout lorsqu'il bosse sur un logiciel qui lui est étranger !).

P1020331.JPG
Guillaume Fouqué, Vincent Bergeron et Mandor en plein boulot dans la salle de presse.

Première journée (jeudi), avec un programme chargé.

Ma feuille de mission : interviews de Cœur de Pirate, de Revolver et de JP Nataf dans l'après-midi et captations des concerts de BB Brunes et du groupe Soma. A ce propos, c'est aux « 3 P'tits Cochons » qu'a eu lieu, sur les coups d'une heure du matin le concert de ce groupe de rock. J'ai les tympans explosés, l'estomac sponsorisé par Heineken et les jambes en compotes, mais tout va bien.

Dodo à trois heures, réveil à sept.

Quelques photos de la journée...

P1020313.JPG
Coeur de Pirate par Mandor (tentative désespérée de photo artistique!)
P1020317.JPG
Coeur de Pirate, toujours (tentative de photo alors qu'elle me parle!)
P1020335.JPG
Avec JP Nataf avant la conférence de presse... (au concours de la barbe fleurie, j'ai perdu!)
Et voici un acoustique pour le site de L'Express.


JP Nataf en Toy Session au Printemps de Bourges
envoyé par LEXPRESS. - Regardez d'autres vidéos de musique.
P1020312.JPG
Le groupe Revolver pendant la conférence de presse.
P1020319.JPG
Petite pause avant de réattaquer : Vincent et Guillaume (deux membres éminents de la dream team MusiqueMag!)
P1020321.JPG
Dans les rues de Bourges, la musique est partout!
P1020329.JPG
Petite halte d'une heure aux "3 P'tits Cochons"... pour la bonne cause! Capter un concert des Soma!
P1020326.JPG
Le concert des Soma à une heure du mat aux "3 P'tits Cochons"

Le compte rendu du jeudi filmé pour MusiqueMag :

Le vendredi, programme tout aussi conséquent que la veille.

J'ai interviewé Gaëtan Roussel (deuxième fois en un mois, autant dire que l'on est les meilleurs amis du monde...), John Butler Trio (avec une traductrice of course, parce que je parle anglais comme une vache espagnole qui aurait appris l'Égyptien hiéroglyphique en 3 jours avec la méthode Assimil !), Alex Toucourt, nouvel artiste qui sort son premier album en juin et que je n'ai cessé de croiser à Bourges en train de coller ses propres affiches, les Plastiscines,  à qui j'ai posé des questions proposées par les lecteurs de MusiqueMag. Elles ont bien joué le jeu. Merci à elles !

Et puis aussi, j'ai assisté à la conférence de presse des Françoises (où les caméras et appareils photo étaient strictement interdits sous peine de se faire lyncher en public... Imaginez ma frustration !). Tenez, j'en parle là!

P1020332.JPG

Les Françoises, ce sont six représentantes, à succès et à forte personnalité, de la jeune scène française, qui se sont réunies pour un show unique (qui s'est tenu le soir même: Camille, Jeanne Cherhal, La Grande Sophie, Emily Loizeau, Olivia Ruiz, Rosemary Standley (chanteuse du groupe Moriarty).

AFP.jpg
Photo du concert : AFP
Et un extrait du concert : Olivia Ruiz reprenant une chanson de Camille : "Ta douleur".
(Ceci est un document... donc image moyenne...)

Allez, quelques photos de la journée...

P1020336.JPG
Gaëtan Roussel lors de la conférence de presse.
P1020339.JPG
Gaëtan Roussel et la cohorte des journalistes...
Petite page de publicité pour un type bizarre que je n'ai cessé de croiser, mais toujours masqué.

P1020334f.jpg
Janski Beeeats, c'est lui! On ne voit jamais sa vraie tête (comme le faisait Mandor au début de son blog, soit dit en passant!)
Il est cette année "découverte électro du Printemps de Bourges 2010"
Voici un extrait de sa prestation à Bourges:


Janski Beeeats
envoyé par LePrintempsdeBourges. - Clip, interview et concert.
P1020341.JPG
John Butler Trio en conférence de presse.
P1020342.JPG
On a eu le droit à un titre acoustique des John Butler Trio.

Le compte rendu filmé du vendredi pour MusiqueMag :

Ce même vendredi, Guillaume Fouqué est rentré chez lui dans l'après-midi dans le secret espoir de prendre un avion pour la Thaïlande (Wouarf ! Mort de rire !) et Aurélien Kievitch est arrivé vers 16 heures pour nous succéder et ainsi clore le festival durant le week-end. Après avoir aussi salué Vincent, je suis reparti vers la capitale, des souvenirs plein la tête et le ventre repu.

(À ce propos, est-ce que quelqu'un sait si le docteur Dukan préconise le régime Kébab/bière pendant 3 jours ?)

P.S : J'interdis formellement à Guillaume ou Vincent de prétendre que je n'ai aucun sens de l'orientation et qu'en pleine nuit, je suis incapable de retrouver ma voiture pendant une heure, alors que nous passons à côté d'elle maintes fois.

PS 2 (qui n'est pas, dans le cas précis, une console de jeu) : J'interdis également à Guillaume ou Vincent d'affirmer que ma blague « j'éteins-la-lumière-de-la-salle-de-bain-de-la-chambre-d-hôtel-pendant-que-mes-collègues-prennent-leur-douche » n'est pas carrément irrésistible... surtout quand elle est redondante.

12 avril 2010

"Mille feuilles"... la deuxième : Tatiana de Rosnay

25300_379207752955_715527955_3830324_1259958_n.jpg

"Mille feuilles", qu'est-ce que c'est?

Un concept simple : un auteur, un journaliste et 10 minutes pour vous donner envie de lire le roman de l’invité. La nouveauté, c’est le ton. Naturel, curieux et souriant. Mon ambition est de rendre toutes les formes et genres littéraires à la portée de tous.

La deuxième invitée : Tatiana de Rosnay pour  la sortie conjointe de son roman « Le voisin » (éditions Héloïse d’Ormesson) et de « Boomerang » au Livre de Poche.

Tatiana de Rosnay est l'écrivain français le plus lu en Europe.

att.jpg

Au Top 50 2009 des auteurs européens, elle est classée en 8e position devant Anna Gavalda, Marc Lévy, Guillaume Musso et Muriel Barbery.

Son œuvre majeure, « Elle s'appelait Sarah » (éditions Héloïse d'Ormesson), est traduite dans plus de 30 pays, vendue à plus de deux millions d’exemplaires et fera l'objet d'une adaptation cinématographique fin 2010. Un million d’américains l’ont déjà lu.

 

Bande annonce…


Tatiana de Rosnay le 12 avril dans " Mille Feuilles"...
envoyé par Canal2VTV. - L'info internationale vidéo.

Voici le deuxième "Mille Feuilles" à déguster!


Tatiana de Rosnay sur Canal2VTV.fr - "Mille Feuilles" - N°2
envoyé par Canal2VTV. - L'actualité du moment en vidéo.

Je remercie Tatiana de Rosnay pour sa gentillesse constante et son amitié 1000 fois prouvée, les éditions Héloïse d'Ormesson pour toujours me faciliter le travail, ainsi que la librairie "L'escale Littéraire" (120, boulevard du Montparnasse, Paris 14e) pour le prêt du lieu d'enregistrement.

09 avril 2010

Interview de Renan Luce... un quizz pas essentiel mais révélateur!

renan-luce.jpg

25.03.10 Renan Luce.JPGRenan Luce a sorti il y a quelques mois son deuxième album, Le clan des miros (que j'avais chroniqué pour le magazine Virgin!). MusiqueMag, le site musical pour lequel je travaille depuis un mois pile poil, l’avait interviewé à cette occasion. Cette fois-ci, la maison de disque nous a proposé de le rencontrer de nouveau. Je me suis donc rendu dans un bar parisien, le 25 mars dernier, pour qu’il me réponde à un questionnaire un peu particulier : le Quizz MusiqueMag.

Nous sommes partis du principe que des questions pas forcément essentielles peuvent dévoiler beaucoup d’une personnalité. Parmi elles (les questions pas essentielles), en glisser quelques-unes moins superficielles…

Mélanger tout ça et laisser répondre.

Il faut poser les questions, sans pause, les unes après les autres.

Ne pas laisser un temps de réflexion trop long.

Le questionnaire ne sera jamais le même selon les invités.

Première expérience avec Renan Luce.

25.03.10 Renan Luce 3.JPG

05 avril 2010

Julie Zenatti en interview pour "Plus de diva"

Dans le numéro du mois de mars d’Addiction le mag, j’ai écrit un article sur le nouveau Julie Zenatti. « Plus de diva »…

Le voici.

Scan10003.JPG

Quelques jours plus tard, pour MusiqueMag.com, je la rencontre pour une interview filmée dans un bar de Pigalle, le Chao Ba.

Le 23 mars dernier.

En deux ans, je l’ai interviewé 4 fois… les hasards de la vie professionnelle.

Cette fois-ci, elle me raconte tout (ou presque) sur son nouvel album…

Pendant trois mois, Julie Zenatti a été jurée pour X Factor (voir ma précédente interview madorienne de la belle), émission concurrente de la Nouvelle Star. Du coup, je n'ai pu m'empêcher de lui demander son avis sur le télé crochet d'M6. "Ce qui m’embête un peu avec la Nouvelle Star c’est que l’on renie les chanteurs à voix et les chanteurs populaires. Il ne faut pas oublier que ce n’est pas parceque l’on chante les Rolling Stones que l’on est des rockeurs et que l’on chante Lara Fabian que l’on est has been." Julie Zenatti accepterait-elle de remplacer Lio à la Nouvelle Star? Réponse et sa critique complète dans la video ci-dessous.

23.03.10 Julie Zennati.JPG
Au Chao Ba, après l'entretien, le 23 mars 2010.

Par contre, une semaine plus tard, elle posait nue en en couverture de FHM. Je ne le savais pas encore…

"Pourquoi dévoiler son corps en pleine promo d’un disque de bonne tenue?" aurait été une question supplémentaire.

julie-zenatti-nue.jpg
Mais, du coup, comme ce journal est passé entre mes mains (je me demande si cette formule ne porte pas à confusion), j'en ai parlé sur MusiqueMag.com.

03 avril 2010

Interview de Gaëtan Roussel pour "Ginger"

gaetan-officiel2.jpgGaëtan Roussel, je l’avais déjà interviewé avec son groupe Louise Attaque.

En groupe, il était soit sérieux, soit chahuteur.

Seul, il est agréable à interroger. Plus disponible, plus concentré, plus sympa.

Ce 24 mars, pour MusiqueMag.com, j’ai rendez-vous avez lui pour évoquer son superbe album solo « Ginger ».

Ça s’est passé dans un bar du 20e arrondissement de Paris, « le Zéphyr ».

À une table de la nôtre, sa manageuse et son attachée de presse (fort sympathique au demeurant, cette dernière...).

Non, non, elles n’écoutent pas, ni ne surveillent…

Non, non.

24.03.10 Gaëtan Roussel au Zéphir.jpgC’est leur boulot, me direz-vous et à cela, je n’ai rien à dire.

Et sans elles, pas d’interviews possibles.

Donc, faire avec.

Avec le sourire...

Mais, depuis près de près de 27 ans que je fais ce métier, j’ai remarqué (et je ne cesse de le répéter ici) qu’un artiste et un journaliste se sentent plus à l’aise dans une certaine intimité.

Et le rendu final est plus intéressant.

Je n'ai aucun doute sur la question.

Mais, les choses sont ainsi faites...

Voici d’abord ma chronique sur le disque de Gaëtan Roussel pour Le magazine des espaces culturels Leclerc du mois de mars.Scan10001.JPG

Puis à présent mon interview version filmée, montée (6 minutes) et décorée (comme j’aime à le répéter !) pour MusiqueMag.com

01 avril 2010

Interview d'Alain Souchon

17.03.10 Alain Souchon 2.JPGLes quelques habitués de ce blog le savent bien, Alain Souchon appartient à mon Panthéon personnel.

Il est parti sur les routes françaises promener sa poésie et ses chansons légendaires sur scène pour une tournée d’une centaine de dates. Il sort le 5 avril prochain un nouvel album live intitulé Alain Souchon est chanteur. On y retrouve une grande partie de ses tubes d'aujourd'hui et d'hier. De "J'ai dix ans" à "Les saisons" en passant par "Foule sentimentale" et "L'amour à la machine".

En tout, plus de 150 000 spectateurs ! Alain Souchon est chanteur est le live tiré de cette mémorable tournée.  Il regroupe 24 chansons pour 2 heures de concert.

J’ai rencontré « la Souche » le 17 mars dernier dans un petit bureau de sa maison de disque EMI. Avec une caméra. "Ah! C'est pour une télé! Je ne sais jamais pour quel média je réponds...".

Il n'en reste pas moins qu'interviewer Alain Souchon est toujours un moment délicieux et lunaire.

Voici l’entretien publié (donc raccourci un max!) dans le nouvel Addiction le mag qui sort là, dans quelques jours.

Puis ensuite, l’entretien filmé pour MusiqueMag.com.

Scan10001.JPG
Scan10002.JPG
Scan10003.JPG
Et voici la version filmée, montée et décorée de mon interview pour MusiqueMag.com...
 

image001.jpg