Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Premier prix Lycéen du cinéma: "Welcome" de Philippe Lioret. | Page d'accueil | Emmanuelle Seigner... pas si "dingue" que ça! »

02 février 2010

Antoine Dole... laisse brûler.

20279_239811524098_555619098_3002307_5219371_n.jpg
(crédit : Fabrice Manga)

Antoine Dole est un écrivain français âgé de 28 ans.

9782849240328.jpgEt je le suis depuis son premier livre « Les Autopsies intimes ».

C’est un garçon à l’écriture violente, aiguisée, choquante parfois, dont les inspirations sont aux antipodes des miennes (ceci dit, je ne suis pas sûr d’apprécier la lecture d’un roman qui raconterait l’histoire d’un père de famille, journaliste, à qui il n’arrive pas grand-chose…).

J’aime les livres d’Antoine Dole. Son style, ses histoires.

Présentation de l’auteur  (largement inspiré de sa fiche Wikipédia, dont je peux assurer la véracité, puisque je connais un peu le jeune homme).

C’est à travers la littérature des années 90 (Virginie Despentes et Guillaume Dustan, entre autres) qu’Antoine Dole va faire l’apprentissage d’une littérature décomplexée à la syntaxe particulière.

Après des études de psychologie, pendant lesquelles il se fera surtout connaître par le biais de son blog (SeeMeAngry), ce dernier se tourne vers l’écriture avec un premier recueil de textes (Les Autopsies intimes, Editions du Cygne, 2007), véritable boîte noire d’une société à la dérive. Première mandorisation.

60d3dded1f09c25b509542d80bb1b2da.jpgAntoine Dole participe ensuite à différentes revues papiers et est vite repéré par Tibo Bérard. Il publie en 2008 un premier roman (Éditions Sarbacane, collection Exprim), Je reviens de mourir. Deuxième mandorisation.

Des journalistes voient dans ce texte la naissance du digne héritier de Virginie Despentes, le comparant même aux œuvres à l'énergie brute de Larry Clark. Le roman figurera dans la sélection 2008 du prix de l'ARALD.

Mais ce premier roman vaudra aussi à son auteur d’être taxé de misogynie par certains médias, ce dernier étant même accusé d’offrir à ses lecteurs une vision glamour du suicide. La polémique s’étendra à des librairies et bibliothèques qui boycotteront l’ouvrage peu de temps après sa parution, évoquant son caractère "pornographique".

Voir le site du Nouvel Obs.

On en est là.

En mars 2010, un deuxième roman, intitulé Laisse brûler, va paraître aux Éditions Sarbacane, dans la même collection, Exprim. L'auteur continue d'y explorer son obsession pour une société faite d'incommunicabilité et de misère sexuelle. Pour en assurer la promotion, Fabrice Manga (2-35 productions) réalise avec Antoine Dole une nouvelle bande-annonce.

La Voici :


Laisse brûler Antoine Dole, 2-35
envoyé par imyourheroone.

J’ai demandé à Antoine de venir à la radio pour enregistrer un podcast.

Ce qui fut fait le jeudi 28 janvier dernier...

28.01.10 Antoine Dole 6.JPG

Première partie :

-Présentation de l’auteur.

-Ses précédents ouvrages.

-Ses romans dans une collection jeunesse, alors que…
podcast

28.01.10 Antoine Dole 1.JPG

Deuxième partie :

-Présenter son livre dans les écoles.

-La revue « En attendant l’or ».
podcast

28.01.10 Antoine Dole 2.JPG

Troisième partie :

-Il écrit depuis toujours.

-Blogueurs précurseurs.

-La promo…
podcast

28.01.10 Antoine Dole 3.JPG

couv laisse bruler.jpgQuatrième partie :

-« Laisse brûler » : difficile pitch et présentation des trois personnages principaux.

-Un héros « liquide ».
podcast

Cinquième partie :

-Suite de la présentation des personnages.

-Un prochain livre aux éditions Au Diable Vauvert (avec la rappeuse Sté Strausz, ils sont partis à la rencontre de 50 femmes qui ont construit et construisent le hip hop des années à aujourd’hui. L’ouvrage présente, sous la forme de fictions, l’histoire de ces femmes emblématiques de toute une génération. Le recueil paraîtra en mars 2010 au Diable Vauvert et sera illustré par des photos d’Emmanuelle Tricoire.)

-En avril 2010, c'est du côté de l'illustration qu'on retrouve Antoine Dole, pour la publication de sa première bande-dessinée, intitulée Bad Romance (City Editions) où il met sa propre vie en scène. Un extrait :

pepito.jpg

-Un essai sur « les nouvelles virilités » aux éditions de la Musardine.
podcast

Commentaires

Un Youpiiiiiiiiiiiiiii de contentement car je cours acheter ce nouvel opus dès sa sortie ! Bon... si personne n'avait remarqué que j'étais fan, maintenant, c'est fait ;o)

Écrit par : Nath | 02 février 2010

Antoine Dole a publié il y a quelques temps dans le numéro 17 de l'excellente revue "Rue Saint Ambroise"... Revue dont j'ai intégré récemment le comité de lecture ! Pas peu fier !

Écrit par : luc-michel | 05 février 2010

Les commentaires sont fermés.