Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Marie Olivier-Ziglioli en question(s). | Page d'accueil | Lhasa fait mal les choses, finalement... »

25 décembre 2009

Hommage à Nino Ferrer par The Nino's!

Scan10001.JPG

l_68b84357a9444909a45dd4e20a11feb8.jpgJ’ai publié cet article au mois de novembre pour Culturissimo.

Dans le trio sus cité, je connais bien Laurent Madiot… il sait l’intérêt que je lui porte. Tom Poisson, je ne le connais pas personnellement (hormis un délicieux déjeuner que nous avons pris ensemble il y a quelques années, dans le restaurant de son frère… il s’agissait de faire un long article sur lui et son album du moment pour Virgin, article qui fut, au final, minuscule… la faute à un manque de place soudain et inexpliqué.) J’ai tous les disques du monsieur et lui trouve un talent fou. Quant à Benoît Simon, il m'était, jusqu’à l’écoute de ce disque, inconnu au bataillon. Alors qu’il a sa propre vie en solo.

 

En ce jour de Noël, j’ai décidé de vous faire découvrir l'album de The Nino's chantent Nino Ferrer (sorti chez Naïve Jeunesse) et ses trois protagonistes.

J’ai rencontré Laurent… et passé des coups de fil à Tom et Benoît, tous deux absents de la capitale.

madiot_005.jpg

 Laurent Madiot, un soir de la semaine dernière, chez lui, après l'interview...

Les podcasts proposés sont la quasi-totalité des magazines que j’ai réalisés et diffusés toute cette semaine sur 77FM.

 

Certaines chansons ne sont pas dans leurs versions intégrales (à part Mirza)…

 

Première partie : Laurent Madiot raconte la genèse de ce projet+Les cornichons par Laurent Madiot.
podcast

Deuxième partie : Tom Poisson explique pourquoi il est si enthousiate de participer à un tel projet+La maison près de la fontaine par Tom Poisson.
podcast

l_d2b2058f4d05436281955dc7c44479b3.jpg


Troisième partie : Laurent Madiot explique comment The Nino's ont choisi les chansons+Mon copain Bismarck par Laurent Madiot.
podcast

the-ninos.jpgQuatrième partie : Quand on reprend un tel répertoire, y a-t-il une grosse pression? Réponse de Tom Poisson+Le sud par Tom Poisson.
podcast
Cinquième partie : Quelle est la différence entre chanter pour les enfants ou chanter pour un public plus large? Réponse de Laurent Madiot+Alexandre par Laurent Madiot.
podcast

Sixième partie : Selon Tom Poisson, The Nino's est bien parti pour durer+Mirza par

Tom Poisson.

podcast

 

l_804143d7bbdf40a6b2a63d93c9462b6a.jpg

 

Septième partie : Laurent Madiot affirme que les enfants qui assistent au spectacle des The Nino's connaissent déjà les chansons de Nino Ferrer+Je vends des robes par Laurent Madiot.
podcast

Huitième partie : Laurent Madiot raconte sa rencontre avec les fils de Nino Ferrer+Blues en fin du monde  par The Nino's.
podcast

Neuvième partie : Comment Benoît Simon est-il arrivé dans cette aventure musicale?+Les hommes à tout faire par Benoît Simon.
podcast
Dixième partie : A qui The Nino's vont-ils s'attaquer après Nino Ferrer? La réponse de Benoît Simon+Le millionnaire par Benoît Simon.

podcast


madiot_002.jpgEt en exclu... rien que pour "Les chroniques de Mandor", une chanson inédite (de Nino Ferrer), guitare voix (qui ne figure pas sur le disque), interprétée par Laurent Madiot à l'issue de mon entretien...

Merci à lui.
podcast

Et pour finir, voici ma note évoquant ma rencontre avec Nino Ferrer.

C'était il y a bien longtemps.

Et j'étais très impressionné...

Commentaires

Bonjour,
je n'ai pas vu les Nino's lors de leur passage fin 2009 à proximité de ma ville (Orléans) pour cause d'enfant grippé mais j'ai récupéré le cd.
Grand fan de Nino Ferrer (surtout sur la période 60's), je ne peux que déplorer l'appauvrissement que subissent les morceaux tant au niveau rythmique, vocal, des parties de basse et du groove...
Je rappelle que Nino Ferrer a ses débuts jouait en concert sous la forme d'un trio (basse/chant, batterie, orgue).
L'exercice de la reprise est très difficile à gérer surtout face à des compositions très typées comme celle des débuts de Nino Ferrer.
En guise d'adaptation The Nino's n'apportent que des versions édulcorées avec des voix sans timbre, des rythmes fades et plats et un usage insupportable de la pédale wha wha (effet de son attirant mais pas évident).
J'espère que le spectacle est de meilleure facture même si je crains une dimension "pouet-pouet" totalement à l'opposée de l'esprit de Nino.
Bref nous sommes face à une démarche qui cible les bobos ( qui ont jerké sur Mirza et Alexandre pendant leurs années de fac) maintenant heureux parents.
Au niveau marketing, c'est bien joué (esprit star académie!) au niveau artistique c'est lamentable.
Heureusement "je veux être noir" ,"le blues anti-bourgeois" et autre "M.Machin" ne sont pas passés à la casserole...trop subversifs et pas assez "festifs" sans doute...

Écrit par : blutch | 04 janvier 2010

Bonjour à tous,

Suite au commentaire de Bluch.

Bluch, mon ami,
Je comprends aisement qu'un débat s'anime autour d'avis divergents.
Je ne peux que déasouver ton analyse minimaliste de ton ressentit sur l'album des Nino's.
Personnellement je le trouve parfait. Ils respectent parfaitement l'univers des titres originaux.
Tu déplores qu'ils soient minimalistes, et moi j'aime bien ce coté dépouillé, revisité, comme un plat avec un nouvel accompagnement.
Tu t'insurges sur la configuration du line-up sur scène, mais les nino's sont en trio, avec sur scène :
Une batteuse, deux guitares, une basse, un mini piano (c'est comme un mini mars), un tuba, une flute à coulisse, deux kazou(s...x peut-être ou invariable), soit neuf (dont certains d'occasions) instruments ou si tu préfères, trois instruments intercheangeables par musiciens. Car ils sont multi instrumentistes, ce qui est pas mal... Et encore je viens de te faire grace du paquet de chips vide et de la boite de camenbert en guise de Maracas. Tu remarqueras sans doute que la boite de camembert est un clin d'oeil à peine déguisé.
Tu craignais le coté "pouêt pouêt", et bien non ! C 'est un vrai concert-spectacle. Pas d'ambiance festive nullarde de la nouvelle scène, non un vrai spectacle avec une mise en scène millimètré.
Nous sommes également très loin du style Star academy, animé par un célèbre personnage dénué d'intéret et qu'aurait certainement détesté monsier Nino himself. Je ne connais pas particulièrement les musiciens mais ils ont déjà une belle carrière musicale derrière eux et plusieurs albums à leurs effectifs en solo. Loin, donc, des crétins qui participent à un TV crochet version XXI siècle.
Enfin, si certains titres plus engagés n'apparaissent pas c'est parce que le spectacle est destiné à un large public, de 6 à 106 ans pour être exact. Il est donc judicieux, de leur part d'inclure dans le set, des titres faisant partis du patrimoine culturel commun à tous et à toutes car le plus important, c'est que les plus jeunes pussent découvrir le spectacle vivant et apprennent que si les Star - académiques avec ou sans palmes et tuba (l'instrument de plongés et non l'instrument de musique) sont à la TV et les artistes sur scène.

Enfin pour terminé, j'espère, cher Bluch, que tu auras l'occasion de voir ce spectacle, dont j'en suis certain, t'enchanteras et t'emmènera à nouveau sur les terres du grand Nino, en trio et en stéréo.

Amicalement
Fred The Fred

Écrit par : FredTheFred | 05 novembre 2010

Les commentaires sont fermés.