Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Hugues Pouyé, auteur spirituel. | Page d'accueil | Le vendredi 18 septembre, Clarika, Luciole, Sandra Nkaké et les Broken Box à la Fnac Val d'Europe. »

19 août 2009

Mandor, écrivain nouveau romantique...

Ce que je n’ai jamais dit ici…

Et histoire de se payer une bonne tranche de rigolade.

C’est la fin des vacances, il faut bien se détendre…

(Et parce que j’aime tendre le bâton pour me faire battre.)

(Mon côté maso.)

Scan10008.JPGFut un temps, au début des années 2000, le magazine Côté Femme (dont je ne sais même pas s’il existe encore aujourd’hui) me demandait d’écrire des nouvelles romantiques.

8 pages complètes à chaque fois… c’était du boulot. La rédaction de cet hebdomadaire appelait ces histoires « un roman complet ».

J’acceptais parce que je me disais que ça allait être un bon tremplin pour me faire repérer par un éditeur.

(C’est là que l’on commence à sourire.)

Qu’il (l’éditeur plus malin que les autres) allait voir en moi le nouvel écrivain romantique de l’an 2000.

(Ça y est, on peut commencer à rire.)

(Non, parce que c’est bien connu, les éditeurs germanopratins passent leur temps à lire les journaux féminins.)

J’inventais donc des histoires à l’eau de rose (assez facilement, je dois dire), mais ce dont je ne me rendais pas compte, c’est qu’un auteur Harlequin n’avait jamais fait un bon Gallimard (Collection Blanche). Aucun cas ne me revient, là, tout de suite.

Alors, j’ai décidé de vous montrer à quoi l’exercice de style auquel je m’adonnais ressemblait.

Ma carrière d’écrivain, je n’y pense même plus. Je me contente d’écrire sur ce pauvre blog et pour la presse culturelle. C’est largement suffisant.

(Bon, c’est à partir de là que l’on s’esclaffe.)

Scan10006.JPG
C'est vrai, comme l'indique ma présentation je poursuis "le difficile exercice de la nouvelle afin de mieux comprendre l'âme humaine."
Tout à fait.
Maintenant, en exclusivité mondiale et intersidérale, voici le début de ce "roman complet".
Scan10009.JPG
Scan10010.JPG
La suite?
Vous plaisantez...

22:42 Publié dans Auto promo | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

AHAHAHAH la meilleure histoire drôle jamais lu dans télé Z !

Écrit par : Largentula | 19 août 2009

heu... manque un e

Écrit par : Largentula | 19 août 2009

Et alors le secret de la guérison ?? On aura la suite dans le prochain numéro ???

Écrit par : E | 20 août 2009

Mouahahahahahaha !

Écrit par : Nath | 20 août 2009

RIen de tel que la Guyane pour se lancer… J'espère que la suite de la nouvelle était assez pimentées sans toutefois susciter le Kourou des lectrices !
;-)

Écrit par : Christian | 20 août 2009

salut françois , exercice périlleux ! je trouve que tu t'en sors très bien.
hope everything's all right
bise
Romain

Écrit par : romain | 26 août 2009

Ha ha ! J'ai bien fait de rentrer, finalement ;)

Écrit par : secondflore | 31 août 2009

Quel sens de la précision, et que de chiffres! Quelle rupture! Quelle question! "Le bonheur ne serait il que l'ombre qui cache la trahison"! ... C'était de l'écriture sur commande pour un public précis à voir la couverture proposée!?

:-)

Écrit par : Béné | 31 août 2009

Les commentaires sont fermés.