Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jean-Louis Murat avec un petit goût d'inachevé... | Page d'accueil | Interview d'Izia. »

14 juillet 2009

Alain Galindo and co à la radio!

le-camion-electrique-alain-galindo.jpg

Le camion électrique.

Bizarre ce titre…

C’est l’un des premiers livres publiés aux Éditions Volpilière, nouvelle maison tenue par mon amie Élisabeth Robert (dont beaucoup ici savent l’attachement que j’ai pour elle). Je la trouve courageuse et opiniâtre pour beaucoup de choses, principalement pour s’être lancée dans cette aventure éditoriale là.

Mais, j’ai dit à Élisabeth que l’histoire d’un camion électrique, je ne le sentais pas vraiment. Et l’escargot sur la main de l’homme dessiné sur la couverture, ça n’inspirait pas vraiment le lecteur que je suis. (Je ne savais pas encore que les escargots avaient un rôle important dans cet ouvrage). Et qui c'est ce Alain Galindo???

(Pour être vraiment franc, je me suis aussi dit qu’on allait encore m’accuser de copinage…)

Et comme je ne suis pas un homme influençable, Élisabeth m’a envoyé le livre.

Et je l’ai refermé après lecture immédiate.

Je prends, et plutôt deux fois qu’une.

13.07.09 Alain Galindo 1.JPG

Voici le résumé du livre selon la maison d’édition :

 

130709_-8-[1].JPGLe camion électrique.

Cet ouvrage raconte l’histoire toute simple d’un homme qui croit en ses rêves…

Ne vous y trompez pas, rien de banal dans ce parcours.

Avancer d’un mètre par jour à l’aide d’un camion muni de panneaux solaires, nourrir l’imaginaire de villageois en cherchant à répondre à ce besoin d’accéder à son propre but. Prouver que son idée novatrice est bonne, qu’il peut aller au bout sans l’aide de personne?! Peu importe la traversée.

Un désert, une pente, un océan, les hommes se cherchent depuis toujours. Souvent les obstacles s’obstinent à les empêcher de trouver la réponse.

Finalement est-ce tant le but qui compte que le chemin ? Les rencontres, les regards, les a priori… Il suffit de si peu pour changer le destin d’une vie ordinaire. Un excès de génie, une croyance, un amour qui s’envole…

Une gamine qui vous attrape la main. 

Un roman qui plaira autant aux adolescents qu’aux adultes tant il nous rappelle la philosophie du Petit Prince d’Antoine de Saint Éxupéry. 

 

Résultat : Alain Galindo, Élisabeth et Lorène Bihorel (l’illustratrice du livre) sont venus me rendre visite hier à 77FM, dans le but précis d’enregistrer un podcast de l’auteur (et finalement, un peu de l’éditrice).

C’est Élisabeth Robert qui est arrivée la première, accompagnée de son mari et de ses deux enfants (qui finalement nous ont quittés à la recherche d’un endroit où se nourrir dans les alentours de Meaux). Elle est venue avec deux paquets de Lindor de Lindt. Des boules de chocolats avec du caramel à l’intérieur. Je résiste à tout sauf à la tentation…

Alain et Lorène sont arrivés quelques minutes après. L'auteur m’explique qu’il a un peu le trac. Pour la première fois, je décide de tutoyer quelqu’un pendant l’interview… Briser la distance qui pourtant n’existe pas.

 

13.07.09 Alain Galindo 2.JPG

Première partie : Présentation d’Alain Galindo et du livre.


podcast

13.07.09 Alain Galindo 8.JPG
13.07.09 Elisabeth Robert 1.JPG
Je sais, il manque un tiers du visage de l'éditrice... photo prise par l'intervieweur pendant la conversation.

 

Deuxième partie : Suite de la présentation du livre (avec l’amicale participation d’Élisabeth Robert).

 
podcast

13.07.09 Alain Galindo 4.JPG
De gauche à droite: Alain Galindo, Elisabeth Robert, Mandor et Lorène Bihorel.

 

Après l’interview, nous décidons d’aller déjeuner tous ensemble.

Au Bureau, comme d’habitude. En terrasse. Nous avons parlé édition, littérature, blogosphère… le tout bien accompagné.

 

 

13.07.09 moi.JPG
13.07.09 Alain Galindo 5.JPG

6413_101196813431_540498431_2051192_5290006_n.jpgPour finir, et au risque d’être un chouia insistant, je vous conseille vivement la lecture de ce Camion électrique.

Parce qu’il va sans doute vous faire réfléchir sur votre propre vie.

Commentaires

Bel article, beaux sourire de notre éditrice préférée (tant pis pour le copinage) et merveilleux livre, lu d'une traite ! Merci Alain pour cet ouvrage très sympathique.

Écrit par : Nath | 14 juillet 2009

C'est le seul livre que j'ai envoyé à François, sans doute parce que l'on a des amis on se ressemble sur une sensibilité partagée et je savais que cet ouvrage lui plairait.

Je suis ravie de cet interview d'Alain Galindo, un auteur timide lorsqu'il est en dédicaces ou face à des lecteurs mais avec une plume et un sens de la vie écrite magnifique !

Son livre est beau, simple et très touchant. Un bol d'air frais au sein du milieu littéraire. On sort quelques peu des conventions en le lisant mais justement ça fait un bien fou ! Un petit Ovni que ce livre, mais rempli de belles intentions !

Merci François de cette belle journée à Meaux !;)

Écrit par : E | 14 juillet 2009

chuis d'accord

ravie de t'avoir rencontré François !

Tchouip !
Lorène

Écrit par : Lorène | 14 juillet 2009

Le lire, d'accord, je t'ai toujours fait confiance,
mais quand on le boit, ce rosé?:) tous les trois?
bravo à vous deux pour l'itw!

Écrit par : ecaterina | 14 juillet 2009

Effectivement, un bien bon bouquin, avec toute la délicate et humoristique philosophie de la vie Galindienne dedans. Alain, lorsqu'il écrit, applique la règle bien connue des quatre tiers : 1/3 de style, 1/3 d'absurde, 1/3 d'humour, 1/3 de poésie.
Bien bonne interview itou !
(dites, vu la température qu'il fait en ce moment, ça vous ennuie si j'apporte les glaçons pour trinquer avec vous ? Ce rosé me donne soif !)

Écrit par : g@rp | 14 juillet 2009

J'ai adoré ce livre plein de réflexion. Au premier abord, je m'étais dit : Quelle idée saugrenue, un camion électrique. J'en ai d'ailleurs commencé ma chronique pour 1001-livres magazine avec cette phrase là. Et je me suis laissée porter.
J'ai passé un moment excellent avec ce livre où finalement on se rend compte que bien souvent on se laisse aller dans la vie sans regarder autour de soi. Parfois, il faut savoir regarder et se regarder mais aussi se poser les bonnes questions.
Belle interview, autant d'Alain que d'Elisabeth.

Marie BARILLON

Écrit par : Marie Barrillon | 14 juillet 2009

Tiens ! Maintenant je sais quoi dire sur mon blog !! :-D

Écrit par : Jo Ann v. | 14 juillet 2009

J'ai beaucoup aimé le livre d'Alain que j'ai lu d'une traite dès sa parution ! J'aime son style.
Le personnage de Julien m'a d'abord fait réfléchir à ce qui est essentiel, ensuite j'ai pris le volant du camion électrique pour me poser des questions sur ma propre vie, sur mes rêves... C'est bon de se poser un moment, de se retourner sur son passé, pour apprécier son présent. Chaque minute de vie est précieuse, rendons-la belle !
Bravo à toute l'équipe pour l'interview et l'article.
J'aurais adoré partager un verre de rosé avec vous tous.
Amitiés corses :-)

Écrit par : Marie OZ | 15 juillet 2009

Enfin, je peux accéder au net et voir/entendre ce qu'a fait François de cette délicieuse entrevue. J'aime. Bon, je vais prendre des cours d'expression orale et maintenant je sais pourquoi je préfère écrire.

Merci François pour ces quelques heures (2 ou 3) de bonheur, longue vie aux éditions Volpilière et bisous à sa délicieuse directrice, Elisabeth.
Et vive le copinage !

Alain.

Écrit par : Alain | 15 juillet 2009

Des cours d'expression orale ? Pourquoi ? Tu veux parler pointu, collègue ?
Moi j'adore t'entendre prononcer "tempêteus zé cadavres".
En plus, pour quelqu'un qui avait le trac, tu t'es vraiment, vraiment bien débrouillé.
Et vive le copin@ge^ ^

Écrit par : g@rp | 15 juillet 2009

Elisabeth, Lorène et Alain: merci à vous trois pour votre présence solaire...
Ecaterina, Nath, Marie, Jo Ann v., Marie, G@rp: Un jour peut-être, nous dégusterons un verre de rosé ensemble...

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 16 juillet 2009

Merci à ce petit train ... et sa caravane littéraire

Écrit par : Mchèle | 16 juillet 2009

Un livre que j'ai beaucoup aimé également, un livre qui fait du bien ;-))

Écrit par : Marie-Laure | 21 juillet 2009

"Le camion électrique" ? Un GRAND livre. Qui pourrait faire aussi un GRAND film. Pour moi, "Le camion électrique" est le meilleur de tout ce que j'ai lu d'Alain Galindo. Comment faire connaitre davantage ce texte ?

Écrit par : Hervé-Léonard MARIE | 19 avril 2013

Je me souviens de cette émission même si elle date de très longtemps, j'avais adoré ! Je me souviens quand il avait parlé de panneaux solaires, c'était à mourir de rire, un grand merci.

Écrit par : arnaud | 14 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.