Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Oxmo Puccino... mon article sur "L'arme de paix". | Page d'accueil | Le retour de Ricky Amigos! »

28 avril 2009

Le panache de Syrano!

souscriptionkw1-51dfb4.jpg
Syrano, je l’ai remarqué en 2006, dès son premier album, Musiques de chambre. Je me suis demandé qui était ce type qui mélangeait dessins, images, musiques " urbaines ", musique classique, la chanson et la littérature du 19e.
Un cas vraiment à part.

Avec ce premier disque, il a vendu plus de 10.000 exemplaires et a effectué une tournée de plus de 140 concerts.

Puis, j’ai reçu son deuxième disque. Le goût du sans.

" La parfaite illustration de son écriture à vif dans un étroit rapport au vécu, intime et social.

Syrano vit la création comme un exutoire, et sa sensibilité politique, à fleur de peau, est le contrepoint de son désir viscéral d’amour et de tendresse qui s’exprime au fil des chansons. "

C’est beau, hein ?

(Merci monsieur le rédacteur du dossier de presse).

Avec cet album, la barre est placée haute.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce garçon.

07.01.09 Syrano 3.jpg
07.01.09 Syrano 1.jpg

Voici un (très) court extrait audio de mon interview de lui (le 7 janvier dernier dans un bar parisien, très tôt le matin...)

Son site perso.

Son MySpace.

07.01.09 Syrano 5.jpg
07.01.09 Syrano 4.jpg

Et les deux clips tirés du Goût du sans.

L'enfant moitié (mon préféré).

 La marche des géants d'acier (un peu space et très noir).

Commentaires

La vidéo de l'enfant moitié est très belle et le texte très poétique. J'adhère.

Écrit par : Nath | 29 avril 2009

J'aime beaucoup le mélange musique, dessins, fantaisie.
C'est un univers trés poétique que tu nous proposes, je découvre avec plaisir !

Écrit par : Tatieva | 29 avril 2009

Les commentaires sont fermés.