Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Jean-François Copé répond à Mandor... | Page d'accueil | Marie Modiano... »

30 octobre 2008

Guillaume Cantillon... des ballons rouges, des étincelles!

l_691ef02f589183701b5f475d8aa5c10f.jpg
Guillaume Cantillon, vous connaissez ?
C’est le leader du groupe Kaolin.
Grâce au tube Partons Vite, le groupe est devenu l’une des révélations marquantes de l’année 2007 avec plus de 100.000 albums vendus.
Petit rafraîchissement.


3596971363123.jpgGuillaume Cantillon a sorti le 15 septembre dernier son premier album solo : Des ballons rouges.
Je ne suis donc pas en avance pour en parler.
Je sais, je sais.
On a pris notre temps pour se trouver un moment pour aller boire un coup ensemble.
En face de sa maison de disque Cinq7.

Installés devant une bonne bibinne, je lui demande si c’est salvateur d’aller voir ailleurs, de se débrancher de ses habitudes de groupe.
Il me répond :

-Oui, c’est salvateur…Adamo.


Quoi ?
Je le jauge.
Le pauvre, il ne sait pas où il met les pieds.

Je rétorque, donc, tout de go :

-Ah bon ? Tu ne trouves pas que c’est plutôt salvateur… Dali ?


D’un commun accord, nous avons décidé de nous en tenir là.
Terrain glissant.
Combat inutile.
Sagesse de quarantenaires.

Guillaume Cantillon 21.07.08 1.JPG

-Bon, disons que je me suis fais du bien. Je fais de la musique uniquement pour ça. Me faire du bien. Cet album n’est pas qu’une toute petite parenthèse. Pour moi, c’est très important. C’est quasiment comme si c’était mon premier disque.

Je le traite de puceau.

-Ouais… Hé ! N’exagère pas !  Bon, ceci dit, ça me fait la même excitation que lorsque nous avons sorti le premier disque de Kaolin. Le truc au bide, il est vraiment là. Je me souviens de pleins de moments où je me suis retrouvé tout seul, sans mes potes, dans un studio pour enregistrer ce disque. J’ai fais hou là là ! J’ai eu un truc bizarre, un espèce de manque. Au bout de 3 jours, heureusement, ça a disparu.

Guillaume Cantillon 21.07.08 2.JPG

C’est Edith Fambuena qui a réalisé l’album… elle est toujours sur les bons coups cette musicienne/réalisatrice exigeante.

-Merci pour le « bon coup » ! Edith est une personne que je respecte beaucoup, avant même la musicienne qu’elle est. On s’entend bien. Nous sommes potes. On a enregistré le disque chez un ami commun à Saint-Emilion, dans un ancien chais. Tout a été très facile parce qu’on a fait la fête… pour tout dire, on a dégusté pas mal de vins. On s’est créé une ambiance autour de l’album et des chansons…

Note de Mandor : J’aime cette façon de travailler. Je vais proposer à la radio, mais je ne suis pas certain que ça passe.
Des ballons rouges est un disque épuré. Pas de fioritures.

-Comme cet album traite pas mal de l’enfance, de mes relations amoureuses, de ma part féminine des choses,  j’ai choisi la simplicité et presque la naïveté.  D’où cette épure, cette guitare voix et pas mal de bricolages autour. Si les chansons marchent ainsi, c’est qu’on tient des chansons qui sortent vraiment de nous.

Guillaume Cantillon 21.07.08 3.JPG
Quoi? Surexposé? Vous trouvez?

Ses textes sont moins simplistes qu’avec Kaolin, je ne sais pas comment lui dire. Je lui dis « vos textes sont moins simplistes qu’avec Kaolin, je trouve, non ? », ce qui me paraît une formule assez honnête.

-Je me suis vraiment attaché aux paroles, aux textes… ça m’importait beaucoup. Pas uniquement la musicalité des choses ou des mots. Parfois, pour mettre en valeur un texte, il faut enlever les peintures qu’il y a autour. Je m’éloigne de plus en plus du côté lyrique des choses que ce soit pour moi ou pour le groupe. J’adore de plus en plus, le côté naïf de mes histoires. De tout dire sans métaphores… de dire vraiment sans chemins détournés.

Guillaume Cantillon 21.07.08 5.JPG

Bref, l’album de Guillaume Cantillon est agréable à écouter.
Du pop folk à la française… guitares revigorantes, mélodies fraîches, ambiance mélancolique.
J’adore.

610x.jpg
Et pour finir, son nouveau clip:
Des ballons rouges, des étincelles...


Commentaires

Ah merci, j'étais tombée dessus une nuit en regardant je sais plus quelle chaîne musicale, la voix me disait quelque chose et comme j'aime très bien Kaolin...

(mais je note la série Salvateur)

Écrit par : Mélina | 30 octobre 2008

Euhhh c'était quand l'interview? Non parce que si cette semaine tu te balades avec les bras nus tu vas retomber fissa malade hein!!!
Bon sinon très belle note, j'aime bcp l'humour Salvadorien!:)

Et sinon tu vas bien?.... tou tou tou...
Bises.
E

Écrit par : E | 30 octobre 2008

pas mal du tout ce morceau musical !

Écrit par : lulu | 30 octobre 2008

ben... c'est quand tu veux pour l'émission en direct d'une cave... On pourrait appeler ça "les ballons d'rouge"... ouais, je sais, je sais... mais après les "salves qu'j'adore du gars d'Meaux", je peux tout me permettre, n'est-il pas ?

Écrit par : La Louve | 31 octobre 2008

Autant kaolin super (enfin les 2 premiers EP et disons encore le 3ième), autant avec cet album solo là....des trucs bien c'est clair...mais on frise souvent là le cul-cul la praline (les méchants diraient bobologie de province)...mais bon ça lui à déjà été dit...comme la vacuité du dernier album de kaolin...et bon à par l'indéboulonnable..."on fait ce qui nous plait, ce que l'on veut"...eh bien visiblement le prochain kaolin retourne aux sources...il était temps parce que là depuis le solo et le dernier Ep de kaolin c'était la mélasse sirupeuse... (et les ventes se sont effondrées....)

Je suis pas méchant, juste c'est mon avis personnel (que bcp partage hein je précise...y compris la presse spécialisée qui a permis de découvrir Kaolin et qui à donné une dernière chance à Kaolin en ne critiquant pas le dernier album...genre "la prochaine fois si vous faites ça...").

Écrit par : Help | 06 juin 2012

Les commentaires sont fermés.