Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Rencontres aux Muzik'Elles 2008 (1) | Page d'accueil | Rencontres aux Muzik'Elles 2008 (3) »

05 octobre 2008

Rencontres aux Muzik'Elles 2008 (2)

Scan10001.JPG

La première chose que je dis à Lola Lafon en nous dirigeant vers sa loge, c’est que je lis son blog depuis longtemps.

Elle me répond être allée sur le mien récemment.

Pas souvent.

 

-Oui… Mandor, le type qui raconte ses rencontres !

 

20071126DeCaJeMeConsole.jpgJe l’a connaissais un peu de réputation, mais n’avais rien lu d’elle.

On ne peut pas tout lire.

Lapalissade.

Je ne porterai donc pas de jugement sur son œuvre littéraire.

Mon ami Hubert Artus le fait très bien ici.

Mais en lisant le blog de Lola Lafon, j’ai appris à l’apprécier.

Ses multiples vies, (écrivain, chanteuse, liseuse), ses racines aux frontières cosmopolites (franco-biélorusse )…

HPIM1220.JPG

Nous sommes dans sa loge. Elle vient de se produire sur la petite scène de l’espace Caravelle, dans le cadre des Muzik’Elles.

Ce samedi 27 septembre, il est 17 heures.

 

-Faire un concert à l’heure du goûter, c’est un peu curieux.

 

La salle était remplie.

Étonnée, mais réceptive à cette musique folk "venue des Balkans et alentours".

HPIM1219.JPG

Lola_Lafon_&_Leva.jpgJe l’interroge sur sa double activité artistique.

 

-Je n’ai pas de choix à faire parce que j’écris mes chansons. Je considère qu’écrire des chansons où des romans, ce n’est pas éloigné. Donc, désormais, j’alterne un roman, un disque. Dans un mois, on enregistre mon deuxième album, je suis donc en pleine période musique. En plus, je suis en tournée tout le mois d’octobre.

 

Date sur son Myspace.

HP.JPG

 

Grandir à l’envers de rien était son premier album. Un second est en gestation.

 

-Mon prochain disque sera différent. Évidemment, on reconnaîtra ma patte, mais il y a eu dans ma vie, réflexion, concerts, maturité… Ce sera encore plus folk.

 

Lola Lafon me parle de son public et de son rapport avec lui.

 

-Je reçois pas mal de lettres ou de mail de gens qui suivent ma route artistique. J’adore parce que je trouve que beaucoup écrivent très bien. Mon public des livres croise mon public des disques, c’est très curieux, mais jouissif. Dans les concerts, les personnes viennent avec des exemplaires de mes livres et dans les salons, ils viennent avec des disques. Le mélange des genres me convient parfaitement.

 

HPIM1222.JPGL’écrivain(e) chanteuse n’est pas dupe sur la célébrité ou la notoriété… elle est lucide sur sa condition d’artiste.

 

-Ce n’est pas parce qu’on chante où qu’on écrit qu’on est sur un piédestal. Bien sûr que non ! On est juste des éponges. On est là pour traduire les sentiments qui sont autour de nous. J’aime parler aux gens.

 

J’aime bien cette fille.

Elle est étrange, insaisissable. Même quand elle te parle droit dans les yeux, elle t’échappe. Elle est obsédée par la fuite, le silence, l’isolement.

Elle se planque derrière ses héroïnes, qui elles-mêmes se planquent aussi.

La boucle est bouclée.

 

Mystérieuse Lola...

 

P.S: De ça je me console sort en poche en janvier prochain...

P.S (bis): Pour mieux connaître (et peut-être comprendre) cette artiste étrange et lumineuse, allez chez Auteurs TV (dont je ne dirai jamais assez de bien du travail effectué par un seul homme!)

P.S (ter): Ici, un très bon compte rendu du concert de Lola Lafon par la rédaction d'Obiwi.

Les commentaires sont fermés.