Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nino Ferrer... 10 ans déjà! | Page d'accueil | Tatiana de Rosnay... auteur(e) mondiale! »

19 août 2008

Amazing Grace!

Grace est une parfaite inconnue, mais risque bien de ne pas le rester longtemps. Le disque Hall of Mirrors, aux influences planétaires (rien de moins), est un disque majeur. Cette jeune femme aux allures de danseuses orientales est une Américaine (née au Canada), empreinte de spiritualité et de sagesse. C’est en tout cas ce qu’elle dégage à l’écoute de ce premier album folk- blues- reggae-soul en tout point réussit.

recto promo album grace.jpg
Mon rendez-vous s’est tenu le 25 juillet dernier dans le bureau du président de Universal Music France, Pascal Nègre. Avant de rencontrer la belle, je patiente tranquillement sur le canapé. Un homme s’assoit à côté de moi en me disant bonjour. Je suis en train de relire mes notes. J’entends qu’il me pose une question. Sa voix me dit quelque chose.

Je réponds : « non, non, je n’attends pas monsieur X ! (je ne me souviens plus du nom…) Je patiente pour interviewer Grace. »

L’homme me dit : « Tant mieux, je suis un peu pressé, ça m’évitera d’attendre…». Il se lève, je le regarde et Florent Pagny me lance : « bonne attente ! ». Je souris en repensant à ce jour où Eric Genetet et moi, l’avions déguisé en nain lors d’une interview.

Bref, je m’égare.

MERCURY07.jpg

Grace m’accueille avec un sourire timide, une poignée de mains chaleureuse, mais semble trouver incongrue l’idée de devoir parler d’elle à un inconnu, même s’il est journaliste.

-C’est tout nouveau pour moi et ce n’est pas un exercice facile pour quelqu’un qui pense tout exprimer de sa vie et de sa pensée dans ses chansons.

Plutôt humble de nature, après maintes questions, la chanteuse finit par expliquer qu’elle est une enfant de la balle et que sa vie a toujours été bercée par la musique… par « les » musiques, serait plus exact.

-Mes deux parents sont des musiciens de « folk » américains et j’ai vraiment grandi en tournée avec eux. J’ai appris à marcher dans un bus.

mercury08.jpg

Je vous passe sa vie de baroudeuse en Alsace, en Californie, dans le Montana ou à Paris.

-Je n’ai pas de repère. Je me sens chez moi partout et je me sens étrangère partout. C’est paradoxal, mais je suis ainsi. Je m’identifie à une gitane.

C’est l’Afrique et l’Inde qui semblent avoir influencé sa musique et sa façon de vivre.

-Au Kenya, on a fait des rencontres absolument fabuleuses dans le désert. C’était transcendant pour un enfant de 7 ans de vivre avec la musique acoustique du désert. C’était un élément déclencheur important de mon amour pour la musique africaine.

Grace raconte ensuite ses allers-retours vers ce continent pour apprendre l’art des griots. Nomade insatiable, elle part ensuite en Inde pour s’imprégner de yoga et de musique soufie.

-Je suis un peu révolutionnaire. Je veux comprendre comment fonctionnent l’être humain et plus généralement, la marche du monde… Je lis beaucoup puis j’explore les concepts que je lis, j’écris aussi énormément. J’adore les ponts entre la musique, les gens et la littérature. La planète est tellement petite, personne ne se rend compte qu’on est tous pareils. On passe son temps à parler de nos différences alors qu’au fond, on veut tous la même chose.

MERCURY09.jpg

Avec une voix exceptionnelle, elle aborde dans ses chansons des thèmes universels dans lesquels l’amour, la tolérance et la fraternité dominent.

-Je me considère comme une « transmetteuse ». Avec la musique, on a une responsabilité. On doit partager des valeurs. Je ne prends surtout pas à la légère le fait d’avoir la parole, je vais en profiter pour ne pas la gâcher et pour creuser sur la vérité. Vous savez, partager et donner, c’est aussi recevoir.

mercury new b.jpg

Je suis assez conquis par la demoiselle, mais son discours un chouia ésotérico-naïvo-philosophique me laisse de marbre. Je lui demande si, pour elle, faire un disque est une suite logique de son parcours de vie.

-Ma mère possède encore des chansons que je chantais quand j’avais 4 ans. Je les avais inventé moi même. Dans la famille, on écrit tous des chansons. Ca fait partie d’un fonctionnement. On digère la vie avec la réponse musicale. La musique, finalement, je l’ai apprise de manière intuitive… et non scolaire.

Elle chante donc depuis son enfance et sa guitare est toujours à portée de main.

S6301618.JPG

Aujourd’hui, Grace interprète, sans aucune once de prétention, « la sensation d’être perdu, alors qu’il suffit souvent d’ouvrir les yeux pour avancer, la difficulté des rapports amoureux, la rébellion contre l’égoïsme qui fait tourner le monde, ou l’affirmation que la vraie richesse est celle du cœur…

Le premier album de Grace Hall of Mirrors (sortie le 15 septembre) est une pépite dans laquelle chacun peut deviner son propre reflet. À découvrir impérativement !

Voici son premier (et superbe) clip: Imagine One Day.


Des extraits de concerts sont visibles sur son MySpace.
La critique élogieuse et bien sentie d'Impudique.net.

Commentaires

superbes (fille et musique) - merci pour la "découverte" (je sors rarement de ma grotte!)

Écrit par : wictoria | 19 août 2008

Je l'écoute en boucle dans ma voiture, je te rendrai le CD... un jour. ;o)
Merci

Écrit par : La Louve | 19 août 2008

J'ai regardé la vidéo, c'est sympa, cela mérite que l'on écoute le reste et son discours éso-philo j'ose le dire ne laisse pas de marbre... j'aime son terme "transmetteuse".... :-))) Je ne sais pas si je serais fan de la dame mais du mot sans aucun doute...
Amicalement et avec plaisir je n'étais pas venue beaucoup depuis quelques temps voir ce blog et je le trouve mieux qu'avant! bravo... Où sont passées les petites vidéos que vous faisiez avec vos amis? Elles étaient bien sympathiques!
Béné, membre à temps plein du public lamda ;-)))))

Écrit par : Béné | 19 août 2008

Elle est SUBLIME! Une véritable étoile de beauté et je suis certaine qu'on va beaucoup parler d'elle.
Une belle voix, un regard magique, elle a tous les atouts pour avancer sereinement.
Je lui souhaite un immense succés, d'autant que c'est tout à fait le genre de musique que j'aime!
Merci François!!
Bises.
E

Écrit par : E | 20 août 2008

Je l'ai entendu ce matin sur FInter. Il est des morceaux comme ça, où l'on se précipite pour noter le nom parce qu'on a le sentiment d'avoir entendu un truc génial et qu'on veut pouvoir le retrouver tout de suite.
C'est ce que j'ai fait, et merci pour la vidéo ;-)

Écrit par : Miss Rainette | 20 août 2008

En prog sur 77FM depuis une petite semaine "grace" à un certain Mandor (?)

Écrit par : 77man | 20 août 2008

@wictoria: Tu peux y aller franco... il n'y a rien à jeter dans cet album. Du ramage au plumage!
;o)
@La Louve: Tu peux le garder va. Je vais recevoir l'album définitif...
Et oui, je suis généreux avec les disques que je reçois gratuitement. Ma bonté me perdra.
;o)
@Béné: Je ne vois pas de quelles vidéos tu parles, mais, en ce moment, mes activités ne me permettent plus trop de m'amuser avec une caméra. (J'ai l'air, comme ça, mais à la première occase, je m'y remets...)
@E: Quelle enthousiasme! Ca fait plaisir de faire plaisir...
@Miss Rainette: Je fais ça aussi. Prendre un stylo pour noter le nom d'un artiste que je ne connais pas... mais souvent, à la radio, ils ne le disent pas.
Bienvenue ici, en tout cas.
@77man: D'ici à ce qu'on entende bientôt le nouveau Marie Modiano... ce Mandor, il est infernal!

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 23 août 2008

Je l'ai decouverte par hasard sur deezer.com, le site faisait défiler des sons par hasard. Et le tour du morceau de Grace "Working together" arriva...je me suis précipité pour l'ajouter en favori et depuis je n'arrêtes pas d'écouter l'album. J'adore!

Écrit par : victor | 23 janvier 2009

Les commentaires sont fermés.