Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Christophe... légende vivante! | Page d'accueil | David Salsedo »

04 juillet 2008

The Olympic Dragons.

1266804915_l.jpg

"Ils font partie des 10 groupes français à suivre en 2008. Cindy au chant dégage un charisme rare dès qu'elle s'approche du micro. Rageuse et généreuse elle porte les compositions catchy du groupe sur ses épaules. Ses comparses sont impeccables et d'un niveau technique supérieur à la moyenne parisienne. On a rarement vu autant de générosité chez un groupe de cette nouvelle scène. À ne pas rater ! " Voxpopmag.com

" Crazy Nerds est un premier jet prometteur, décomplexé. 8 petits bijoux entre garage élégant et pop transie de sueur. Le son est cru, bagarreur, la voix de Cindy pare le tout d’un charme certain." albumrock.net

" Les trois rockers ont l’art du tube : des compositions ultra-efficaces, et des textes en anglais scandés par une chanteuse envoûtante à l’énergie infatigable. " JDA

Voilà quelques témoignages concernant The Olympic Dragons, extraits de leur MySpace.

1555461411_l.jpg

J’ai découvert ce groupe lors du second Live In 77FM que j’ai eu l’honneur de présenter. Il se dégageait effectivement de ce trio une énergie électrique galvanisante, à la croisée des Libertines, Supergrass et Black Keys

the-olympic-dragons_fiche.jpgDepuis quelques mois, le groupe se fait remarquer par de nombreux professionnels à commencer par les programmateurs des Muzik’Elles qui en ont fait leur " coup de cœur " le 27 septembre prochain.

J’ai demandé à Cindy Jacquemin (Chant et basse) et Sébastien Chaillon (guitare et chœurs) de venir à 77FM pour une mandorisation et aussi, évidemment pour une soixantedixseptaifaimisation (ben quoi ?)

Un mini mag à écouter là.

Le batteur, Yann Forléo, n’était pas disponible…

J’installe le duo devant les micros et leur pose tout plein de questions dont je connais déjà les réponses parce que ce n’est pas la première fois que je les interviewe. (Mais, alors pourquoi poser les mêmes questions pourraient me jeter à la face quelques malins ?) (Ben, parce qu’à chaque fois, c’était dans un contexte particulier qui nécessitait que l’on revienne sur leur début de carrière).

l_9a3b9a1a515814b55ff696eebbac90b1.jpg

Le discours de la jolie Cindy est bien rôdé.

-The Olympic Dragons a été créé il y a deux ans. Nous avons débuté en reprenant des standards du rock : Led Zep, Nirvana, Les White Stripes. Cela nous a permis de confronter nos influences et de regrouper les styles musicaux dans le rock qu’on aimait vraiment. Puis, naturellement, nous avons composé en Anglais. C’est Sébastien qui écrit les textes. Au bout de 6 mois, on a eu un répertoire à nous et on se sent bien tous les 3.

l_d16d5ecf197b2058a64246a0b581fd05.jpg

Sébastien m’explique que chaque membre du groupe avait joué de son côté avant de se retrouver. Ils n’étaient, en aucune manière, des débutants. Ils avaient tous roulé leur bosse avant de former The Olympic Dragons.

-C’est la raison pour laquelle, on a l’impression que ça va vite. J’ai entendu dire qu’il fallait 10 ans pour qu’un artiste arrive à maturité. Nous nous en approchons depuis le temps que l’on joue de la musique…

l_6143883de30df5e18a50ff43879c796f.jpg
l_babebb508929311c826072489cff59c2.jpg

Le guitariste évoque aussi leur grande expérience de la scène. Plus de 100 dates dans 30 villes de France. Jusqu’à il y a peu, ils n’arrêtaient pas.

-Un groupe à besoin de beaucoup jouer sur scène pour pouvoir accumuler de l’expérience, apprendre à se connaître, se tester… c’est aussi un champ d’expérimentation où l’on apprend le rapport au public. Mais à un moment donné, il faut être exigeant sur la qualité technique des plateaux sur lesquels nous jouons. Du coup, nous sommes beaucoup plus sélectifs, ce qui n’est pas forcément un mal puisqu’on a plus le temps de se concentrer sur notre travail artistique. On ne fait plus que des dates importantes.

Et Sébastien d’ajouter :

-Aujourd’hui, on a confiance en notre capacité à amener le public dans une histoire, dans un voyage et surtout l’amener jusqu’au bout.

The Olympic Dragons 20.06.08 1.JPG

The Olympic Dragons a déjà sorti un EP : Crazy Nerds, mais ils rentrent en studio (avec de gros moyens) en octobre 2008 avec la perspective de sortir un album en mars 2009.

-Cet album est important, parce qu’on a travaillé dur ces deux dernières années pour avoir l’opportunité de pouvoir l’enregistrer dans de bonnes conditions. Il sera peut-être l’élément déclencheur pour une meilleure visibilité.

Quand je leur parle de label, ils me répondent que ce détail n’est pas essentiel… " nous nous en chargerons nous même "… Par contre, ils sont à la recherche d’un solide tourneur.

Il ne serait pas déçu car les prestations scéniques du groupe n’ont rien à envier aux plus grands…

The Olympic Dragons 20.06.08 4.JPG

The Olympic Dragons, coup de cœur des Muzik’Elles, certes, mais, coup de cœur aussi de Mandor.

Les voici en live à la flèche d'or...

13 minutes - The Olympic Dragons
 

17:51 Publié dans 77FM | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : the olympic dragons

Commentaires

Je dois admettre que je ne suis pas une grande spécialiste en "balance et roule", cependant j'ai beaucoup aimé.
Je viens de visiter leur space pour découvrir un peu à la feuille, et ça m'a plu!
Alors merci pour la découverte.
Zou! ;-)

Écrit par : cabadi | 05 juillet 2008

Toujours rien depuis hier... Vous aviez tous oublié vos piles ou quoi !!???

Écrit par : ecaterina | 05 juillet 2008

@cabadi: De rien Sandrine... longue route musicale à toi!
@ecaterina: Non, non... mon appareil est mort. J'attendais les photos de Balbc. La note sur la dernière réunion Fapm devrait ne pas tarder...

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 08 juillet 2008

super groupe !
découvert aux muzik'elles
longue route à eux !

Écrit par : lola | 09 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.