Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Damien Saez, l'incorruptible! | Page d'accueil | Victoria Tibblin: rockeuse "brut(e)"! »

17 mai 2008

Marion Beaupère... plasticienne à découvrir IMPERATIVEMENT!

1249088045.jpg

Ce que j’aime dans ce métier, c’est que l’on croit avoir tout vu et BOUM ! Il y a toujours quelqu’un qui parvient à te surprendre, à t’impressionner, à te laisser pantois d’admiration.

Ce jeudi, alors que je sortais d’une interview de la maire adjointe délégué à la culture, au Patrimoine historique, au Tourisme et aux Fêtes et cérémonies de la ville de Meaux (Muriel Héricher) et du directeur des affaires culturelles (Charles Beauchard) pour évoquer « Éclats d’arts », je tombe sur une chapelle au sein même de la direction des affaires culturelles où je me trouve…

979246062.jpg

La Chapelle Marquelet de la Noue. Je rentre pour aller prier, comme à mon habitude, tous les soirs…

Bon, d’accord, je rentre parce qu’il y avait une affiche annonçant une exposition d’une certaine Marion Beaupère.

Deux jours avant, j’avais été interpellé par un article diffusé dans l’édition Seine et Marnaise du Parisien (ma nouvelle lecture quotidienne) : Marion, 16 ans, jeune plasticienne de génie.

594567367.3.JPG
504383863.2.JPG
En lisant l’article, je m’étais dit : « La pauvre fille ! Elle est jeune, très jolie, tout le monde ne va s’intéresser qu’à cette particuliarité là
plutôt qu’à son travail.

Je tape son nom sur Google, parce que, quand même, cette artiste plasticienne m’interpelle.

Je tombe sur ce site qui explique en détail son travail et sur son blog qui montre beaucoup de ses œuvres… bref, je me dis que ses toiles et le personnage sont suffisamment intéressants pour que j’aille y jeter un coup d’œil.

447804037.jpg

Et donc, complètement par hasard, je me retrouve devant cette chapelle où la demoiselle expose.

Il y a des fichues coïncidences, tout de même.

Non, sérieusement, vous ne trouvez pas ?

Je pénètre en ce lieu saint et tombe sur Marion, accompagnée du plasticien Christophe Alzetto, qui a organisé cette exposition. Bref, je parle avec eux un moment avant de visiter la chapelle dans tous les recoins.

 

1783809184.2.jpg

Je fais un singulier voyage visuel et tactile à la mise en scène étudiée, entre douceur et violence, entre abîme et profusion. J’ai l’impression d’être dans le langage sensuel et secret de la matière.

-Une chapelle est un lieu très connoté, on a donc joué avec ce fait. Il y a des échanges, beaucoup de contrastes entre plusieurs thématiques : le plein/le vide, l’intérieur/l’extérieur, l’intime/le grandiloquent, la violence/le charnel… Christophe Alzetto a élaboré pour moi une scénographie importante conçue comme un tableau où les personnes deviennent fluides et circulent à l’intérieur.

1950180565.jpg

Au début, Marion Beaupère avait construit un univers graphique à la richesse et à la méticulosité interpellantes.

1878953812.jpg

-Je dessinais sur feuille A4. C’était très sec, très plat, sans fluide, sans matière. Je cherchais comment dominer l’espace, comment le remplir. Je faisais des dessins très graphiques, maniaques, symétriques, quelque chose de très perfectionniste. En passant à la peinture, il y a deux ans, je me suis intéressée à la matière, au matériau, et principalement au cuir, qui est devenu ma marque de fabrique.

Pour ses peintures, elle utilise des tissus, des cordes et donc, du cuir qu’elle râpe, brûle, coud, extrude, comme pour en libérer l’âme secrète et enfouie.

1660475698.jpg

Là, elle est en plein travail. Dans le chœur de la chapelle, elle a installé son atelier.

(Bon, j’avoue, elle pose pour la photo… Avouez que Mandor est le roi de la mise en scène !).

956357989.JPG

Avec Marion Beaupère, « la matière craque et coule, la toile tend au monumental, l’intrusion de matières extrêmement variées et d’objets hautement connotés devient massive. Clés, cadenas, boutons, clous, chaînes, objets tranchants parlent de blessure et de cicatrice, d’ouvrir et de fermer, d’autoriser ou d’interdire, insistant à nouveau sur la question du secret et de l’indicible ». (Source : dossier de presse sur l’exposition.)

648647314.jpg

-Je veux donner à voir, à toucher, à sentir… je veux essayer de susciter tous les sens. Il faut qu’il y ait un rapport, un échange entre la toile et la personne. Une sorte d’intimité doit se créer…

675856785.jpg

Je suis stupéfait par l’aisance artistique de cette jeune fille. Je ne peux m’empêcher de me demander ce qu’il y a dans sa tête pour sortir tout ceci de son âme. L’artiste reste décidément un éternel mystère.

Christophe Alzetto me confie :

-Ce n’est pas simple pour Marion. Quand on voit son âge et son apparence, les gens ont tendance à réduire son travail à cette rareté là. C’est dommage. Ça fait partie des jeux des apparences et des médias. Marion souhaite qu’on s’intéresse plus à son œuvre.

Je la regarde. Elle confirme.

1775858924.JPG

Je me dis juste qu’elle n’est pas sortie de l’auberge. Pour le moment, elle n’est connue que dans la région, mais je suis certain qu’on n’a pas fini d’entendre parler d’elle.

Pour ses toiles, bien sûr, mais pas que.

Il va falloir qu’elle s’y fasse.

Les clichés ont la vie dure.

736274769.jpg

Christophe Alzetto a réalisé quelques clichés pour mon blog. Je le remercie chaleureusement, (ainsi que Marion), d’avoir jouer le jeu. Je présume qu’ils n’ont pas compris comment ce « localier » s’est soudain transformé en Mandor…

1482369415.JPG

Remarquez, le Alzetto, a bien des talents…

J’aime les doubles identités, les faces cachées des personnes.

Mais, la question qui me turlupine.

Qui se cache derrière la douce Marion Beaupère ? 

(Hop là ! Tenez, un nouveau cliché !)

Pour tenter de déceler le mystère, il ne vous reste plus que cet après-midi et demain de 14 h à 19 h.

Elle sera là.

Lieu : Chapelle Marquelet de la Noue 6, rue des Vieux Moulins 77100 Meaux.

Les photos du vernissage sont ....

(Sinon… je n’ai évidemment pas besoin de préciser qu’une toile en photo n’a strictement rien à voir avec une toile placée dans son lieu d’exposition…)

La dernière photo... très poétique.

81880724.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

EDIT:

Voici le mini mag de 2 minutes sur Marion Beaupère, multidiffusé sur 77FM.

Commentaires

A ce stade là, ce n'est presque plus du talent. Au minimum, ce n'est pas que du talent ! Il y a une inspiration qui flirte avec la grâce. Bravo Marion ! Chapeau bas l'artiste !

Écrit par : Olivier Goujon | 17 mai 2008

Ce qui me frappe le plus, c'est effectivement sa jeunesse et sa maturité. Ce que tu nous présentes aujourd'hui explose de "jus", d'histoires à venir, d'un immense devenir dans de nombreuses disciplines indisciplinées (du moins, en apparence...)

Quel enthousiasme de ta part.

Une créatrice à suivre !

Écrit par : Cath ta mamounette | 18 mai 2008

@Olivier Goujon: Tout pareillement!
@Cath: Je suis souvent enthousiaste, mais là, je suis resté sur le popotin d'admiration.
Je vais suivre son évolution.
C'est sûr.

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 20 mai 2008

Pauvre fille....

Écrit par : Ramon | 21 mai 2008

@Ramon: Remarque classe!

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 22 mai 2008

ma fille est top!!! isn't she?

Écrit par : isabelle | 29 octobre 2008

elle continue d'évoluer et d'étonner! Je crois que c'est un génie! J'en suis sûr!!!

Écrit par : Claude | 29 janvier 2012

Les commentaires sont fermés.