Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Mary Dollinger... et Alain sont à Paris. | Page d'accueil | Une interview un peu "manipulée" de Laurent Terry »

23 avril 2008

Il donne... Le Tone!

1564772792.jpg

Il est arrivé sur la scène française en même temps que Daft Punk, Etienne de Crécy, Cassius… il a figuré sur les mêmes compiles d’il y a une dizaine d’années… et pourtant Le Tone n’est pas un musicien aussi connu que les sus-cités…

Pourquoi ?

La faute à pas de chance.

Le Tone a fait un méga carton avec son premier disque Le Petit Nabab... Grâce au titre: Joli Dragon (dont j’avais diffusé le clip récemment)… et dont voici une version récente sur scène.

 

 


Joli Dragon
envoyé par Le-TONE

 

Puis il s’est dirigé vers des projets plus « undergrounds » qui n’ont eu absolument aucune couverture médiatique… mais, de là à dire qu’il a été inactif, rien ne serait plus faux ! Il a sorti un deuxième album mais, cette fois-ci, sans clip. Force est de constater (je déteste cette expression !) que cela réduit considérablement l’exposition d’un disque. Il ne s’est d’ailleurs pas très bien vendu.

 

1451447236.jpgIl était intéressant d’aller lui poser quelques questions directement.

C’est ce que j’ai fait le 8 avril dernier chez Aktarus Productions. (Une agence à échelle humaine destinée à accompagner le développement de tout projet musical dans son intégralité.)

Le Tone est moyennement à l’heure, alors je patiente en lisant des magazines spécialisées dans la musique electro… je n’ai jamais entendu parler d’aucun artiste figurant dans les pages que je tente de comprendre.

Même Le Tone, je ne le connais presque pas. Pourquoi suis-je là, me demanderez-vous ? Par besoin de connaître des milieux, des musiques, des mondes inconnus de moi.

Il arrive enfin, le sourire aux lèvres. L’homme est sympathique, je le sens un peu taquin tout de même…

Nous nous installons un peu à part et commençons la discussion. D’abord, il m’avoue avoir jeté un œil sur mon blog. « C’est une bonne idée de poser avec les artistes… ça rend humain le truc ! »… Ouf, enfin un artiste qui me comprend…

Le Tone sort donc un disque intitulé, En Inde.

997318262.jpg
Comme l’explique le dossier de presse, il a été lauréat d’une résidence artistique initié par le Consulat de France. Il s’est envolé, courant 2005, direction Delhi, accompagné de ses inséparables synthétiseurs vintage avec la ferme intention d’arranger la rencontre de son « electro pop » et des sonorités traditionnelles hindi…

-Pour moi, c’est mon meilleur album. Je ne suis généralement jamais si sûr de moi au départ sur le concept global de ce que je veux faire. J’ai fait un album qui sonne exactement comme je voulais qu’il sonne.

117481720.jpg
Une union métissée construite au gré des rencontres dans ce pays. Ce mariage des genre aboutit à des « ritournelles aussi aériennes qu’entraînantes, bercées par la voix suave de Smitri Nocha, soutenue par des arrangements flirtant entre vibration80’s, electro, tradi ou lounge signés notamment par Olivier Libaux ou encore Albin de la Simone (récemment mandorisé ».

-Quand je pense qu’avant de rencontrer les gens de chez Aktarus, aucune maison de disque ne voulait de ce disque. J’ai eu le droit à tous les commentaires, parmi lesquelles, les classiques : Trop indien ou pas assez Le Tone. Trop Le Tone et pas assez indien. Il était temps que je trouve un partenaire idéal car ma page MySpace était consacrée à ce projet depuis 2 ans.

1644634347.jpg
Je trouve personnellement le résultat très appréciable. J’aime les gens qui se lancent à corps perdu dans des projets riches, originaux, variés et… risqués.

-Je n’appartiens à aucune scène particulière. Il y a des personnes avec lesquelles je me sens plus proche que d’autres. En ce moment, je travaille avec des groupes de rock, j’ai aussi envie de faire autre chose avec Albin de la Simone. J ’aime vraiment beaucoup ce type.

1817419485.JPG
Le Tone pose pour moi... sur une (très) vieille chaise de coiffeur.

 Je lui avoue que je trouve les personnes de son milieu un peu pédantes. Limite prétentieuses. Certes, c’est un préjugé parce qu’au fond, je n’en connais pas vraiment, mais ceux que l’on voit à la télévision, ne me paraissent pas véritablement humbles. Sébastien Tellier, par exemple…

-Tu verras si mon disque marche, comment je vais me la jouer. Je suis comme tous les artistes… un peu mégalo. Si tu ne l’es pas un minimum, tu ne peux pas projeter tes projets dans une perspective à long terme.

Il se tait, puis continue.

-Je suis un enfant de mon siècle. J’aime bien les médias, parler de ma musique, faire des concerts, parler de moi, frimer, m’acheter de belles fringues, avoir une belle caisse…

J’imagine que c’est du second degré. Pas certain.

-Par contre, quand je fais de la musique, plus rien ne peut me troubler.

1947646514.JPG

Et Le Tone, la musique, il l’a maîtrise remarquablement. (Et les dessins aussi, car tous ceux qui sont sur cette page sont de lui.)

Voici son clip.

Commentaires

J'aime bcp Le Tone. J'avais volé son premier disque, c'est dire !

A part ça, tu es content de ta coupe de cheveux. Sympa cette interview réalisée chez un barbier !

Écrit par : merlinbreizh | 24 avril 2008

Les commentaires sont fermés.