Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Etyl... | Page d'accueil | Balbino Medellin... l'espoir fait vivre! »

04 avril 2008

Albin de la Simone... chanteur sympa mais pas que!

1241599103.JPG

Albin de la Simone n’est pas un débutant.

Loin de là.

Son MySpace.

Je ne vais pas revenir sur sa carrière de musicien, tout est très bien expliqué ici.

C’est la seconde fois que je rencontre cet auteur compositeur arrangeur interprète…etc. Il sort le 14 avril prochain son 3e album.

Je l’ai chroniqué pour mon journal…

594567367.JPG

Quand on me demande 800 signes, je ne peux qu’être très sommaire. L’intérêt de mon blog est de pouvoir creuser plus profondément.

Le jour où je suis allé à sa rencontre (le 18 mars dernier), il faisait un froid de canard. Vraiment.

Arrivé devant sa maison de disque Cinq 7, Albin de la Simone est là également. Nous prenons donc l’ascenseur ensemble. Je me présente à lui… et un ange passe. « Il fait froid, hein ? » me dit-il. Je crois qu’il fait du second degré. Il a choisi une phrase très banale, juste pour me faire sourire. Ça marche. « Oui, il fait un temps à ne pas mettre un chien dehors ! » répondis-je avec un sens aigu de la répartie. Je pense que ça promet une belle interview…

1326118488.jpg

Nous arrivons dans les bureaux. Je salue Rico (attaché de presse que j’ai beaucoup pratiqué et qui est d’une sympathie à toute épreuve) et quelques autres personnes que je vois pour la première fois. L’artiste en fait de même. On nous fait grimper un étage supplémentaire pour trouver un endroit calme. Le bureau d’une « chef ». Je ne sais plus très bien chez qui nous avons posé nos valises, mais cette personne a une vue imprenable sur les toits de Paris.

Albin me donne la place du « chef ». Lui s’installe en face de moi. Comme s’il était un de mes employés. Je lui demande s’il vient pour une augmentation. Il sourit.

Un chanteur est toujours magnanime avec un journaliste, je le sais.

1001011788.jpg

Sur le bureau, je vois un disque de la chanteuse dont tout le monde parle : Berry.

Je pense intérieurement : « Tiens, elle, faut que je m’occupe de son cas ! ».

Albin lui, me montre un album de Juliette Gréco. Marrant ça, je n’ai jamais accroché. (Et pourtant, elle a un MySpace!)

Le moment fatidique arrive. Je place mon Sanyo bien en évidence. Il me lance sans réfléchir :

« Tiens ! Tu es un des derniers à utiliser ça ! ».

Ce n’est pas une question, mais une affirmation.

Je le regarde intensément. Je suis sûr qu’il a peur.

(Et là, normalement, vous vous dites : « bon, c’est ça qu’il appelle creuser plus profondément !».)

(J’adore me citer.)

Allez, attaquons le vif du sujet, vous êtes là pour ça…

Non ?

Ah bon !

Bref, je fais remarquer à Albin de la Simone que son univers me paraît plus enjoué, plus gai, plus positif que dans ces deux précédents albums.

-J’ai commencé assez tard à faire des disques. Le premier, j’avais 30 ans. C’était mon disque d’adolescence, celui où j’ai vidé mon sac. Et comme je suis un peu noir dans la tête, je ne me suis pas freiné. Le second, j’avais 33 ans, j’ai poursuivi sur ce chemin. Aujourd’hui, à 37 ans, ça va mieux, j’ai réglé quelques problèmes et j’ai décidé de parler de choses plus légères. J’ai fait le choix de partir toujours du côté le plus gai et le plus animé. J’ai envie de m’amuser et d’amuser les gens. Faire plaisir, en somme.

177436602.jpg

Il m’avoue que la scène y est également pour beaucoup.

-En concert, il m’est arrivé de lutter contre mon répertoire. Il était trop sombre, j’ai dû souvent l’égayer. Je me suis rendu compte que c’était un problème d’écriture. J’ai donc pris la résolution d’orienter mon nouveau disque ce vers quoi j’ai envie d’aller sur scène.

Albin de la Simone est un méticuleux. Il est un arrangeur hors pair et prend soin de chaque détail. Musicalement, il a placé son album sous le signe des pulsations humaines… Il y a plus de synthés, mais tout est joué en live. Il n’y a ni programmation, ni rigidité.

C’est beau un cœur qui bat !

(Mais qu’est-ce qu’il m’arrive ?)

Bungalow ! raconte des petites histoires fictionnelles joliment troussées. Il joue avec les mots (maux), sans jamais tomber dans la facilité, ni dans l’exercice de style. Une gageure pour une chanson comme Vendéen (co-écrite par Jeanne Cherhal).

Enfin, il y a quand même de l’humour noir.

Catastrophe en témoigne.

Puisque l’on parle humour, à la fin de l’interview, alors que nous devisions de je ne sais plus quoi (j’avais dû lui raconter une histoire de Toto, un truc comme ça…), il m’en raconte une bien bonne : « les schtroumpfs, quand ils se font un bleu, c’est comme nous quand on ne se fait rien. ».

Après avoir médité un bon moment pour comprendre, je lui rétorque un truc de Francis Blanche (ou Pierre Dac, ne m’ennuyez pas avec ce genre de détail…) : « Plus tu pédales moins vite, moins tu avances rapidement ! ».

Ça n’a rien à voir, je vous le concède, mais en même temps, c’est tout aussi absurde.

(En plus, j’écris ce que je veux ici).

1894566424.JPG

Moi j’aime bien Albin de la Simone. Comme le dit une autre chanson de son album. Il est Sympa. Il est vraiment sympa et ça n’a rien de péjoratif.

-Oui, mais je n’en fais pas assez. Mince, je suis chanteur. Il faudrait que je prenne la pose, que je me la joue un peu plus. Un chanteur doit tenir un rôle, non ?

Là aussi, c’était de l’humour.

MDR

LOL

:o)

 

(Attention les propos développés dans les trois précédentes lignes sont à utilisées avec modération. Merci !)

Que puis-je ajouter ?

Ah oui ! Albin de la Simone est au Café de la Danse le 16 avril prochain.

Vous ne serez pas déçu, je vous l’assure.

Commentaires

J'écoute son myspace en boucle, j'aime beaucoup ! Euh, dois-je préciser que je ne connaissais pas le bonhomme ? Quelle vilaine habitude !
Bises
PS : j'aime beaucoup la photo "écossaise"

Écrit par : Nath | 04 avril 2008

J'ai découvert ce jeune homme sympathique l'an dernier en regardant le soldat rose avec mes filles. C'est sympa de le découvrir dans un autre contexte qu'avec un costume d'ordinateur sur le dos !

Écrit par : Vanessa | 04 avril 2008

@Nath: En même temps, Nath, c'est normal que tu ne connaisses pas tous les gens que je présente puisque ce blog sert aussi à faire découvrir des artistes peu connus.
@Vanessa: L'homme a beaucoup de casquettes et de contextes. C'est aussi pour cela que je l'apprécie.

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 08 avril 2008

Les commentaires sont fermés.