Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La vie, c'est pas du cinéma... | Page d'accueil | Lulu... bienvenue à ce ch'ti! »

15 mars 2008

Gonzague... amusant trublion du PAF!

362976643.JPG 

Par l'entremise du sieur Clément, j'ai découvert récemment le site: Gonzague TV.

 

(Quoi ? Je commence sans parler du tournage de la veille!!! Franchement, vous n’en n’avez pas marre que je vous serine avec mes petites histoires de « Mandor dans le monde merveilleux du cinéma » ? J’ai un peu pitié de mes lecteurs, en ce moment. Aucune variété dans les sujets traités… tsss… bon, je vous dis juste que la journée fut bonne et que c’est avec une pointe de tristesse que j’ai quitté ce plateau fréquenté pendant deux semaines. Et Bry-Sur-Marne n’est pas si moche que ça… Je redescends donc sur Terre et poursuis le cours normal de mes missions… vous informer culturellement.)

 

La culture, au sens très large du terme. La culture, c’est aussi regarder la télé le matin, sur M6 (à l’époque) et se dire, « ce mec est complètement frappadingue ». Les animateurs l’appelaient « le boulet » (tiens, c’est un film avec Lanvin, ça ! Ahem… pardon !).

Or, j’apprends que « Le boulet » a un blog de défi. Je le visite et me marre franchement très souvent. Je comprends que derrière ses blagues de potaches rondement menées se cachent un mec qui à l’air d’être tout, sauf con.

 

 

J’envoie un mail au fameux Gonzague pour boire un verre avec lui. Enfin, quand même, je lui explique que je vais écrire une note sur lui de manière à lui faire un peu de pub supplémentaire. Il visite mon blog et me répond des choses très gentilles.

Nous nous voyons donc le 5 mars dernier à La Lubie.

Le mec est grand, souriant, sympa. Je n’en ai pas terminé avec ma précédente interview, je lui dis donc de s’installer, « j’arrive, j’en ai pour une minute ! ».

 

 

Il commande un truc du genre « Vittel menthe » ou je ne sais quoi, bref une boisson qui me déprime. Les provocateurs d’aujourd’hui ingurgitent vraiment n’importe quoi ! J’ai commandé une boisson d’homme. Un Orangina light, du coup.

Oui, je considère Gonzague comme un provocateur… il n’a peur de rien (que je crois !), n’hésite pas à pousser ses victimes dans leurs derniers retranchements, les pousse à bout… bref, cet interviewer ose tout.

 

-J’ai besoin de cette poussée d’adrénaline, j’ai besoin d’avoir peur. Je ne pas complètement barré, je m’inflige beaucoup de pressions. Je ne sais jamais où je vais et tout peut arriver. Ça me booste !

Gonzague m’avoue qu’il s’éclate réellement à jouer ainsi avec les gens. Il aime ses victimes et ne serait rien sans eux, mais il les titille au-delà du raisonnable. Tout son art provient de sa faculté à savoir éteindre le brasier avant qu’il ne devienne feu de forêt qui décime tout sur son passage.

-J’arrive bien à manipuler mes interlocuteurs. Je joue avec eux… Je les fais monter et puis, si je sens que ça chauffe trop, je les fais descendre. Parfois, je fais l’innocent, parfois le provocateur. Ma vraie qualité, je crois, est d’avoir une vraie personnalité et de cerner rapidement les gens qui sont devant mon micro.

Je le disais plus haut, Gonzague est un garçon instruit et intelligent (il a fait Dauphine, 3eme cycle gestion des télécoms médias… quoi, ce n’est pas un signe d’intelligence ?) et très sensitif. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer (vu qu’il n’est pas beaucoup médiatisé), le jeune homme est loin d’être un débutant.

-J’ai commencé à diffuser mes interviews filmés sur Internet il y a 5 ans et je me suis fait repérer par Karl Zéro. Il m’a engagé dans son « Journal des bonnes nouvelles ». Ensuite, je suis allé sur M6 où j’ai passé 4 ans. Cet été, on a pu me voir sur France 2. Enfin, les défis que vous pouvez voir sur mon blog, je les ai vendus à NT1…

Je me rends compte à ce moment-là de ma note que j’ai omis de vous expliquer le concept de ses interviews…

-L’idée est de faire participer les internautes. Ils me lancent des défis et je tente de les réaliser. Je t’assure, certaines propositions me font mourir de rire… L’une d’elles, par exemple, est « couper une mèche de Jean S., fils de président de la République  »…

Gonzague, c’est terrible, a une tronche de premier de la classe. Personne ne se méfie de lui.

Il en use et abuse pour amuser ses contemporains.

 

-J’ai une tête tellement classique que même si quelqu’un a discuté avec moi la veille, il n’est pas certain qu’il me reconnaisse. J’ai un physique quelconque. C’est un point qui n’est pas négatif parce que je me sers de ça pour surprendre…

 

Et les nombreux artistes piégés, après coup, trouvent ça follement amusant.

-Ils sont tellement habitués à ce qu’on leur pose toujours les mêmes questions que, lorsqu’ils voient un mec qui sort du cadre, ça les amuse et ils sont beaucoup plus naturels.

Il est possible que certains d’entre vous ne trouvent pas drôles cette forme là d’humour. Je le comprendrais parfaitement.

Personnellement, tout cas, ça me fait rire.

Beaucoup même.

1375924051.JPG

Gonzague est le roi de la télé irréalité.

La classe irrévérencieuse.

Electron libre.

J’adhère.

A fond.

(Je suis plus réservé sur son véhicule.)

1868744419.JPG

(« Je suis sûr qu’on ne me le volera jamais ! » qu’il me dit.)

(J’acquiesce en opinant du chef.)

(Z’avez vu le pare brise et la selle ?)

Commentaires

Si, c'est drôle. Surtout celles avec les filles ...

Rien à voir: je ne sais pas comment tu fais pour écrire autant avec les journées que tu as en ce moment.
Bon courage,

Écrit par : ecaterina | 15 mars 2008

Comme quoi, parfois, je sers à quelque chose !

La bise, mon Mandor !

TomTom

Écrit par : Thomas Clément | 15 mars 2008

Pareil c'est en passant sur le blog de Thomas que j'ai découvert cet homme bien étrange! J'avoue que je le trouve culotté et qu'il m'a fait rire!;)

Écrit par : Elisabeth Robert | 16 mars 2008

@ecaterina: Je me lève plus tôt! Et j'espère que le score sera bon ce soir (tu sais de quoi je parle...).
@Thomas Clément: Pareillement mon TomTom!
;o)
@Elisabeth Robert: Tu as beaucoup d'humour, toi... et c'est une sacrée qualité. D'ailleurs, hier, au Salon, tu m'as bien fait rire. J'adore quand tu es caustique. Tu es assez douée, je dois dire.

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 16 mars 2008

Les commentaires sont fermés.