Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Nino Ferrer... l'indémodable! (2eme version!) | Page d'accueil | Cyril Montana... histoire d'une enfance! »

11 février 2008

Cyril Romoli... beau et bon à la fois!

e8907d05a6e37a8f5408227ae76c3c17.jpg 

Lou, de temps à autre m’envoie des mails avec des liens sur des pages MySpace d’artistes qu’elle vient de découvrir.

Et souvent, j’avoue, je ne les connais pas.

Mais, il faut dire que les artistes de qualités, il y en a beaucoup.

Vraiment beaucoup.

Moi aussi j’aime bien fouiner, mais je me contente trop souvent de m’intéresser à ce que je reçois à la maison ou aux propositions appuyées des attachées de presse. Enfin, je fais le tri et je n’accepte de rencontrer que ceux ou celles qui m’intéressent (à quelques rares exceptions près…)

Donc, Lou se charge de m’emmener ailleurs.

J’ai donc décidé que lorsqu’un artiste me plairait particulièrement, nous irions à sa rencontre tous les deux.

(Avec Benoît Dorémus, c’était une autre affaire… j’ai voulu lui faire plaisir. Rencontrer son idole. Quelle fan, cette Lou!)

(Cette phrase est écrite dans l’unique but de d’agacer la demoiselle.)

Notre premier MySpacien artiste choisi est Cyril Romoli.

b0fd6dbfc7cd5c5ed2f1cc9c7e7ed7b3.jpg

Le 23 janvier dernier, rendez-vous au Vrai Paris, un des bistrots de Montmartre.

Lou est déjà là. Cyril aura un peu de retard. Un SMS nous a prévenus. C’est bien il est poli.

Et quand il arrive, houlà, je trouve qu’il est assez charismatique comme garçon.

Ça veut dire qu’il est carrément beau, je suis jaloux. Puisque c’est ça, je vais m’enfermer dans un mutisme total. Lou n’a qu’à se débrouiller avec ce beau gosse.

b98239ef2bed8ba7f19fad6e72cae2b1.jpg

Je me tais donc, pendant au moins 2 secondes. Parce que, quand même, il est très souriant et d’un abord très gentil et puis aussi, je suis un incorrigible curieux de l’être humain. Je veux tout savoir sur lui.

Je les connais ses quelques dates importantes, elles sont sur son site perso et sur son MySpace :

1975: Naissance à Paris
1986: Première scène... "Le Sexe Faible" au Théâtre Hébertot
1990: Il (re)commence le Piano
1995: Première Musique de scène, une dizaine suivront
1998: Rencontre avec Néry. Premier concert
2003: Beaucoup composé pour les autres, premières chansons pour lui.
2004: Création d'Humour Rose et Amours Noires. Concerts sur la péniche El Alamein et depuis, L'Essaïon, Le Baiser Salé, Le Théâtre 14, Le Vingtième Théâtre, Le Mery, L'Espace Jemmapes...
2006: Enregistrement public du CD Humour Rose et Amours Noires

338c6c390f115359191be2da01c5d866.jpg
Photo: Philippe Albinet

Il me confie qu’il a toujours été sur scène. Il a commencé l’école des enfants du spectacle à l’âge de 9 ans, puis n’a jamais cessé de jouer la comédie sur les planches. La musique est venue  bien après. J’aime beaucoup ses chansons. Elles sont toutes teintées d’humour noir. Plus encore, elles sont souvent caustiques, ironiques et drôles, le tout mélangé avec de la tendresse et de la poésie. Ce cocktail est rare dans le monde de la chanson française. Il n’échappe pourtant pas aux comparaisons. Delerm étant la plus fréquemment énoncée.  

-Je ne comprends pas pourquoi parce qu’il y a 15 ans, William Sheller était déjà seul avec son piano, puis plus tard, Arthur H. Et ils sont loin d’être les seuls dans ce cas là. Aujourd’hui, dès qu’un chanteur est seul derrière son piano, on dit qu’il fait du Delerm. Je n’ai rien contre lui, mais, j’ai du mal à accepter cela parce que je chante ainsi depuis longtemps.

Il m‘avouera aussi que s’il se produit ainsi sur scène, c’est aussi par souci d’économie. On achète moins ses spectacles s’il y a avec lui 3 ou 4 musiciens… c’est beaucoup plus cher.

ec3c70ff37dc416e2f4b5fde3290fbd9.jpg

Lou, qui est une fille parfois très cash, lui demande pourquoi il parle autant des filles dans ses chansons.

-Tu dis dans ta bio que tu aimes les femmes, ton seul clip est celui de J’me plais , tu ne joues pas un eu beaucoup de ton physique charmant ?

Je regarde Lou et me dis que ce n’est pas le tact qui l’étouffe, mais au fond, ça m’amuse… Et Cyril Romoli ne se démonte pas.

-Il faut que tu prennes J’me plais au second degré. Je suis d’ailleurs, très second degré comme garçon. Mes chansons ne sont pas nombrilistes, même si tout porte à croire le contraire. Il y a toujours un autre message que celui « évident ». Et puis, ce que tu lis sur une bio, il faut s’en méfier. Moi, cette partie là du métier, la bio, les visuels, tout ça, c’est assez nouveau pour moi et ce n’est pas ma spécialité. Je peux donc être maladroit…

Je lui parle de son album enregistré en février 2006 au Vingtième Théâtre, à Paris. Humour rose et amours noires. 15 jolies perles musicales aux textes de lui ou de Michel Derville, Éric Chantelauze, Philipp Weissert, René Ripert et Mark Marian. J’ai lu une critique, je ne sais plus où qui disait, en substance, que Cyril Romoli allait droit à l’essentiel, avec humour, pudeur , malice, inventivité et sensibilité… ce qui fait beaucoup pour un seul homme.

-J’ai grandi avec les albums concepts de Franck Zappa. Les doubles 33 tours avec d’un côté un univers et de l’autre, quelque chose qui n’a rien à voir… J’ai un peu voulu faire ça avec mon disque. Un mélange de chansons intimes et de chansons beaucoup plus loufoques.

Cyril Romoli est lucide sur la difficulté de sortir du lot. Personnellement, je pense qu’il a en a les capacités, mais lui préfère ne pas se faire d’illusion.

-Je commence à exister aux yeux de certains professionnels, mais je ne pense pas être dans un créneau particulièrement vendeur… mais, je prends un peu exemple sur Arthur H. Il a ramé un pendant un moment avant d’avoir la notoriété qu’il a maintenant et aussi la musicalité accessible qu’il a réussi à créer.

Je lui dis que je trouve son style original, qu’il se rassure.

-De toute façon, je ne suis pas dupe, tout a été écrit. C’est l’angle qui doit changer. L’amour par exemple, j’ai la prétention de croire que je ne l’aborde pas de la même manière que les autres…

Lou lui demande s’il n’a pas envie d’enregistrer un disque plus varié. Oups ! J’aime décidément bien cette façon de ne pas s’embarrasser de mots superflus pour poser une question. Je suis peut-être un peu trop diplomate, moi.

-Si. Le 20  février, je rentre en studio pour enregistrer 6 titres avec 12 musiciens. J’espère que ça va servir de « pied d’appel » pour enregistrer une suite dans de bonnes conditions...

Très sincèrement, je suis curieux de suivre le parcours de ce charmant jeune homme. Je vous invite tous à aller le voir sur scène le mercredi 13 (après-demain) et le 20 février prochain à l’espace Jemmapes. Si vous aimez la chanson française truculo-coquino-tendre (terme assez réducteur, je dois dire), vous ne devriez pas être déçu.

b66e9ca47e64f91d7c7e8b7cc75d11a2.jpg
J’éteins mon Sanyo et nous engageons une conversation sur les chanteurs engagés. Un long moment. Nous ne sommes pas d’accord. Moi, ma vision est simple. Je n’achète pas un disque, je ne vais pas voir un artiste sur scène pour qu’il me dise pour qui il faut voter, ce qui est bien à faire ou pas et encore moins, pour qu’il me fasse la morale. L’artiste ne devrait avoir qu’un seul but : faire rêver, nous divertir, nous sortir de notre quotidien. Point barre (et c’est déjà énorme !). Alors, le nouveau Cali ne passera pas par moi. (Et bon sang, que j’ai aimé les deux précédents…)

C’était une petite parenthèse, comme ça en passant.

Si vous voulez voir la version de cette rencontre par Lou, c'est là!

Lou et moi, nous revenons bientôt pour vous parler d’un autre artiste. Une jeune fille : L. J’ai hâte.

Commentaires

Grrrr je sais que tu n'es pas de mon avis...
Mais si tu écoutes l'album de Cali il n'y a pas de mots tels que "Sarkozy", "ségolène", "votez à gauche" ou autre...
Ce n'est pas du Renaud non plus ! L'auteur est engagé plus dans les interviews qu'il sert à côté que sur son album.
Il chante l'espoir, l'espoir qui nait d'une déception... Sans précisé qu'il s'agit du 6 mai dernier. Et justement... ça n'en rend son album que meilleur.
il chante aussi l'amour, la question du droit des pères, etc...
Il est militant socialiste... certes. Mais ce n'est pas gravé dans ses chansons. Et tu aurais tord de te passer de son album... car ce que tu aurais voulu ne pas entendre de lui, tu l'as eu en lisant la presse. Alors qu'en écoutant son album tu apprécieras pour les textes, la musique... sans être obligé d'y mettre une connotation politique. Son espoir ou sa résistance est un moment de tous les jours... et non pas qu'un après 6 mai.

Pour Dorémus... je vous signale juste que ce merveilleux artistes est en concert ce soir et lundi prochain à l'espace Jemmapes !
(oh et puis tu peux dire qu'on est fan... j'aime bien emmerder les envieux, surtout quand on sait le genre de relation qu'il partage avec les siennes ;-) )

Merci pour cette interview partagée ! et à bientôt pour la prochaine :)

Lou, la cash (maieuh !)

Écrit par : Lou | 11 février 2008

ce blog est toujours aussi délicat, je vais être jaloux :)
en plus d'avoir un lien permanent vers ton site il va falloir que j'en fasse une interview
merci mandor en tous cas

biz

david

Écrit par : david | 11 février 2008

j'ai oublié de dire l'essetiel
son petit air de mika ne pourra que la favoriser :)

Écrit par : david | 11 février 2008

Non mais sans déconner Mandor y'a un truc!!!
Pour un article sur Barbès etc, j'ai contacté ce matin ou hier Lou Poulain sans savoir que tu la connaissais etc...
Et là qu'est-ce que je vois sur ton blog. C'est dingue quand même!!!!
On doit se pacser Président! :-)
P.S/ au fait Lou Poulain, j'ai pas eu de réponse...

Écrit par : Juju le pigiste | 11 février 2008

Je réponds bientôt
bientôt...
Mais dis donc comme le monde est petit !

Écrit par : Lou | 11 février 2008

@Lou: Et puis, je suis très influencé par le comportement de Cali à la télé... il m'agace. Il n'est plus l'homme simple, modeste, à sa place du début. Dommage.
@David: Merci de ton soutien l'ami.
@Juju le pigiste: Pour le pacs, je viens d'en parler à ma femme, elle est moyennement d'accord.
;o)

Écrit par : mandor, président de la FAPM | 12 février 2008

Hey hey, je trouve ça marrant de vous voir tous les deux ! J'imagine que l'un doit arrondir les angles tandis qu'une autre tire à boulet rouge...;) La serrenité de l'expérience et l'arrogance de l'âge...A quand vos ITW vidéos ?

Écrit par : Ceucidit | 12 février 2008

Les commentaires sont fermés.